F1 - Allemagne - Course : Rosberg s'impose et Bottas empêche le doublé Mercedes

Après une course totalement maitrisée, Nico Rosberg signe la victoire au Grand Prix d'Allemagne de F1 à domicile et reprend 14 points d'avance sur son coéquipier. Malgré une splendide remontée, Lewis Hamilton s'est heurté à la résistance de Valtteri Bottas qui signe son troisième podium d'affilé avec la deuxième place. Son coéquipier, Felipe Massa, est parti en tonneau au premier virage.  Icon For Chat#6  30
Logo Mi mini
Rédigé par
Et à la fin, c'est l'Allemand qui gagne
© Mercedes / Et à la fin, c'est l'Allemand qui gagne
Les conditions ont clairement changé depuis le début du week-end. A la chaleur caniculaire succède une température plus acceptable, et la pluie menace de tomber durant la course.

Au départ, Felipe Massa est à nouveau victime d’un accrochage, le Brésilien est définitivement maudit : un contact avec Kevin Magnussen a conduit le pilote Williams à partir en tonneau, avant de faire quelques dizaines de mètres sur le toit de sa monoplace. Daniel Ricciardo évite de justesse le contact mais perd de nombreuses places dans l’opération ;la voiture de sécurité est en piste, alors que Felipe Massa parvient à s’extraire de sa monoplace sans aide : nouvelle rassurante.

Au troisième tour, la course est relancée ! Nico Rosberg est en tête devant Valtteri Bottas et Sebastian Vettel. Beau départ de Jenson Button qui est monté à la sixième place, alors que Lewis Hamilton débute sa remontée. Le pilote anglais est en pneumatiques tendres, ce qui ne l’empêche pas de dépasser opposant sur opposant. Chez McLaren, Kevin Magnussen effectue son premier arrêt aux stands, tandis que son accrochage avec Felipe Massa est placé sous investigation, qui n'aboutira sur aucune sanction.

Au huitième tour, Daniel Ricciardo est menacé par Lewis Hamilton lors de leurs remontées dans le peloton, et alors qu’Adrian Sutil se faisait dépasser par les deux hommes, l’Allemand se rabat sur la Mercedes, causant un petit contact visiblement sans gravité. Pendant ce temps en tête, Nico Rosberg signe meilleur tour sur meilleur tour, ce qui lui permet de creuser l’écart sur Valtteri Bottas. La lutte entre Sergio Perez et Daniil Kvyat frôle la correctionnelle, le Russe jugeant mal la largeur de sa voiture et force Sergio Perez au contact : le pilote Toro Rosso part en tête à queue, sans gravité apparente. De l’autre cote du garage Toro Rosso, Jean-Eric Vergne se fait dépasser coup sur coup par Daniel Ricciardo et Lewis Hamilton, qui sont lancés.

Alors que les deux hommes se retrouvent derrière Kimi Raikkonen, le pilote Mercedes attaque le pilote Red Bull mais se retrouve gêné par le Finlandais ! L’Australien parvient à passer la Ferrari, ce qui n’est pas le cas du champion du monde 2008 : le pilote numéro 3 se donne de l’air.

Au treizième tour, le bal des arrêts aux stands semble débuter : Fernando Alonso s’arrête aux puits. Et nouveau contact pour Lewis Hamilton ! Alors que lui et Kimi Raikkonen remontaient sur Daniel Ricciardo, le Britannique dépasse les deux hommes mais au moment de tourner, la Mercedes bloque les pneus et ne peut éviter le contact avec l’aileron avant du Finlandais. Cela ne semble pas porter préjudice à Lewis Hamilton, qui dépasse Sergio Perez dans la foulée pour la cinquième place.
C’est au tour de Sebastian Vettel de passer par la voie des stands, et l’Allemand ressort entre les deux Ferrari en bloquant la porte à Fernando Alonso. Il parvient ensuite à dépasser Kimi Raikkonen au prix d’un dépassement audacieux, ce qui prend le Finlandais en sandwich entre la Red Bull et la Ferrari numéro 14, ce qui provoque un double contact.
Dans les stands, c’est au tour de Nico Rosberg et de Valtteri Bottas de s’arrêter, ce qui place Lewis Hamilton à la 2ème position grâce à un départ en pneus tendres, plus endurants.

Au dix-neuvième tour, quelques gouttes font leur apparition sur les visières des pilotes, alors que Valtteri Bottas remonte sur Lewis Hamilton. Et on demande à Lewis Hamilton de ne pas lutter afin de préserver ses gommes : on cherche à augmenter la durée du premier relais du Britannique. Son pneu avant-gauche étant excessivement marqué, pas sur qu’il puisse continuer comme cela.

C’est une lutte à tous les niveaux dans ce Grand Prix, et le peloton se déchire pour la moindre place. Un dépassement entre Romain Grosjean et Jean-Eric Vergne est sous investigation : un des deux pilotes aurait obtenu un avantage en quittant les limites de la piste. C'est le pilote Toro Rosso qui écope d'une pénalité de 5 secondes au prochain arrêt. Et le pilote Lotus souffre terriblement avec des pneus usagés. Son équipe finit par le rappeler aux stands, ce qui laisse Lewis Hamilton être le seul pilote a ne pas s’être arrêté.

Au vingt-cinquième tour, Fernando Alonso est à l’attaque pour se rapprocher de Sebastian Vettel. Le coéquipier du pilote Ferrari est déchainé avec des gommes super-tendres neuves, les dépassements s’enchainent du coté du Finlandais. Et celui-ci continue en réalisant un dépassement sur Kevin Magnussen, belle lutte entre les deux hommes.
C’est au tour de Lewis Hamilton de s’arrêter aux stands, ce qui le laisse retomber à la huitième position ! L’Anglais repart une nouvelle fois en pneus tendres, ce qui l’obligera à faire un deuxième arrêt en super-tendres. Romain Grosjean abandonne tandis que la Force India de Nico Hulkenberg semble avoir un souci. Son ingénieur lui demande de manipuler les boutons sur son volant de nombreuses fois afin de faire disparaitre l’alerte.

Au trentième tour, une nouvelle lutte se lance entre Daniel Ricciardo et Lewis Hamilton, mais celle-ci tourne court cette fois-ci : le pilote Mercedes dépasse la Red Bull sans grand souci. Mais Lewis Hamilton, lancé dans sa série de dépassements, revient sur Jenson Button. Croyant que le pilote McLaren lui ouvre la porte, le champion du monde 2008 commence son dépassement, mais sa roue avant-gauche heurte le ponton de la McLaren. Quelques secondes après, le pilote Mercedes s’excusera d’un signe de main lors de son dépassement : son aileron avant est tout de même endommagé, ce qui ne l’empêche pas d’attaquer Nico Hulkenberg pour le gain de la cinquième place.

Au trente-sixième tour, Sebastian Vettel retourne aux stands et chausse de surprenants pneus super-tendres. L’Allemand ressort devant Fernando Alonso, mais ne parvient pas à le contenir dans la ligne droite du DRS. La mi-course est passée, et Kimi Raikkonen exprime son mécontentement à la radio : le Finlandais souhaite changer de pneumatiques. Nico Hulkenberg se fait dépasser en quelques mètres par Fernando Alonso et Sebastian Vetttel : le pilote Red Bull revient petit à petit au bénéfice de ses pneus super-tendres.
Chez Mercedes, on décide de ne pas changer l’aileron avant de Lewis Hamilton : on préfère être légèrement moins rapide plutôt que de risquer un problème aux stands. De l’autre coté du garage, Nico Rosberg se plaint d’un pneu avant-gauche en très mauvais état.

Au quarante-et-unième tour,c’est Valtteri Bottas qui est le premier des trois hommes de tête à s’arrêter, pour tenter d’aller au bout des soixante-sept tours. Il est imité par Nico Rosberg et Lewis Hamilton. L’Allemand et le Finlandais sont en pneus tendres, l’Anglais en pneus super-tendres : avec vingt-cinq tours à couvrir, il faudra un troisième arrêt pour le pilote numéro 44. Grosse lutte entre Sergio Perez et Adrian Sutil, l’Allemand tasse fortemment le Mexicain dans un premier temps, mais le pilote Force India revient quelques tours plus tard, ce qui lui permet de se débarasser de la Sauber. Daniel Ricciardo et Jenson Button sont également engagé dans un duel, mais le pilote McLaren ne se laisse pas faire.

Et alors que Sebastian Vettel est passé une nouvelle fois aux stands, la Toro Rosso de Daniil Kvyat s’arrête en piste, en proie à de grandes flammes : le Russe s’échappe rapidement et à temps pour ne pas être blessé. Un drapeau jaune est déployé au bout de la ligne « droite » des stands, mais pas de voiture de sécurité. Daniel Ricciardo en profite également pour faire son dernier arrêt alors qu’on annonce les dernières prévisions météo à Nico Rosberg : pas de pluie à prévoir.

Au quarante-neuvième tour,, Fernando Alonso, avec des pneus usagés, se fait déposer par Lewis Hamilton mais l’Anglais doit encore s’arrêter une fois. Quelques mètres plus loin, c’est Sebastian Vettel qui dépasse Jenson Button grâce à des pneus tendres neufs.
Gros tête à queue d’Adrian Sutil qui s’immobilise en plein milieu de la ligne droite des stands à la sortie du virage. Cependant, la voiture de sécurité n’est pas déployée, malgré le danger encouru. Il y aura fallu attendre de longues minutes avant que les commissaires ne puissent déplacer la monoplace. Anticipant une sortie de la voiture de sécurité, Lewis Hamilton a pris la décision de s’arrêter…mais le pari est perdant. L’Anglais ressort 4ème mais doit faire 17 tours avec les pneus super-tendres alors que Kevin Magnussen et Kimi Raikkonen repassent par les stands. Fernando Alonso se fait dépasser par Lewis Hamilton avec des pneus à l’agonie avant que Ferrari ne se décide enfin à le rappeler aux stands. L’Espagnol ressort septième derrière Jenson Button et Daniel Ricciardo, avant que l’Australien ne se débarrasse du pilote McLaren. Celui-ci ne peut résister un tour de plus à Fernando Alonso, équipé de pneus super-tendres.

Au cinquante-huitième tour, Lewis Hamilton profite de ses pneus super-tendres pour revenir comme une Flèche d’Argent sur Valtteri Bottas ! Et on demande au Finlandais de ne pas résister au pilote Mercedes afin de faire tenir ses gommes jusqu’au bout. Nouvelle lutte pour la cinquième place ! Si Fernando Alonso parvient à dépasser Daniel Ricciardo, l’Australien effectue une riposte musclée à chaque fois et reprend sa position dans le virage suivant à de multiples reprises. Sebastian Vettel peut compter sur son coéquipier pour ralentir Fernando Alonso.

Changement d’avis chez Williams : Valtteri Bottas peut se défendre mais doit surveiller ses pneumatiques. Les pneus de Lewis Hamilton étant assez marqués, le Finlandais a ses chances ! Et malgré une vitesse de pointe dépassant les 340km/h, Lewis Hamilton peine à trouver l’ouverture, alors que Fernando Alonso parvient à dépasser Daniel Ricciardo au terme d’une lutte de haute volée !

Dans les derniers tours, Lewis Hamilton ne parvient pas à trouver l'ouverture sur la Williams de Valtteri Bottas malgré avoir tout tenté.

C'est donc au final Nico Rosberg qui s'impose avec Mercedes pour une victoire à domicile pour lui et son équipe. Valtteri Bottas permet à Williams de gâcher la fête des Mercedes en prenant la seconde position devant Lewis Hamilton, auteur d'une remontée fantastique. Sebastian Vettel termine au pied du podium. Malheureusement pour Williams, Felipe Massa est sorti de la course dès le premier virage.
PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1h33:42.914
67
2
BottasWilliams Martini Racing+20.7
67
3
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team+22.5
67
4
VettelInfiniti Red Bull Racing+44.0
67
5
AlonsoScuderia Ferrari+52.4
67
6
RicciardoInfiniti Red Bull Racing+52.5
67
7
HulkenbergSahara Force India F1 Team+64.1
67
8
ButtonMcLaren Mercedes+84.7
67
9
MagnussenMcLaren Mercedes+1 tour
66
10
PerezSahara Force India F1 Team+1 tour
66
11
RaikkonenScuderia Ferrari+1 tour
66
12
MaldonadoLotus F1 Team+1 tour
66
13
VergneScuderia Toro Rosso+1 tour
66
14
GutierrezSauber F1 Team+1 tour
66
15
BianchiMarussia F1 Team+1 tour
66
16
KobayashiCaterham F1 Team+2 tours
65
17
ChiltonMarussia F1 Team+2 tours
65
18
EricssonCaterham F1 Team+2 tours
65
19
SutilSauber F1 TeamTête-à-queue
50
20
KvyatScuderia Toro RossoMoteur
46
21
GrosjeanLotus F1 TeamMoteur
28
22
MassaWilliams Martini RacingAccrochage
0
Fond circuit
GP Allemagne
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 18 juil.
Samedi 19 juil.
14h - 15h
Dimanche 20 juil.
14h - 16h

Dernières actus sur Course

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  30 commentaires

    Icon For Contact#1
    LH44, 20 Jul. 2014, 15:51

    Autant Massa n'a pas de bol autant sa saison est catastrophique, et Bottas s'envole devant lui... 91 points contre 30...3 podiums contre aucun... Superbe belle course de Lewis. Adorer sa passe d'arme avec Räikkönen. Un abandons de Grosjean YES !


    Icon For Contact#1
    did, 20 Jul. 2014, 15:58

    Belles empoignades mais Pneus trop imprévisibles. Heureusement qu'il n'a pas fait si chaud !


    Icon For Contact#1
    RonnieP, 20 Jul. 2014, 16:02

    Plaisir à 1000%. C on me disait bien que Lewis Hamilton était très fort, mais là j'avoue qu'il m'a scotché moi qui ne suis pas son premier fan. Ce pilote est absolument génial, partant de la 20e place, meurti après un gros crash la veille, il fait le spectacle, bat les records du tour avec une voiture endommagée, je suis incrédule. Quel mec!


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 16:05

    Belle course avec de la bagarre partout...sauf en tête :p Encore une performance d'anthologie de Lewis Hamilton en course. On doit être dans le Top 5 des plus grandes remontées de l'histoire de la F1 ! Partir dernier et faire podium, même avec la meilleure voiture, c'est énorme. Sans parler du choix très contestable de ne pas faire rentrer le safety car sur le calage de Sutil...


    Icon For Contact#1
    Bertille, 20 Jul. 2014, 16:08

    Super GP d'Allemagne. Je suis éblouie et impressionnée par la classe et le talent de Lewis Hamilton.


    Icon For Contact#1
    Varadero, 20 Jul. 2014, 16:12

    On devrait faire un championnat qu'avec des Mercedes. Y aurait plus de suspens. Faites nous des clônes d'Hamilton et Ricciardo pour qu'on s'éclate de bout en bout.


    Icon For Contact#1
    bouvman, 20 Jul. 2014, 16:12

    Et Ricciardo ? ce pilote me bluffe de plus en plus il y a vraiment de la graine d'Alonso chez lui...


    Icon For Contact#1
    JIMMM, 20 Jul. 2014, 16:18

    Hamilton est génial quel course partir de la 20eme et empocher la 3em marche je suis resté scotcher du début jusqu?à la fin


    Icon For Contact#1
    Don Giovanni, 20 Jul. 2014, 16:29

    On n'entend plus trop ceux qui disaient que la F1 était morte. Ce serait de la mauvaise foi de dire que cette course était monotone. Un peu sceptique par ce nouveau règlement, je suis réconcilié avec les nouvelles règles. Moi j'ai vu plein de dépassements, des rebondissements, de la grosse attaque (merci Hamilton), bref du plaisir de voir une vraie course de F1.


    Icon For Contact#1
    kal, 20 Jul. 2014, 16:32

    Plus globalement je crois que les pilotes ont compris ce que voulaient les fans de la F1 : plus de batailles, plus d'engagements, plus de risques ... même si vous êtes 17è, vous devez vous battre. Alonso, Hamilton, Pérez .... restent de beaux exemples.


    Icon For Contact#1
    Echocotier, 20 Jul. 2014, 16:33

    Un vrai baston avec deux heures de plaisir. Hamilton devrait être payé double par les TV car il fait le spectacle à lui tout seul. Du très grand art. Chapeau bas.


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 16:34

    De la grosse attaque, Hamilton en a toujours fait, quel que soit le règlement... Les chutes d'audience et de billetterie sont bien une réalité hélas. Si tu n'entends plus ceux qui disaient que la F1 était morte, c'est juste parce qu'ils sont partis. C'est discret, mais toxique. Je te suis néanmoins pour dire que l'instinct de compétiteurs est plus fort que tout, on voit des bagarres magnifiques pour des 4e, 5e places, et ça, je trouve ça génial.


    Icon For Contact#1
    dresdes, 20 Jul. 2014, 16:36

    il va falloir expliquer aux spectateurs pourquoi il n y a pas eu de safty car qquand on a dû attendre une heure pour remplacer une tôle qui se trouvait loin du circuit


    Icon For Contact#1
    zero, 20 Jul. 2014, 16:36

    la voiture qui reste sur la piste pendant 6 tour et pas de safetycar ..... j ai été ravi du spectacle mais elle aurait du rentrer pour bien pimenté cette course !!!


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 16:39

    Je veux bien qu'on ne sorte pas la SC parce que la voiture de Sutil était hors trajectoire, mais dans ce cas, on ne fait pas traverser 3 commissaires à pinces sur ladite trajectoire, alors qu'on peut les faire passer par les stands...j'ai pas tout compris là-dessus !


    Icon For Contact#1
    f1world, 20 Jul. 2014, 16:39

    @LH44 C'est vrai que Bottas a 91 points contre seulement 30 pour Massa mais il n'a abandonné qu'une seule fois contre 4 pour Massa dans des accidents où il n'y est pour rien (Australie et Grande Bretagne) ou dans des accidents de course (Canada et Allemagne) et enfin il a été victime d'arrêts aux stands foireux (Chine ou il était devant Bottas je crois) Donc il a ete très malchanceux cette année


    Icon For Contact#1
    Michel André, 20 Jul. 2014, 16:39

    "Remontée fantastique". Je reprends les propos de l'auteur de cet article en applaudissant des deux mains. L'histoire de la F1 se souviendra longtemps de ce morceau de bravoure.


    Icon For Contact#1
    Oliver51, 20 Jul. 2014, 16:55

    Ya pas photo. Yen a un qui crève l'écran c'est Lewis Hamilton. Quel talent!


    Icon For Contact#1
    veve, 20 Jul. 2014, 16:57

    Génial, on aurait cru une de ces remontées dont il avait le secret en kart. Exceptionnel!


    Icon For Contact#1
    arno, 20 Jul. 2014, 17:25

    Hamilton commet deux erreurs en course endommage sa voiture, a la chance de ne pas crever, il termine seulement troisième. Si il avait géré correctement sa course et les dépassements il aurait terminer second.


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 17:27

    Et si ma tante en avait...


    Icon For Contact#1
    ClimJark, 20 Jul. 2014, 17:49

    Il y a quand même cette histoire de bruit qu'on a un peu tendance à oublier Il faudrait revenir sur cet important problème qui détruit l'intérêt de la F1 Et évidemment le fait que les pilotes conduisent désormais comme des chauffeurs de taxis ce qui élimine toutes bagarres. C'est bien simple il n'y a eu aucune actions lors de ce Grand Prix;alors que si on avait eu du bruit là ça aurait été mieux. Ahhh c'était mieux avant on a un peu tendance à l'oublier


    Icon For Contact#1
    Néos, 20 Jul. 2014, 19:03

    ClimJark, un ami de Di Montezemolo :-)


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 19:04

    Surtout un amateur d'humour anglais ! :)


    Icon For Contact#1
    Tat, 20 Jul. 2014, 19:10

    Arno, et sa haine inexpiable!


    Icon For Contact#1
    Néos, 20 Jul. 2014, 19:12

    Ne vous inquiétez pas, à la prochaine course sans spectacle, les détracteurs de la F1 ressortiront du bois. Sans tenir compte des Gp préalables. C'est vraiment dommage que le SC ne soit pas sorti, il aurait pu viser la victoire. Ca aurait été la plus grande remontée de l'histoire sans aucun doute. Sans oublié celle de Raikkonen à Suzuka en 2005. Celle-là est juste inoubliable ! En tout cas avec la course d'aujourd'hui et à Bahreïn , Lewis Hamilton rentre un peu plus dans l'histoire de la F1.


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 19:24

    Pour la petite histoire, John Watson détient le record en ayant gagné le GP des USA en 1983, parti 22e sur 26 partants. La moitié des voitures avait abandonné ! :) Niki Lauda et René Arnoux avaient complété le podium de cette folle course.


    Icon For Contact#1
    Jdarima, 20 Jul. 2014, 19:37

    que puis-je dire de la formidable remontée de lewis. Bien que j'ai suivi la course en live, mais quelle émotion. Jai eu un peu peur avec la collision avec jenson. Mais lewis nous était en feu et a réussi à voler la vedette à nico


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 20 Jul. 2014, 19:49

    @Jdarima Merci pour ton post qui rappelle que le sport c'est d'abord une émotion. On peut gloser des heures sur des tableaux de chronos, des querelles d'ingénieurs, des histoires de gros sous, les procès de Bernie, les petites phrases d'untel ou untel... Au final, ce genre de performance remet la F1 là où elle doit être : la page des sports. Hamilton ne s'enflamme pas car il compte froidement les points et c'est vrai, ce soir, le grand gagnant, c'est Rosberg. Mais il a fait vivre un moment précieux pour ses fans et les fans de F1 en général. Merci Lewis !


    Icon For Contact#1
    alpi, 20 Jul. 2014, 19:55

    @ LH44, "Autant Massa n'a pas de bol autant sa saison est catastrophique, et Bottas s'envole devant lui... 91 points contre 30...3 podiums contre aucun... Un abandons de Grosjean YES !" Nous sommes 100% sur la même longueur d'ondes ! :) J'ajoute que Massa justifie qu'il n'était qu'un second couteau chez Ferrari et ne valait pas mieux et qu'il est passe de devenir un 3° couteau qui ne devrait pas faire de vieux os chez Sir Francky... Pour le franco-suisse, il a été fidèle à lui même. Il va falloir qu'il se réveille car le titre s'éloigne... ^^


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut