F1 - Japon - Qualifications : Vettel presque seul au monde à Suzuka

F1 - Japon - Qualifications : Vettel presque seul au monde à Suzuka

Sebastian Vettel réalise la trente-quatrième pole position de sa carrière en dominant les qualifications du Grand Prix du Japon. Red Bull verrouille d'ailleurs la première ligne tandis que, sur ses terres, Kamui Kobayashi s'élancera depuis la troisième position. Victime d'une sortie de piste en fin de Q3, Kimi Räikkönen provoque un drapeau jaune fatal aux espoirs, entre autres, de Lewis Hamilton qui s'élancera en neuvième position alors qu'Alonso partira sixième.      1 réaction

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© GEPA - La roue tourne pour Sebastian Vettel
© GEPA - La roue tourne pour Sebastian Vettel
Comme depuis le début du week-end, les conditions météorologiques sont idéales, le ciel de Suzuka n’étant entravé que par quelques nuages tandis que la température est de 26°C dans l’air et 36°C sur la piste. Après son accident de Singapour, Michael Schumacher reculera de 10 places sur la grille de départ tandis que Jenson Button, après le changement de la boîte de vitesses sur sa MP4-27, reculera de 5 places, tout comme Nico Hulkenberg.

Q1 : Il faut attendre quelques minutes pour voir Paul di Resta sortir des stands et réaliser le premier temps de référence en 1:33.661, en pneus Durs. Romain Grosjean puis Felipe Massa améliorent, le Brésilien étant le premier à passer sous la minute trente-trois en 1:32.946, au moment même où Sergio Pérez s’offre une escapade hors piste, sans conséquences. Le pilote Ferrari devance ainsi Webber, Grosjean, Button, Alonso, Hamilton, Senna, Räikkönen, Kobayashi et Di Resta.

Après avoir attendu que les mécaniciens Force India terminent les réparations sur sa Force India, Nico Hülkenberg s’élance enfin, à l’entame de la fin de séance, tout comme Michael Schumacher qui, reculant de 10 places sur la grille, tente d’économiser des pneus pour la course.

Sebastian Vettel se porte en tête en 1:32.608 mais Kimi Räikkönen fait mieux… en pneus Tendres. Le pilotes Sauber dament le pion au Finlandais en flirtant avec la barre de la minute trente-deux. Romain Grosjean s’empare du meilleur temps dans un dernier effort en 1:32.029, tandis que, dans une dernière tentative, Michael Schumacher, en pneus Durs, élimine Bruno Senna qui a cependant été gêné par une Jean-Eric Vergne au freinage de la chicane. Cet incident est placé sous investigations.

Eliminés en Q1 : Senna, Kovalainen, Glock, De la Rosa, Pic, Petrov et Karthikeyan


Q2 : Une nouvelle fois, les pilotes ne se précipitent pas hors des stands dès le drapeau vert agité pour Q2. En pneus Tendres, Kamui Kobayashi est le premier à signer un temps de référence en 1:32.368 après avoir commis une petite erreur au freinage de l’épingle.

Alors que la température de piste a baissé de quelques degrés depuis le début des qualifications, Sebastian Vettel ne ménage pas ses efforts et s’empare du meilleur temps en 1:31.501, soit le meilleur chrono du week-end, devant Jenson Button, Mark Webber, Lewis Hamilton et Felipe Massa. Mais le trafic pose problème sur ce circuit, comme peut le constater Paul di Resta qui, à la sortie du 130R, échoue sur Mark Webber et Romain Grosjean, tous les deux au ralenti, entre lesquels l’Ecossais doit se faufiler.

Tous les pilotes rentrent aux stands avant de tenter un dernier galop d’essai, même si on indique à Lewis Hamilton, à la radio, qu’il ne devrait pas avoir besoin de reprendre la piste. Michael Schumacher est le premier à ressortir, en pneus Tendres, après être resté au chaud dans son garage tout le début de Q2.

Au jeu des chaises musicales, en fin de séance, Felipe Massa est le grand perdant alors que Kimi Räikkönen et Romain Grosjean passent en Q3.

Eliminés en Q2 : Massa, Di Resta, Schumacher, Maldonado, Rosberg, Ricciardo et Vergne


Q3 : Cette fois-ci, les pilotes ne perdent pas de temps et s’élancent dès le drapeau vert, en pneus Tendres. Räikkönen est le premier à signer un tour chronométré en 1:32.208 alors que Vettel atomise le chrono du Finlandais en 1:30.839, suivi de Webber en 1:31.090, coupable d’une petite erreur au freinage de l’épingle, et Button en 1:31.294. Suivent Grosjean, Räikkönen et Hamilton qui se tiennent en une seconde. L’ingénieur de Sebastian Vettel demande cependant à son pilote de faire mieux d’un dixième dans le premier secteur.

Alonso, Hulkenberg et les pilotes Sauber attendent quant à eux aux stands pour se qualifier sur un seul tour. Perez est d’ailleurs le premier de ces quatre larrons à prendre la piste, rapidement suivi par les autres.

Ainsi, tous les pilotes sont en piste pour le dernier assaut sur le chrono. Mais Vettel semble intouchable alors qu’il a trouvé le dixième qui lui manquait dans le premier secteur. Le meilleur temps de l’Allemand ne sera d’ailleurs pas contestable alors que Kimi Räikkönen part à la faute dans Spoon et échoue sa monoplace dans le bac à gravier, provoquant un drapeau jaune. Voilà qui fait les malheurs de Lewis Hamilton qui n’aura pas pu améliorer et échoue au neuvième rang, alors que Nico Hülkenberg n’a pas pu signer de tour chronométré.

Sur ses terres, Kamui Kobayashi bénéficiera de la pénalité de Jenson Button pour s’élancer en troisième position sur la grille de départ, demain.


Classement des qualifications du Grand Prix du Japon 2012 :

PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3Tours
1
Vettel1:32.6081:31.5011:30.839
11
2
Webber1:32.9511:31.9501:31.090
15
3
Button1:33.0771:31.7721:31.290
14
4
Kobayashi1:32.0421:31.8861:31.700
16
5
Grosjean1:32.0291:31.9881:31.898
20
6
Perez1:32.1471:32.1691:32.022
20
7
Alonso1:32.4591:31.8331:32.114
17
8
Raikkonen1:32.2211:31.8261:32.208
18
9
Hamilton1:33.0611:32.1211:32.327
17
10
Hulkenberg1:32.8281:32.272
12
11
Massa1:32.9461:32.293
12
12
di Resta1:32.8981:32.327
14
13
Schumacher1:33.3491:32.469
10
14
Maldonado1:32.8341:32.512
11
15
Rosberg1:33.0151:32.625
16
16
Ricciardo1:33.0591:32.954
14
17
Vergne1:33.3701:33.368
14
18
Senna1:33.405
8
19
Kovalainen1:34.657
6
20
Glock1:35.213
8
21
De la Rosa1:35.385
6
22
Pic1:35.429
8
23
Petrov1:35.432
8
24
Karthikeyan1:36.734
6


QualificationGrand PrixSuzuka
     1 réaction

    Raikko 2, 6 Oct. 2012, 9:58

    Romain Grosjean ayant été critiqué et pas assez reconnu à sa juste valeur, je note qu'il s'élancera 4e sur un circuit très sélectif! Cela prouve qu'il est très rapide et je pense qu'avec une bonne gestion des pneumatiques, il peut terminer sur le podium, voire mieux si Vettel a un petit ennui car je crois qu'à la régulière il est intouchable. Bravo Romain, j'espère que cela va définitivement faire taire tes détracteurs et qu'ils sauront reconnaître très objectivement que parmi les rookies, tu es le meilleur cette année.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up