Classement de la rédaction 2013 : Sebastian Vettel (1er)

Pour clôturer définitivement la saison 2013 et s'engager vers 2014, la rédaction de MotorsInside vous propose de revenir sur ses dix meilleurs pilotes de la saison écoulée. En première place du classement, c’est l’inévitable Sébastian Vettel qui émerge.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
L'inévitable Sebastian Vettel encore en tête d'un classement !
© Getty / L'inévitable Sebastian Vettel encore en tête d'un classement !
Ses statistiques :
1er au classement général
397 points
13 victoires
16 podiums
7 meilleurs tours
Meilleure qualification : 1er (Australie / Malaisie / Canada / Italie / Singapour / Corée / Inde / Etats-Unis / Brésil)
Meilleure course : 1er (Malaisie / Bahreïn / Canada / Allemagne / Belgique / Italie / Singapour / Corée / Japon / Inde / Abu Dhabi / Etats-Unis / Brésil)


Sa saison :
2013 est la saison de tous les records pour Sebastian Vettel. En remportant son quatrième titre de champion du monde des pilotes, l’Allemand devient l’égal d’Alain Prost et se rapproche sans vergogne de Juan Manuel Fangio (5 titres) et surtout de son idole Michael Schumacher (7 titres).
A 26 ans, sa réussite est exceptionnelle et promet surtout une chasse aux records incroyable. A cet âge là, Alain Prost remportait seulement sa première course alors que le « Baron Rouge Schumi » n’avait à son palmarès qu’un des ses sept titres au compteur. Vettel, avec 39 victoires et 45 pole position se positionne déjà comme un grand de la discipline alors qu’il lui reste encore, en étant réaliste, dix belles saisons de compétition devant lui.

En début d’année pourtant personne ne pouvait laisser présager une telle domination. En difficultés dans la compréhension des pneus Pirelli, Red Bull et son leader laissaient échapper de gros points face à leurs rivaux, Ferrari et Fernando Alonso en tête. Après le retour aux spécifications de gommes 2012 au soir du Grand Prix de Hongrie, le visage du championnat a définitivement changé et l’ogre Vettel s’est emparé de la totalité des victoires avec une série impressionnante de 9 succès consécutifs.

Sa domination a été sans partage également au sein même de son écurie, reléguant Mark Webber au rôle de simple faire-valoir incapable de remporter un seul Grand Prix cette année. Même si l’Australien a révélé bien malgré lui une part sombre de Vettel en étant le sujet d’une controverse en Malaisie.

Comme il aime souvent à le répéter, personne ne sait de quoi demain sera fait, surtout avec les changements de réglementation prévus en 2014. Mais avec ce quatrième titre et cette domination, Vettel est désormais entré par la grande porte dans les légendes de la Formule 1.

L’avis de la rédaction :
Au sujet de Vettel, la rédaction de Fan F1 est unanime : l’Allemand a réalisé des prouesses en 2014 comme le précise Antoine Maricot qui juge que le pilote « a réalisé sa saison la plus convaincante jusqu’à là ». Pour Benoit Fraikin, c’est encore la régularité dans la victoire de l’Allemand qui impressionne le plus : « A partir de Spa-Francorchamps le désormais quadruple champion du monde a réalisé un sans faute. Ses succès lassent certains mais on ne peut pas rester indifférent devant une telle maîtrise ».
Mais d’aucun comme Romain Mathon aurait aimé voir un peu plus de fougue dans le comportement de Vettel et déplore « que Guillaume Roquelin veille sur lui ». Mais cela ne l’a pas empêché « d’anéantir le concurrence » comme le souligne fort justement Fabien Gaillard. Finalement, c’est Sarah Nuyens qui résume au mieux la saison de Vettel en ces termes : « Je pense qu'il n'y a rien à ajouter pour Vettel, il domine maintenant depuis 4 ans. Il a réalisé une saison quasi parfaite en enchaînant les victoires ».

Le moment marquant de sa saison : sa victoire à Singapour où l’Allemand a atomisé la concurrence en roulant régulièrement plus d’une seconde plus vite que Webber et presque deux secondes face au reste du plateau. Ce jour là, ses rivaux ont compris qu’ils n’auraient plus aucune chance face à lui.


Découvrez les autres pilotes du classement de la rédaction :
10ème - Jenson Button
9ème - Jules Bianchi
8ème - Mark Webber
7ème – Lewis Hamilton
6ème – Nico Hulkenberg
5ème – Kimi Raikkonen
4ème – Romain Grosjean
3ème – Nico Rosberg
2ème – Fernando Alonso
11 commentaires
Donnez votre avis
  1. Gravatar Aifaim
    Aifaim Le 07/01/2014 à 20:15
    Le changement de gommes n'a fait que rendre invincible celui qui était déjà en tête du championnat depuis le 2e grand prix et avait engrangé 4 victoires avec les pneus 2013.
    Répondre
  2. Gravatar Nikos
    Nikos Le 07/01/2014 à 21:45
    Sur la première partie de saison, quand il n'a pas encore la Red Bull dominatrice, il est loin d'être aussi "écrasant". Kimi et Alonso ont réussie a le battre sur plusieurs courses. A mon avis, Vettel, avec une voiture égale a Alonso et Kimi, il est pas aussi rapide mais je pense qu'il est meilleur metteur au point que les deux. . Le changement pneumatique + les superbes évolutions de la Red Bull a la rentrée a rendu la voiture dominatrice la plupart des courses restantes. Ou comment zappé tous suspense mais 9 courses d'affiler faut le faire même avec la meilleur voiture. Mais j'espère voir une saison 2014 sans écurie qui domine l'autre.
    Répondre
  3. Gravatar Profx
    Profx Le 08/01/2014 à 00:45
    primo chapeau a la fiabilite pour renault et rb sans ca , pas sur que le resultat serai le meme ;) apres la belgique , ils n ont pas tout ecrase comme certain le disent , lotus a reussi a plusieurs reprise a leur donner de la pression
    Répondre
  4. Gravatar Raphael
    Raphael Le 08/01/2014 à 07:26
    1ère place largement méritée avec une fin de saison tout en contrôle et en maitrise, avec suffisamment de marge pour n'avoir peur de personne !
    Répondre
  5. Gravatar pignon
    pignon Le 08/01/2014 à 08:17
    C'est a n'en pas douter l'un des meilleurs du plateau...mais comme Shumarer il bénéficie de la très largement meilleurs F1 du moment. Ce qui lui permet de signer nombre de pôles, de prendre la tête des GP et faire la course en tête, dans le "clean air". Un peu un contre la montre, sans avoir à bagarrer avec un concurrent le précédent et "juste" à gérer le suivant...Il est moins efficace et déterminant dans les mano à mano que ne le sont Alonso, Hamilton, Kimi, Grosjean et certains autres pilotes...Par certains côtés c'est cette domination, d'une équipe, qui donne parfois l'impression de GP "monotones" ...avec le gel des moteurs...
    Répondre
  6. Gravatar GD-Seb
    GD-Seb Le 08/01/2014 à 23:03
    Je crois que les commentaires de l'article ont merveilleusement résumé ce que beaucoup de personnes pensent; La voiture avant le pilote dans le duo RedBull/Vettel.
    Répondre
  7. Gravatar Profx
    Profx Le 09/01/2014 à 00:29
    gd seb moi je n ai pas dit cela , j ai juste fait remarque que si il reussi une super fin de saison en gagnant tous les gp , le motoriste et le chassis ont ete irreprochable du cote de la fiabilite, par contre pour son equipier cela n as pas ete la meme chanson . donc oui un pilote n est rien sans une bonne voiture fiable , seul un idiot dirai le contraire et une bonne voiture ne le sera que si son pilote est a sa hauteur. il y a peu tres peu de chance que alonso regagne le gp d espagne par exemple si on le courrait avec les voiture de fin de saison
    Répondre
  8. Gravatar Depy
    Depy Le 09/01/2014 à 17:19
    On le dira jamais assez, les succès de Vettel et de RedBull sont étroitement liés. On ne peut pas parler de Vettel sans parler de RedBull et de Renault. Si Vettel Gagne, c'est grâce au package qui lui est proposé et si RedBull gagne, c'est parce que son pilote utilise à merveille ce même package. Bien plus que n'importe quel autre pilote. Néanmoins, je n'arrive pas à m'enlever de la tête cette belle différence de fiabilité entre les deux monoplaces RedBull, ce que trop peu de gens soulèvent, mine de rien.
    Répondre
  9. Gravatar maranella
    maranella Le 09/01/2014 à 18:37
    mine de rien tu n as sans doute pas tors..mais cela s'est avéré dans d autres écuries ou un pilote avait toutes les pannes et pas son équipier...il y a aussi une façon de piloter qui parfois génére des pannes dans une monoplace et pas dans une autre....pilotée différemment....
    Répondre
  10. Gravatar Depy
    Depy Le 09/01/2014 à 18:48
    J'avoue que je ne me suis focalisé que sur cette écurie, en partie puisque c'est cette écurie qui m?horripile ( :) ) depuis 2010. Il est certain que ça doit aussi arriver ailleurs et je pense par un pilotage différent. Mais le fait que ce soit répété, saison après saison, ça je ne le comprends pas. A un moment donné, ils doivent bien s'être penché sur le problème je suppose. Bien entendu, ce n'est pas le sujet de base mais je n'arrive pas à dissocier les deux. Enfin, même si Webber n'avait pas eu autant de soucis, Vettel l'aurait quand même surpassé, juste un peu moins quoi !
    Répondre
  11. Gravatar Profx
    Profx Le 09/01/2014 à 20:12
    si tu as un pilote violent avec sa boite , son moteur ou son chassis , tu va modifier quoi toi pour que cela n arrive plus ? t as qu une solution soit le pilote evolue , soit il degage ;) les anciennes generations de pilotes de f1 n avait pas une super reputation dans les courses d endurances , souvent on formait une equipe avec plusieurs d entre eux , et cette voiture servait de lievre ... la ou les vrai voiture que l ecurie avait engage en pensant a la victoire etait loin derriere ;)
    Répondre
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut