F1 - Vendredi : La Caterham est un peu plus fiable

F1 - Vendredi : La Caterham est un peu plus fiable

Journée plutôt bonne pour Caterham qui a pu enchaîner les tours. Robin Frijns a aussi pu effectuer son premier roulage de la saison, en remplacement de Kamui Kobayashi. Du côté de Marcus Ericsson, la journée s’est achevée sur un problème moteur.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - Kobayashi veut encore progresser
© Caterham - Kobayashi veut encore progresser
Kamui Kobayashi (n°10) – 21ème [EL2]
Après avoir cédé son baquet à Robin Frijns, Kamui Kobayashi a pu reprendre le volant dans la soirée et s'est satisfait de la fiabilité de sa Caterham : « La bonne fiabilité que nous avons eu durant la première session nous aidera pour le reste du week-end. » Malgré cela, tout n'est pas rose pour le Japonais qui reconnaît quelques soucis sur sa monoplace : « La voiture était OK mais nous avions du sous-virage autant dans les virages à basse que haute vitesse. Nous avons testé une barre anti-roulis différente pour le second relais et c'était un peu mieux, mais il y avait plus de blocage à l'avant, donc je ne pouvais pas attaquer lors des phases de freinage. »

Le nouveau pilote Caterham parle ensuite de la différence entre les deux composés de pneumatiques : « Avec les pneus tendres, la voiture semblait meilleure. Sur mon premier relais, j'ai eu du trafic et j'ai dû lever le pied pour des drapeaux jaunes. Donc je pense qu'il reste un peu de performance à trouver dans la voiture. » Le Japonais se satisfait du nombre élevé de tours bouclés, et espère du mieux pour la suite.

Robin Frijns (n°46) - 21ème [EL1]
Le Néerlandais a connu sa première séance d'essais libres aujourd'hui, et s'en est montré très satisfait : « C'était spécialement bien pour l'équipe étant donné que c'était notre première séance sans problème depuis le début de la saison. » Profitant de cette fiabilité retrouvée, le troisième pilote Caterham a pu enchaîner 35 tours sans se concentrer sur les temps au tour.

Robin Frijns souligne également les progrès réalisés depuis les essais hivernaux : « La voiture semblait mieux équilibrée, et il est clair que Renault a fait beaucoup de progrès. » Il pense également que plus de performance est encore à venir avec l'optimisation des réglages, même si cela se fera sans lui : « J'ai fait ma part aujourd'hui, et je suis heureux de ce que nous avons fait. » Le Néerlandais roulera de nouveau mardi pour le premier jour des premiers essais privés en cours de saison.

Marcus Ericsson (n°9) – 22ème et 22ème
Pour le pilote Suédois, les premiers essais libres ont été l’occasion de constater que la Caterham n’était pas vraiment bien équilibrée : « Les EL1 étaient OK : nous avons commencé avec un changement d’aileron arrière pour regarder quelques données […] Durant la session, nous avons continué à améliorer la motricité du bloc hybride et au niveau de l’équilibre nous avons commencé avec trop de sous-virage dans les virages à haute vitesse, et du survirage dans les virages lents, mais nous avons effectué des changements sur la hauteur de caisse et d’autres au niveau mécanique, et à la fin nous étions dans la bonne direction. »

Lors des essais libres 2, c’est un problème de puissance qui l’a handicapé : « Pour les EL2, […] le sentiment initial était qu’il y avait globalement plus d’adhérence, surtout dans les sections à hautes vitesses où l’équilibre était bon, mais j’avais des problèmes de puissance, ce qui faisait que je ne pouvais pas vraiment pousser. La puissance allait et venait d’une manière qui était vraiment imprévisible. »

« Malheureusement, je n’ai pas eu un seul tour sans ce problème, donc les derniers tours ne donnaient pas vraiment une bonne image de notre performance, mais nous allons regarder ça en détail ce soir. Nous avons terminé sur long relais qui a démarré en tendres. Les niveaux de dégradation étaient assez bons […] mais je n’ai pas été capable d’attaquer, » explique-t-il avant d’ajouter : « A 5 minutes de la fin, on m’a dit d’arrêter la voiture car nous avions un problème de bloc moteur. Renault va regarder ça et heureusement, c’est arrivé à la fin de la session. »

En conclusion, Ericsson est tout de même confiant : « Globalement, le plus important est que nous avons eu un meilleur vendredi et ça veut dire que nous sommes dans une meilleure position après les EL1 et EL2 que depuis le début de la saison. Nous avons beaucoup à faire ce soir, mais je me sens mieux pour le reste du week-end qu’en Australie ou en Malaisie. »
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon