F1 - Alonso, leader naturel de la meute

F1 - Alonso, leader naturel de la meute

Fernando Alonso version 2012 est un phénomène. Irréprochable en piste, il prend de l'envergure en dehors de la voiture. Son patriotisme confirmé au grand jour lors du Grand Prix d'Europe à Valence fait de lui une icône nationale en Espagne. Son caractère sur les circuits fait de lui une star de la Formule 1. Alonso n'est pas loin d'être le leader incontesté de la meute des "jeunes loups", dont les dents rayent le parquet historique.      16 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Fernando Alonso
© Ferrari - Fernando Alonso
Cher Fernando,

Tu t'es lâché dimanche. D'abord, tu domines le Grand Prix d'Allemagne. Puis tu célèbres ça à ta façon, en mimant les castagnettes avec tes mains dans ton tour de décélération. Rien d'anormal jusque-là, on a l'habitude. Et puis bam ! En conférence de presse, une phrase tombe: « Je ne suis pas un spécialiste de la politique, la situation n’est pas bonne en Espagne, mais ça fait plaisir de gagner ici avec une voiture italienne dessinée par un Grec. » L'image est belle. Le symbole est fort. Angela Merkel, arbitre de la situation économique européenne, pourrait presque en ravaler son sifflet. La Formule 1 se cherchait un patron depuis le départ en retraite de Michael Schumacher. Grâce à un charisme de plus en plus grandissant, tu pourrais bien être celui-là, Fernando. Le chef de la bande. Le leader naturel de la meute des "jeunes loups" en train d'écrire l'une des plus belles pages de l'histoire de ce sport. Bien sûr, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ne sont pas mauvais du tout. Mais ils sont encore des louveteaux en train de faire leurs premières dents. Toi, tu es maintenant un loup aguerri en pleine possession de ses moyens.

« Fernando pilote mieux que jamais », t'as louangé Stefano Domenicali, ton boss, après ta victoire. Andrea Stella, ton ingénieur de course, en a rajouté une couche : « Je pense que quand Fernando performe à ce niveau-là, il y a très peu de pilotes dans l’histoire de la Formule 1 qui pourraient tenir la comparaison. Vous pouvez peut-être les compter sur les doigts d’une main, et ce n’est pas le nombre de titres mondiaux obtenus qui détermine le classement. » On aurait du mal à les contredire. Ta démonstration en Malaisie, ta remontée à Valence, ta maîtrise en Allemagne. Autant d'arguments qui parlent pour toi. Et qui expliquent que Ferrari soit corps et âme derrière toi, Fernando. Fini les coups de sang de 2010, quand tu avais parlé d'une course "manipulée" à Valence. Ou quand tu avais ordonné à ton équipe de ne plus t'adresser la parole par radio jusqu'à la fin du Grand Prix d'Angleterre. Tu es aujourd'hui un élément de cohésion au sein de la Scuderia. Comme d'autres grands pilotes l'ont été avant toi. Mais peu ont eu un sens du patriotisme comme le tien.

Valence. Tu viens de passer la ligne d'arrivée. La F2012 s'arrête sur le circuit, panne sèche. Tu prends un drapeau espagnol et tu le brandis devant ton public, littéralement déchaîné. Flashback. Grand Prix du Brésil 1991. Ayrton Senna, reste prostré dans sa McLaren-Honda, épuisé après avoir remporté sa première course à domicile. Devant ce public qu'il chérit tant. L'espace d'un instant, les images de vos larmes sur le podium se sont confondues. Cette année-là, le Brésilien avait glané sa troisième couronne de champion du monde. Tu pourrais bien le rejoindre au rang des triple champions dès 2012, Fernando. Et confirmer que le Taurillon est devenu un loup qui dicte sa loi.


Retour de volantAlonsoFerrari
     16 réactions

    Helder M, 26 Jul. 2012, 13:14

    tres bel article !


