F1 - Canada - Course : Ricciardo émerge du chaos et remporte son premier Grand Prix !

Dans une course très spectaculaire, Daniel Ricciardo l'emporte, devant Nico Rosberg et Sebastian Vettel ! La course a été marquée par la première faiblesse des Mercedes et par deux incidents impressionnants !  Icon For Chat#6  34
Logo Mi mini
Rédigé par
Ricciardo remporte son premier Grand Prix !
© Gepa / Ricciardo remporte son premier Grand Prix !
C’est sous un soleil brulant et un ciel parsemé de quelques nuages que le départ de ce Grand Prix du Canada 2014 va être donné, avec Esteban Gutierrez qui s’élancera, comme prévu, des stands.

Les feux s’éteignent et c’est parti ! Nico Rosberg manque son envol et Lewis Hamilton se porte en tête mais au freinage, l’Allemand parvient à garder l’intérieur. Toujours sous la menace de son équipier, il le tasse copieusement en sortie du premier virage et l’oblige à mettre deux roues dans l’herbe. Sebastian Vettel le passe et le peloton s’élance vers les virages 3 et 4 où se déroule un gros incident avec un accrochage entre les deux Marussia, Max Chilton qui a perdu le contrôle dans le virage 3 est venu harponner Jules Bianchi qui s’est retrouvé lancé contre le mur. Les deux hommes abandonnent et sortent de leurs voitures indemnes. C’est le premier abandon de la carrière du pilote britannique. La safety car est entrée en piste.

Après 5 tours, et sous régime de voiture de sécurité pour finir de dégager les débris, Rosberg est en tête, devant Vettel, Hamilton, Bottas, Massa, Ricciardo, Vergne, Alonso, Räikkönen et Button. Deux tours plus tard, les fauves sont lâchés : Rosberg négocie bien la relance et crée un écart avec Vettel. Hamilton, derrière la Red Bull, est sous la pression d’Hamilton. Le Britannique profite du DRS pour prendre facilement l’avantage sur le quadruple-champion du monde et peut se lancer à la poursuite de Rosberg. Pendant ce temps, Kvyat commet une erreur dans le second virage et part à la faute. Il repart bon dernier.

Après 13 tours, Ricciardo lance la salve des arrêts aux stands, gêné par la Williams plus lente de Massa. Au classement, donc, Rosberg devance Hamilton (+1.7s), Vettel, Bottas et Massa. Le Finlandais s’immobilise au passage suivant, suivi par Vettel, Massa et Vergne la boucle d’après. La dégradation pneumatique semble plus importante que prévue. L’arrêt au stand du Brésilien n’est pas bon et le Français le passe. En revanche, Alonso prend l’avantage sur la Toro Rosso et le garde par la suite. Au tour de Rosberg de rentrer, pour laisser la tête provisoirement à Hamilton : en ressortant des stands, il commet une erreur dans le virage 4 mais ne le paie pas au prix cher. Hamilton ravitaille.

Après 20 tours, Rosberg reprend l’avantage sur Hamilton à la faveur de l’arrêt du natif de Stevenage. Suivent ensuite Pérez (pas arrêté), Hülkenberg (pas arrêté), Vettel, Bottas, Ricciardo, Maldonado (pas arrêté), Alonso et Vergne. A l’avant, Hamilton se rapproche nettement de Rosberg tandis que Maldonado rentre aux stands avec un problème sur un des pontons. Vettel derrière Hülkenberg tente une manœuvre très osée au freinage de l’épingle mais se manque et sort large ;son compatriote l’évite et reprend la quatrième place.

Après 25 tours, la lutte à l’avant se précise : Hamilton bénéficie du DRS dans les lignes droites et se rapproche. Après deux tours dans cette configuration, Rosberg manque totalement son freinage à la chicane et tire tout droit, gagnant de fait du temps sur Hamilton. Les commissaires annoncent une investigation sur cette manœuvre de l’Allemand. Pendant ce temps, Kobayashi s’est immobilisé à la sortie du virage 4 pour abandonner.

Après 30 tours, Hamilton est revenu à 3 dixièmes de Rosberg. Suivent ensuite Pérez et Hülkenberg qui n’ont pas ravitaillé, puis Vettel, Bottas, Ricciardo, Massa, Alonso et Vergne. Les Force India vont même, à priori, rallonger leur premier relais tant la stratégie s’avère pour le moment bonne. En tête, Hamilton est informé de la décision des commissaires : pas de pénalité pour Rosberg, mais c’est « le dernier avertissement ». Les deux hommes se tiennent en moins d’une seconde avant que Rosberg ne hausse le rythme pour repousser un peu la menace. Au 35ème tour, Pérez rentre aux stands pour chausser les pneus tendres. Son équipier continue de retenir Vettel, Bottas et Ricciardo ;le Finlandais rentre le tour suivant.

Au 37ème tour, Hamilton annonce avoir un problème de puissance après avoir perdu une seconde sur un tour face à Rosberg. Mais l’Allemand est visiblement touché par le même souci ! Incroyable situation pour les deux leaders qui ont perdu autour de 2 secondes au tour à ce moment-là. Hamilton en profite pour se rapprocher mais le risque est que l’essence manque s’il s’agit d’une faiblesse d’un composant électrique.

Au 41ème tour, l’écart entre les deux Mercedes et la Williams de Massa est de 20 secondes alors qu’il était de 27 secondes il y a une demi-douzaine de boucles. Vettel, qui est passé par la voie des stands, se retrouve coincé derrière le pilote au n°27 mais aussi derrière son coéquipier, Ricciardo. Il ne comprend pas et s’en plaint à la radio où Guillaume Rocquelin se fend s’un cinglant : « Mon pote, concentre-toi sur ta course. »

Au 45ème tour, Rosberg, en tête, rentre aux stands : l’arrêt n’est pas un modèle du genre. Massa s’intercale donc entre les deux Flèches d’argent. Hamilton ravitaille le tour suivant et prend l’avantage sur Rosberg ! A l’épingle, Hamilton se manque et Rosberg se jette pour le passer, ce qu’il réussit. Dans la ligne droite, le Britannique peut activer le DRS : il se porte à hauteur de l’Allemand, puis le dépasse mais ne peut aborder la chicane en raison d’un problème de freins. Il tire tout droit, rend sa place mais est au ralenti ! Il doit abandonner en fin de tour !

Au 49ème tour, Massa qui a mené quelques tours doit finalement ravitailler. Et Rosberg reprend la tête, mais il tourne une seconde moins vite que ses poursuivants directs : un groupe formé par Pérez, Ricciardo et Vettel. Alors que la jonction est presque effectuée, Rosberg retrouve un regain de vitesse et peut contenir ses poursuivants.

Après 57 tours sur 70, Rosberg mène devant Pérez, Ricciardo et Vettel. Derrière ces quatre hommes, un groupe s’est formé avec Hülkenberg, Bottas, Massa et Alonso. A l’épingle, le Finlandais tente une manœuvre sur l’Allemand mais se manque, trop large, et c’est Massa qui en profite en passant son équipier et la Force India en fin de ligne droite. Il revient à coups de secondes sur les quatre hommes de tête. Parmi eux, d’ailleurs, Vettel se fait de plus en plus pressant sur Ricciardo alors que Pérez, qui ne peut pas ouvrir son DRS, échoue à tenter une manœuvre sur Rosberg qu’il a pourtant en ligne de mire.

Au 60ème tour, Rosberg devance Pérez (+0.4s), Ricciardo (+1.0), Vettel (+1.3) et Massa (+3.5). Le Brésilien est entre une demi-seconde et une seconde plus rapide que ses prédécesseurs, avec des pneus plus frais. Grosjean abandonne victime d’une défaillance de l’aileron arrière. La jonction entre la Williams de Massa et le groupe est effectuée : quelques boucles plus tard, Vettel se manque à l’épingle et le Brésilien tente mais se fait tasser. Au tour suivant, Pérez annonce qu’il est en grande difficulté : Ricciardo se jette à l’intérieur dans la ligne droite des stands mais se manque au freinage, met deux roues hors piste et crée un petit ralentissement. L’Australien parvient à conserver la seconde position tout de même et peut partir à l’assaut de la victoire.

A trois tours de l’arrivée, Rosberg voit Ricciardo revenir sur lui : la Red Bull est dans la zone DRS et passe dans la longue ligne droite ! La victoire lui tend les bras car il prend rapidement de l’avance, avec deux boucles à couvrir. C’est pour la 3ème marche du podium qu’une bataille s’engage : Vettel met la pression sur Pérez et finit par passer à l’épingle. Derrière Massa tente le coup sur le Mexicain en bout de ligne droite des stands mais c’est le contact et un terrible crash s’ensuit duquel Vettel est épargné grâce à un superbe réflexe ! Les deux hommes sont indemnes malgré le choc terrible et la voiture de sécurité est déployée ! C'est fini !

La victoire va donc à Daniel Ricciardo, devant Nico Rosberg et Sebastian Vettel ! Quelle course !
PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RicciardoInfiniti Red Bull Racing1h39:12.830
70
2
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+4.2
70
3
VettelInfiniti Red Bull Racing+5.2
70
4
ButtonMcLaren Mercedes+11.7
70
5
HulkenbergSahara Force India F1 Team+12.7
70
6
AlonsoScuderia Ferrari+14.7
70
7
BottasWilliams Martini Racing+23.4
70
8
VergneScuderia Toro Rosso+27.8
70
9
MagnussenMcLaren Mercedes+29.0
70
10
RaikkonenScuderia Ferrari+53.4
70
11
PerezSahara Force India F1 TeamAccrochage
69
12
MassaWilliams Martini RacingAccrochage
69
13
SutilSauber F1 Team+1 tour
69
14
GutierrezSauber F1 TeamRetrait
64
GrosjeanLotus F1 TeamAileron arrière
64
KvyatScuderia Toro RossoAbandon
52
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 TeamFreins
51
KobayashiCaterham F1 TeamAbandon
28
MaldonadoLotus F1 TeamAbandon
26
EricssonCaterham F1 TeamAbandon
12
ChiltonMarussia F1 TeamAccrochage
0
BianchiMarussia F1 TeamAccrochage
0
Fond circuit
GP Canada
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 6 jui.
Samedi 7 jui.
19h - 20h
Dimanche 8 jui.
20h - 22h

Dernières actus sur Course

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  34 commentaires

    Icon For Contact#1
    R25, 8 Jun. 2014, 21:51

    Tres content pour renault qui sort un peu la tete de l eau. Bravo ricciardo on le sentait venir depuis le debut de la saison.


    Icon For Contact#1
    SunTzu, 8 Jun. 2014, 21:59

    Massa.... c'est quoi cette attaque, alors que Ricciardo et Vettel sont passés proprement, que Chico n'a plus de pneus et qu'il faut mieux assurer des points que de jouer le kamikaze


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Jun. 2014, 22:00

    Cette course ne relance pas le championnat mais elle va faire du bien à la saison.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Jun. 2014, 22:03

    SunTzu@, peut-être a-t-il voulu refaire l'opération Bottas-Hülkenberg ? Incident de course ou erreur, l'investigation, s'il y a lieu le dira.


    Icon For Contact#1
    R25, 8 Jun. 2014, 22:04

    Si ca peut faire taire Helmut, c est toujours ca de pris!


    Icon For Contact#1
    Profx, 8 Jun. 2014, 22:09

    ce que je ne comprend pas du tout c est d ou est venu buton ... je ne le voyais meme pas derriere alonso , alors passer alonso et hulkenberg en un tour ca me surprend fort surtout que les deux la tournaient vite vu qu ils revenais sur le groupe des leader


    Icon For Contact#1
    lio, 8 Jun. 2014, 22:10

    what a Race Damn !!!


    Icon For Contact#1
    didi, 8 Jun. 2014, 22:24

    Il n'est pas anodin que ce soit sur le GP le plus exigeant pour les moteurs que Mercedes a failli là où le Renault n'a pas flanché. Rosberg m'a paru un peu fiévreux pour contenir Hamilton. Est ce un hasard si l'un abandonne et l'autre continue et résiste ... ? Si Hulk n'avait pas longtemps bloqué le groupe Vettel, Bottas Ricciardo, Massa, alors Rosberg se serait fait passer par tous bien plus tôt. Beaucoup ont eu de la chance, aujourd'hui et le résultat n'a tenu qu'a un fil : Roberg en vrac au ras du mur, Vettel en trop longue dérive vers le même mur, Ricciardo hors bitume après avoir passé Perez. Les chocs de Massa et de Perez, allucinants ! combien de G ont ils pris ?


