F1 - La majorité des employés de Caterham a été licenciée

F1 - La majorité des employés de Caterham a été licenciée

Alors que Caterham sera sur la grille d'Abu Dhabi, 85% de ses employés ont été licenciés, ce qui laisse craindre pour la survie de l'écurie.      15 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - Seuls les employés de course ont été conservés
© Caterham - Seuls les employés de course ont été conservés
Les administrateurs de Caterham se seraient-ils empressés de communiquer sur le retour de l'écurie pour la finale de la saison afin de masquer une triste nouvelle pour la vaste majorité de ses employés ?

En effet, un ancien employé de l'écurie a tenu à faire parvenir une lettre auprès du respecté journaliste Joe Saward pour faire savoir le sort réservé aux employés de l'écurie : « Les employés ont été licenciés par 1MRT (une entreprise toujours détenue par M. Fernandes). Cela devrait être davantage su et M. Fernandes devrait être encouragé à faire la chose honorable et verser les salaires dus au lieu de se cacher derrière le manque de fonds organisés de 1MRT. La situation actuelle est la conséquence inévitable (et prévisible) de la manière avec laquelle M. Fernandes a vendu Caterham F1. Ce n'est pas assez de dire qu'il n'y avait pas d'autres acheteurs. Dans ce cas, la chose appropriée à faire aurait été de fermer l'entreprise de manière élégante en s'assurant que les employés et fournisseurs soient traités de manière équitable. Sans aucun doute, cela aurait été la solution la plus coûteuse pour M. Fernandes. »

Le rédacteur de cette lettre ne peut également pas s'empêcher de mettre en relation ce licenciement et le retour en course mais également avec la procédure de licenciements enclenchés chez Marussia : « Le cynique en moi me suggère que les deux ne sont pas sans lien et que la bonne nouvelle a servi de belle opportunité pour étouffer la mauvaise nouvelle. Si cela est le cas, il semblerait que cela ait fonctionné puisqu'il n'y en a eu aucune trace nulle part (contrairement à Marussia la semaine précédente, qui devait "seulement" une semaine de salaire). »

Il semblerait que les seuls employés maintenus à leur poste sont ceux indispensables sur le circuit pour faire fonctionner les deux monoplaces, qui sont employés par Caterham F1, qui est actuellement en cours de redressement judiciaire. Mais reste encore à savoir qui seront les pilotes derrière le volant. On a ainsi appris qu'une proposition avait été faite à André Lotterer pour que le vainqueur des 24 heures du Mans ait l'opportunité de faire plus que deux tours en course, comme à Spa.

Il semblerait que les nouveaux dirigeants de l'écurie soient en train d'examiner toutes les sources potentielles de revenus, aussi improbables soient-elles. Ainsi nous avons appris que le pilote libanais, Khalil Beschir, qui est depuis devenu commentateur pour la chaîne qatarie BeIn Sports, avait également été contacté pour effectuer la première séance d'essais d'Abu Dhabi : « J'ai reçu un appel m'offrant le baquet pour les EL1 avec Caterham. Evidemment la question principale est "combien d'argent avez-vous pour cela". Zéro, je suis grand maintenant. »


Il y a malheureusement de grandes chances pour que toute cette histoire se termine dans une bataille judiciaire de plusieurs mois, laissant des centaines d'employés sur le bas-côté. Sans employés, il parait impossible de construire une nouvelle monoplace pour 2015, ce qui pourrait sous-entendre que la course d'Abu Dhabi sera certainement la dernière de l'écurie de Leafield.

Avec la participation de www.Racingbusiness.fr


     15 réactions

    Maranella, 15 Nov. 2014, 19:01

    et la sécurité de la monoplace? que cela ne se termine pas tragiquement en plus du fiasco économique.....


    DidierG, 15 Nov. 2014, 19:58

    Faire courrir une F1 à Abou Dhabi dans ces conditions, c'est exactement ce que j'appelle de la pornographie sociale !


    arkansis, 16 Nov. 2014, 3:09

    Entre la F1 des années 70 qui avaient des petites équipes capables de donner le meilleur, et la F1 d'aujourd'hui qui voit des équipes mourir dans la douleur, cela m'attriste au plus au point. Caterham a bataillé pour ce qui semble être au final juste un dernier baroud d'honneur, mais est-ce finalement une bonne chose ? C'est triste, je ne vois pas la F1 comme cela... Ne serait-il pas pertinent de créer une catégorie inférieure entre la F1 et le GP2 pour les équipes privées au budget compris entre 100 et 200 millions annuel avec à la clé des revenus correctement répartis pour celles-ci ? Des courses d'une heure les week-end est tout à fait envisageable même à la limite avec un châssis et un moteur commun ou seul par exemple les ailerons avants et arrières sont autorisés à être développés (contrairement au GP2). Quant au nombre de courses, on peut très bien se limiter à une quinzaine ce qui réduirait encore le coût. Cela pourrait désengorger en GP2 et FR3.5 des pilotes champions et qui ne montent pas en F1 faute de place ou d'expérience suffisante. Une catégorie "Open Formula" c'est peut être l'avenir des plus petites structures incapables de lutter quoiqu'il arrive avec des mastodontes qui dépensent près de 500 millions par an, et qui ne veulent absolument pas réduire les coûts. De toutes façons, il n'y a pas tellement beaucoup d'options: Soit on continu à voir des petites structures en F1 lutter quelques temps pour finir de disparaître. Soit on adopte le troisième châssis. Soit on accepte des championnats à 18 monoplaces (ou moins...). Ou encore on isole les plus petits dans une catégorie inférieure en tentant une opération séduction avec de nouveaux constructeurs au grand budget pour compléter le plateau en F1 sans omettre enfin une bonne réparation juste des revenus.


    arkansis, 16 Nov. 2014, 3:12

    Plus "haut" point, bien évidemment (fatigue)


    Aifaim, 16 Nov. 2014, 7:41

    Arkansis@, autrefois on voyait aussi mourir des petites équipes et c'était douloureux ... Rappelez-vous, rien qu'en ce qui concerne la France, Martini, AGS ou Larrousse ... Cette catégorie intermédiaire que vous appelez de vos voeux serait pertinente. Il la faudrait "open", c'est-à-dire ouverte aux accédants comme aux pilotes de F1 sans volant. Le plateau pourrait avoir une motorisation unique mais il faudrait des châssis "libres" pour que les écuries aient aussi un tremplin d'accès à la F1. Après, il faut les financements et ce n'est pas gagné du tout car les retombées ne seront pas en adéquation avec les fonds requis et c'est là tout le problème.


    Nicolas, 16 Nov. 2014, 8:10

    En procédant de la sorte, M. Fernandes limite la casse pour lui. La dernière participation le l'équipe permet d'honorer les obligations contractuelles et d'échapper à des pénalités (ce que Marussia espère peut-être négocier avec ses points). La procédure collective, faute d'accord avec un acheteur, est malheureusement le seul moyen pour ne pas couler avec l'équipe. Car si la question doit finir devant les tribunaux, avec une issue incertaine, il n'y a pas lieu de maintenir des salaires et un hypothétique développement. Les problèmes de Caterham et Marussia dépassent la seule saison 2014. A partir du moment où ils ne peuvent finir la saison 2014, cela signifie qu'ils ne peuvent assumer la suivante. Dans ces conditions, l'intersaison ne peut se justifier et tout doit être arrêté. C'est quand même pas joli à voir. @Arkansis Différentes voies seraient envisageables et ont déjà été citées ou réclamées. La remise à plat de la répartition des revenus en est la principale et sur le refus qui y est opposé par les différents acteurs, les grandes écuries sont tout aussi coupables que Bernie et consorts. Créer une nouvelle catégorie, dissidente de la F1 ou intermédiaire avec le GP2, oui, mais ce ne sera jamais le prestige associé à la F1 (quoi qu'on en dise, et même si ce prestige en a pris un coup dernièrement). Multiplier les catégories ne fait qu'embrouiller la lisibilité du sport, diluer les revenus et augmenter le nombre d'engagements à financer. J'aime bien l'idée d'une "open formula" mais ce nom m'évoquerait plus une compétition ou certains critères seraient bridés et les autres laissés totalement libres., ce qui reviendrait à permettre à toutes les équipes de progresser au lieu de les bloquer où elles sont. Il y aurait certainement plus de progrès à voir dans les petites écuries avec de belles remontées à la clé. Enfin, ça me ferait bien marrer que Caterham prenne des points doublés sur cette dernière course !


    Aifaim, 16 Nov. 2014, 8:36

    On le savait et Fernandes a joué là-dessus : La seule valeur de Caterham aujourd'hui, c'est sa place sur la grille 2015. Quiconque rachète l'écurie en bénéficie, le matériel avec... mais sans les ardoises. Quant aux employés, pour le vendeur, c'est un poids puisqu'une contrainte dans la négociation. Donc, licenciement qui laisse les mains libres au repreneur de (re)prendre qui il veut ... Mais le dit-candidat doit avoir un vrai projet derrière la tête car il se projette sur toute une série de courses en dernière ligne quand il aura eu la chance de se qualifier avant de sortir une monoplace au goût du jour, totalement reconditionnée par un concepteur de haut-vol, éventuellement transfuge d'une autre équipe. Le problème des pilotes n'est même pas secondaire : On en trouvera toujours !


    pignon, 16 Nov. 2014, 11:52

    @Aifaim : bien vue votre échange avec arkansis, constructif


    GV27, 18 Nov. 2014, 10:28

    @Aifaim, ça existe des audi vertes ? et est-ce une bonne idée de démarrer une saison avec une voiture aussi peu competitive ? A moins qu'elle soit badges différemment pour une seule année ?


    Aifaim, 18 Nov. 2014, 12:27

    GV27@, il est difficile de s'imaginer à la place d'un investisseur motivé et pressé d'être sur une grille de départ. Le rachat de Caterham ou Marussia est la seule solution pour ne pas passer sous les fourches caudines d'Ecclestone. Il faut évidemment beaucoup de fonds et une équipe technique crédible sans oublier une énorme dose de patience quant aux résultats. Mais l'investissement dans ce genre de vitrine peut s'avérer positif tout dépend de qu'on cherche.


    GV27, 18 Nov. 2014, 12:51

    @Aifaim, donc une équipe ABT pourrait être montée? Merci pour les fourches caudines,je me coucherai moins bête ce soir. :)


    Aifaim, 18 Nov. 2014, 14:13

    GV27@, tout est toujours possible mais pas forcément plausible. Je crois peu à un sous-marin de motoriste d'abord parce qu'il devra faire une saison comme client d'un adversaire ensuite parce qu'il serait accueilli à bras ouverts par Bernie Ecclestone pour la saison de son choix. Une équipe junior me semble tout aussi sujette à caution surtout quand se profile l'éventualité d'une troisième voiture. Reste un autre RedBull pour exposer sa marque ou une démarche à la Brahbam même si c'est trop tôt pour les Australiens.


    Profx, 18 Nov. 2014, 15:03

    pour les sauver il faut une sorte de genie a leur tete pk pas braun ayant trouver une idee geniale pour faire avancer la voiture ?


    GV27, 18 Nov. 2014, 15:07

    Donc plus dans l'idée d'un projet comme forza rossa avec un moteur Renault et sponsor Dacia ?


    Alinnhomaya, 18 Nov. 2014, 20:12

    Une équipe comme Caterham qui change ses pilotes presque chaque grand prix ce dernier temps, ne peut jamais avoir une équipe des employés stables, car eux, ils construisent leurs projets selon le taux du jour, disons, les quelques milliers ou millions qu'ils reçoivent de leurs pilotes payants ou au pire du public ...


Sur Economie

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon