L'eau permet de mieux visualiser le flux d'air

L'aérodynamique pour les nuls

Logo Mi mini blanc
Rédigé parPar
© Mercedes AMG

F1. Dès aujourd'hui, fan-f1.com vous donne rendez-vous chaque semaine pour Mécano du Dimanche, la chronique consacrée à la technique en Formule 1. Chaque jour de Grand Prix, vous y lirez une présentation des principaux faits techniques du week-end, schémas à l'appui, alors que l'édition des semaines de repos traitera d'un sujet technique particulier. Aujourd'hui, nous nous plongeons dans le monde assez obscur de l'aérodynamique, pourtant roi dans la F1 moderne.

En installant un aileron à l'arrière de sa 312 en 1968, s'inspirant ainsi de l'aéronautique, Ferrari a ouvert la boîte de Pandore. Quarante ans - et un gel des moteurs - après, l'aérodynamique est le nerf de la guerre en Formule 1. Mais quelle est cette force étrange car invisible qui fait et défait des voitures ?La réponse est tout autour de nous : l'air contenu dans notre atmosphère. En effet, tout objet se déplaçant dans l'air doit pour ce faire écarter les molécules qui le constituent, et subit donc une force qui tend à s'opposer à ce mouvement. Si pour l'être humain, il faut un vent contraire digne des plus grandes tempêtes pour que le déplacement devienne compliqué, pour une automobile lancée à grande vitesse, c'est tout autre chose.Ainsi, on décompose cette force en deux parties distinctes. Lorsqu'un objet se déplace en ligne droite et parallèlement au sol, l'intensité de la ...

1 mois premium
Cet article est premium. Il est payant et nous aide à financer notre rédaction et nos déplacements sur les Grand Prix.
Accédez à cet article
Aucune publicité
Tous les contenus premiums
Les albums photos en illimité
Pas d'engagement
443€ 20
8 caractères minimum : 1 minuscule, 1 majuscule et 1 chiffre.

Déjà un compte ? Me connecter

série, il est autour de 0,3 en moyenne, avec un record de 0,24 pour la dernière Mercedes Classe E ! Heureusement, la petitesse d'une F1 – depuis 2009, les ailerons arrière ont des dimensions comparables à deux feuilles et demi au format A4 mises bout à bout en longueur – et le fait qu'elle puisse générer l'équivalent de plusieurs tonnes en appui aérodynamique à haute vitesse font toute de même des F1 les machines les plus rapides au monde sur un circuit.
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

divider graphic

Autres mags magazines

Tous les magazines
Mécano du DimancheTechnique

Dernières aActus F1

Toutes les actualités F1
Haut