    Icon For Contact#1
    milano, 8 Jun. 2014, 22:36

    Je pense que Franck Montagny a le bon raisonnement sur l'accident entre Massa et Perez , beaucoup de pression sur les 2 pilotes , un Perez qui se décalle légèrement sur la gauche , un Massa qui arrive fort et qui ne prend pas de marge de sécurité et voila une fin de course regrettable pour les 2 qui jusque la on était trés bon .


    Icon For Contact#1
    SebF1, 8 Jun. 2014, 22:36

    J'aimerais prendre une minute pour exprimer ma résignation à l'égard d'une écurie dont je n'écrirai pas le nom, écurie qui, bien que se disant top team, mériterait en réalité de reçevoir la palme de l'absolue médiocrité eu égard du budget dont elle dispose. Quelle consternation tout de même que de savoir que sans les (le) pilotes qu'elle a la chance de pouvoir s'offrir, cette équipe verrait ses poubelles rouges finir en dehors des points ! En même temps, me dira-t-on à juste titre, les évolutions/régressions - oxymore une nouvelle fois de mise - étant monnaie courante au sein de se team passé maître dans l'art de la médiocrité, il n'y a pas vraiment de quoi s'étonner.


    Icon For Contact#1
    Profx, 8 Jun. 2014, 22:37

    n oublier pas que dans le passe sur ce circuit les equipes ont toujours eu de gros soucis de frein je me souvient des mecano bricolant parfois a la derniere minute les ecopes de frein pour augmenter leur refroidissement comme le faisait remarque damon hill c est etonnant le meme probleme sur les deux voitures en meme temps apparement en cas de soucis technique rosberg tiens mieux le coup qu hamilton certe la victoire renault ne signifie pas que lors du prochain gp les renault seront encore capable de repeter cela , mais je trouve que c est plutot bon signe cet annee c est bien plus disputee derriere les deux premier que l an dernier plus de candidats aux bonnes places , ca va aider mercedes si aujourd hui etait bien un leger accrocs dans leur fiabilite est ce qu on sais si ils ont appliques le fait de bloquer les reglages volant pour le moteur ? si oui peutetre est ce la raison de leur probleme


    Icon For Contact#1
    Bilo, 8 Jun. 2014, 22:48

    Massa le plus poissard de la F1 clairement. Quand ce n'est pas sa mécanique, ni les erreurs de ses mécanos, c'est l'erreur des autres pilotes qui ruinent ses courses... Triste car aujourd'hui, la victoire était toute proche. Peut-être aurait-il fallu ne pas stopper aux stands vu le faible rythme des autres avec Rosberg et Perez qui bouchonnaient les autres. M'enfin ils ne pouvaient pas prévoir.


    Icon For Contact#1
    Niv___, 8 Jun. 2014, 22:52

    @bilo : Pour moi c'est Massa qui vient chercher la faute: http://www.gfycat.com/BoringCreativeBedlingtonterrier#?frameNum=41&speed=0.125 (on remarquera qu'il laisse ses mains sur le volant, et que c'est très dangereux)


    Icon For Contact#1
    milano, 8 Jun. 2014, 22:58

    Niv___ : c'est pas évident évident , Perez se décale c'est indéniable , il na pas zig zagé non plus mais le peux qu'il fait a suffit et Massa y va clairement en mode serein aucune marge de sécurité poufff trés dur pour moi de dire a qui la faute , je me demande si Perez ne voulez pas se décaller pour se montré dans les rétro de Vettel ou voulait il simplement se décaler léger pour fermer Massa . Ca va ce finir par un 50-50 tout a a mon avis


    Icon For Contact#1
    milano, 8 Jun. 2014, 23:01

    Par contre ils ont prit 27 et 26 G c'est assez incroyable


    Icon For Contact#1
    Niv___, 8 Jun. 2014, 23:08

    Milano: Ici on voit mieux: http://a.pomf.se/szjwyc.webm Le record est de 75G pour Robert Kubica en 2007 !!


    Icon For Contact#1
    iro, 8 Jun. 2014, 23:09

    faudrait revoir la startegie de mercedes ,elle a montrer encore une fois ses limites , 45 tours dans le flux d'air chaud de nico ont eu raisons des freins de lewis ,une strategie differente aurait pu avoir de meilleur resultat quand on voit que lewis etait bien plus rapide que nico. ce dernier aurait etre sanctionné pour son tout droit


    Icon For Contact#1
    waddle, 8 Jun. 2014, 23:10

    Personne n'en parle mais on peut souligner les progrès en matière de sécurité...les monocoques certes mais aussi les infrastructures des circuits avec les éléments qui ont absorbé l'énergie des chocs vu que les 2 F1 ont été stoppées net... Sinon, pour la course, content pour Ricciardo, dommage que Perez n'avait plus de DRS sinon il gagnait peut-être. Pour finir, je pense qu'Alonso dans la Williams à la place de Massa à 12 tours de l'arrivée gagnait ce Grand Prix....


    Icon For Contact#1
    dev972, 8 Jun. 2014, 23:11

    Vettel à eu chaud. S'il ne corrige pas, il se prend Massa dans le museau. Par contre le classement final. Comment Button peut se retrouver 4 ème?


    Icon For Contact#1
    milano, 8 Jun. 2014, 23:15

    Niv___ : ha oui les 2 se décale du même cote c'est sur que ca risque pas de marché l'un pour se défendre l'autre pour prendre la meilleur trajectoire possible . Dommage .


    Icon For Contact#1
    Bilo, 8 Jun. 2014, 23:18

    On voit bien que Massa suit le sens de la trajectoire (qui penche légèrement vers la droite) alors que Perez se décale dans l'autre sens, à gauche, contre le sens du circuit.


    Icon For Contact#1
    W16, 8 Jun. 2014, 23:35

    J'ai beaucoup apprécié ce Grand-prix. Hamilton m'a enchanté par sa maestria mal récompensée. Sa man?uvre du départ était de toute beauté, incisive à souhait, formidable dans sa manière très fine d'éviter l'accrochage. Quel talent et encore quel dommage qu'il ait dû subir cette avarie de freins. Rosberg a été moins correct, dans la man?uvre du départ ou il est plus que limite et à la limite il est moins convainquant qu'Hamilton, pour preuve sa chicane coupée. On peut quand même lui reconnaitre qu'il est un très bon partenaire de jeu et que son équipe a beaucoup de mérite de les laisser nous offrir ce spectacle de toute beauté.


    Icon For Contact#1
    Mlx, 9 Jun. 2014, 0:12

    Perez a faillit marquer un point!


    Icon For Contact#1
    Néos, 9 Jun. 2014, 0:41

    @lio une stratégie décalé n'était pas possible la dégradation des pneus était plus importante que prévue donc la seul possible, pour les hommes de tète, était deux arrêts en Soft. Apres je ne pense pas que le flux d'air chaud ait eu un réel impact sur la température des freins arrière de Lewis. Et puis il n'avait pas le choix avec le fonctionnement de Mercedes, il devait le passer en piste. Depuis Monaco , je pense qu'il n'y a plus de doute sur la sportivité de Rosberg. Aujourd'hui encore, il aurait du être sanctionné. Blocage de roue ou pas, couper une chicane sans ralentir une seul seconde ( il était à fond ) ca s'appelle tout simplement tricher . Tout comme se garer dans une échappatoire... Néanmoins, la course était belle et la suite de la saison le sera encore plus.


    Icon For Contact#1
    Néos, 9 Jun. 2014, 0:53

    N'oublions pas que le MGU-K influe sur le freinage des monoplaces. C'est l'élément que Mercedes a perdu en course. C'est probablement ce qui est à l'origine du malheureux abandon de Lewis.


    Icon For Contact#1
    Mlx, 9 Jun. 2014, 0:55

    @Neos: En fait, il aurait fallu qu'Hamilton prenne la pôle + un meilleur départ + prenne le large sans qu'on puisse incriminer les arrêts aux stands, la stratégie, la sportivité de Rosberg... Mais ça s'est pas passé comme ça. On peut pas reprocher a Rosberg de jouer pour la gagne, surtout qu'il est malgré les apparences et ce que tu insinues, du bon côté du règlement. Et Heureusement qu'il "devait le passer en piste"...


    Icon For Contact#1
    Profx, 9 Jun. 2014, 1:48

    l arret de plus de 4 sec pour rosberg et moins de 2 pour hamilton ... c est sur que ce salopard de rosberg a encore triche bien sur


    Icon For Contact#1
    bouvman, 9 Jun. 2014, 1:58

    Ça donne vraiment un coup de fraîcheur à cette saison, même si on sait bien que la prochaine course ne sera pas identique... je salive déjà en pensant à la prochaine course et au duel des 2 Mercedes, avec les RB en embuscade, au cas où...


    Icon For Contact#1
    Alonso-Mania, 9 Jun. 2014, 3:32

    Horrible course des pilotes Ferrari. Alonso termine 6e mais comme il le déclare, en ayant beaucoup de chance car accident Massa/Pérez, abandons de Hamilton, soucis pour Bottas. Normalement il devait être vers les derniers du top 10....Et Räikkönen perd un gouffre de temps dans le trafic derrière des voitures plus rapide que la sienne en ligne droite, et fait une erreur étonnante et perd sans doute quelque bon point. J'ai rarement vu un Räikkönen fait un aussi mauvais début de saison, même en 2009 c'était moins pire. Sans doute le pire début de saison de sa carrière depuis 2004 même si ici il avait l'excuse d'avoir une Mclaren catastrophique en fiabilité et en vitesse. Va falloir vraiment se réveiller et surmonter les soucis car si il fait toute la saison des places entre la 7e et 10e place.... Me demande comment on peu mettre Alonso dans le top 10 tellement il été anonyme...Button en partant derrière lui termine 4e avec une Mclaren bof...


    Icon For Contact#1
    tempête du desert, 9 Jun. 2014, 8:08

    c'est désolant de voir Ferrari n'emporte aucune course


    Icon For Contact#1
    jakimax, 9 Jun. 2014, 10:27

    Ne nous emballons pas Bouvmann. les 2 Mercédes avaient 30 s d'avance à mi-course. :-( Les écarts de performance n'ont pas changé significativement. Sans compter qu'au moment ou ça les arrangera, les motoristes Mercédes pourrons autoriser un peu plus de puissance à leurs clients pour barrer les gros points à Ferrari et Renault et assoir leur égémonie. Le seul espoir qu'il reste pour relancer le gain des titres c'est que Mercédes soit victime d'une catha imprévue sur les pièces réglementées pendant que Renault et Ferrari s'en sortent mieux sur la fiabilité de ces mêmes pièces. Mais ça j'y crois pas trop. J'ai bien peur que nous les supporters de Renault et Ferrari, nous n'ayons plus que nos yeux pour pleurer jusqu'en 2015...au moins. :-'(


    Icon For Contact#1
    at, 9 Jun. 2014, 12:11

    Alain prost à soulevé de manière intéressante le problème Raikkonen: personne ne connaît son véritable niveau depuis son retour avec Lotus et ses très bons résultats avec celle ci ne sont pas une indication claire du fait de la qualité de la voiture ("assez exceptionnelle" d'après le Professeur). Et quand on voit les têtes à queue à la sortie de l'épingle ça fait un peu bizarre pour un gros calibre. Vivement que ça marche mieux pour lui!


    Icon For Contact#1
    lio, 9 Jun. 2014, 12:42

    @Neos iro n'est pas lio ! la preuve je trouve que mercedes niveau stratégie de course c'est du solide. ca joue toujours la securité a l'extreme (en terme de stratégie) mais pourquoi prendre des risque en stratégie alors qu'on à plein d'avance en performance ? en avoir la meme stratégie entre les deux pilote est la seule manière de les traiter equitablement et ca nous permet d'avoir du beau spectacle !


    Icon For Contact#1
    Néos, 9 Jun. 2014, 18:45

    @Mix & @lio : désolé pour la déformation du pseudo, en même temps c'était facile :-) L'application des stratégies est simple chez Mercedes, celui qui est devant en piste rentre en 1e. Et donc c'que je voulais dire en disant qu'il devait le passer en piste, c'est qu'au vue des performances des pneus durant la course, ca seul chance était de passer Nico en piste pour ainsi rentrer plus tôt et éventuellement creuser l'écart sur son tour de sortie. Il n'y avait pas d'autre alternative. Je ne remet pas en cause Mercedes et sa stratégie mais leurs modes de fonctionnement oblige le second a attaquer et a pousser. Comme à Bahreïn, comme en Espagne, comme à Monaco et comme hier. Voilà tout. Et si Rosberg a reçu un avertissement c'est qu'il n'était pas du bon coté du règlement. Mais visiblement, avec certains, tout les comportements sont justifiables. Je n'ose imaginer ce qu'on aurait lu si un Vettel ou un Hamilton aurait été impliqué dans une telle action.


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut