F1 - Hamilton chez Mercedes : le tournant du Grand Prix de Singapour 2012

Niki Lauda est revenu sur le moment où Lewis Hamilton a pris la décision de quitter McLaren et de rejoindre Mercedes et estime que le Grand Prix de Singapour 2012 a joué un rôle déterminant.  Icon For Chat#6  5
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Hamilton, de retour aux stands après son abandon, lors du Grand Prix de Singapour 2012
© McLaren / Hamilton, de retour aux stands après son abandon, lors du Grand Prix de Singapour 2012
La première saison de Lewis Hamilton avec Mercedes l’aura vu terminer à la quatrième place du classement des pilotes, devançant notamment son équipier Nico Rosberg (189 points contre 171), présent dans la structure de Brackley depuis 2010. Le Britannique s’est même offert la victoire lors du Grand Prix de Hongrie.

Si le choix du champion du monde 2008 de rejoindre une écurie en mal de résultats est apparu, pour certains observateurs, étonnant et risqué, alors même qu’il se trouvait dans une équipe qu’il connaissait et avec laquelle il jouait régulièrement la victoire, le déroulement de la saison 2013 n’a pas semblé vouloir donner tort à Lewis Hamilton, son ancienne écurie, McLaren, ne parvenant pas à signer le moindre podium alors même qu’elle en avait signé au moins un toutes les saisons entre 1981 et 2012, alors que Mercedes, remportant trois victoires et en signant au total neuf podiums, a conquis la seconde place chez les constructeurs.

Hamilton, a ainsi tiré un bilan très positif de cette première saison dans sa nouvelle équipe, pour ESPN : « C’est bien, c’est génial. Je pense que 98% des gens [doutaient], mais ça semblait être le bon choix pour moi et ça l’a été. Je suis vraiment, vraiment heureux. C’est plus que les résultats, ça a été toute une expérience d'être en harmonie avec une nouvelle voiture et une nouvelle équipe. Ca a été vraiment agréable. »

A l’occasion de la cérémonie des Autosport Awards, Nika Lauda, directeur non-exécutif de Mercedes, interrogé par Reuters, est revenu sur le moment où il est parvenu à convaincre Lewis Hamilton de rejoindre la marque à l’étoile. C’est lors du Grand Prix de Singapour 2012 que tout s’est joué : « Je devais le voir dans sa chambre entre 2 et 4h du matin. Je me rappelle de la discussion parce qu’il était en pole position avec McLaren, qu’au fond il gagnait tout et je lui ai demandé : "pourrais-tu envisager de venir chez Mercedes ?". Il m’a dit : "Pourquoi devrais-je partir ? Cette voiture gagne, tout ce que je veux faire c’est gagner et votre voiture n’est pas victorieuse". Je me suis dit : "Merde, il a raison." »

L’incertitude planait alors autour de l’avenir du Britannique chez McLaren - pour des raisons à la fois sportives et relationnelles -, mais Hamilton affichait un regain de forme important, puisqu’il avait remporté deux des trois courses précédentes, en Hongrie et en Italie, abandonnant dans le carambolage du départ en Belgique. La course sur le circuit urbain de Marina Bay prenait d’ailleurs l’allure d’un cavalier seul pour le natif de Stevenage. Une situation qui n’était pas vraiment à l’avantage de Niki Lauda dans son entreprise de recrutement du pilote : « J’étais assis devant la télévision, en me disant : « S’il te plait, crashe-toi, abandonne. » J’étais assis et j’attendais ça et, bingo, la boite de vitesses a lâché. Je suis allé le voir tout de suite après ça. » Moins d’une semaine plus tard, Mercedes annonçait la signature de Lewis Hamilton.
Partager
 Icon For Chat#6  5 commentaires

    Icon For Contact#1
    Chopper, 5 Dec. 2013, 20:56

    Chouette article ;)


    Icon For Contact#1
    Sull, 6 Dec. 2013, 4:59

    Genre comme si un pilote faisait un choix de carrière uniquement sur une panne de boite ...


    Icon For Contact#1
    arkansis, 6 Dec. 2013, 13:16

    Non... Le doute était là sûrement depuis un moment. C'était jusqu'à maintenant sa seule équipe, Button s'est montré coriace face à lui, et enfin il a connu bon nombre de mésaventures en courses sur ses deux dernières saisons avec McLaren. Si on cumule ces facteurs avec une hypothétique visite des installations de Mercedes, alors il est rationnel de penser qu'Hamilton pensait à quitter McLaren.


    Icon For Contact#1
    Profx, 6 Dec. 2013, 14:31

    sull tu serai etonne des decisions importantes qu on peut prendre sous le coup d une emotion ;)


    Icon For Contact#1
    Alinnomaya, 7 Dec. 2013, 1:34

    Mclaren n'avait pas une ligne fixe pour ses pilotes même au moment tout semblait être clair pour laisser un pilote se battre pour le titre... Dans cette situation, c'est Hamilton qui montrait beaucoup plus puissance que Button... En 2010, Lewis n'avait qu'à la dernière course, 24 points de retard sur Alonso, "le meneur" et 16 points sur Vettel, "le champion"... Et avec une politique claire des pilotes chez Mclaren, Lewis devrait être propulsé par son équipe déjà au milieu de la saison, chose que Mclaren n'osait jamais faire... Et qui sait, combien des points aurait gagné Lewis si le jeu était clair chez Mclaren... En 2011, rien à faire, Red Bull était ultra dominant comme cette année 2013... Par contre, en 2012, Lewis a eu au stand dans au moins 3 à 4 courses des problèmes inimaginables lors des changements des pneus qui lui ont coûté des podiums voire victoires....Pour une grande équipe comme Mclaren, de telles erreurs à répétition font cogiter... En plus, dans 2 ou 3 courses où il devrait gagner presque facilement, il a eu de pannes mécaniques et électroniques, sans parler d'un ou deux changements des boîtes de vitesse qui lui ont pénalisé de faire un meilleur résultat... Tout ça mis ensemble, ça aurait découragé tout pilote... C'est le cas avec Alonso qui arrive petit à petit au bout du souffle à force de se battre déjà 4 ans avec une voiture clairement inférieure à ses concurrents directs, "les Red bull"... Donc, le changement de Lewis était la meilleure de solution parce que ça devenait un peu de trop chez Mclaren... Et surtout, Mclaren a cru pouvoir faire de Button un leader absolu mais hélas !!! Button est bon pilote mais pas au niveau d'un Lewis, Kimi ou Alonso... Button sans une voiture excellente ne vaut pas grand chose.... Je suis persuadé qu'avec la Mclaren 2013, Lewis aurait quand même fait des tops 3 en qualifications et en courses, mais pas Jenson avec comme meilleure résultat en qualification, une fois la 6 ième place et une fois la 4 ième place en course où il profite d'ailleurs des pénalités de Massa et Lewis au Brésil...


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top