F1 - Caterham F1 : Les nouveaux propriétaires menacent de se retirer

Se disant excédés par les problèmes autour du rachat de l'écurie Caterham, les nouveaux propriétaires de la structure ont annoncé qu'ils pourraient purement et simplement se retirer, rejetant la faute sur les anciens propriétaires, dont Tony Fernandes.  Icon For Chat#6  4
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Caterham dans la tourmente
© L. Lefebvre / MotorsInside / Caterham dans la tourmente
Les nouveaux dirigeants de Caterham, arrivés à l’été après avoir racheté l’écurie à Tony Fernandes, ont menacé de faire marche arrière concernant leur implication dans la structure après plusieurs problèmes liés à l’ancien propriétaire.

Ces derniers jours, Caterham Sports Limited (CSL) – filiale de 1MRT – a été placée en redressement judiciaire, car en cessation de paiement et alors que des doutes se sont élevés concernant les bailleurs de fonds à la suite du rachat.

Finbarr O’Connell, un des administrateurs judiciaires de CSL a ainsi exprimé ses doutes dans les colonnes du Financial Times : « Clairement, les parties qui ont acheté l’affaire de Tony Fernandes ont été incapables de financer cette entreprise. Quand cela concerne des équipes de F1, vous avez normalement affaire à une figure de proue qui est sur la scène publique. [Cependant] les actuels propriétaires de Caterham F1 ne sont pas encore complètement clairs pour moi. »

Même si, après que cette information soit devenue publique, les dirigeants de l’écurie ont assuré que cela n’aurait aucun impact, un communiqué publié sur Internet ce mercredi soir est d’un tout autre tonneau.

Les nouveaux propriétaires de Caterham – la société Engavest – se disent excédés par la situation et accusent Tony Fernandes de ne pas avoir respecté certains de ses engagements liés à la vente : « De manière très regrettable, la nomination des administrateurs judiciaires a eu des effets particulièrement néfastes sur les activités de l’équipe. Depuis qu’ils ont été nommés, les administrateurs ont publié quelques communiqués de presse, qui ont été fortement défavorables à la gestion de Caterham F1. »

« Après trois mois à faire fonctionner l’équipe en toute bonne foi, l’acheteur est maintenant contraint d’explorer toutes ses options, y compris le retrait de son équipe de gestion, » menace ainsi le communiqué. « Des avocats ont été mandatés par l’acheteur afin de déposer toutes les plaintes nécessaires contre toutes les parties, y compris M. Fernandes qui, en tant que propriétaire, s’occupera de la F1. » Tony Fernandes est donc annoncé comme étant de nouveau « en charge de l’équipe ». Autosport précise que l’intéressé n’avait toujours pas réagi en début de soirée.

Selon le communiqué, Tony Fernandes n’aurait donc pas pleinement transféré la propriété de l’équipe à Engavest : « Le 29 juin 2014, Caterham et Sheikh Mohamed Nasarudin (les vendeurs) ainsi que leurs actionnaires Tony Fernandes et Datuk Kamarudin Bin Meranun ont conclu un contrat de vente avec Engavest (les acheteurs) concernant 1MRT. Depuis la date de l’accord, le vendeur a refusé de respecter ses obligations légales de transférer ses parts aux acheteurs. Les acheteurs ont été mis dans une position injuste en devant financer l’équipe sans avoir de titre légal pour l’équipe achetée. »

Le communiqué précise, enfin, que les administrateurs judiciaires ont été désignés pour le compte de Export-Import Bank of Malaysia, qui est un créancier de Tony Fernandes et du Groupe Caterham, et que les acheteurs n’ont « aucun lien » avec cette entreprise.

Joint dans la soirée par nos confrères de Crash.net, Manfredi Ravetto a indiqué qu’il n’était plus à la tête de l’écurie de Leafield, à la demande d'Engavest, le temps que des solutions juridiques soient étudiées : « Mes supérieurs m’ont demandé de me retirer et je dois le faire. Donc, je présume que, dorénavant, les propriétaires de Caterham F1 – j’ai compris qu’il s’agissait toujours de M. Fernandes – doivent faire le nécessaire à partir de maintenant. […] Je ne peux pas dire [si l’équipe courra à Austin] parce que nous effectuions les préparations habituelles pour la course jusqu’à aujourd’hui. Ce qui va arriver à partir de demain n’est plus sous mon contrôle. »

Mise à jour à 22h00 : sur Twitter, Tony Fernandes s'est fendu d'un message : « Si vous achetez quelque chose, vous devez le payer. Assez simple. »

Partager
 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 22 Oct. 2014, 22:01

    Que sortira-t-il de ce bras de fer en coulisses ? De ce poker-menteur à qui perd gagne ? J'ai à cet instant une pensée pour les salariés, à tous les niveaux, car ils ne seront pas dans le camp des vainqueurs si tant est qu'il y en ait au final.


    Icon For Contact#1
    Wam, 23 Oct. 2014, 3:17

    Je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit d'une opération de blanchiment d'argent sur le dos d'une équipe qui coulera de toute façon. C'est dommage, car sur le papier, c'était l'équipe qui avait les meilleures chances au départ : Un fondateur motivé, un budget (un peu) plus gros que les trois autres, une politique de recrutement chez les grandes équipes... A l'époque, je n'aurais pas misé un sous sur Campos ou HRT et encore moins sur USF1, mais j'ai réellement cru que Catheram/Lotus rejoindrait Sauber, Force india et Toro Rosso.


    Icon For Contact#1
    pignon, 23 Oct. 2014, 10:31

    Sheikh...sans provision ?


    Icon For Contact#1
    chris_lo, 23 Oct. 2014, 11:57

    ça devient du grand n'importe quoi cette histoire !


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top