F1 - Le Grand Prix à Austin génère 190 millions de dollars de retombées médiatiques

Une étude menée par Formula Money révèle que le Grand Prix des Etats-Unis 2012, à Austin, a généré 190 millions de retombées médiatiques pour la capitale texane. De quoi rassurer les contribuables texans, puisque l'évènement avait bénéficié d'une subvention publique de 29,3 millions de dollars, définitivement bien rentabilisée.  Icon For Chat#6  4
Logo Mi mini
Rédigé par
Austin a largement bénéficié de sa présence au calendrier de la F1 en 2012
© Mercedes / Austin a largement bénéficié de sa présence au calendrier de la F1 en 2012
Quand Bernie Ecclestone affirme que la F1 permet de placer une ville ou un pays sur la carte du monde, il peut s'appuyer sur les chiffres de retombées médiatiques provoquées par un Grand Prix. Ainsi, pour Austin, elles atteignent plus de 190 millions de dollars.

Les organisateurs du Circuit des Amériques se sont donc empressés de diffuser les chiffres compilés par l'une des références du secteur, Formula Money. Ceux-ci démontrent que la ville d'Austin a bénéficié de près de 200 millions de dollars de retombées médiatiques grâce à la tenue de sa première course de F1.

La répartition de cette somme penche largement en faveur de la télévision puisque ce media compte pour 166,7 millions de dollars alors que les publications papier et en ligne n'ont cummulé "que" 24,4 millions de dollars. Si les organisateurs sont si enclins à communiquer ce genre de données, c'est qu'ils sont aux Etats-Unis. Or au pays de l'Oncle Sam, les dépenses des contribuables sont souvent au coeur de polémiques politiciennes, surtout en ces temps de rigueur imposée.

Or le Grand Prix d'Austin a bénéficié d'une subvention publique de 29,3 millions de dollars de la part du fonds de l'Etat du Texas dédié aux grands événements. Afin de pouvoir bénéficier de tels fonds, les organisateurs sont tenus de présenter dans les 18 mois une étude d'impact économique sur la ville et sa région. L'annonce sur les retombées financières est donc un premier signe significatif dans ce sens puisqu'il montre que pour chaque dollar de subvention publique, la ville d'Austin a bénéficié de 6,5 dollars de retombées médiatiques.

Le retour sur investissement devrait être d'autant plus intéressant que cette étude ne prend pas encore en compte les retombées liées à la hausse des revenus fiscaux issus de la TVA et autres taxes liées à la restauration et à l'hôtellerie. Ainsi les hôtels de San Antonio ont affiché à eux seuls près de cinq millions de dollars de recettes supplémentaires par rapport à l'année précédente sur les cinq jours autour de la course.

De même, le Circuit des Amériques ne manque pas de souligner que l'épreuve a été également bénéfique aux écuries et à leurs sponsors. Ainsi l'épreuve américaine a présenté le meilleur taux d'exposition médiatique de la saison pour les différents sponsors présents en Formule 1. Les sponsors des écuries représentent deux tiers des 150 millions de dollars générés tandis que les sponsors présents en bord de piste ont donc pu bénéficier de 50 millions de dollars d'équivalent-publicité. Pirelli, qui était le plus affiché en bord de piste, a ainsi cumulé la moitié des retombées des sponsors de bord de piste, soit le pourcentage impressionnant de 16,5% du total.

Avec la participation de www.Racingbusiness.fr

Dernières actus sur Economie

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    Adelin, 18 Mar. 2013, 19:34

    Voilà une bonne nouvelle dans les finances de la F1 !! Pourvu que cela dure longtemps


    Icon For Contact#1
    Wala, 18 Mar. 2013, 19:38

    Et en Europe ça coute...


    Icon For Contact#1
    Canerw, 18 Mar. 2013, 20:46

    Un ptit GP pour la France ?? Pour relancer un peu l'économie ?? Ahhhh ben non, c'est vrai... LE CO2.......


    Icon For Contact#1
    Businessf1, 19 Mar. 2013, 9:45

    @Wala : Nous ne disposons pas des données précises pour les différentes courses européennes mais même si les retombées médiatiques n'étaient que de la moitié de ce qui a atteint à Austin, ça ferait tout de même près de 100 millions d'euros ! Après la difficulté avec ce type de retombées est que ce qui est dépensé par les pays/villes est une sortie du cash alors que les retombées médiatiques correspondent à ce qu'il aurait fallu dépenser pour avoir la même exposition médiatique, ce qui ne mesure donc pas par du cash qui rentre dans les caisses. Jean-Michel Jalinier, le PDG de Renault Sport F1, nous avait très bien expliqué ce principe lors de l'interview exclusive qu'il nous avait accordé en début de saison (http://www.fan-f1.com/f1/2013/actualite/15027-F1-Interview-exclusive-de-Jean-Michel-Jalinier-PDG-de-Renault-Sport-F1.html). Il montrait alors que le retour sur investissement pour la marque était de 3 dollars générés pour 1 dollar dépensé.


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut