F1 - Vendredi : Encore du travail à faire chez Caterham

F1 - Vendredi : Encore du travail à faire chez Caterham

La première journée d'essais du Grand Prix du Canada n'a pas été idéale pour Marcus Ericsson et Kamui Kobayashi mais les deux hommes restent confiants. Alexander Rossi a quant à lui apprécié d'avoir eu l'opportunité de rouler en essais libres 1.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - Ericsson espérait mieux de Montréal
© Caterham - Ericsson espérait mieux de Montréal
Marcus Ericsson (n°9) - 21ème et 21ème
Le Suédois a bien débuté son week-end canadien avec un grand nombre de tours couverts lors de la première séance d'essais : « 33 tours en essais libres 1 signifie que nous avons réalisé tout le programme et même si au début, il y avait peu d'adhérence, à la fin de la séance, nous avons pu trouver un équilibre qui fonctionnait bien. »

Mais les choses ne se sont pas aussi bien passées lors de la deuxième séance même si Ericsson reste content de sa journée : « Nous avons fait plusieurs modifications lors de la pause de midi pour améliorer l'équilibre mais dans mon premier relais des EL2, cela ne semblait pas offrir un pas en avant donc nous sommes revenus en arrière. Toutefois, après 13 tours, j'ai perdu la transmission et j'ai dû m'arrêter. C'était la fin de la séance ce qui n'était bien évidemment pas idéal mais avec 33 tours dans la matinée puis 13 lors des EL2, cela n'a pas été une mauvaise journée. »

Alexander Rossi (n°45) - 22ème [EL1]
Pour son retour au volant d'une F1 en essais libres 1, le pilote américain s'est montré satisfait de sa séance studieuse : « 27 tours et pas de problème, c'est une belle manière de terminer mes premiers essais libres de la saison. C'était ma première fois au volant de la voiture de 2014 sur un circuit et je dois dire qu'elle est très différente de celle de 2013, mais j'ai apprécié. Toutefois, l'objectif pour moi était d'aider l'équipe à établir une bonne base avec les réglages et commencer à essayer plusieurs options et je suis ravi du déroulement de la journée. »

Kamui Kobayashi (n°10) - 20ème [EL2]
Le Japonais a eu du mal à bien entrer dans le rythme, de bien gérer ses gommes, mais il est tout de même confiant pour la suite du week-end : « Les températures pneumatiques et les problèmes de freinage et d'adhérence ont émaillé mes EL2. Avec les deux composés pneumatiques, j'ai eu du mal à faire monter en température de manière efficace les pneumatiques, ce qui me coûtait du temps, et cela a aussi contribué à me faire rencontrer une faible adhérence. Il y a clairement plus à tirer du package ici. »
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon