F1 - Lauda : Les critiques d'Ecclestone et de Montezemolo sont "stupides"

Les critiques de Bernie Ecclestone et de Luca di Montezemolo sur les nouvelles règles n’ont pas plu à Niki Lauda. Le triple champion du monde autrichien pense que cela revient à scier la branche sur lequel le monde de la F1 est assis.  Icon For Chat#6  22
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Lauda défend son précarré
© Mercedes / Lauda défend son précarré
On le sait, l’ère des V6 et de la consommation réduite ne plaît ni au grand argentier de la F1, mécontent de la nouvelle sonorité des moteurs, ni au président de la Scuderia, dépité d’assister à des « courses de taxis » (c’était du moins avant Bahreïn).

Dénigrer son propre sport, voilà une attitude qui ne rend pas Niki Lauda fou de joie. Et c’est le moins que l’on puisse dire, après que le président non-exécutif de Mercedes s’en est pris aux deux hommes dans les colonnes d’Autosport : « Ce que nous faisons en ce moment, en raison de toutes ces influences, c’est détruire notre propre sport ».

L’Autrichien en profite pour dresser un parallèle avec le film Rush, auquel il a largement collaboré, y apparaissant même en personne : « Si Ron Howard avait dit ‘Je réalise un film nommé Rush, et je peux vous dire que c’est le pire film que j’aie jamais fait’ – et c’est ce qui arrive en Formule 1 – (…), alors personne ne serait allé le voir. »

Niki Lauda va même plus loin, en qualifiant de « stupide » le comportement des détracteurs de la nouvelle F1 : « Je n’ai jamais vu une approche aussi stupide. Comment pouvez-vous agir ainsi ? Cela n’aurait jamais dû en arriver à ce point, alors que nous détruisons notre propre sport. C’est ma plus grande préoccupation ».

On pourrait évidemment se douter que si Niki Lauda est à ce point un inconditionnel de la nouvelle F1, c’est depuis que Mercedes truste les podiums… L’intéressé s’en défend : « Je parle comme une personne normale, je ne parle pas en tant qu’un employé de Mercedes. C’est ridicule. Je ne me soucie pas de l’identité du vainqueur, mais c’est extrêmement injuste désormais si quelqu’un se plaint et proteste parce que les premières courses ont été gagnées par Mercedes. Red Bull et Vettel ont ennuyé tout le monde durant la deuxième partie de la saison dernière en gagnant neuf courses, et personne n’a rien dit. »

Bernie Ecclestone, Luca di Montezemolo, mais aussi Sebastien Vettel, qui avait qualifié de « merdique » le son des V6, apprécieront.
Partager
 Icon For Chat#6  22 commentaires

    Icon For Contact#1
    Grand tout sec, 12 Apr. 2014, 15:07

    Il commence à m'énerver Lauda. Quand j'entend le bruit des moteurs en caméra embarquée j'ai du mal à en croire mes oreilles et ça me fait de la peine. Quant à ses propos à sur Red Bull et Vettel il me fait bien rire, la FIA et les autres équipes ne disaient rien et c'est bien normal car ils avaient plus important à faire ( la FIA n'avait pas à critiquer Vettel et Newey pour leur bon travail et les autres équipes devaient continuer de se battre ). Mais nous les fans on été plus d'un à en avoir marre de voir toujours le même sur la plus haute marche du podium et par la même occasion le manque total de suspense au championnat.


    Icon For Contact#1
    Profx, 12 Apr. 2014, 16:27

    the snake , n as ptre plus les oreilles d avant 76 ;) ( un pilote japonais aviat fait une blague sur le snake ) . je sais que ce qui vient de merco en soutient de la f1 actuelle peut sembler suspect , mais bon il a pas tord dans le sens qu a force d entendre partout critiquer la f1 actuelle par ses propres acteurs , ca fait desordre quand meme je pense que pour certain d entre eux , ils seraient preferable de faire un peu de pedagogie au pres du grand public plutot que de casser la nouveaute la je parle des responsables maintenant qu un pilote' donne son avis , c est plus du domaine prive a mes yeux


    Icon For Contact#1
    ClimJark, 12 Apr. 2014, 21:09

    Revenons au moteur à l'avant Au V12 Et que Enzo revienne (Quoique Luca fasse l'affaire... quand on pense, le même, avec Mauro et Niki il y a 40 ans)


    Icon For Contact#1
    ZAle, 12 Apr. 2014, 21:39

    "Red Bull et Vettel ont ennuyé tout le monde durant la deuxième partie de la saison dernière en gagnant neuf courses, et personne n?a rien dit." Personne n'a rien dit ? Il se moque un peu du monde là, le Niki. Cette déclaration est purement politique, car à l'époque, c'était l'un de ceux qui avaient soutenu Vettel face aux sifflets.


    Icon For Contact#1
    Profx, 12 Apr. 2014, 22:30

    Zale justement il a soutenu vettel qui etait L ENNEMI de son ecurie a l epoque . ce qui demontre qu il sais parler aussi contre son interet ! climjack , sauf que jamais nicki n as pilote de f1 moteur avant dans toutes sa carriere ;) lauda est une grande gueule , meme avant ses titres il l etait , et il le restera surement jusqu a son dernier souffle ;) mais cela n empeche que sur certain point il a raison moi j aurai un seul message pour lui et mercedes : Si vous voullez vraiment defendre cette f1 2014 , ne vous contentez pas de casser ceux qui la casse , mais expliquez clairement pourquoi elle est top a vos yeux , et pourquoi le virage etait necessaire a votre avis faites des spots de pub a difuser partour , de petit spots expliquant bien la f1 "new style" cela fera du bien a la f1, et cela ne pourra qu etre benefique a mercedes en terme d image


    Icon For Contact#1
    Sid, 13 Apr. 2014, 9:57

    Le problème avec la F1 d'aujourd'hui, c'est que l'on parle plus de gestion, que de pilotage;Gestion des pneus, gestion d'essence, gestion du moteur, etc..., et beaucoup moins de pilotage. Je ne suis pas contre l'idée d'un moteur moins gourmand en essence ou de donner plus d'importance aux systèmes de SREC, quitte à faire une croix sur le grondement des machines, mais que la gestion prime sur la course, non!! On a râlé tant et plus l'année dernière quand un pilote était obligé de ralentir pour préserver ses pneus, aujourd'hui, c'est pire, puisqu'il faut aussi gérer l'essence, ce qui fait que même les 3 départs de cette saison n'ont pas été aussi tranchants qu'avant et qu'il faut attendre les 20 derniers tours (et une safety-car, merci Pastor!!) pour espérer voir ce que l'on attend de la F1, cad des pilotes qui se battent entre eux à tous les niveaux...!!! A mon avis, il faut revoir le règlement sur la question de l'essence : leur fixer un poids limite global plus élevé (125 kg) et supprimer la règle sur le débit moyen (les écuries devront gérer seules à leur manière), mais par contre, pénaliser les équipes qui ne joueraient pas le jeu et tomberaient en panne sèche avant la fin de la course...


    Icon For Contact#1
    ZAle, 13 Apr. 2014, 11:02

    @Sid : En ne voyant pas l'arrivée, elle se pénalisent déjà toutes seules... Donc pas besoin d'en rajouter !


    Icon For Contact#1
    Sid, 13 Apr. 2014, 11:43

    @Zale Pas faux! Disons que je mettrais une pénalité en plus pour l'écurie qui ferait semblant de ne pas y arriver pour mettre une pression absurde afin que la règle soit adaptée pour elle, comme Redbull en ce moment ou Ferrari il fut un temps.


    Icon For Contact#1
    ClimJark, 13 Apr. 2014, 14:45

    Lauda "Je ne comprends pas pourquoi il y a des gens qui sont contrariés par cette nouvelle Formule 1 après avoir assisté à cette très belle course, je trouve ça absurde. Nous avons maintenant un sport automobile qui est totalement en phase avec son époque. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, celle où il faut trouver de nouveaux moyens de transport, faire preuve d'initiatives environnementales, développer des voitures hybrides et penser à la qualité de vie des gens dans un monde extrêmement technologique avec tous les défis que cela implique. Sincèrement, les bons vieux moteurs à huit cylindres n'avaient plus leur raison d'être. Ces nouveaux V6 turbo hybrides délivrent plus de puissance en consommant moins de carburant, en faisant moins de bruit et en ayant un impact environnemental moindre, puisqu'ils rejettent moins de CO2 dans l'atmosphère. C'est pour cette raison que Honda revient en Formule 1 l'année prochaine et retrouvera Renault, Ferrari-Fiat et Mercedes, et peut-être que d'autres constructeurs automobiles suivront. Je ne vois donc que des avantages." "Parler uniquement du bruit est ridicule et incompréhensible" "Je suis en contradiction totale avec Bernie sur ce point", "Le bruit n'est pas ce qui définit l'attractivité de la F1. La Formule 1 est définie par les actions sportives et des courses aussi excitantes que possible avec des technologies contemporaines et des pilotes qui savent comment piloter ces voitures au plus haut niveau." "Parler uniquement du bruit est selon moi ridicule et incompréhensible. Nous oublions que ces voitures, grâce à cette nouvelle technologie, sont plus rapides dans les lignes droites que lorsqu'elles étaient propulsées par des huit cylindres démodés. L'idée de rendre ces monoplaces artificiellement plus bruyantes est la mauvaise chose à faire. La Formule 1 avance dans la bonne direction, cela ne fait aucun doute" Sinon : Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie


    Icon For Contact#1
    Profx, 13 Apr. 2014, 14:54

    Aifaim : au secour !!!!!! Combien de fois a t on deja repete que des la premiere course de f1 il y avait deja de la gestion ? et meme dans une course de type sprint il y en as vous vous souvennez ptre pas mais quand a bercy on faisait des courses de kart , il y avait de la gestion meme si la course ne durai qu une petite poignee de minute on avait ceux qui chauffait leur pneu pour etre en forme en debut de course et ceux qui preferai les laisser chauffer naturellement pour etre au mieux en fin de course !!! et ca pour des courses de quoi ? 10 min maxi ? alors une course qui dure entre 1h15 et 2h ? a l epoque ou il n y avait pas de changement de pneu ? LA GESTION EST OBLIGATOIRE EN COMPETITION meme un coureur de 100 metres plat gerer sa course , il n est pas a fond du premier pas au dernier


    Icon For Contact#1
    Denis62, 13 Apr. 2014, 19:40

    100 % d'accord sur la gestion en course : aussi vieux que la course elle-même et débat totalement absurde. J'ajouterais que je commence à en avoir un peu marre du mépris pour les courses d'endurance qui suinte ça et là dans les commentaires (pas forcément ici, mais sur l'ensemble des sites de sport auto). L'endu, ça peut envoyer grave aussi, et il suffit d'en suivre un peu pour constater que la notion de sprint long est bien plus proche de la réalité du WEC. Sur le son, je trouve un peu facile de dire que ça ne change rien. Quitte à avoir un V6 bi-turbo, je préfère mille fois le son d'une indycar à celui des F1, certes ce n'est pas de l'hybride, mais bon sang, ça sonne vraiment du feu de dieu. Qu'on le veuille ou non, le son des F1 2014 est sans saveur. Autant on ne peut pas réduire la course à ça, autant c'est hypocrite de dire que ça ne change rien. On peut laisser ça de côté après des années de passion et d'implication, mais les gamins vont-ils rêver à ce son là ? L'aurions-nous fait à leur âge ? Je n'en suis pas vraiment sûr. Et ce n'est pas neutre, à mon humble avis.


    Icon For Contact#1
    Sid, 13 Apr. 2014, 19:50

    @Profx Je ne dis pas qu'il n'y a pas de gestion dans une course de F1, je dis juste que là, il y en a peut-être un peu trop, nuance!!!! Pour moi, le point du règlement qui les oblige à respecter un débit moyen tout au long de la course est de trop... Fixons aux écuries un objectif à atteindre, comme "faire une course de 57 tours avec 125 kg d'essence max" et laissons-les se débrouiller!!! Voilà, c'est tout ce que je dis, parce que franchement, voir des pilotes se suivre et se re-suivre, de peur de dépasser le débit moyen autorisé, c'est navrant... Ils doivent pouvoir gérer plus sereinement leur conso d'essence, en attaquant quand ils le veulent... Depuis l'affaire du Multi-21, on sait bien ce que cela peut donner!!!


    Icon For Contact#1
    Profx, 13 Apr. 2014, 20:03

    sid je crains que si tous etait libre de gerer ca comme ils veulent , on aurai des processions pire encore


    Icon For Contact#1
    arno, 14 Apr. 2014, 10:00

    Le problème c'est que le règlement empêche de réaliser des évolutions significatives sur le plan moteur et châssis, et que par conséquent les problèmes que rencontre les écuries dans la gestion lié au 100kg d'essence, et à l'usure des pneus ne pourront être résolus par les écuries si bien que la saison ressemblera à ce à quoi nous avons assisté durant les 2 premiers GP, et par conséquent je rejoins le point de Montezemolo on va assister à des courses de chauffeurs de taxi si la réglementation reste en l'état. Et au cours du GP de Bahrein on a bien vu pendant les 10 derniers tours ce que cette nouvelle réglementation peut produire en terme de qualité de course quand les pilotes peuvent enfin pousser les monoplaces à leurs limites. Il faut absolument modifier la réglementation pour permettre à toutes les écuries de développer le potentiel de leur voiture, ou se résoudre à ce que chaque année ou presque les titres se gagnent à l'intersaison et que les GP ressemblent à des séances d'essais de 305km.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 14 Apr. 2014, 10:51

    arno@, je crois qu'il ne faut pas oublier que nous sommes au début d'une nouvelle ère, sans repère antérieur. Autrefois, on aurait volontiers accepté une période de rodage alors qu'à l'époque actuelle du "tout-tout-de-suite-et mieux-qu'avant", cela devient inconcevable. A Bahreïn, la fin de course aurait été intense, même sans la safety-car, - les écarts initiaux en plus - parce qu'on allait entrer dans la phase critique pour les pneus et qu'à part Caterham, tout le monde était dans la norme de consommation. Cette dernière est désormais maîtrisée, certains s'offrant le luxe de ne pas remplir le réservoir. "développer le potentiel de leur voiture" ? Mais c'est exactement ce que font les équipes. Il est facile de mesurer les progrès en jetant un coup d'oeil en arrière (essais de pré-saison) et cela restera vrai de grand prix en grand prix. Je vais même plus loin : Cette saison sera probablement l'année où les monoplaces progresseront le plus entre la première et la 19e course. L'inter-saison reste une période importante puisque c'est le temps de la concrétisation du projet de l'année, le seul moment où les écuries sont dispensées du rythme moyen d'une course tous les 15 jours. Pendant la saison proprement dite, les voitures évoluent, y compris lors d'une année aboutie comme 2013 : Retrouvez les déclarations qui annonçaient "des nouvelles pièces" pour le grand prix suivant, elles sont légion ! Je ne suis pas sûr qu'un titre se gagne à l'inter-saison, mais qu'il s'y perde, oui, c'est certain. (ex : McLaren, l'an passé) Je voudrais - mais je n'y arriverai pas - en finir avec "les voitures qui se suivent". On veut des courses en peloton mais on râle parce que cela ne dépasse pas. Quel intérêt y-a-t-il à se porter à la hauteur d'un adversaire en sachant que cela ne passera pas avant cinq ou six tours parce que ses pneus sont encore en état ? Est-ce qu'au football on demande de tirer au but dès qu'on a le ballon, où qu'on soit placé sur le terrain ? Les voitures sont très proches en performances, les pilotes aussi, donc, dépasser est très difficile techniquement et demande des conditions qu'il faut provoquer, mettre le défendeur en infériorité comme aux échecs. Quant à des "grands prix qui ressemblent à des séances d'essais", inutile de le démontrer puisqu'il suffit de comparer le direct du dernier GP à la séance d'essais de deux jours qui a suivi ... l'intensité n'est pas vraiment la même.


    Icon For Contact#1
    arno, 14 Apr. 2014, 11:46

    On ne peut développer correctement une voiture sans avoir recours aux essais privés, rajouter à cela des règles hyper contraignantes sur l'évolution des moteurs et une diminution de l'utilisation des souffleries, et vous en arrivez à un point qui fait que les écarts de performances constatés au début de la saison ne sont jamais comblés. Il suffit de se rappeler du bon en avant réussi par Mercedes sur leur problème d'usure de pneus suite à leurs essais en mai 2013 pour voir que sans essais privés on ne peut réellement développer une voiture en cours de saison. Depuis la suppression des essais privés pas une fois une écurie en retard en début de saison n'a pu gagner un titre, ce qui réduit grandement l'intérêt du championnat. Et concernant l'intervention du safety car, je vous rappelle que Hamilton et Rosberg étant sur des stratégies différentes il n'y aurait pas eu de lutte pour la première place sans son intervention. Sans le safety pas d'économie d'essence pour pouvoir rouler à fond à la fin du GP, et des pneus ne devant faire que 10 tours pour tout le monde. Si les pilotes ne doublent pas pendant la course c'est pour économiser de l'essence il reste dans la zone DRS du pilote qui les précède pour pouvoir soulager l'accélérateur et économiser de l'essence, quand ils n'ont pas ce problème là ils doublent comme à Bahrein dans les 10 derniers tours. Je maintiens qu'il faut absolument modifier le règlement si on vaut que le championnat est un intérêt.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 14 Apr. 2014, 13:47

    arno@, il n'est pas question de réécrire le scénario du dernier grand prix mais je vous rappelle qu'il n'y avait pas que les Mercedes en course et que les positions n'avaient rien de figé derrière. Par ailleurs, du fait de leurs stratégies différenciées, le suspens pour la victoire aurait été maintenu. Rosberg pouvait terminer alors qu'Hamilton était contraint de chausser les pneus durs. En tenant compte des écarts et du laps de temps d'arrêt, la victoire n'était certaine pour aucun des deux. La limitation des essais privés va dans le sens de la limitation des coûts et un resserrement des chances entre les équipes au niveau des moyens. S'ils restent indispensables, les technologies actuelles permettent de régler des problèmes en amont de la piste. Mais une monoplace "mal née" ne se remplace pas en cours de saison comme autrefois. Bien attaquer, c'est attaquer au moment opportun. Cela a toujours été vrai et l'est autant aujourd'hui qu'hier ... moins tout de même que dans les années 60. Un pilote de F1 veut toujours doubler un concurrent moins rapide puisqu'il le ralentit. Le problème, c'est que celui qui est plus véloce tire son avantage des courbes, là où il est le plus difficile de dépasser. Or, ce sont précisément les atouts en virage (appuis supérieurs) qui pénalisent en ligne droite. Exemple, la Williams brillante surtout dans les rectilignes et vice-versa avec la RedBull. Les grands prix de Formule 1 de cette année sont plein d'intérêt, tout dépend de ce que l'on recherche et ce que l'on aime.


    Icon For Contact#1
    arno, 14 Apr. 2014, 14:54

    La limitation des essais privés va dans le sens de la limitation des coûts mais aucunement dans le resserrement des chances, les écuries les plus fortunées seront toujours devant. Les écuries qui dépensent le plus sont RB Ferrari Mercedes et elles occuperont les 3 premières places au constructeur en fin d'année. Et l'intérêt des GP et de la F1 n'est pas de permettre à ceux qui ont le mieux travailler à l'intersaison de conserver l'avantage acquis en empêchant les autres de comblés leur retards par des règlements trop restrictif en matière de développement. Et le problème c'est que je crains que l'avantage pris par Mercedes sur la conception et l'intégration de son bloc ne lui donne un avance qui en l'état du règlement ne pourra être comblée par Ferrari et Renault ni cette année ni l'année prochaine. Cette année est déjà pliée, et je trouve qu'il serait de bon ton que la suivante ne soit pas aussi dès maintenant, sauf heureuse surprise mais je doute que la McLaren Honda puisse rivaliser avec la Mercedes des sa première année.


    Icon For Contact#1
    IMS57, 14 Apr. 2014, 18:04

    Comme par hasard tout ce qui ne critiquent pas la F1 2014 sont propulsés par des moteurs Mercedes et ce peu importe si la F1 perd de son âme, de son ambiance et du spectacle , nous verrons encore des spectateurs au bord des pistes en 2014 ....pour les GP2 qui heureusement conservent les V8. De toute façon la réponse se fera par les fans et la fréquentation dans les GP , pour ma part je ne paierai pas pour écouter un bruit de tondeuse à gazon même si les Mercedes amuse la galerie par une pseudo confrontation, personne n'est dupe de la comédie du dernier prix de Bahrein initié par les pros F1 2014 , dont un certain Lauda


    Icon For Contact#1
    darkmika31, 14 Apr. 2014, 18:29

    @Aifaim : Je ne pense pas que Rosberg aurait pu terminer avec son train de pneus medium. En effet, à partir du moment où la fenêtre d'utilisation optimale est dépassée, vous commencez par perdre 1s - 1.5s au tour. Puis si vous insistez, vous perdez des poignées de secondes (4s, 5s, 6s,...), comme on a pu le voir l'année dernière avec Räikkönen en Inde. Donc Hamilton n'aurait eu aucune difficulté à reprendre son coéquipier avec une telle stratégie. Le passage en medium sur la voiture de Rosberg, dès le 2e relais, pose qq questions je trouve : - Soit c'est un vrai choix du pilote et de son ingénieur, étudié avant la course : dans ce cas, la stratégie repose sur l'hypothèse que Hamilton va dégrader plus vite ses pneus soft que Rosberg ses pneus medium, avec les réservoirs d'essence encore pleins à 70%. Puis que le différentiel de perfs entre soft & medium sur le 3e relais permettra à Rosberg de fondre sur son coéquipier. Le hic dans tout ça, c'est que contrairement à une idée très faussement répandue, Hamilton n'est pas juste un attaquant bourrin, et qu'il sait lui aussi lire intelligemment les stratégies. La preuve, on la trouve dans les comm' radio retranscrites ici : http://www.fan-f1.com/f1/2014/actualite/17360-F1-Grand-Prix-de-Bahrein-2014-La-lutte-Hamilton-Rosberg-en-messages-radio.html, on est au 35e tour : -> « On est bien en essence. Donc, plus [besoin] de faire du "lift and coast". - Je t?ai entendu, mec ! Je prends soin de mes pneus. - OK Lewis, c'est toi qui gères. » - Soit, malgré les discours officiels chez Mercedes, il y a un gentleman agreement qui décale les stratégies des pilotes en cas de lutte très proche : le 1e choisit sa stratégie, le 2e subit le choix opposé, et à partir de là, que le meilleur gagne, mais cela limite les risques d'accrochage sur la durée de la course. Quoi qu'il en soit, sans la Safety car, je pense que la stratégie de Rosberg était perdante, car on a pu voir en fin de course qu'avec les réservoirs allégés, les medium tenaient la comparaison avec les soft, à degré d'usure équivalent. En fait je pense que la course était perdue dans les 2 tours supplémentaires en fin de 1e relais (pitstop au 21e tour vs 19e), qui ont coûté très cher. La SC était une opportunité incroyable pour Rosberg de gagner le GP, pour cela il lui fallait absolument dépasser dès la relance, en profitant de la montée rapide en température de ses gommes soft. Après quelques tours, l'équilibre des forces s'est inversé, avec les medium d'Hamilton dans leur plage d'utilisation optimale, et les soft de Rosberg souffrant dans la traînée aérodynamique de la voiture 44.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 14 Apr. 2014, 19:11

    darkmika31@, l'option des Medium était préméditée. C'était ric-rac d'aller au bout mais c'était jouable (l'hypothèse était aussi celle de RMC). Perdre 1"5 par tour sur 10/15 tours quand Hamilton a été contraint à un changement de pneus obligatoire, cela valait le coup d'être tenté. je crois surtout que Rosberg a perdu la course en ratant son départ.


    Icon For Contact#1
    darkmika31, 15 Apr. 2014, 1:05

    @Aifaim : Difficile de conclure sur ce débat, pour ma part je ne pense pas qu'il était possible de couvrir 36 tours avec les medium, à un rythme de 1.5s par rapport aux softs en fin de relais, ça aurait été plutôt du 4s ou 5s au tour. Mais je me trompe sûrement, à voir lors des prochaines courses si de telles stratégies sont mises en oeuvre ! Tout comme vous, je pense en effet que le moment clé a été le départ, où Rosberg était pourtant du côté propre de la piste.


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Top