F1 - Abiteboul : Les pilotes non payants sont "presque irresponsables"

F1 - Abiteboul : Les pilotes non payants sont "presque irresponsables"

Interviewé au sujet des difficultés financières et des pilotes "payants", Cyril Abiteboul, directeur de Caterham, s'est montré pragmatique, estimant que les pilotes doivent contribuer, directement ou indirectement, à la santé financière des structures.      13 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© V. Guignet - Cyril Abiteboul n'est pas tendre avec les pilotes qui n'apportent rien financièrement
© V. Guignet - Cyril Abiteboul n'est pas tendre avec les pilotes qui n'apportent rien financièrement
Cyril Abiteboul, directeur de Caterham F1, est revenu, dans un entretien accordé à Autosport, sur les difficultés financières et équipes et, par là même, sur sa vision des choses concernant les "pilotes payants", en tant que responsable d’une structure en discipline reine.

Le Français estime que les pilotes sont, eux aussi, des créateurs d’opportunités pour leurs employeurs : « Pour moi, les pilotes sont juste une aide supplémentaire pour voir ces opportunités commerciales qui peuvent être générées par eux ou nous. » Il souhaite dépasser la dichotomie répandue et qui a tendance à être particulièrement mise en avant actuellement : « Ce n’est pas qu’il existe des pilotes payants ou des pilotes non payants »

Pour lui, les pilotes criant haut et fort qu’ils ne chercheront pas amener de l’argent ou des sponsors à une équipe sont un problème : « Certains pilotes ont indiqué publiquement – et ça nous ennuie – qu’ils n’apporteront aucune forme de contribution, ce que honnêtement je n’aime pas parce que tout le monde apporte une contribution […] par exemple, Fernando et certains des sponsors qui ont cru en lui et l’ont suivi depuis le début de sa carrière. » Il fait référence, notamment, à la banque espagnole Santander, qui contribue en grande partie au versement du salaire du pilote Ferrari.

Lors des dernières semaines, et alors que certains baquets se sont joués à coup de millions dans des écuries en difficulté financière, à l’image de Lotus avec Pastor Maldonado, certains pilotes comme Nico Hulkenberg ou Heikki Kovalainen ont déclaré qu’ils ne se transformeraient pas en pilotes payants pour demeurer en F1. Une attitude que condamne Cyril Abiteboul.

« Presque tous les pilotes ont le sentiment qu’il doit y avoir une forme de participation, au-delà de leurs devoirs sportifs. C’est pourquoi les pilotes qui disent : « Je ne suis pas un pilote payant, je ne veux pas en être un », c’est presque irresponsable parce que nous investissons beaucoup d’argent pour créer de la valeur autour de ces gens et autour de ces pilotes. Donc, pour moi, il est seulement juste que les pilotes apportent une contribution, pas [nécessairement] financière, mais au moins aider à créer des opportunités pour les équipes afin de générer de la valeur. C’est un peu plus complexe que la manière dont les gens ont tendance à le résumer, » a-t-il ajouté sur ce sujet.

Sur la situation particulière de l’équipe Caterham, dont les deux pilotes Charles Pic et Giedo van der Garde ont permis des apports financiers divers pour 2013, Abiteboul ne cache pas que 2014 est un cap : « Nous avons une saison qui va être chère, nos gains sont en baisse, nous espérons progresser sur la grille. » Cependant, il estime que sa structure est attractive : « Il y a toujours beaucoup d’intérêt pour ce que nous sommes, en tant que projet. Le projet Caterham est quelque chose qui est extrêmement attractif et, en fait, je suis très positivement surpris par l’intérêt généré et la croyance que les gens continuent de placer en nous, même après quatre ans. C’est pourquoi il est important de tenir ses promesses. Avec un peu petit plus de performances, nous aurons de fantastiques opportunités commerciales. »


     13 réactions

    RiCo13, 12 Dec. 2013, 12:51

    Je ne prétend pas connaitre le monde de la F1 autant que C.Abitboul mais de la à entendre de tels propos.Cela remet en cause toute les filières qui permettent a de futurs pilotes qui n'ont pas de soutien financier de pouvoir intégrer la F1. Donc si l'on poursuit son idée adieux le talent en F1 et bonjour les dollars. C.Pic et G.Van Der Garde (pilotes "payants" groupe Lagardère pour C.Pic et Mac Grégor pour G.Van Der Garde) Résultat de la saison dernier du classement Marussia devant (J.Bianchi filière Ferrari .M Chilton (hélas pour Marussia Max n'était pas le bon Tom est bien meilleur) Sponsor : Aon (qui en passant stoppe son sponsoring en F1 pour se consacrer au foot). Comprenne qui pourra !!!!!


    carole, 12 Dec. 2013, 13:33

    @Rico13 entièrement d'accord avec tes analyses. Le comble la FIA qui prône de faire le necessaire en parole depuis la venue de notre cher compatriote TOdt mais que le monde de la F1 peut constater RIEN en vue. Moi je dis tous ces gens de la FOM et FIA se tiennent tous par la barbichette, ils se connaissent et s'apprécient comme des larons. Ceci n'empêche pas à notre cher Todt d'être présent presque à tous les GP sa femme manequin en bandoullière;lui ne fait pas dans l'économie. Et oui comprenne qui pourra!


    fred 197, 12 Dec. 2013, 17:55

    petite clarification : ce ne sont certains pilotes ( comme Perez, Maldonado, ou autres) qui amenent de l'argent mais les sponsors qui les soutiennent (comme Telmex ou PDVSA) et on est loin de certains pilotes payants comme Deletraz ou Lavaggi qui amenait eux memes de l'argent et rien d'autres et qui étaient que des gentlements drivers et pas de vrai pilotes de F1


    Aifaim, 12 Dec. 2013, 20:44

    Rico13@ et Carole@, Abiteboul est plus nuancé qu'il y paraît : Il parle de "contribution";Les trois classiques sont 1° le pilote apporte ses sponsors 2° sur son nom, l'écurie obtient des sponsors ou des grosses "rallonges" de ceux qu'elle possède déjà 3° le pilote est engagé avec un apport technique (ex: Bianchi/Ferrari). Un pilote qui arrive en F1 avec zéro euro ou zéro dollar en poche, cela n'existe pas ! Toute sa carrière a nécessité de l'argent, le sien, celui de son entourage, d'un mécène, d'une filière ou de sponsors. Bien sûr, à chaque étape, il a fallu en trouver plus et jusqu'au GP2, GP3 ou Renault 3.5 ou 2.0, il - ou sa structure - a trouvé. Pour un des 22 baquets, ils sont, à mon avis, une quarantaine de postulants dont un certain nombre en place. L'entonnoir est étroit et les filières comme leurs pilotes le savent : Tous n'atteindront pas le sommet et nous en avons l'exemple avec cette période des transferts. Savez-vous qu'il y a eu une période d'inflation d'équipes et de voitures, au point qu'il fallait, pour les nouvelles, passer par des pré-qualifications à chaque grand prix ? Cette forme de roulette russe ruina encore plus d'espérances que de sponsors déçus. Une ou deux bonnes équipes en renfort seraient les bienvenues mais vous voyez, côté pilotes on restera loin du compte. Mais n'oublions jamais qu'il est possible de faire une belle carrière hors F1 en sport automobile.


    Aifaim, 12 Dec. 2013, 21:36

    Kovalainen est le champion des "grévistes du sponsoring" ... Faut-il donc le rayer de la liste des prétendants à un volant Caterham ?


    sandec, 13 Dec. 2013, 1:42

    Il a raison, on doit même aller plus loin: Abitboul (rien que le nom m'amuse) devrait aussi payer pour etre ingenieur en F1! Mais moins que les pilotes parce que lui il risque pas sa vie!


    Raphael, 13 Dec. 2013, 14:13

    Quelque part, il a un regard lucide et réaliste sur la discipline. La F1 est énormément dans le marketing et les pilotes restent finalement des vecteurs d'image. Il a raison quand il dit qu'un pilote crée des opportunités, on voit bien comment Lotus a beaucoup misé sur Raikkonen pour racoler des sponsors. Ca fait partie du travail moderne d'un pilote, ou en tout cas de son management de valoriser son image pour être vendeur.


    Aifaim, 15 Dec. 2013, 8:55

    Ce n'est pas mauvais pour Pic : En plus de son contrat pluriannuel, il a le soutien financier de Lagardère et le soutien technique de Renault. Mais Cyril Abiteboul aurait bien tort de se dépêcher ! Non seulement, hors les siens, il ne reste que deux volants à pourvoir (Marussia et Sauber) mais les sombres rumeurs chez Lotus font craindre le pire ... Et qui, alors, serait à la fois expérimenté, soutenu à la fois par un commanditaire (pétrolier), un partenaire technique (Renault) et, accessoirement, aurait la même langue maternelle que son coéquipier ? Je sais, c'est de la science fiction et, très franchement, je préférerais de beaucoup que Lotus soit au rendez-vous avec un niveau de compétitivité au moins équivalent aux années précédentes.


    Profx, 15 Dec. 2013, 10:20

    primo je ne pense pas lotus a ce point au bord du gouffre , ou alors genii le serai aussi ;) ce qu abiteboul dit ( au fait il est de la famille de la femme jockey d il y pas mal d annee ?) c est qu un pilote doit aussi se "vendre" dans l interet commun de lui et de son equipe si un pilote viens avec un sponsor , ca lui raporte a lui surement ( petit emplacement sur la combi perso ou sur le casque par exemple) et ca aide l ecurie a etre performante , ce qui veut dire pour lui plus de visibilite donc. de plus un pilote avec un bon sponsor genereux derriere lui aura plus de poid dans la structure , certes on as eu l exemple inverse chez williams , mais c est assez rare . pour le cas maldo , on ne sais toujours pas il me semble les resultats des enquetes en cours ni si l an prochain il pourra ou pas avoir ses dollars vu qu au dernieres nouvelles parues ici meme il me semble que ses fonds étaient bloqués. ce qui expliquerai son evacuation de chez williams . de la a suposer que cela dure depuis un moment et que ce serai cela qui aurai conduit a une certaine tension ... Si ces fameux fonds madonadosien sont effectivement coincés c est une très très mauvaise nouvelle pour lotus


    VENON, 15 Dec. 2013, 11:37

    @profx:tu vois Lotus est dans de sales draps sauf si ton mal aimé de Maldonado arrive avec PDVSA,tu critiques Ferrari mais eux ils ne dépendent de personne pour quoi que ce soit et n'ont pas besoin de leurs sponsors pour payer les pilotes,la preuve????Raikkonen y est retourné car il savait que ça sentait le roussis chez Lotus et de plus a 34 ans c'était sa dernière occasion de rouler dans l'écurie la plus mythique que ça plaise ou non.


    Aifaim, 18 Dec. 2013, 21:43

    Profx@, la "femme jockey, c'était, je crois Darie Boutboul, donc, rien à voir. Il existe un Philippe Abiteboul, remarquable journaliste sur France Inter mais j'ignore s'ils sont de la même famille.


    Profx, 19 Dec. 2013, 1:40

    whaw venon , quelle assurance pour les moyens de ferrari payer par fiat ;) qui a payer a l epoque pour que kimi quitte ferrari ? ah zut je crois que ce serai le sponsor de .... alonso ? qui paye alonso ? son sponsor ? santender ? bref ferrari coute cher en f1 mais pour eux en tant que fabriquant de voiture , c est vital d y rester ;) pas de f1 pour ferrari ? bien moins de vente dans le futur ;)


    VENON, 19 Dec. 2013, 10:58

    @Profx:et alors??jaloux??vous n'intervener que quand il s'agit de critiquer Ferrari,occupez-vous plutôt de Lotus...enfin ce qu'il en reste.


Sur Caterham

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up