F1 - Horner s'énerve contre les médias F1 en conférence de presse

Présent lors de l'habituelle conférence de presse des patrons d'écuries, le directeur de Red Bull Racing Christian Horner s'est mis en colère, lassé d'être interrogé sur les aspects politiques et négatifs de la Formule 1.  Icon For Chat#6  15
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Christian Horner passablement agacé au Hungaroring
© Getty / Christian Horner passablement agacé au Hungaroring
La conférence de presse des dirigeants d’équipes lors du vendredi au Hungaroring a été marquée par la colère de Christan Horner, le directeur de Red Bull, qui n’a pas apprécié que les journalistes présents évoquent des questions liées aux droits de l’homme, concernant notamment le Grand Prix de Russie en octobre et le Grand Prix d’Azerbaïdjan en 2016.

Dans le contexte actuel, très imprégné par la question de la crise ukrainienne, derrière laquelle le rôle de la Russie et de son président, Vladimir Poutine, semble important, le Grand Prix de Russie fait l’objet d’une remise en question. Certains hommes politiques britanniques, notamment, comme l’ancien Secrétaire d’Etat à l’Intérieur du cabinet fantôme, le Conservateur David Davis, ont pressé Bernie Ecclestone, le président de la Formula One Management, de ne pas se rendre à Sotchi en octobre prochain.

En Azerbaïdjan, la situation vis-à-vis des droits de l’homme est très critiquée par les organisations internationales, telles que Reporters sans frontière. Le président en place, Ilham Aliyev, élu en 2003, est accusé d’avoir aggravé la situation du peuple azéri concernant les libertés publiques.

Ralf Bach, journaliste pour Sport Bild, n'a pas été le premier à allumer la mèche, mais sa question a repris l'ensemble des griefs soulevés contre la F1 et ses relations avec des Etats parfois condamnés par la communauté internationale : « Nous avons appris que, maintenant, nous allons aller en Azerbaïdjan. Nous courrons à Bahreïn, tout le monde sait que Bahreïn tue ses propres citoyens. Nous allons en Russie, sans commentaires. Nous courrons en Chine, qui n'est pas très connue pour sa démocratie, il me semble. Donc, ma question est : vous dites tous que la Formule 1 et les pilotes doivent donner le bon exemple pour la jeunesse. Est-ce que vous pensez que c'est un bon exemple de suivre M. Ecclestone n'importe où il le souhaite ? Ensuite, s'il voulait aller en Corée du Nord, le suivriez-vous ? »

Quelques instants plus tard, interrogé sur ce sujet par un journaliste du Frankfurter Allgemeine Zeitung, le patron de Red Bull est sorti de sa réserve : « Ça devient une conférence de presse très déprimante quand nous nous concentrons uniquement le les aspects négatifs, » a commencé Christian Horner. « Ecoutez, il y a un calendrier qui sort en octobre et en novembre. Nous avons tous le choix de participer ou non au Championnat du Monde. Tous les gens assis ici sont des compétiteurs et ils sont ici parce qu’ils sont passionnés de sport et veulent faire de la compétition. »

Il explique que les équipes ne choisissent pas les destinations et que leur sort dépend avant tout des instances de la discipline : « Quand nous nous engageons pour ce championnat, nous plaçons notre confiance et notre destin entre les mains du promoteur et de la FIA et nous serons présents à ces courses jusqu’à ce qu’ils considèrent qu’il n’y pas de nécessité pour nous d’être là-bas. »

Horner de prendre ensuite à partie les journalistes du paddock : « Vous tous, ou la grande majorité d’entre vous, vous serez à ces courses. Pourquoi ? Vous êtes passionnés par le sport ou parce ce vous gagnez votre vie en couvrant le sport et je pense qu’il est mal de faire de la F1 une exposition ou un sujet politique quand nous sommes un sport. »

Il a estimé que les journalistes devaient se concentrer sur le sport : « Nous devrions parler des pilotes dans ces conférences, nous devrions parler de la course spectaculaire qui a eu lieu entre nos pilotes et les siens [Marco Mattiacci, directeur de Ferrari] lors du dernier Grand Prix. Nous devrions parler de quelle grande course ça a été pour Lewis Hamilton pour remonter la grille et, encore, nous nous concentrons sur les aspects négatifs. »

« Il doit être dit qu’il devient très ennuyeux, pour nous, de nous asseoir ici et de botter ces questions en touche. Donc, pourquoi ne pas poser des questions sur ce qui va arriver en course dimanche, sur ce qui va arriver en qualification parce que si vous avez des questions [politiques], adressez-le s’il vous plait à Messieurs Todt et Ecclestone plutôt qu’aux écuries, » a-t-il conclu, dans une ambiance froide.
Partager
 Icon For Chat#6  15 commentaires

    Icon For Contact#1
    Ayrton, 25 Jul. 2014, 21:31

    Houpe là ......


    Icon For Contact#1
    fred, 25 Jul. 2014, 21:34

    Il a 100 % raison. Les questions ne sont pas mauvaises ou à écarter mais ne sont pas posées à la bonne personne. Bernie faisant du bizness, c'est à J Todt, qui représente le coté institutionnel et donc "politique" de la course automobile qu'il incombe de répondre à ce genre de question et de déterminer les limites.


    Icon For Contact#1
    arno, 25 Jul. 2014, 22:05

    Les journalistes en Europe ont toujours le chic de pointer les autres du doigt en oubliant qu'ils ont des peaux de saucissons devant les yeux quand ils regardent le soit disant phare du monde en matière de droit de l'homme que sont les nations occidentales. Mais bien sur il ne faut pas aller courir en Chine et en Russie deux pays membres du conseil permanent de l'ONU, ni en Azerbadjian ni à Barhein, parce que là bas les droits de l'homme dans ces pays c'est pas top. Et on ne devrait pas courir dans un seul pays de l'UE parce que les murs à Chypres et à Belfast c'est pas compatible avec les droits de l'homme On ne devrait pas non plus aller courir au USA et surtout au Texas parce un état qui applique la peine de mort c'est pas compatible avec les droits de l'homme, e Quelque soit le pays ou vous organisez une manifestation sportive il y en aura toujours qui auront quelque chose à redire. Et franchement si la F1 réussissait le tour de force de pénétrer en Corée du Nord comme elle le fit jadis en allant de l'autre coté du rideau de fer en Hongrie, ou en Afrique du Sud durant l'Apartheid je m'en réjouirai, parce qu'honêtement qui se soucierai de ce qui se passe en Azerbadjian ce soir si la F1 n'allait pas y courir.


    Icon For Contact#1
    ClimJark, 25 Jul. 2014, 22:20

    Ahhhh ca rappelle l'Afrique du Sud Dont on vend le circuit aux enchères dit-on "Tempus fugit"


    Icon For Contact#1
    Profx, 25 Jul. 2014, 22:44

    ah ca c est sur que le grand prix de france n est pas pret de revenir dans le calendrier si on se mets a regarder le cote droit de l homme ... combien de dictature , de coup d etat la france a t elle comandite en afrique ? combien de sang a elle sur les mains pour conserver son jardin ? ( enfin plus sa source principale de richesse ) l europe quelle modele pour la democratie ... en facade peutetre mais alors si on gratte le vernis hummmmm


    Icon For Contact#1
    ClimJark, 25 Jul. 2014, 22:46

    IL est gentil lui


    Icon For Contact#1
    Amd, 26 Jul. 2014, 0:30

    Les journalistes sont ce que la droiture est à l'hommisme.


    Icon For Contact#1
    Néos, 26 Jul. 2014, 4:41

    Tout à fait d'accord avec Horner. Instrumentalisé un Sport, quel qu'il soit, à des fins politiques est quelque chose de néfaste. Le Sport ne doit pas être a part mais ne doit pas interféré non plus.


    Icon For Contact#1
    alpi, 26 Jul. 2014, 8:07

    les Etats-Unis qui foutent le bordel partout dans le moinde (en Ukraine, en Irak, en Afghanistan, en Iran, en Libye...) sont certainement le pays qui a le plus de sang sur les mains dans ce bas monde, où le Président peut décider de la mort de quelqu'un sans aucune justification, où un citoyen peut être emprisonné sans limitation de durée et sans avoir à lui expliquer même la raison de son emprisonnement, qui écoute le monde entier au mépris de toutes les conventions internationales, j'en passe et des meilleures ! J'attends donc que ces soit-disant "journalistes" qui ne sont que des agents de propagande, s'émeuvent du fait que la F1 aille aux Etats-Unis... Par ailleurs, Horner se retranche sur le fait que la F1 est un sport et ne fait pas de politique ? Ben voyons ! Que je sache, on joue les hymnes nationaux et les drapeaux sont brandis lors du podium, non ? Au nom de quoi ? Au nom de quoi un pilote courrait-il obligatoirement pour son pays ? Que viennent faire ces démonstrations pour un sport individuel qui ne représente pas une équipe nationale ? On ne joue pas les hymnes en tennis ! Et ces pourritures d'hommes (et femmes) politiques qui récupèrent les succès (quand il y en a) sportifs en espérant gagner un point ou deux dans les sondages alors qu'ils n'y sont pour rien et ne connaissent rien aux sports la plupart du temps ? Lamentable et scandaleux. "Du pain et des jeux !" C'est comme ça qu'ils espèrent éviter de finir au bout d'une pique quand 10 millions de personnes voudraient juste travailler en France, bien avant de savoir si Rosberg est sorti volontairement de la piste à Monaco ou si Grosjean va un jour gagner un GP avant de finir en stock-car !


    Icon For Contact#1
    didi, 26 Jul. 2014, 10:48

    la F1 à bas coût ? Horner n'est effectivement pas la bonne personne pour poser ce type de question. Et sur le fond, on peut se demander pourquoi Ecclestone préfère signer des contrats avec des dictatures mafieuses plutôt que de se colleter avec des pays où il y a une vraie culture de sport auto, mais aussi des contraintes légales et environnementales justifiées et donc complexes. Italie, France, Hollande, Argentine ...


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 26 Jul. 2014, 13:17

    Intéressant vos réactions. Perso je vais suivre le GP ce weekend comme tous les weekends depuis 30 ans... Finalement, je ne dois pas être le seul, et nous sommes tous complices de ce que fait Bernie, puisque nous continuons à regarder. Moins ironiquement, si les pertes d'audience et de recettes se confirment, peut-être que la F1 comprendra que quelque chose ne tourne plus très rond... Mais la ballon de foot ne roule plus bien rond non plus, et ça choque qui ? Sans un boycott de masse entraînant une perte d'image pour les sponsors, rien ne changera, et le remède est peut-être pire que le mal, pour qui aime vraiment la F1.


    Icon For Contact#1
    julien, 26 Jul. 2014, 14:49

    La f1 est une institution qui nous fait croire que nous vivons dans un monde de paix...mais la réalité est tout autre.jusqu'en 1977 ,nous français avons guillotiné nos condamnés,plus de la moitié des états d'Amérique applique la peine de mort...et on ne s'est posé ce genre de questions.ces journalistes (peut être sommes nous complice) me font penser a cette pensée colonialiste ou on s'autorise à penser que tout est barbare chez les autres...en oubliant bien sur de balayer devant sa porte.


    Icon For Contact#1
    pdurand17, 26 Jul. 2014, 19:22

    Si on va par là, on peut toujours trouver quelque chose à tous les pays dans lesquels se rend la F1. A part Monaco peut-être ? et encore ...


    Icon For Contact#1
    alpi, 26 Jul. 2014, 19:46

    @ pdurand17, Monaco ??? XD XD XD Un paradis fiscal squatté par les russes et les p... ! Tu parles d'un pays sans reproches... mdr


    Icon For Contact#1
    Ayrton, 26 Jul. 2014, 20:25

    Exact ! Monaco ? ben les faits divers ne sortent pas du rocher si possible ..... cela ferait tache !


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Top