F1 - Abu Dhabi : Caterham F1, sans surprise, aux deux dernières places

F1 - Abu Dhabi : Caterham F1, sans surprise, aux deux dernières places

Avec un personnel réduit, pas de miracle pour Caterham dont les pilotes finissent dernier et avant-dernier. Kamui Kobayashi devance Will Stevens mais sans une erreur ce dernier estime qu'il aurait pu égaler le Japonais.      1 réaction

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Caterham - Abu Dhabi sera peut-être le dernier Grand Prix de Koba
© Caterham - Abu Dhabi sera peut-être le dernier Grand Prix de Koba
Au volant d'une Caterham relativement loin des autres monoplaces et seule, en l'absence de Marussia, Kamui Kobayashi se montre satisfait du travail accompli et constate des progrès depuis hier. Il déclare : « Nous avons eu un week-end très correct jusqu'à maintenant - aujourd'hui, ce fut une journée positive et la voiture est meilleure qu'hier. J'ai perdu un peu de temps dans le dernier secteur, mais cela n'aurait rien changé au résultat, donc nous pouvons être satisfait de notre performance aujourd'hui. »

Pour son premier week-end de Grand prix, le Britannique Will Stevens s'en tire assez bien en terminant à une demi-seconde de son expérimenté coéquipier japonais, seulement dû à une erreur. En effet, le débutant semblait plutôt heureux de participer à son premier Grand prix en signant en qualifications un temps potentiellement aussi rapide que celui de Kobayashi : « Je paraissais très fort dans mon dernier tour qualificatif - j'étais au niveau de Kamui dans les deux premiers secteurs mais j'ai commis une erreur en abordant le virage 17 ;j'étais une seconde plus rapide que mon tour précédent à ce moment. Je suis satisfait parce que je sais que si je n'avais pas fait cette erreur j'aurais été aussi rapide que mon coéquipier, mais évidemment je suis déçu parce que j'aurais pu faire mieux. »

Avec la pénalité de Romain Grosjean, les deux hommes gagneront une place sur la grille de départ.


     1 réaction

    Aifaim, 23 Nov. 2014, 7:49

    Est-ce vraiment un hasard ? Après les déclarations de Ocon, Stevens tient à peu près le même langage et encore plus directement : Il s'estime intrinsèquement aussi rapide que Kobayashi. Nous aurons à partir de ce soir toute l'intersaison pour analyser cette forme de communication pas vraiment nouvelle mais aujourd'hui considérée comme normale. Ce qui est certain, c'est que le niveau de pilotage des débutants est infiniment plus élevé qu'il y a 15 ou 20 ans, l'écart entre les "très bons" et les "exceptionnels" n'a jamais été aussi ténu et cela se traduit dans les résultats chronométriques. Evidemment, il existe une raison, c'est la formation de ces jeunes avec un bagage de compétences soigneusement, méthodiquement acquises au cours d'un apprentissage ou plutôt d'un cursus qui s'apparente plus à une carrière débutée en karting et censée aboutir en Formule 1. Ce n'est pas une critique ni un regret mais la rançon d'une évolution aux conséquences faciles à appréhender pour ces jeunes gens : Une sélection impitoyable, une remise en question permanente et une présence en F1 probablement de plus en plus plus courte.


Sur Yas Marina Island

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon