F1 - La 25ème rougissante : Michael Schumacher, France 1997

Pour célébrer le 25ème succès de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Chine, MotorsInside vous propose un dossier spécial sur les 25ème victoires des pilotes qui sont entrés dans la légende. Septième numéro : Michael Schumacher et sa victoire en France en 1997.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Michael Schumacher et Ferrari, un destin lié à partir de 1996.
© Travelswiss / Michael Schumacher et Ferrari, un destin lié à partir de 1996.
Cinq ans après Nigel Mansell, un autre pilote affublé du numéro 5 remporte sa 25ème victoire : Michael Schumacher, au Grand Prix de France 1997. Un succès facile qui préfigure sa future domination en rouge. L'histoire est en marche.

Le contexte

Après une saison d'adaptation en 1996, Michael Schumacher attend plus de performance de la part de Ferrari pour 1997. L'objectif du pilote allemand, débauché de chez Benetton par Jean Todt avec quasiment toute l'équipe technique qui a fait des merveilles en 1994 et 1995, est de redonner de l'éclat au rouge Ferrari. Le plus tôt est bien évidemment le mieux.

La F310B semble mieux née que sa devancière. Plus rapide et surtout plus fiable, elle permet à Michael Schumacher d'être présent aux avant-postes dès le début de la saison. La toujours redoutable Williams-Renault et un coriace Jacques Villeneuve sont les adversaires désignés après des victoires au Brésil, en Argentine et en Espagne. En arrivant à Magny-Cours, cadre du Grand Prix de France, Michael Schumacher espère revenir au score. Après avoir remporté les courses à Monaco et au Canada, il compte continuer sur sa lancée et creuser l'écart au championnat, qu'il mène de sept points.

Dès les qualifications, le moteur Ferrari domine les moteurs français qui tournent à domicile. Chez Williams-Renault, Heinz-Harald Frentzen, deuxième, prend le dessus sur Jacques Villeneuve, seulement quatrième derrière la Jordan-Peugeot de l'autre Schumacher, Ralf.

La course


All Formula 1 video rights belong to the FOM - Formula One Management. The footage is owned by Formula One Management.

Après un départ parfait, Michael Schumacher ne rencontre aucun problème en tête de la course. Même la pluie ne perturbe pas sa marche tranquille devant le peloton. Alors que tous ses adversaires, excepté Frentzen, s'arrêtent aux stands pour chausser des gommes intermédiaires, il préfère rester en pneus pour le sec. Sa maîtrise est totale.

Il mène chaque tour de la course sauf deux pour Heinz-Harald Frentzen, qui profite des ravitaillements de son rival allemand pour se placer en tête. Sa domination sur les Williams-Renault, pourtant réputées comme meilleures machines, est surprenante.

Pole, victoire, meilleur tour, il s'agit du sixième hat trick de Michael Schumacher, le premier chez Ferrari. Il devra attendre 2001 pour en ajouter un nouveau à son palmarès, pour un total de 22 en fin de carrière.

Michael Schumacher prend le large au championnat des pilotes, avec quatorze points d'avance sur Jacques Villeneuve, qui termine seulement quatrième de ce Grand Prix de France.


All Formula 1 video rights belong to the FOM - Formula One Management. The footage is owned by Formula One Management.

L'après

L'après est nettement moins glorieux pour Schumacher, qui voit progressivement revenir Jacques Villeneuve au championnat, durant un été qui convient bien mieux à la Williams. Il gagne quand même en Belgique, mais Villeneuve reprend la tête du championnat à l'issue de la course du Luxembourg.

Après avoir triomphé à Suzuka, Michael Schumacher relance le suspens, en prenant un point d'avance sur Villeneuve avant la dernière manche. Le duel promet d'être fabuleux entre les deux hommes au Grand Prix d'Europe, sur le circuit de Jerez de la Frontera.

Au 47ème tour, Schumacher mène d'une courte tête devant Villeneuve. Le Canadien tente une manoeuvre de dépassement en se portant à la hauteur de la Ferrari. Schumacher donne un coup de roue à la Williams, espérant un double abandon, synonyme de titre pour lui. Il échoue dans les graviers. Villeneuve continue et termine troisième. Il devient champion du monde. La déchéance est totale pour Schumacher : jugé coupable d'une manœuvre antisportive, il est disqualifié du championnat et perd sa deuxième place.

Il devra attendre 2000 pour remporter son premier titre pour Ferrari.


Copyright photo de portrait Travelswiss

Retrouvez les autres articles de ce dossier :
La 25ème scintillante : Jim Clark, Afrique du Sud 1968
La 25ème reluisante : Jackie Stewart, Monaco 1973
La 25ème vieillissante : Niki Lauda, Pays-Bas 1985
La 25ème transcendante : Alain Prost, Australie 1986
La 25ème dominante : Ayrton Senna, Belgique 1990
La 25ème rugissante : Nigel Mansell, Espagne 1992
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top