F1 - Philippe Gurdjian, l'ancien organisateur du GP de France, est décédé

F1 - Philippe Gurdjian, l'ancien organisateur du GP de France, est décédé

Organisateur du Grand Prix de France de F1 entre 1985 et 1997, Philippe Gurdjian s'est éteint hier après une carrière bien remplie dans le pinacle du sport automobile.  Icon For Chat#6  1

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Circuit Paul Ricard - Le Castellet version actuelle, une des dernières réalisations de Philippe Gurdjian
© Circuit Paul Ricard - Le Castellet version actuelle, une des dernières réalisations de Philippe Gurdjian
L’ancien promoteur de Grand Prix et coureur automobile, le Français Philippe Gurdjian est décédé hier à Paris, à l’âge de 69 ans, emporté par un cancer.

Directeur de communication de la banque Rothschild puis publicitaire à ses débuts, le natif de Boulogne-sur-Seine avait mis un pied dans le monde du sport automobile dès le milieu des années 1970 participant à la mise en place du championnat français ‘’NOSCAR’’ des voitures de production avec Jean-Pierre Beltoise mais aussi en s’engageant en tant que gentleman driver aux 24 heures du Mans à la fin des années 1970, remportant même le Groupe 4 en 1977 au volant d’une Porsche 934, avec son compatriote Bob Wollek et le Belge Jean-Pierre Wielemans.

Par la suite, en 1985, il délaissera ses activités au sein de la société publicitaire GEMAP pour devenir le promoteur du Grand Prix de France de F1 qui se tenait alors sur le circuit Paul Ricard au Castellet. A partir de 1991, la manche française se délocalise à Magny-Cours, dans la Nièvre, et il demeurera organisateur de la course entre 1991 et 1997.

Par la suite, il se verra confier le rôle de consultant auprès des organisateurs du Grand Prix d’Espagne avant qu’il ne joue un rôle déterminant dans la mise en place et l’organisation des Grands Prix de Malaisie, en 1999, de Bahreïn, en 2004, et d’Abu Dhabi, en 2009. Il a aussi supervisé la rénovation du circuit du Castellet dans les années 2000 avant d’en prendre les commandes jusqu’en 2008 sous l'impulsion de son ami Bernie Ecclestone.

Philippe Gurdjian a été récompensé, à de nombreuses reprises, par le monde de la Formule 1 pour la qualité de l’organisation des courses qu’il avait sous sa responsabilité.
Partager cet article
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 31 Aug. 2014, 9:33

    Si l'Histoire intéresse certains ... 1° "Noscar". Jean-Pierre Beltoise, après sa carrière en F1, a entre autres couru en Tourisme. Son projet était de créer un DTM à la Française. L'idée ambitieuse - y compris sur le plan financier - a rebuté les organisateurs, n'a jamais motivé les constructeurs et la fréquentation du public hexagonal n'a pas plus été influencée par l'esquisse d'un championnat quasiment mort-né. 2° Wielemans. Il avait un point commun avec nous tous : Un pseudo, "Steve", derrière lequel se trouvait un spécialiste de la course de côte belge mais aussi un journaliste passionné par son sport. Il est décédé il y a une vingtaine d'années. 3° Wolleck. C'est dire si Bob Wolleck, un des meilleurs pilotes d'Endurance de l'époque, très lié à Porsche, pilota beaucoup et eut bien du mérite à amener la Porsche Groupe IV à la septième place ! Bob a été tué, bêtement, en vélo, renversé par un camion à Sébring en 2001 juste avant de participer aux 12 heures. Lui qui a toujours rêvé de remporter les 24 heures du Mans n'y est jamais parvenu (4 fois second !) Gurdjian était donc le dernier survivant de cet équipage hétéroclite comme nous en proposait à l'époque les 24 heures du Mans.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon