Charles Pic, réussir dans l'ombre

Logo Mi mini blanc
Rédigé parPar
© L'année prochaine, Charles Pic sera encore un travailleur de l'ombre chez Caterham.

F1. Condamné aux fonds de grille, Charles Pic a réussi à une très belle saison. En toute discrétion, il a fait jeu égal avec son coéquipier, le réputé Timo Glock. En 2013, il remet le couvert avec Caterham. C'est sûr, les podiums ne seront pas pour tout de suite. Mais s'il continue à allier vitesse et humilité, ils ne devraient plus tarder.

Cher Charles,

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Tu étais l'invité surprise de cette saison 2012. Le Français que l'on n'attendait peut-être pas tout de suite sur les grilles de départ de Formule 1. Pourtant, tu avais signé un contrat, chez Marussia, avant Romain et Jean-Eric. Eh bien, un an plus tard, difficile de le regretter. Sans être époustouflants, tes résultats ont été sérieux. Avec en point d'orgue ton meilleur résultat, douzième, au Grand Prix du Brésil. Alors, bien sûr, la lumière des podiums n'était pas à ta portée. Mais en F1, les travailleurs de l'ombre sont particulièrement appréciés, Charles. Discrétion et efficacité.

Le meilleur baromètre est certainement la confrontation avec Timo, ton coéquipier. Trois podiums à l'époque où il courait chez Toyota, c'est une belle carte de visite. Tu lui as tenu la dragée haute cette saison. « Peut-être qu'il ne comprend pas l'anglais à la radio », a râlé Timo, lors du Grand Prix du Hongrie, t'accusant de l'avoir gêné lors des qualifications. « Je n'en ai pas parlé avec lui, c'est inutile. C'est la deuxième ou troisième fois que cela se produit, c'est donc l'équipe qui doit résoudre ce problème. » Héhé. Cette tension est révélatrice. « Ça ne fait jamais plaisir de voir un jeune devant soi », commente Olivier, ton mentor. Ça c'est sûr. Surtout quand c'est sa première saison de Formule 1, Charles.

Il est encore difficile de cerner ta personnalité. Olivier, te décrit comme « un pilote très naturel, très cool ». On n'en doute pas. Te voir arriver à la rédaction d'un grand quotidien français et te présenter humblement en disant « Charles » d'une voix fluette, est pour le moins surprenant. On en viendrait même à penser que tu n'es pas pilote de Formule 1, où le "melon" ressemble à une maladie contagieuse. L'humilité est une noble qualité. On espère que tu sauras la conserver le plus longtemps possible, Charles.

Lire la suite pour 443€ 20 (engagement 12 mois)
Cet article est premium. En l'achetant, vous nous aidez à financer notre rédaction.
Créer un compte
J'ai un déjà compte
8 caractères minimum : 1 minuscule, 1 majuscule et 1 chiffre.
4 commentaires
Donnez votre avis
  1. Gravatar surboumpou 4roues
    surboumpou 4rouesLe 14/12/2012, 11:49
    ........nous avons un nouveau Prost , c'est le talent brut...
    Répondre
  2. Gravatar Twinko
    TwinkoLe 16/12/2012, 02:27
    C'est vraiment un super pilote , j'espère qu'il continuera comme ça , cela montre unes bonne image des français par rapport a Romain Grosjan
    Répondre
  3. Gravatar fd
    fdLe 16/12/2012, 08:37
    surboumpou 4roues @
    Je suis 100% d'accord avec toi.
    Je ne comprend pas les écuries qui ne l'on pas pris comme Force India Sober si ils cherche un pilote d'avenir ils l'on sous la main!
    Répondre
  4. Gravatar gilles
    gillesLe 09/01/2013, 20:46
    charles tres bon pilote je pense qu il va mettre la pige a son coequipier juste le temps de se faire la main avec sa nouvelle voiture franck williams aurai du l engager je pense que plusieur equipes vont s en mordre le doigts
    Répondre
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

divider graphic

Autres mags magazines

Tous les magazines
Retour de volantCharles Pic

Dernières aActus F1

Toutes les actualités F1
Haut