F1 - Kovalainen : Caterham devrait "pouvoir battre Marussia" à Barcelone

F1 - Kovalainen : Caterham devrait "pouvoir battre Marussia" à Barcelone

Après avoir évalué certaines évolutions de la Caterham CT03 à Magny-Cours et avant d’en reprendre le volant à Barcelone, Heikki Kovalainen se dit convaincu que Caterham peut battre Marussia. Le Finlandais dément également avoir eu des discussions sérieuses avec l’écurie anglo-russe ou avoir été brouillé avec Tony Fernandes, le propriétaire de Caterham.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - Heikki a fait son retour à Bahreïn
© Caterham - Heikki a fait son retour à Bahreïn
A Bahreïn, Heikki Kovalainen retrouvait le volant d’une Formule 1 après avoir vu Caterham lui préférer Giedo van der Garde pour épauler Charles Pic en tant que pilote titulaire. Après un début de saison délicat, l’écurie malaisienne avait en effet décidé de lui confier sa CT03 - non-modifiée - au volant de laquelle il a échoué à six dixièmes de Charles Pic qui bénéficiait, lui, des dernières évolutions : « J’ai pu sentir que la voiture est plus difficile à piloter qu’elle ne l’était l’année dernière, » commente le Finlandais auprès de Sky Sports F1. « Bien sûr, certaines choses ont changé, les pneus ont changé et, par conséquent, les réglages aussi. A cause de ces deux choses, la voiture est devenue plus difficile à piloter. D’un autre côté, j’ai pu sentir qu’il y avait plus de potentiel à exploiter dans cette voiture et j’ai eu le sentiment, après avoir piloté la voiture, que nous devrions pouvoir battre Marussia et maintenant, avec les nouveautés à venir, nous devrions être en position de les battre. »

A Barcelone, Heikki Kovalainen roulera une nouvelle fois en essais libres du vendredi matin mais il a déjà pu se faire une idée sur les nouveautés que pourrait y apporter Caterham lors d’un tournage promotionnel où les hommes de Leafield ont profité de l’occasion pour évaluer de nouvelles pièces et notamment un tout nouveau museau doté d’un cache. La CT03 était en effet une des rares monoplaces 2013 à avoir conservé le museau cassé distinctif de sa devancière, la CT01 : un nez d’ornithorynque qui pourrait donc être amené à disparaître dès le Grand Prix d’Espagne.

Sur Sky Sports F1, le natif de Suomussalmi en a également profité pour revenir sur les conditions de son retour chez Caterham, niant notamment les rumeurs de brouille avec Tony Fernandes, le propriétaire de l’écurie de Leafield : « C’est faux, je n’ai jamais eu de brouille avec lui. Je n’étais pas d’accord avec ce qu’ils me proposaient cette année, je n’étais pas d’accord avec Tony sur ça mais je ne me suis jamais embrouillé avec lui. Puis, à un moment, je pense que c’était lors des qualifications du Grand Prix d’Australie, lorsque les conditions météos étaient assez délicates, j’ai envoyé un message à Tony lui disant : "Je me serais qualifié en Q2". Et puis nous avons commencé à en discuter et il m’a demandé si je voulais bien essayer la voiture. »

Fidèle à Caterham, Heikki Kovalainen assure l’avoir été, niant avoir eu des discussions sérieuses avec quelque équipe que ce soit et notamment avec Marussia chez qui certains l’envoyaient après l’éviction de Luiz Razia : « Il n’y a jamais eu de discussions sérieuses, alors ça n’a jamais vraiment été une option. En fait, je n’ai jamais véritablement discuté avec d’autres écuries. J’ai parlé avec Caterham pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’ils annoncent leur deuxième pilote et je n’ai jamais véritablement discuté avec qui que ce soit. »
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon