F1 - Grande-Bretagne - Course : Lewis Hamilton triomphe au pays, Nico Rosberg au tapis

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Grande-Bretagne 2014 de F1, profitant de l'abandon de Nico Rosberg. Il réalise donc une superbe opération au championnat à l'issue d'une course marquée par un énorme accident de Kimi Raikkonen dans le premier tour et une folle remontée de Valtteri Bottas et Fernando Alonso.  Icon For Chat#6  1
Logo Mi mini
Rédigé par
Lewis Hamilton a sabré le champagne devant ses fans
© Mercedes GP / Lewis Hamilton a sabré le champagne devant ses fans
A l'heure du départ, aucune trace de la pluie qui a chamboulé les qualifications d'hier, même si la météo officielle annonce un risque de 30% de chance de pluie au cours de la course. Tous les pilotes partent donc évidemment en slicks, sur une grille qui a connu de nombreux changements en raison des pénalités des uns et des autres. Les températures sont relativement fraîches puisque l'air est à 17°C et la piste à 33°C, ce qui devrait ne pas trop endommager les pneumatiques. Les deux pilotes Ferrari, Fernando Alonso et Kimi Raikkonen sont ainsi les seuls à faire le choix de partir avec les durs. Tous les autres sont en mediums.

Au départ, Nico Rosberg s'envole parfaitement mais ce n'est pas le cas de Sebastian Vettel. Celui-ci laisse passer Jenson Button. Lewis Hamilton est une nouvelle fois très bien parti et arrive au niveau de Sebastian Vettel, pour passer 4ème. Mais c'est derrière que les choses se compliquent : Jean-Eric Vergne fait partir la Force India de Sergio Perez en tête-à-queue. Les deux pilotes se retrouvent donc en fin de peloton.

Mais surtout Kimi Raikkonen sort large en début de ligne droite de retour. Lorsque le Finlandais veut revenir sur la piste, il décolle sur une bosse, ce qui déséquilibre sa voiture et le projette dans le mur ! Il est alors renvoyé en plein milieu de la piste. Felipe Massa ne peut l'éviter mais parvient à mettre sa Williams en travers ;la Ferrari subit donc un second choc, moins violent qu'il aurait pu être. La voiture de sécurité arrive immédiatement sur place et le champion du monde 2007 la rejoint en boitant. Il passe au centre médical, où on indique qu'il n'y a pas de fracture mais qu'il a mal aux chevilles. Cet accrochage aurait pu être encore bien pire sans le réflexe incroyable de Kamui Kobayashi, qui arrive à maîtriser sa Caterham le long du mur, dans la pelouse.

Devant le nombre de débris sur la piste, la décision est prise de présenter le drapeau rouge, ce qui va conduire à un second départ. Cela permet à Felipe Massa de ramener sa Williams blessée jusqu'à la grille de départ où les mécaniciens vont avoir du travail. Mais devant l'étendue des dégâts à l'arrière de sa monoplace, il doit abandonner dès le premier tour de son 200ème Grand Prix.

Des réparations sont nécessaires sur le rail de sécurité dans lequel Kimi Raikkonen est rentré. Cela provoque donc une longue interruption. Pendant ce temps, Max Chilton est sanctionné d'un drive through pour avoir ramené sa monoplace dans la voie des stands alors qu'elle était fermée en raison du drapeau rouge. Mais comme sa Marussia est endommagée, c'est sûrement un mal pour un bien pour le Britannique mais qui perd là le bénéfice de sa 10ème place, au profit de son coéquipier.

Le nouveau top 10 sur la grille est donc : Rosberg, Button, Magnussen, Hamilton, Vettel, Hulkenberg, RIcciardo, Kvyat, Bottas et Bianchi. Les commissaires annoncent que le peloton repart derrière la voiture de sécurité une heure après le départ d'origine. Les deux Red Bull, Vergne, Perez et Grosjean ont décidé de directement passer les durs tandis qu'Alonso a passé les mediums.

Le restart se passe sans aucun problème. Lewis Hamilton n'aura mis qu'un demi-tour à dépasser la McLaren de Kevin Magnussen. Il se retrouve donc déjà troisième. Il ne reste pas longtemps à cette place puisqu'il dépasse son ancien coéquipier Jenson Button le tour suivant. Les deux Mercedes sont donc de nouveau solidement en tête du peloton mais Nico Rosberg a déjà construit une avance de cinq secondes sur son coéquipier.

De son côté, Fernando Alonso réalise une belle remontée puisqu'au 4ème tour, il est déjà dans les points, à la 10ème place. Jules Bianchi parvient pour l'instant à conserver les deux Sauber derrière lui. L'Espagnol est déchaîné puisqu'il dépasse ensuite Kvyat et Ricciardo, qui tentait de doubler Nico Hülkenberg. Il passera également l'Allemand deux tours plus tard. Au 7ème tour, il est donc déjà 7ème mais il pourrait tout perdre pour avoir dépassé ses marques lors du premier départ...

A la fin du 9ème tour, Esteban Gutierrez tente de s'infiltrer devant Pastor Maldonado qui attaquait lui-même Jules Bianchi. Mais comme à Bahreïn, cela se passe mal entre les deux sud-américains et cette fois-ci c'est le Venezuelien qui décolle sur la roue avant droite du Mexicain. Les deux pilotes poursuivent leur chemin mais au premier virage, le pilote Sauber ne peut plus tourner. Il abandonne donc dans le bac à sable.

Au tour 13, la sanction tombe pour Fernando Alonso : il doit effectuer un stop&go de 5 secondes pour ne pas avoir respecté son emplacement sur la grille. La superbe remontée de l'Espagnol est donc réduite à néant. Par contre, Valtteri Bottas continue la sienne : il dépasse Kevin Magnussen pour le gain de la 5ème place alors qu'il était 14ème sur la grille.

Trois tours plus tard, le Finlandais réalise un nouveau superbe dépassement sur la McLaren de Jenson Button pour le gain de la dernière marche sur le podium. Devant lui, les deux Mercedes se mènent une bataille de tous les instants alors que Lewis Hamilton se rapproche petit à petit de son coéquipier. On décide donc d'étendre le relais du leader afin qu'il continue à attaquer fort. Mais cela ne semble pas suffire puisque l'écart est tombé à 2,8 secondes lorsque Nico Rosberg rentre aux stands au 18ème tour. Le trou est déjà tel avec les voitures derrière les deux Mercedes que l'Allemand ressort second, plus de 14 secondes devant la Williams.

Pendant ce temps, Fernando Alonso, qui n'a toujours pas observé son stop&go, est dans la boite de vitesses de Jenson Button. Mais Nico Rosberg semble avoir des problèmes pour rétrograder ses vitesses alors que ses temps restent très bons. Tellement bons qu'il signe le meilleur tour en course au 21ème tour.

Loin derrière, Daniel Ricciardo a enfin réussi à doubler Nico Hülkenberg? L'australien est 8ème, derrière son coéquipier.

Alors que l'on commençait à se demander si Lewis Hamilton allait tenter de ne faire qu'un seul arrêt, il rentre dans la voie des stands au 25ème tour. Une nouvelle fois, son arrêt se passe moins bien que celui de son coéquipier. Il a été arrêté 1,4 seconde de plus que Nico Rosberg, qui reprend donc la tête, à cause d'un problème à l'arrière-gauche. L'écart est remonté à 5,9 secondes. Cela motive encore plus le Britannique, qui réalise dans la foulée le meilleur tour en course.

A mi-course, le top 10 est donc Rosberg, Hamilton, Bottas, Button, Vettel, Magnussen, Ricciardo, Hulkenberg, Alonso, Kvyat.

Mais Fernando Alonso est toujours aussi mordant : il dépasse Nico Hülkenberg dans le 27ème tour tandis que Lewis Hamilton continue sa série de tours très rapides. Il fond littéralement sur son coéquipier, lui reprenant jusqu'à une seconde dans le seul premier secteur du tour 28 ! La raison est que l'Allemand ne peut plus rétrograder plus bas que la 4ème vitesse ! Cela permet donc à l'Anglais de passer en tête, pour la plus grande joie du public de Silverstone ! Le leader du championnat range donc sa monoplace dans l'herbe au 29ème tour. Cela relance complètement le championnat... si Lewis Hamilton va bien jusqu'au bout.

Valtteri Bottas s'arrête au 31ème tour. Il repart derrière la Red Bull de Sebastian Vettel mais il parvient à doubler l'Allemand deux tours plus tard. Ce dernier s'arrête dans la foulée et ressort juste devant Fernando Alonso et Kevin Magnussen. L'Espagnol saisit la première opportunité qui se présente à lui et dépasse par l'extérieur dans l'ancienne ligne droite de départ. Très belle manœuvre du double champion espagnol, qui est donc de nouveau 5ème. Cela ne décourage pas l'Allemand et la bataille se poursuit pendant plusieurs tours sans que le pilote Red Bull ne trouve l'ouverture.

Quant à Adrian Sutil, qui se maintenait à la 11ème place, il doit faire à des problèmes de frein. Il doit donc laisser passer Perez et les deux Lotus reviennent sur lui.

Au 41ème tour, Lewis Hamilton repasse par les stands. Il repart loin devant tout le monde.

Derrière lui, Fernando Alonso et Sebastian Vettel ne se lâchent pas d'un pouce. Ils retrouvent la joie de leurs batailles du passé. Ils ne manquent pas de signaler à la radio les excursions hors piste de l'autre mais cela n'enlève rien au magnifique spectacle que les deux champions nous ont offert. A cinq tours de la fin, l'Allemand trouve enfin l'ouverture en faisant toute l'ancienne droite des stands côte à côte avant qu'il ne s'impose à l'intérieur de Copse. Dans la foulée, l'Espagnol ne cache pas son mécontentement à la radio mais le mal est fait.

Le moteur de Pastor Maldonado le lâche à deux tours de la fin alors qu'il était 14ème. Sur la fin de la course, Jenson Button est revenu à grandes enjambées sur Daniel Ricciardo mais cela n'aura pas suffit à le faire monter sur le podium.

Au final, le classement est donc Hamilton, Bottas, Ricciardo, Button, Vettel, Alonso, Magnussen, Hülkenberg, Kvyat et Vergne.
PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team2h26:52.000
52
2
BottasWilliams Martini Racing+30.1
52
3
RicciardoInfiniti Red Bull Racing+46.4
52
4
ButtonMcLaren Mercedes+47.2
52
5
VettelInfiniti Red Bull Racing+53.6
52
6
AlonsoScuderia Ferrari+59.6
52
7
MagnussenMcLaren Mercedes+62.2
52
8
HulkenbergSahara Force India F1 Team+88.3
52
9
KvyatScuderia Toro Rosso+88.9
52
10
VergneScuderia Toro Rosso+1 tour
51
11
PerezSahara Force India F1 Team+1 tour
51
12
GrosjeanLotus F1 Team+1 tour
51
13
SutilSauber F1 Team+1 tour
51
14
BianchiMarussia F1 Team+1 tour
51
15
KobayashiCaterham F1 Team+2 tours
50
16
ChiltonMarussia F1 Team+2 tours
50
17
MaldonadoLotus F1 TeamMoteur
49
18
RosbergMercedes AMG Petronas F1 TeamBoite de vitesses
31
19
EricssonCaterham F1 TeamAbandon
14
20
GutierrezSauber F1 TeamAccrochage
12
21
MassaWilliams Martini RacingAccident
0
22
RaikkonenScuderia FerrariAccident
0
Fond circuit
GP Grande-Bretagne
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 4 juil.
Samedi 5 juil.
14h - 15h
Dimanche 6 juil.
14h - 16h

Dernières actus sur Course

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    gushino, 7 Jul. 2014, 1:04

    Drapeau rouge, ce n'est pas départ arrêté normalement? Donc, quand il y a drapeau rouge, il y a un départ lancé derrière la Safety Car, mais la FIA souhaite un départ arrêté lorsqu'il y a Safety Car? Paye ta logique à la FIA!


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut