F1 - Vendredi : Caterham F1 en position de concurrencer Marussia en Hongrie

En difficulté depuis quelques courses, l'écurie Caterham F1 et ses deux pilotes - Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson - semblent plus à l'aise sur le tourniquet hongrois du Hungaroring.  Icon For Chat#6  1
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Kobayashi en travers sur le Hungaroring
© Caterham / Kobayashi en travers sur le Hungaroring
Kamui Kobayashi (n°10) – 19ème et 19ème
Pour le Japonais, le bilan tiré de cette première journée à Budapest est bon : « Globalement ça a été le meilleur vendredi depuis longtemps. Nous avons fait des progrès sur presque tous les relais et il semble, d’après nos temps, que nous pouvons être un peu plus compétitifs par rapport à nos plus proches rivaux. La bonne fiabilité a été une des clés de cela, pour nous et Renault, donc nous devrions être assez heureux. »

« Sur mon premier relais en EL1, il n’y avait presque pas d’adhérence du tout, en plus j’ai connu quelques problèmes de blocage des freins à l’avant et à l’arrière, donc nous avons effectué quelques changements sur la voiture pour le second relais et avons un peu amélioré après. L’adhérence était toujours très basse, je ne pouvais pas juger l’équilibre : il changeait du survirage au sous-virage dans chaque virage, donc nous avons fait des changements mécaniques et aéro pour le relais suivant et nous avons vraiment trouvé du temps. A la fin de la session, l’adhérence s’améliorait et j’ai pu trouver de l’équilibre. »

« Lors des EL2, […] j’ai immédiatement eu pas mal de sous-virage à peu près partout. Nous avons essayé d’autres changements mécaniques et l’équilibre s’est amélioré un peu, mais dans mon tour le plus rapide du second relais, je suis parti en tête-à-queue donc nous sommes passés aux pneus tendres. La voiture était vraiment mieux […] et les longs relais se passaient très bien. »

Marcus Ericsson (n°9) – 20ème et 22ème
Pour le Suédois, le constat fut le même. Il a surtout pris son mal en patience : « Au début des EL1, l’adhérence était très faible, la voiture glissait partout et je ne pouvais pas attaquer. […] nous avons dû laisser la piste venir à nous à mesure que le niveau d’adhérence s’améliorait globalement. »

Comme son équipier, le passage aux pneus tendres a changé le comportement de sa CT05 : « La température de la piste a beaucoup augmenté en EL2 et pour moi le comportement de la voiture était assez étrange dans le premier relais. Ca passait du survirage au sous-virage dans la plupart des virages et, honnêtement, il était assez difficile de ne pas faire d’erreur. L’équilibre s’est amélioré un peu, mais il était très difficile d’attaquer comme j’aurais voulu. Avec les pneus tendres, la voiture s’est améliorée et, comme la piste se gommait, les niveaux adhérence ont finalement augmenté. Sur mon relais de performance en tendres, je n’ai pas vraiment eu un tour propre donc il y a plus à venir. »
Partager
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    domi, 26 Jul. 2014, 13:40

    et voila pourquoi kamui ne doit pas quitter la f1 mais etre pris dans une autre équipe


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Top