Ayrton Senna da Silva, un mythe, immortel dans la postérité.
Tous les magazines

F1 - Ayrton Senna, le mythe : Le décès en direct d'une icône

 Icon For Chat#6  4 commentaires
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© LAT-Williams / Ayrton Senna da Silva, un mythe, immortel dans la postérité.

Il y a vingt ans jour pour jour, Ayrton Senna da Silva perdait la vie dans un accident sur le circuit d'Imola, cadre du Grand Prix de Saint-Marin 1994. Le week-end a été effroyable avec le décès de Roland Ratzenberger le samedi. MotorsInside vous propose de revenir sur le déroulé de la journée du dimanche 1er mai 1994 où l'icône de la discipline est morte en direct à la télévision.

Dimanche 1er mai 1994. 10 heures. L'ambiance est au jour d'après dans le paddock d'Imola. Roland Ratzenberger est mort de sa passion de pilote. Les remises en question sont légitimes dans les esprits de ses confrères. Difficile de ne pas douter. « Dois-je retourner dans ce cirque infernal ? Dois-je risquer ma vie à chaque virage, à chaque dépassement d'un de mes adversaires ? » Le risque fait partie de la course, de la vie de pilote. Senna très affecté, a pourtant toujours l'amour de la course qui surpasse le reste. C'est plus qu'une passion, c'est sa raison de vivre depuis l'enfance. Il prendra donc le départ du Grand Prix de Saint-Marin 1994.

« Tu nous manques, Alain »

Lors du briefing des pilotes, Senna soulève, avec Gerhard Berger, les graves problèmes de sécurité. L'idée est émise de reformer le Grand Prix Drivers Association (GPDA), mis en sommeil depuis 1982. En plein warm-up, alors qu'il s'apprête à réaliser un tour en caméra embarquée pour la télévision, il a une parole pour une personne particulière à ses yeux : « Et d'abord un message à mon cher ami Alain [Prost]. Alain, tu me... tu nous manques ! » Un an auparavant ils étaient frères ennemis. Et maintenant, les voici frères tout court.

L'ambiance est surréaliste sur la grille de départ, peu avant le début de la course. De manière inhabituelle, le Brésilien a enlevé son casque, afin de laisser le vent battre son visage pendant qu'il discute avec Patrick Head. Il sourit, regarde à droite et à gauche et prend de grandes inspirations : il vit, tout simplement.

Le "massacre" continue

14 heures. Les feux rouge s'éteignent. Senna prend la tête devant Michael Schumacher. Pedro Lamy percute violemment J.J. Letho, dont la Benetton n'avait pas démarré. Un nouveau choc puissant qui réveillent les séquelles émotionnelles des accidents de Rubens Barrichello et de Roland Ratzenberger. Plus de peur que de mal pour les pilotes, qui s'en sortent indemnes. Des débris volent dans le public, blessant neuf spectateurs. Le "massacre" continue.


All Formula 1 video rights belong to the FOM - Formula One Management. The footage is owned by Formula One Management.

La voiture de sécurité entre en piste afin de ralentir les bolides pendant que la piste est nettoyée. Après cinq tours, la meute est lâchée. Senna reste en tête mais Michael Schumacher se fait vraiment très pressant derrière le champion brésilien. La bagarre semble être lancée entre les deux duelistes, pour une course dont l'enjeu est primordial pour Ayrton Senna s'il ne veut pas perdre toutes ses chances au championnat.

Au sixième tour, ils arrivent dans la longue courbe de Tamburello. Le Brésilien prend normalement sa trajectoire jusqu'à la moitié du virage où, brusquement, il sort de la piste. La Williams FW16 s'écrase contre le mur à plus de 200 km/h, dans un choc qui semble aussi violent que celui de Ratzenberger la veille. Stupeur et effroi dans le public. Lorsque la monoplace se stabilise, le casque jaune emblématique est penché sur le côté, inerte. Il est 14 h 17.

All Formula 1 video rights belong to the FOM - Formula One Management. The footage is owned by Formula One Management.

Les images de l'intervention des secouristes sont inquiétantes. Les commentateurs de télévision meublent comme ils peuvent, alors que les caméras ne cessent de tourner. Ayrton Senna est en train de mourir en direct. Pas seulement physiquement mais également dans l'âme des (télé)spectateurs, à l’affût du moindre signe de vie. Chacun tente de se convaincre qu'il n'a rien pu arriver à la référence absolue. Tout le monde croit Ayrton Senna immortel en raison de l'aura qu'il dégage. C'est une erreur. La mort frappe n'importe où et n'importe quand, comme en ce funeste 1er mai 1994.

All Formula 1 video rights belong to the FOM - Formula One Management. The footage is owned by Formula One Management.

18 h 40. La nouvelle tombe, aussi brutale que l'accident. Ayrton Senna da Silva est décédé. Un bras de suspension a traversé son casque, provoquant une hémorragie au cerveau. Il n'avait même pas un bleu sur le reste du corps. Sans un mauvais concours de circonstances, il n'aurait jamais dû mourir dans cet accident.

C'est une icône qui disparaît. Au Brésil, trois jours de deuil national sont décrétés et 500 000 personnes se rendent à son enterrement. Lors de la cérémonie, on pourrait presque entendre une voix résonner : « La course, la compétition, sont dans mon sang, font partie de moi, partie de vie. Et cela passe avant tout . » Ayrton Senna est plus qu'un pilote de Formule 1, c'est un mythe, rendu mortel sur la piste mais immortel dans la postérité.

Six mois après sa mort, sa soeur, Viviane, fonde l'Instituto Ayrton Senna pour venir en aide aux enfants brésiliens, avec pour emblème Senninha, un personnage de dessin animé inspiré de "Magic". Encore aujourd'hui, cette fondation perpétue l'action que le Brésilien aurait rêvé de mener dans son pays.

Retrouvez les autres articles de la biographie :

Ayrton Senna, le mythe : le funambule n'a pas peur de l'eau

Ayrton Senna, le mythe : "Magic" émerge du déluge
Ayrton Senna, le mythe : d'un souffle...
Ayrton Senna, le mythe : début de règne à Monaco
Ayrton Senna, le mythe : l'aura mystique de "Magic"
Ayrton Senna, le mythe : champion du monde !
Ayrton Senna, le mythe : Imola 1989, la déchirure...
Ayrton Senna, le mythe : Quitte ou double à Hondaland
Ayrton Senna, le mythe : Règlement de comptes à O.K. Suzuka
Ayrton Senna, le mythe : Prophète en son pays
Ayrton Senna, le mythe : Gerhard Berger, le meilleur pote
Ayrton Senna, le mythe : Le miracle de Monaco 1992
Ayrton Senna, le mythe : Schumacher, Prost et Williams, sources de frustration
Ayrton Senna, le mythe : "Magic" marche sur l'eau à Donington
Ayrton Senna, le mythe : Prost à la retraite, la fin d'une époque
Ayrton Senna, le mythe : 1994, du rêve au cauchemar
Ayrton Senna, le mythe : La mort tragique de Roland Ratzenberger


HistoireSennaFranck Williams
 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    alpi, 1 May. 2014, 10:15

    Images assez terribles et incroyable malchance ! Même pas un bleu et un bras de suspension qui se transforme en épée ! Il était dit que c'était son heure. Je viens de lire ceci : "Giancarlo Minardi révèle lui autre chose, 20 ans après sa mort : son ami Senna lui aurait fait une promesse, à plusieurs reprises. Le patron de l?équipe éponyme livre à Autosprint cette promesse : "La dernière année que je ferai en Formule 1 ce sera avec toi. Je conduirai gratuitement mais nous aurons la satisfaction de sortir ta voiture hors de la dernière ligne." Cela aurait été fantastique et on peut regretter la mort de Senna pour cela aussi. Après avoir beaucoup pris il aurait donné et cela en aurait fait un pilote à jamais respectable malgré Suzuka 1990...


    Icon For Contact#1
    Ayrton, 1 May. 2014, 12:36

    C'est avec des évènements comme celui là , ou comme le 11 sept , que l'on se souvient où l'on était exactement à ce moment là !!! c très marquant !


    Icon For Contact#1
    David_Neutre, 1 May. 2014, 14:00

    Je ne veux pas paraître comme un insensible. Mais je trouve que vous auriez du changer de titre. Comme par exemple: Le plus dramatique week-end de la F1. Je n'oublie pas qu'il y a eut 2 morts ET plusieurs blessé. Je comprends que l'on s'intéresse à Senna mais c'est triste quand quelqu un me pose à chaque fois la question. Tu te souvient du week-end de Senna. Je réponds à chaque fois. C'est pas le week-end de Senna, mais le pire week-end de la F1. Rappelant tous les drames. RIP Ratzenberger RIP Senna


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 2 May. 2014, 8:06

    David_Neutre@, je n'ai pas la même perception que vous de cette tragédie, tout en n'occultant pas votre raisonnement que j'approuve sur la forme. Non. Quantitativement, ce n'est pas le pire week-end que la Formule 1 ait connu parce qu'une vie en vaut une autre et les spectateurs, par leur présence et leur soutien participent au grand prix. Ce qui fait que cet accident mortel de Senna est inscrit dans une Histoire avec un "H", c'est justement parce que le Brésilien avait acquis, de son vivant, une aura qui en faisait un mythe indestructible, une icône, un être surnaturel qui appartenait à la Terre entière, infiniment au-delà du monde de la Formule 1. Il n'y a pas à le regretter, Senna échappe à notre petit monde du sport automobile. Ce n'est pas injuste pour tous "nos" pilotes tués, en course, en essais ou dans d'autres circonstances de la vie. Il irradiait ailleurs, cet "ailleurs" a droit à sa peine, sa douleur et son deuil.


divider graphic

Les autres magazines

Tous les magazines

Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut