F1 - La 25ème scintillante : Jim Clark, Afrique du Sud 1968

F1 - La 25ème scintillante : Jim Clark, Afrique du Sud 1968

Pour célébrer le 25ème succès de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Chine, Fan-F1 vous propose un dossier spécial sur les 25ème victoires des pilotes qui sont entrés dans la légende. Premier numéro : Jim Clark, et sa victoire à Kyalami en 1968.      6 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© ANEFO - Clark mène la Lotus 49 à la victoire, comme ici à Zandvoort en 1967
© ANEFO - Clark mène la Lotus 49 à la victoire, comme ici à Zandvoort en 1967
Jim Clark a remporté le Grand Prix d’Afrique du Sud 1968. Il s’agissait de son 25ème succès.

Le contexte
Jim Clark est au sommet de son art. S’il n’a pas pu se battre correctement pour le titre en 1967, ce dernier étant remporté par Denny Hulme sur sa Brabham motorisée par Repco, il a offert à la Lotus 49 et au V8 Cosworth leurs premiers succès, quatre pour être précis.

La 49 est une voiture révolutionnaire : elle est la première F1 à moteur porteur, c'est-à-dire que le propulseur est partie intégrante du châssis. La voiture est donc constituée d'une demi-coque à l'avant, où les éléments du train avant son raccrochés, derrière laquelle le moteur est fixé et sert de structure portante pour l'ensemble des éléments qui constituent le train arrière des monoplaces. Cette configuration a été rapidement copiée et est encore aujourd'hui l'unique façon de concevoir une Formule 1.

Jouant de ses relations avec l'entreprise Ford, à la suite de son épopée à Indianapolis, Colin Chapman fait construire un moteur capable d'encaisser les contraintes d'une telle configuration et qui, lui aussi, révolutionnera la F1 en permettant de remporter 155 Grands Prix entre 1967 et 1983 : le V8 Ford Cosworth.

Côté statistiques, avec 24 victoires avant d’entamer la saison 1968, Jim Clark a rejoint la première des légendes de la Formule 1 : Juan-Manuel Fangio. A 32 ans, il compte déjà deux couronnes et est respecté par tous les pilotes. La saison 1968 commence tôt dans l’année. Très tôt. Le 1er janvier, en fait, par le Grand Prix d’Afrique du Sud.

La course
Qualifié en pole, la 33ème de sa carrière, record absolu de l’époque (qui ne sera dépassé qu’en 1989 par un certain Ayrton Senna), Jim Clark est en position idéale pour réussir un nouveau cavalier seul. Mais son départ est mauvais ;celui de Jochen Rindt, au volant d’une Brabham, impressionne. L’Autrichien bondit depuis la deuxième ligne, se faufile entre les Lotus de Clark et Graham Hill, et prend la tête un court instant avant que Jackie Stewart, sur sa Matra, ne s’en empare.

Clark n’est que septième, mais la Lotus est si performante et son pilote si talentueux que la remontée n’est qu’une formalité. Stewart maintiendra sa première position un tour. Dans la seconde boucle, en effet, Clark prendra l’avantage. Et, inéluctablement, il creusera l’écart avec le pilote Matra. Magnifique, comme à son habitude, il n’aura pas à forcer son talent et ne sera jamais inquiété.

Derrière lui, Jackie Stewart tient la deuxième place jusqu’au 27ème tour, où Graham Hill s’en débarrassera pour commencer à dessiner un doublé Lotus. Finalement, Stewart quittera la course lors du 40ème passage, victime d’un problème sur son moteur.

Au passage de la ligne d’arrivée, Jim Clark signe sa 25ème victoire et devient alors le pilote le plus victorieux qu’a connu la F1 depuis ses débuts, 18 ans auparavant. Et si ce record de Fangio tombe, tout le monde s’attend à ce que la saison 1968 ne rapproche Jimmy du nombre de couronnes de l’Argentin, surtout armé d’une Lotus 49 et d’un moteur V8 Cosworth performants.

L’après…
Après l’Afrique du Sud, la prochaine destination de la F1 sera l’Espagne... le 12 mai ! Ces cinq mois loin du cirque de la F1 ne seront bien sûr pas inactifs pour Jim Clark qui multipliera les courses dans d’autres catégories, dont la Formule Tasmane, disputée sur 8 courses entre janvier et février, qu’il remportera. Sa toute dernière victoire officielle en compétition aura lieu sur le circuit de Sandown, à Melbourne, le 25 février. Le mois de mars sera consacré aux essais de la Lotus 49 sur l’ovale d’Indianapolis, en préparation des 500 miles qu’il allait disputer au mois de mai, pour la sixième saison consécutive (l'ayant remporté en 1965).

Mais, le 7 avril 1968, alors qu’il dispute une course de Formule 2 sur le circuit d’Hockenheim, en Allemagne, Jim Clark n’est pas au rendez-vous du 5ème passage sur la ligne droite des stands. Et pour cause : l’Ecossais, sans doute victime d’une défaillance pneumatique, a tiré tout droit dans les arbres qui longeaient la piste ; il n’avait aucune chance de survivre. L'étoile scintillante s'est éteinte.

Extrait du Jeux F1 2013
Le monde de la F1 est dévasté par la mort de celui qui était considéré à la fois comme le meilleur d'entre tous les pilotes mais aussi comme un ami et un gentleman. Colin Chapman est effondré par la perte de son meilleur ami et il faut tout le flegme d'un Graham Hill, digne, pour parvenir à redresser une équipe Lotus plus que morose.

Jim Clark ne verra pas le sacre de son équipier au volant de la Lotus 49b, nouvelle mouture affublée du premier sponsor de l'histoire - le cigarettier Golden Leaf et ses couleurs rouge et blanche - et aussi sur laquelle sont montés les premiers ailerons.

Retrouvez les autres articles de ce dossier :
La 25ème reluisante : Jackie Stewart, Monaco 1973
La 25ème vieillissante : Niki Lauda, Pays-Bas 1985
La 25ème transcendante : Alain Prost, Australie 1986
La 25ème dominante : Ayrton Senna, Belgique 1990
La 25ème rugissante : Nigel Mansell, Espagne 1992
La 25ème rougissante : Michael Schumacher, France 1997
La 25ème angoissante : Fernando Alonso, Singapour 2010
La 25ème fracassante : Sebastian Vettel, Corée du Sud 2012


Crédits photos :
Graham Hill au Grand Prix des Pays-Bas 1968 / Auteur : Joost Evers, ANEFO


Histoire
     6 réactions

    ClimJark, 25 Apr. 2014, 21:11

    "So smooth so gentle" disait Jackie Stewart. Et un gentleman comme le rappelle l'article. Il est dommage que cette notion, certes désuète, voire obsolescente, ait disparu et qu'un bon nombre de derniers champions du monde récents s'en soient exonéré. Leurs extraordinaire talents en auraient ils été diminués? Sortent ils grandis de l'expression de leurs envies de vaincre qui les faits donner de méchants coups de volants contre leurs adversaires, à défaut de se défendre par ce qui fait l'essence de leur supériorité. Le carambolage pour le gain du championnat est-il la plus élégante façon de l'acquérir? Le non respect d'accord (Entre pilotes ou de l'écurie) grandit-il celui qui le commet pour la victoire au prix de la traitrise? Le talent de Jim Clark ne l'a jamais nécessité.


    Profx, 25 Apr. 2014, 22:25

    je pense que l argent en jeu , le changement de milieu de recrutement pour les pilotes sont des causes plausibles de ces modifications de comportement


    Aifaim, 26 Apr. 2014, 17:46

    Deux petites précisions : Le sponsoring, chez Lotus, est apparu en Espagne et les ébauches d'aileron à Monaco sous forme de becquet arrière sur la Lotus. Les "vrais" ailerons arriveront et se déploieront au fil de la saison. C'est donc bien en Afrique du Sud que s'est tournée une page de la Formule, celle du concept moteur central arrière sans artifices aérodynamiques. Pour les plus jeunes d'entre nous, ce grand prix d'Afrique du Sud en Janvier était techniquement une catastrophe : rares étaient les monoplaces de l'année prêtes à courir, alors se présentaient des voitures de la saison passée (comme Lotus en 68), en évolution ou à peine finies. Ainsi, cette année-là, Stewart faisait débuter la Matra-Ford ... non peinte ! De plus, au départ, il y avait deux ou trois pilotes locaux qui avaient soit acheté soit loué une F1 plus ou moins ancienne. Si vous ajoutez une chaleur très forte à l'impréparation générale, les dégâts dans le peloton étaient évidemment énormes.


    pignon, 26 Apr. 2014, 20:34

    chouette pour Franck Montagny http://www.us-racing.com/Info-2014-04-23-franck-montagny-present-a-indy.html je ne savais ou placer ce lien !


    Aifaim, 26 Apr. 2014, 21:38

    Quelque chose me dit que pour le dernier à avoir atteint sa 25e victoire, il ne faut pas chercher bien loin ...


    Bernard, 27 Apr. 2014, 11:35

    Le sponsoring cher Lotus?! Tasmanie 1868(GOLD LEAF)


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up