    Sophie, 26 Jul. 2012, 13:21

    Article au top tout comme le pilote. :-)


    Depy, 26 Jul. 2012, 13:37

    La bataille de cette année est une bataille de statistique ! Si Alonso gagne encore deux fois, il dépassera Nigel Mansell dans le nombre de victoire. Et tout autant prestigieux, Alonso comme Vettel peut devenir le plus jeune triple champion du monde ! C'est la dernière chance d'Alonso cette année. En tout cas, cette saison, Alonso montre son plus beau visage :)


    fan-alo, 26 Jul. 2012, 13:50

    pas d article sur le fait que redbull ne pourra plus user les meme cartographie de moteur? etonnant car ces important pour le championat!


    fan-alo, 26 Jul. 2012, 13:53

    tres bonne analyse les gars ;) respect


    Unamed, 26 Jul. 2012, 16:46

    Il me manque ce mordant ce coté gênant, agaçant, polémique mais intéressant qui était dans les autres chroniques et qui déchaîne les passions. J'étais d'accord avec le commentaire d'Antonin (chronique sur Schumi) Cependant votre style doit être garder. Ici c'est une bonne chronique mais je ne voie pas quel débat cela ouvre.


    ayenge, 26 Jul. 2012, 18:38

    Bof, Certes c'est un bon pilote mais il y'a semble-t-il un consensus autour de lui de la part des médias spécialisés F1. Personne n'a jamais insisté sur le fait que qu'il avait participé à la triche du grand prix de singapour 2008, et également que il a agit comme une balance vis à vis de McLaren en 2007 en divulguant certains aspects de l'affaire d'espionage dans laquelle il était partie prenante il a obtenu l'immunité)....tout cela parcequ'il n'arrivait pas à obliger McLaren à mettre ce pilote novice qui le dominait (un certain Hamilton)...à son service (pratique qu'il n'a céssée de mettre en place partout où il est passé: Avec Fisichella chez Renault, avec Hamilton - mais il est tombé sur trop corriace - chez McLaren et maintenant avec ce pauvre Massa - Alonso is faster than you => pourquoi il arrive pas à le passer alors ? - chez Ferrari. Pour moi il l'aachétype de Schumacher: Toute l'équipe, même son coéquipier, à son service. Alors en faire un héro dans une telle poésie, SVP, un peu de déscence. Je préfère de loin les pilotes qui méritent leurs titre par eux-meme: Raikonen, Lewis.


    Quentin, 26 Jul. 2012, 19:00

    @ Unamed: Je ne vais pas critiquer quand il n'y a pas à critiquer. Cette chronique sur Alonso m'a été inspirée par l'actualité du moment. Difficile de passer au travers, surtout avec la démonstration que l'Espagnol nous offre en ce moment... @ ayenge: Pour moi aussi il ressemble à Schumacher, qui reste quelqu'un capable de remporter de sept titres de champion et de fédérer une équipe telle que Ferrari. Il y a pire, non ?


    Benoit F, 26 Jul. 2012, 19:04

    Je ne suis pas le plus grand fan d'Alonso pour son coup de gueule en Chine 2006 où il avait insinué que son équipe ne voulait pas le voir gagner et favorisait Fisico, pour son attitude chez McLaren, entre autre, et aussi pour une question d'affinité tout simplement. Mais il faut quand même avouer que ce qu'il fait cette saison avec une Ferrari qui n'était pas au top en début de saison et qui n'est toujours pas la plus fringante (même si elle n'a pas grand chose à envier aux autres), est tout de même pas mal du tout. Alors oui toute l'équipe est derrière lui mais est-ce que ça enlève son mérite ? ça serait le cas s'il avait LA voiture la plus véloce comme c'était le cas avec Schumacher au début des années 2000. Là je regrettais sincèrement que Barrichello n'ai pas son mot à dire. Ici au vu de la compétitivité générale du plateau ne pas reconnaître les mérites d'Alonso, sans forcément lui lécher... (comme l'a dit Button) c'est faire un peu preuve de mauvaise foi. En tout cas je trouve ;)


    Quentin, 26 Jul. 2012, 19:09

    On est d'accord Benoît :)


    Gusgus, 26 Jul. 2012, 20:13

    @ayenge : un des faits que vous avancez n'a jamais pu être démontré : les enregistrements radio lors du GP de Singapour 2008 n'ont jamais incriminé Alonso. Et aux dires de Piquet Jr., il n'était pas au centre de la supercherie, seuls Briatore, Symonds et lui-même en étaient.


    Bilo, 26 Jul. 2012, 23:34

    Ah mais il était parfaitement au courant de la tricherie, ce n'est plus à prouver. Les fameuses messes basses entre lui et Briatore dans les coulisses du podium ("attendons, il y a une caméra en face"). Et puis, la stratégie d'un pilote qui part 15e et s'arrête dès le 12e tour sans broncher. Si, il était au courant et a participé.


    Quentin, 27 Jul. 2012, 9:33

    Au courant ou non de la tricherie, ce n'est de toute manière pas le sujet de cette chronique. En 2012, Alonso a bien changé.


    ayenge, 27 Jul. 2012, 12:31

    @Quentin et autres. Je ne discute pas du fait qu'Alonso fait du très bon boulot cette année. Et si vous relisez mon premier commentaire vous verrez que je reconnaîs que c'est un très bon pilote. Il n'y a pas matière à discussion là-dessus. Ce que j'ai voulu dire c'est que je remarque qu'on lui pardonne plus facilement qu'à d'autres ses errements et manipulations. Quand je vois comment la presse F1 s'acharne sur Lewis quand il commet une gaffe et que rien pour Alonso ou si peu quand il participe à une tricherie ou à de l'espionnage, je me pose des questions. Simplement ma conclusion est la suivante: Je préfère de loin des pilotes qui acceptent la concurence de leur coéquipier (Raikonen, Lewis, voire Button) plutôt que ceux qui tirent toute la couverture à eux y compris celle de leur coéquipier pour être certain de s'ymposer. Alonso vient de déclarer que son rêve est d'égaler la performance d'Ayrton Senna...j'espère que la comparaison s'arrêtera là car y'a pas photo. Même si je n'étais pas un fan du Brésilien (Pour moi Prost représente le pilote le plus accomplit), le palmarès qu'il a établit en dix ans est éloquent. Alonso disait qu'il ne voulait pas faire une longue carière à la Schumacher (en 2006 au moment ou celui-ci se retirait après 15 ans de F1)...et pourtant il n'en est plus loin (12 saisons déjà et s'il arrête à la fin de son contrat - 2016 - ça fera 16 saisons). Bref que ce soit Alonso ou Schumacher au deumeurant de très bons pilotes, leur palmarès ne m'impressionne pas. Les 7 titres de Schumacher ne valent pas les 4 d'un Prost car contrairement à l'époque Schumi ou il n'y avait rien à battre en face (depuis le retrait de Hakkinen), à l'époque Prost c'étaient des vrais gros bras en face (Senna, Mansell, Piquet, Lauda et j'en passent...bref autre chose que des Kartikeyan mais je vous le concède: comparer les époques relève de l'utopie. Ceci dis MERCI A QUENTIN POUR SES ARTICLES QUI ONT LE MERITE D'OUVRIR LE DEBAT ET DES DISCUSSIONS SAINES ET AMICALES. Bien à toi.


    arkansis, 27 Jul. 2012, 13:56

    Je suis d'accord pour le fait de ne pas pouvoir (ou devoir) comparer les époques, la F1 a bien changé ne serait-ce que ces 10 dernières années. Quant à Alonso c'est un bon pilote, après il est dans une équipe qui fait tout son possible pour créer une ambiance de compétitivité inégale au bord du malsain. Le Ferrariste qu'était Massa est mort le jour ou Alonso est rentré en même temps et devant lui en forçant la chose dans les stands... Massa n'est plus qu'un lieutenant déchu qui dit vouloir aider Alonso, c'est regrettable à seulement mi-saison, et ça embellie pas l'image de l'équipe. Le passé c'est le passé, aujourd'hui ce que je n'apprécie pas c'est ce qui se passe cette équipe. On ne gagne pas les titres constructeurs en faisant ça ! McLaren a appris de ses erreurs au moins.


    alonsette, 10 Aug. 2012, 18:02

    ne t en deplaise alonso merite ces deux titres et j espere que la saison 2012 s achevera sur un troisieme forza alonso et ferrari


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up