F1 - La défaite d'Alonso à Silverstone : une erreur de stratégie ?

F1 - La défaite d'Alonso à Silverstone : une erreur de stratégie ?

Deuxième d’un Grand Prix de Grande-Bretagne 2012 qu’il aura pourtant mené jusqu’à 47ème des cinquante-deux tours, Fernando Alonso explique les raisons de cet échec alors que Gary Anderson estime que l’Espagnol aurait pu perdre la course plus tôt en s’entêtant avec les pneus Durs dans on premier relais.      2 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari
© Ferrari
Il ne s’en sera fallu que de cinq tours, sur les cinquante-deux que comptait la course, pour que Fernando Alonso ne coiffe sa deuxième victoire consécutive en 2012, la troisième depuis le début de saison. Parti en pneus Durs, là où ses principaux rivaux sur la grille de départ avaient opté pour les pneus Tendres, l’Espagnol avait semblé devoir se diriger inexorablement vers la victoire avant qu’il ne chausse les pneus Tendres sur sa monture : « Pour être honnête, j’étais confiant dans les pneus parce que Felipe [Massa] avait utilisé les pneus Tendres lors de son premier relais et je crois qu’il a fait 14 tours avec une voiture chargée en carburant, alors qu’il nous restait 15 tours à faire jusqu’à la fin avec une voiture plus légère. Nous étions donc confiants que les pneus Tendres tiendraient mais ils étaient un peu plus lents, évidemment j’avais un peu plus de sous-virage, donc l’équilibre de la voiture a changé ce qui a entamé la performance de la voiture et nous étions un peu trop lents, » explique l’Espagnol.

Au terme d’un week-end où la pluie avait dominé la plupart du temps – sauf en Essais Libres 3 -, Fernando Alonso savait cependant que la F2012 se comporterait mieux avec les pneus Durs, raison pour laquelle il a préféré les chausser dès le départ : « Nous savions plus ou moins qu’on était un peu plus lents avec les pneus Tendres, alors nous devions creuser l’écart lors des deux premiers relais, lorsque nous étions avec des pneus différents de ceux de Mark, et nous savions que cet écart se réduisait de plus en plus vers la fin, lorsque nous avons mis les pneus Tendres et que ce que nous avions fait n’était pas suffisant. »

Certains estiment cependant que l’Asturien aurait pu l’emporter en allongeant son premier relais en pneus Durs puisqu’il ne s’est arrêté qu’un tour seulement après Mark Webber qui était alors chaussé de pneus Tendres. Analyste technique pour la BBC et ancien directeur technique de Jordan, Stewart et Jaguar, Gary Anderson estime que le pilote Ferrari ne pouvait pas aller plus loin lors de son premier relais : « Ils se sont arrêtés parce que Webber commençait à le rattraper au rythme d’une demi-seconde au tour et ils voulaient s’assurer qu’Alonso ressorte des stands encore confortablement en tête. Mais Webber se rapprochait rapidement parce qu’il avait des pneus neufs à ce moment-là. »

Pour sa part, Mark Webber confie avoir fait preuve de prudence et patience, ayant lui-même été surpris de la défaillance des pneus Tendres de la Ferrari en fin de course : « Fernando n’était pas suffisamment hors de portée et après le dernier arrêt, mon ingénieur de piste m’a dit à la radio qu’il n’arrivait pas à exploiter les pneus Tendres. Cependant, je sais que Fernando est un vieux renard, je pensais qu’il ménageait ses pneus et attendait avant d’attaquer. Mais lorsque je suis revenu à deux secondes, j’ai pensé qu’il avait peut-être quelques problèmes et ça s’est vérifié. C’est au moment où vous sentez l’odeur du sang qu’il faut y aller. »

Mais, malgré la déception de ne pas avoir pu l’emporter, Fernando Alonso se satisfaisait, après la course, d’être montré une nouvelle fois sur le podium et d’avoir pu distancer ses rivaux au classement pilotes, exception faite de Mark Webber. Mais l’Espagnol a découvert une autre source de satisfaction en apprenant qu’il avait gagné le Grand Prix de Grande-Bretagne à son insu : « Je viens de découvrir que j’étais sur la Red Bull…, » commente la natif d’Oviedo sur Twitter en publiant une photo montrant son visage parmi les milliers de visages de fans qui recouvraient la Red Bull RB8 ce week-end à l’occasion d’une opération caritative pour Wings For Life.


AlonsoFerrariSilverstone
     2 réactions

    eric974, 10 Jul. 2012, 18:32

    Pour moi il n'y a pas eu d'erreur de stratégie la Ferrari avait sans doute des réglages mixtes qui ne lui permettait pas d'exploiter à fond les pneus tendres. L'important est que F.Alonso marque de gros points. La fiabilité et la régularité seront les clés de ce championnat.


    jean, 15 Jul. 2012, 21:09

    Sérieux c'est pas une défaite, il marque 18 points!


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up