F1 - Fin de l'accord entre Renault et Caterham pour Alpine

F1 - Fin de l'accord entre Renault et Caterham pour Alpine

Renault et Caterham ont officialisé quelque chose qui était pressenti depuis quelques mois déjà : la fin de leur accord pour le développement commun d'une voiture de sport avec la marque Alpine. Chacun va continuer le développement de sa propre voiture.  Icon For Chat#6  26

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - La F1 reste le seul accord qui relie Renault et Caterham
© Caterham - La F1 reste le seul accord qui relie Renault et Caterham
L'accord initial avait été annoncé en grande pompe en novembre 2012. A l'époque, Carlos Tavares, qui était alors numéro 2 de Renault, avait indiqué que la marque Alpine ne pouvait renaître qu'avec l'apport d'un autre industriel pour en assurer la viabilité économique : « Notre volonté de faire revivre Alpine dépendait de notre capacité à trouver un partenaire afin d'assurer la profitabilité économique d'une telle aventure. Depuis le début, nous avons voulu mettre l'usine de Dieppe au cœur du projet. Aujourd'hui, à travers notre partenariat avec le groupe Caterham, nous pouvons entrer dans une nouvelle phase : le design d'un véhicule qui comprendra l'essence même d'Alpine, un véhicule qui va redéfinir une nouvelle fois la passion sportive. Cela pourrait devenir une réalité dans les trois ou quatre ans. »

Un an plus tard, nous avions rencontré, dans le paddock de Monza, Cyril Abiteboul, le directeur de la division F1 de Caterham, qui réaffirmait que le départ de Carlos Tavares n'aurait aucun impact sur l'avenir du projet industriel. Celui-ci était même la raison d'être de l'écurie puisqu'elle doit servir de plateforme de lancement pour le dit véhicule : « Ce qui nous relie avec Renault, au-delà d’un moteur de Formule 1, c’est un projet industriel. Le groupe Caterham a pris une participation dans une société commune avec Renault. Donc c’est quelque chose qui nous unit de manière très, très longue. Là où les contrats de moteurs en F1 sont de l’ordre d’un an ou deux, là nous travaillons sur une voiture qui doit sortir début 2016. Nous, tout notre objectif chez Carterham, c’est de relier le plus possible la voiture de série avec la compétition et la Formule 1 en tête. »

Aujourd'hui, ces belles déclarations se sont envolées puisque Caterham vient d'officialiser sa sortie du capital de la co-entreprise montée avec Renault, qui en reprend donc 100% : « A la suite d'un accord commun entre Renault et Caterham Group, Renault a augmenté sa participation dans Société des Automobiles Alpine Caterham à 100%, à la suite de l'acquisition de la part détenue par Caterham Group. Renault va continuer le développement de sa propre Alpine qui devra être lancée en 2016, comme il était prévu initialement. Caterham Group prévoit également de poursuivre le développement de sa propre voiture de sport. »

Une telle annonce ne devrait donc pas manquer d'alimenter les rumeurs de cession du groupe Caterham par Tony Fernandes, même si elles ont été officiellement démenties par l'intéressé. Mais le constructeur britannique vient de perdre l'une de ses raisons d'être et donc l'un des principaux actifs. Mathias Brunner, journaliste pour Speed Week, a évoqué lors du week-end canadien des discussions engagées entre Colin Kolles - figure de proue de la structure Forza Rossa, pressentie en F1 - et Caterham F1.

Quant à la marque Alpine, on peut se demander comment un projet qui nécessitait un investisseur extérieur il y a presque deux ans pourrait être désormais viable, surtout quand son principal soutien interne est parti à la concurrence...

Avec la participation de www.Racingbusiness.fr
Partager cet article
 Icon For Chat#6  26 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 10 Jun. 2014, 10:44

    Je ne crois pas qu'il faille mélanger obligatoirement les destins de la firme Caterham et son équipe de formule 1. Soit cette dernière poursuit sa route et servira de vitrine à une éventuelle voiture sportive, soit Fernandes s'en sépare estimant que cette "vitrine" est trop chère par rapport à ce qu'elle pourrait rapporter.


    Icon For Contact#1
    Profx, 10 Jun. 2014, 14:14

    faut comprendre que les perfs de cather n etait pas sufisante pour representer l image d alpine bon ben reste a renault de trouver un autre partenaire ... pourquoi pas rb ? ils auraient un super inge qui serai dispo pour d autre projet que la f1 ;) pourquoi pas une alpine cree par newey ? avouons que ce serai deja rien que par la un sacre argument de vente non ?


    Icon For Contact#1
    arno, 10 Jun. 2014, 16:00

    On peut aussi imaginer une synergie avec Infiniti pour produire des sportives.


    Icon For Contact#1
    Profx, 10 Jun. 2014, 17:08

    creer une filiale avec une filiale d une filiale ca me parait bizare comme idee


    Icon For Contact#1
    arno, 10 Jun. 2014, 18:15

    Infiniti c'est une marque Nissan tout comme Alpine est maintenant une marque Renault.


    Icon For Contact#1
    Profx, 10 Jun. 2014, 22:32

    oui mais nissan appartient a renault et est donc une filiale de renault


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 15:28

    Il y a une question qui me turlupine depuis longtemps. Cette fois je me décide à la poser aux savants , aux érudits de f1, aux initiés , aux stars de ce blog, à la rédac aussi: Pourquoi les équipes de F1 s'installent toutes en Angleterre pour construire leurs châssis? Ca me chagrine, ça m'énerve, ça me frustre, ça me désole. Peugeot-Citroën et Renault-Nissan avec l'aide de l'état ne sont pas capable de créer un site industriel tout beau tout neuf près d'un aéroport international avec un circuit représentatif de toutes les disiciplines de sport auto à côté? Par exemple à Toulouse non loin d'Airbus suffisemment étendu pour acceuillir des équipes et les partenaires (Valéo, Ferrode, brembo, Michelin etc...avec une soufflerie et damer le pion aux British. Je comprends pas.


    Icon For Contact#1
    darkmika31, 11 Jun. 2014, 16:01

    @jakimax : Je ne fais partie d'aucune catégorie que vous citez, cependant voici quelques éléments de réponse : 1. La fiscalité, pas besoin de vous faire un dessin :) 2. Le tissu de PME de haute technologie (carbone, usinage haute précision, électronique, ...) qui gravitent autour des usines des constructeurs. Il faut savoir qu'elles sont concentrées en Angleterre certes, mais même plus que cela dans une même région du Sud de l'Angleterre. => Au niveau réactivité c'est le top du top, par rapport à des entités très éloignées qui doivent correspondre par mail, téléphone, visioconférence,... plutôt que de parcourir 10km pour faire une réunion de visu et être ainsi bcp plus efficace. 3. Une nouvelle usine qui veut s'implanter a besoin de recruter bcp de personnes. Or il est plus facile de débaucher 200 personnes à 20km de chez eux que de leur faire traverser la Manche pour s'installer en France par exemple. Gene Haas est en train d'en faire le constat.


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 17:07

    @Darkmika31 Merci beaucoup pour votre réponse. Je comprends les raisons que vous fournissez pour expliquer la situation actuelle. Mais bon sens, si on cherche on va en trouver des PME de haute technologie qui voudront bien s'installer dans une région attractive française, des ingés et des techniciens de tous pays qui ont besoin et envie de bosser qui seront contents de s'installer dans un coin de France où ils peuvent trouver tout pour leur famille, il doit bien en exister. Et ceci encore plus concentré que dans le sud de l'Angleterre. La république laïque française n'est pas moins bien que la Monarchie britannique. Les gens ont besoin de gagner leur vie. si c'est en France pourquoi pas. Je suis sûr que beaucoup sont capables de ne pas regarder que la fiscalité. Il y a d'autres valeurs dans une vie de femme ,d'homme. Il faut pas être défaitiste. La mondialisation ça va de tous les pays vers tous les pays. Il me semble que c'est une question de volonté politique. Et les entreprises françaises qui vont s'installer en Angleterre on peut leur faire payer le delta avec la fiscalité française ça fera une raison de moins pour qu'elle partent. Vous écrivez "débaucher 200 personnes à 20km de chez eux que de leur faire traverser la Manche". Y a pas que les anglais qui peuvent concevoir , créer inventer. Pour votre exemple j'ai pas suivi l'affaire Ils veulent s'installer où Gene Hass? En tout cas merci pour la réponse. c'est déjà une réponse d'initié. :-)


    Icon For Contact#1
    darkmika31, 11 Jun. 2014, 19:12

    @jakimax : Gene Haas veut implanter son usine principale aux US, mais avoir une "base" en Europe, car plus proche de ses fournisseurs : - châssis = Dallara (Italie) a priori - moteur = Ferrari (Italie) a priori => il pensait s'installer en Italie, jusque-là c'est assez logique :), mais a renoncé pour cause de fiscalité => direction l'Angleterre Tous les détails ici : http://www.fan-f1.com/f1/2014/actualite/17775-F1-Gene-Haas-confirme-quil-narrivera-en-F1-quen-2016.html Pour revenir sur un plan plus général, aujourd'hui un châssis n'est pas le produit d'une usine qui regroupe toutes les compétences. Il faut plus voir ça comme une usine principale "constructeur" (celle de RedBull à Milton Keynes par ex), qui pour schématiser regroupe les activités d'ingénierie (conception), et d'AIT (=Assemblage, Intégration & Tests => sur le produit "fini"), et un peu de production. Le gros de la production des composants élémentaires (carbone, pièces métalliques usinées, composants électroniques,...) et des sous-systèmes (freinage au hasard), est réalisé dans une nuée de petites entreprises qui sont spécialisées chacune dans leur domaine. Après, tout est possible en termes d'organisation, on sait par ex que Lotus sous-traite une grosse partie de son ingénierie à Altran. Vous citiez Airbus, on peut tout-à-fait faire le parallèle : les usines de Toulouse ne sont que des lignes d'assemblage du produit fini (=AIT), et des bureaux d'études. Les composants élémentaires (panneaux de carbone chez Composites Aquitaine par exemple) et les sous-systèmes (ailes en Angleterre, avionique chez Thales,...) sont produits aux 4 coins de l'Europe et du monde.


    Icon For Contact#1
    arno, 11 Jun. 2014, 19:14

    @Jakimax Sur les 11 écuries engagées cette année 3 seulement courent sous pavillons britanniques et 8 ont leur siège dans le sud de l'Angleterre. Si ma mémoire est bonne depuis la création du classement constructeur il me semble que seulement 2 écuries non situées dans le sud de l'Angleterre ont gagné le titre mondial : Ferrari et Matra. Il y a dés écuries dernièrement qui ont crée leurs installations ailleurs que dans cette zone notamment Toyota à Cologne et on sait comment ça c'est fini, et je pense que cette triste aventure a refroidi plus d'un investisseur quand à l'idée d'aller s'implanter ailleurs. Même Mercedes a préféré rester en Angleterre tout comme Renault en son temps et ce n'est pas parce qu'en France ou en Allemagne on ne saurait pas faire une F1 d'ailleurs ils y arrivent plutôt bien en Italie et en Suisse mais si vous voulez gagner c'est là bas qu'il faut vous installer. Le sud de l'Angleterre c'était le berceau de la F1 et c'est devenu la silicon valley de la F1 et c'est donc tout naturellement là bas que tout le monde va s'installer.


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 19:48

    @arno Merci beaucoup pour votre avis arno. "que tout le monde va s'installer" pour concevoir et construire les chassis , vous voulez dire. Mercédes conçoit et construit pas ses moteurs en Allemagne? Etonnant quand même , en fait il faudrait trop d'argent pour implanter un complexe F1 ailleurs, si je comprends bien?


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 20:19

    @darkmika31 Merci encore. J'avoue que je n'avais pas pris le temps de lire "Gene Hass...." . C'est tellement une drogue ce blog que si j'y passe trop de temps je me fais engu...Si vous voyez ce que je veux dire! :-) Donc les investisseurs se disent pourquoi se casser la tête à s'implanter ailleurs puisque là il y a tout ce qu'il faut et c'est en le préparant là que ça rapporte le plus . Des emplois ailleurs ils n'en ont rien à faire. Rien de nouveau sous le soleil. Les PU Mercédes sont tout de même conçus et fabriqués en Allemagne tout de même?


    Icon For Contact#1
    Profx, 11 Jun. 2014, 20:50

    mercedes avait me semblet il rachete illmor comme base de travail pour son moteur f1 athmo je me demande si il n y a pas un truc sur le transport fia qui ne se ferai qu au depart de l angleterre mais suis pas sur de cela


    Icon For Contact#1
    arno, 11 Jun. 2014, 21:32

    Les moteurs Mercdes sont conçus et assemblé chez Mercedes AMG - High Performance Powertrains à Brixworth en Angleterre là ou se trouvait la société Illmor quand elle a été racheté. Les châssis Mercedes sont conçus et assemblés à Brackley la ou avait élu domicile BAR lors de sa création avant de devenir Honda Racing puis Brawn GP et enfin Mercedes. La F1 pour faire simple ça a été pendant longtemps les Anglais contre Ferrari soit des assembleurs de voitures contre un fabricant et cet état de fait qui a perduré pendant des décennies se retrouve aujourd'hui dans la façon dont s'est architecturé tout ce petit monde. Les clients sont en Angleterre et donc les fournisseurs aussi et au fur et à mesure que la technologie prends de plus en plus de place vous accumulez dans une petite région un savoir qui n'est disponible nulle par ailleurs, si bien que s'implanté ailleurs ne présente finalement que des inconvénients.


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 22:02

    @arno Et les Renault turbo du début des années 80 avec lesquelles Prost a remporté beaucoup de victoires, est-ce qu'elles étaient construites et assemblées entièrement en France?


    Icon For Contact#1
    arno, 11 Jun. 2014, 22:26

    @jakimax A cette époque c'était encore la régie Renault entreprise d'état et on ne fricotait pas en ce temps avec les anglais. La théière jaune a fait son apparition en 1977 avec Jabouille au volant et si l'on se rappelle du GP de France 1979 à Dijon pour la bataille Villeneuve Arnoux on en oublie souvent que ce fut la première victoire de Renault en F1.


    Icon For Contact#1
    darkmika31, 11 Jun. 2014, 22:36

    @arno : Merci pour toutes ces précisions et cette analyse, c'est limpide !


    Icon For Contact#1
    jakimax, 11 Jun. 2014, 23:12

    @arno " un savoir qui n'est disponible nulle par ailleurs, " Même pas à Maranello? Ferrari va devoir s'installer en Angleterre aussi!


    Icon For Contact#1
    Nova, 13 Jun. 2014, 0:33

    Ferrari ne s'implantera pas en angleterre pour une question de fierté nationale.... En tout cas pas avec les dirigeant d'aujourd'hui. Et pour leur image de marque ce serait négatif, ça montrerai un signe de faiblesse. La situation de ferrari est lié a la situation de l'italie depuis des années...


    Icon For Contact#1
    Nova, 13 Jun. 2014, 0:34

    Ce que je voulais dire c'est que l'italie n'est pas très attractif même Newey le sous entends dans ces déclaration


    Icon For Contact#1
    arno, 13 Jun. 2014, 0:49

    Ferrari restera à Maranello parce que c'est un constructeur qui ne fait que très peu de sous traitance dans la construction de ces F1 et qu'elle possède le savoir faire nécessaire. Newey est un anglais qui effectivement n'a aucune intention de quitter l?Angleterre par contre il y a de nombreux anglais qui travaillent chez Ferrari peut être des faux anglais qui n'aiment pas la pluie et qui du coup trouve l'Italie attractive.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 13 Jun. 2014, 8:01

    Nova@, Ferrari et la Grande-Bretagne,c'est une vieille histoire. Désolé de m'appuyer sur des souvenirs d'un autre âge que les moins de 60 ans n'ont pas vécu. Cela fait "ancien combattant" mais j'assume ... et pardon à ceux que cela indispose. Enzo Ferrari respectait les constructeurs des années 50 (BRM, Vanwall, Aston-Martin ...) qui produisaient leurs propres moteurs... Peut-être parce qu'il les battait régulièrement (?) Il afficha son mépris à l'avènement de Lotus, Cooper qui ne produisaient que leurs châssis (... et le battaient). Il les appelait "les Assembleurs". A titre individuel,les Britanniques - au sens large (Commonwealth) - pouvaient très bien s'acclimater (Hawthorn, Collins, Surtees, Scheckter plus tard ...) pour les pilotes et les ingénieurs, de Mike Parkes à Ross Brawn en passant par John Barnard ,tant que le chauvinisme italien ne venait pas tout perturber. Il y a même eu à plusieurs reprises des "cellules Ferrari" en Angleterre voire la construction de châssis mais au grand jamais des moteurs ... C'eût été un sacrilège !


    Icon For Contact#1
    Nova, 13 Jun. 2014, 18:24

    Quand je dit que l'italie n'est pas très attractif je parle pas du beau temps qui est d'ailleur fort agréable mais plutot de l'état et les service publique... Comme l'education qui est bien meilleure en angleterre. Ferrari devrait peut etre un peu se mondialisé comme le monde aujourd'hui


    Icon For Contact#1
    arno, 13 Jun. 2014, 20:45

    C'est vrai que les ingénieurs anglais qui travaillent chez Ferrari se préoccupent de la qualité des écoles publiques ou ils ne mettront jamais leurs enfants si ils en ont.


    Icon For Contact#1
    Profx, 14 Jun. 2014, 1:44

    c est quand meme marrant , on est sur un article palant de caterpillar oups caterham et les com parle de qui ? ferrari ... aifaim , c etait vers quelle periode les tentatives de production de chassis ferrari en angleterre ? je me souvenait qu il avait eu l idee de le faire mais j avoue que je ne me souvenais pas que cela ai ete mis en execution et encore moins quand . je voulait en parler mais vu que je suis taxer d antiferrari primaire ...


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon