F1 - Italie - Qualifications : Hamilton dompte le temple de la vitesse !

F1 - Italie - Qualifications : Hamilton dompte le temple de la vitesse !

Au terme d'une qualification maîtrisée, ce sont les McLaren qui signent les deux meilleurs temps, Lewis Hamilton devançant Jenson Button. Felipe Massa place la première Ferrari en troisième position alors que Fernando Alonso a connu un problème en Q3 et partira seulement dixième. Son dauphin au championnat, Sebastian Vettel, est sixième alors que Paul di Resta a impressionné, en quatrième place.      13 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren
© McLaren
Le temps est au beau fixe à Monza alors que va débuter la treizième séance de qualifications de la saison 2012 du Championnat du Monde de Formule 1. Outre l’absence de Romain Grosjean pour cause de suspension, remplacé par Jérôme D’Ambrosio, Pastor Maldonado devra reculer de dix places, à la suite des différents incidents à Spa, et Paul di Resta de cinq places, en raison d’un changement de boite de vitesses, sur la grille demain.

Q1 : la piste est ouverte et le premier pilote à tenter sa chance est Daniel Ricciardo sur sa Toro Rosso, chaussée de pneus durs (argent). L’autre type de pneus apporté ici par Pirelli est le medium, au cerclage blanc. 1:26.760 pour l’Australien, devancé par D’Ambrosio pour quelques millièmes. Paul di Resta met tout le monde d’accord en 1:25.384, avant que Rosberg n’améliore pour près de deux dixièmes. Hulkenberg, après un tout droit dans la première chicane, immobilise sa voiture : « Je ne peux pas passer les vitesses, j’ai tout perdu, » indique l’Allemand à son stand.

Fernando Alonso prend la tête en 1:25.540, deux dixièmes devant Rosberg. Les McLaren et Pastor Maldonado n’ont toujours pas signé de temps alors qu’il reste dix minutes. Alonso continue d’améliorer et signe les trois meilleurs secteurs pour réaliser 1:24.175. Rosberg est repoussé à cinq dixièmes et Lewis Hamilton à six, même si le Britannique n’a pas réalisé un tour propre, commettant une erreur au freinage de la seconde chicane.

A sept minutes du terme de cette Q1, Alonso devance Hamilton de 36 millièmes, Rosberg, Di Resta, Massa, Vettel, Senna, Raikkonen, Button et Pérez. Le champion 2009 vient cependant prendre la troisième place et Maldonado la huitième. D’Ambrosio chausse les pneus mediums pour sortir de la zone rouge. Il prend la 17ème place, se constituant une marge suffisante pour être à l’abri des Caterham. Seules les écuries de fond de grille sont en piste dans ces dernières secondes ;les écuries de pointe sont tranquillement aux puits en train d’attendre la Q2, à l’image de Michael Schumacher visiblement détendu.

La surprise de cette première partie est donc l’élimination de Nico Hulkenberg, victime d’un problème mécanique, qui n’a pas pu boucler le moindre tour. Le pilote Force India devrait tout de même participer à la course demain au regard des temps qu’il a réalisé lors des différentes séances d’essais de ce Grand Prix.

Eliminés en Q1 : Kovalainen, Petrov, Glock, Pic, Karthikeyan, De la Rosa et Hulkenberg.

Q2 : Jean Alesi, présent dans les paddocks pour le compte de la RAI, constate que la fil d’attente pour cette deuxième partie de séance est plus fournie puisque Di Resta et Raikkonen sont déjà en piste. L’Ecossais a monté les pneus mediums sur sa Force India pour ces premiers tours et signe 1:24.668, cinq dixièmes devant Raikkonen. Alonso devance tout ce beau monde en 1:24.242. Massa échoue à deux dixièmes de son équipier, alors que Button se casse lui aussi les dents sur l’Espagnol pour 13 millièmes.

Hamilton prend la troisième place provisoire, à mi-séance, 153 millièmes derrière la Ferrari. Les Red Bull semblent, quant à elles, en difficulté : Webber ne parvient pas à sortir de la zone rouge, alors que Vettel est seulement neuvième. Malgré tout, avec quatorze pilotes en huit dixièmes, tout n’est pas joué. En revanche, du côté des Toro Rosso et de Jérôme D’Ambrosio, l’écart est plus grand, entre 1.5 et 2 secondes, avant la seconde salve de tours chronométrés. Kobayashi améliore, tout comme Maldonado. Les deux pilotes se classement neuvième et dixième, excluant provisoirement Vettel du Top 10. L’Allemand réussit cependant à gagner son ticket pour la Q3 alors que Webber n'y parvient pas ! Mais le coup d'éclat de la Q2 revient à Paul di resta qui claque le troisième temps dans les dernières minutes et se qualifie pour Q3 alors qu'il devra reculer de cinq places sur la grille.

Eliminés en Q2 : Webber, Maldonado, Pérez, Senna, Ricciardo, D’Ambrosio et Vergne.

Q3 : La dernière partie de séance est lancée et pour le plus grand plaisir des tifosi, ce sont les Ferrari qui vont donner le ton, Alonso précédant Massa ! Les deux hommes s’entraident pour récupérer de l’aspiration et c’est Massa qui signe le premier temps en 1:24.436, Alonso l’ayant aspiré juste avant "Ascari". Vettel échoue à six dixièmes du Pauliste, Button à 43 millièmes, mais Hamilton prend la tête en 1:24.010. Alonso s’est manqué dans son premier tour sérieux et doit passer par les stands pour changer de pneus.

Au tour des Mercedes, de la Lotus de Raikkonen et de la Red Bull de Vettel de prendre la piste. Rosberg s'empare de la quatrième place mais Schumacher la lui chipe dans la foulée. Sixième temps pour Raikkonen, qui devance Vettel et se classe derrière les deux Mercedes. Kobayashi prend la huitième place. Di Resta est le dernier à signer un temps, et quel temps : l’Ecossais prend la deuxième place à près de trois dixièmes de la McLaren de Hamilton !

Dernière salve de tours chronométrés : Alonso s'est manqué dans la première chicane et prend la dixième place, Button prend la seconde position et Massa conforte sa troisième place. Derrière les trois hommes, Di Resta a fait une très forte impression en positionnant sa Force India au milieu des McLaren, des Ferrari et des Mercedes. Vettel est sixième et précède donc le leader du championnat, pour ce qui promet d’être une course passionnante.

La Ferrari de Fernando Alonso a en réalité souffert d'un problème de barre anti-roulis à l'arrière dans son premier essai en Q3, rendant impossible un meilleur résultat.

Résultats des qualifications du Grand Prix d'Italie 2012 :
PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3Tours
1
HamiltonMcLaren1:24.2111:24.3941:24.010
15
2
ButtonMcLaren1:24.6721:24.2551:24.133
15
3
MassaFerrari1:24.8821:24.5051:24.247
16
4
di RestaForce India1:24.8751:24.3451:24.304
17
5
SchumacherMercedes GP1:25.3021:24.6751:24.540
14
6
VettelRed Bull1:25.0111:24.6871:24.802
22
7
RosbergMercedes GP1:24.6891:24.5151:24.833
15
8
RaikkonenLotus F1 Team1:25.1511:24.7421:24.855
18
9
KobayashiSauber1:25.3171:24.6831:25.109
18
10
AlonsoFerrari1:24.1751:24.2421:25.678
16
11
WebberRed Bull1:25.5561:24.809
21
12
MaldonadoWilliams1:25.1031:24.820
17
13
PerezSauber1:25.3001:24.901
14
14
SennaWilliams1:25.1351:25.042
16
15
RicciardoToro Rosso1:25.7281:25.312
20
16
d'AmbrosioLotus F1 Team1:25.8341:25.408
19
17
VergneToro Rosso1:25.6491:25.441
18
18
KovalainenCaterham F11:26.382
11
19
PetrovCaterham F11:26.887
11
20
GlockMarussia Virgin1:27.039
10
21
PicMarussia Virgin1:27.073
9
22
KarthikeyanHRT1:27.441
9
23
De la RosaHRT1:27.629
10
24
HulkenbergForce IndiaPas de temps
2


     13 réactions

    Mystic, 8 Sep. 2012, 15:39

    Vraiment déçu pour Alonso lors de cette séance de qualification 3. La 2-3e place était jouable selon moi voir la 1ère.


    Angie, 8 Sep. 2012, 16:11

    Domenicali dit qu'Alonso a eu un problème mécanique à partir du 1er tour de la Q3, problème de barre anti-roulis arrière. La chance tourne en ce moment pour Fernando.


    SebF1, 8 Sep. 2012, 16:12

    Tout a fait, je ne comprends vraiment pas comment Fernando a pu se louper a ce point, alors qu'habituellement, il se qualifie tres bien sur un seul tour. Dommage, la voiture etait rapide, il aurait pu s'intercaler entre les McLaren. Maintenant, j'imagine que Ferrari ne va pas tarder a dedouaner Alonso, en pretextant un soi-disant prebleme mecanique.


    Dino, 8 Sep. 2012, 16:22

    Mais c'est déjà fait ! Alonso a expliqué qu'il ont détecté une rupture mécanique avant même la Q3 mais qu'ils sont quand même sortis pour voir ce qu'il était possible de faire, ce qui explique notamment pourquoi Alonso a travaillé pour Massa sur le premier tour de la Q3.


    Mystic, 8 Sep. 2012, 16:26

    Ce problème mécanique peut jouer sur la course d'Alonso ?


    Mystic, 8 Sep. 2012, 16:30

    "Elle a cassé dès le début de la Q3. La voiture pouvait rouler mais plus au maximum," a-t-il ajouté. "Nous nous attendions à tourner en 1.23.5 sans ce problème. La pole est perdue, c'est comme ça. Nous avons tenté un dernier tour pour voir si on pouvait être 8e ou 9e mais ce n'était pas possible. La voiture sera réparée pour demain," a conclu l'Espagnol. Ouf le problème sera réglé d'ici demain. J'espère un bon début de course d'Alonso dès les 1er tours pour espérer un podium.


    Depy, 8 Sep. 2012, 16:32

    C'est le même pour lui de faire le gros dos et d'attendre que l'orage passe en attendant des jours meilleurs ! Par contre, je ne vois pas pourquoi ce serait "prétexter" un problème... Alonso n'a pas le droit d'avoir un problème sans que ce ne soit un prétexte ? Un soit disant problème... Un problème et c'est tout, comme pour tout les autres pilotes quand eux ont des problèmes également ! Je me demande comment ce souci peut être géré ou régler sous régime du parc fermé. Ça veut dire démarrer des stands ça, non ?


    didi38, 8 Sep. 2012, 16:43

    Pour Lotus, il se passe ce que je craignais en début de saison. La voiture a perdu l'avantage qu"elle avait en début de saison alors que les autres équipes pateaugeaient dans la gomme. Mais Raikonen n'était pas encore revenu dans son meilleur rythme tandis que Grosjean était encore tendre. Maintenant cela va être difficile, même pour faire des podium !


    dabass44, 8 Sep. 2012, 17:13

    Apparement, MacLaren à trouver le petit truc pendant les vacances! sa sera dur pour Alonzo si ferrari ne réagi pas! Content de voir que le papy sois disant fini est une nouvelle fois devant Rosberg! Un peu étonné de voir Raïkkonen aussi loin cependant!


    Dino, 8 Sep. 2012, 18:24

    @didi38 Visiblement, vous avez raté quelques Grand Prix depuis le début de la saison. Räikkönen était encore sur le podium à Spa ! On ne peut cependant pas déduire de Spa et encore moins de Monza, que Lotus régresse ! Ce sont des circuits atypiques, dont l'un s'est disputé dans des conditions encore plus atypiques. Si à Suzuka, Lotus est en retrait (sans problèmes de météos) alors vous pourrez dire que vous aviez raison de craindre qu'ils régressent, parce que la E20 devrait se plaire au Japon qui est typiquement le type de tracé qui lui convient.


    didi38, 8 Sep. 2012, 19:34

    @dino j'espère que vous avez raison pour la spécificité de Spa et Monza. Mais le podium de spa n'aurait pas été un podium sans l'élimination de Alonso et Hamilton, et c'est plus Raikonen qui a fait le podium que la Lotus. Il devrait faire une belle course demain quand même. Quand aux victoires de Lotus, je ne le sens plus pareil ....


    Bilo, 8 Sep. 2012, 21:20

    didi38 Raïkkonen est sur une série de 3 podiums consécutifs et 4 sur les 5 derniers GP. Il n'y a pas de régression. Monza est un circuit particulier avec beaucoup de pleine charge et peu de virages. Ce n'est pas ce circuit qiu va déterminer la performance des voitures sur les courses à venir. Mercedes en est le meilleur exemple. Comment, en une semaine, passe-t-elle de 13e/18e à 5e/7e ? Grâce au circuit (ce qui ne veut pas dire cependant qu'elle sera "mauvaise" lors des courses suivantes). Suzuka est à peu près comme Spa. En Belgique, Raïkkonen ne doit pas son podium au crash du départ. Il s'était qualifié devant Alonso et Hamilton à la régulière.


    didi38, 8 Sep. 2012, 21:59

    OK. Je donne donc RV dans 3 ou 4 GP. On verra si Raikonen est toujours bien placé dans le top 5.


Sur Grand Prix

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up