F1 - Marussia : Chilton et Rossi regardent ailleurs qu'en F1 pour leur avenir

F1 - Marussia : Chilton et Rossi regardent ailleurs qu'en F1 pour leur avenir

Avec la disparition programmée de l'écurie Marussia F1, Max Chilton et Alexander Rossi doivent se tourner vers d'autres équipes ou championnats pour poursuivre leurs carrières respectives. Le Britannique pourrait se tourner vers le DTM ou l'Endurance alors que le pilote américain est retourné aux USA et il espère pouvoir courir en IndyCar.  Icon For Chat#6  4

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Marussia - Chilton et Rossi recherchent un point de chute après la disparition de l'écurie Marussia F1
© Marussia - Chilton et Rossi recherchent un point de chute après la disparition de l'écurie Marussia F1
L'écurie Marussia F1 est sur le point de disparaître, après sa non participation aux trois dernières courses de la saison 2014 de Formule 1 et la vente aux enchères de ses biens à venir. Cela ne laisse donc d'autre choix à ses pilotes, Max Chilton et Alexander Rossi, que de chercher un autre point de chute pour poursuivre leur carrière - Jules Bianchi étant toujours traité à la suite de son terrible accident survenu à Suzuka.

Chilton, qui a couru pour Marussia en 2013 et 2014, est revenu sur la saison de l'écurie russe pour Sky Sports F1 expliquant que les problèmes financiers étaient déjà d'actualité au début de la saison et avant même lors des essais privés et que la situation ne l'étonnait pas : « Cette année a été très compliquée pour l'équipe, mais également pour moi parce que je savais que l'équipe rencontrait des problèmes depuis longtemps. Donc je savais à Bahreïn [lors des essais] que nous pourrions ne pas aller en Australie. Je savais que nous avions de la chance d'être en Australie et à partir de là, je traitais chaque course comme ma dernière course. Même à ce moment, je ne pensais pas que nous irions à Barcelone. Ensuite nous avons réussi à faire tous les rendez-vous européens, et ensuite je pensais qu'après Monza, ce serait fini. Mais nous avions besoin d'amener l'équipe en Russie, donc nous avons eu de la chance de faire les quelques courses avec la Russie. Mais je savais qu'après la Russie à moins que de nouveaux investisseurs arrivent, nous fermerions. Cela ne signifiait pas la fin de Marussia, mais je savais que nous n'allions plus courir tant que le problème ne serait pas résolu. »

Le Britannique ne sait pas de quoi son avenir sera fait, mais il espère rester titulaire en F1 même si on lui a offert des baquets dans d'autres championnats : « J'ai déjà commencé à regarder [ailleurs] et on m'a fait quelques offres en DTM et LMP1. C'est bien de se voir offrir des choses, mais je suis bien évidemment un pilote de Formule 1 et je veux m'assurer de pouvoir être là. Donc c'est le plan A pour le moment. Le plan B, je vais peut-être devoir y passer assez vite parce qu'il ne reste bien sûr plus beaucoup de baquets, donc je ne veux pas me tirer une balle dans les deux pieds. Je vais avoir plusieurs semaines intéressantes et espérons que nous arriverons au résultat que nous souhaitons. »

Max Chilton est même prêt à se contenter d'un rôle de troisième pilote dans une équipe de F1 même s'il se voit plutôt courir en piste qu'observer les GP de F1 en tant que spectateur : « Je ne vais pas refuser [une offre de pilote de réserve] : si une bonne équipe me propose un poste de pilote de réserve alors je pourrais le prendre. Mais il y a des pilotes qui sont faits pour et je pense être un compétiteur et je préfèrerais courir en LMP1 ou DTM plutôt que d'être un pilote de réserve. Si ce rôle de pilote de réserve pourrait me permettre d'obtenir un baquet de titulaire alors je pourrais le prendre, mais je pense que pour le moment Marussia est ma meilleure option. Si ce n'est pas le cas, nous allons devoir accepter les offres du LMP1 et du DTM. »

Retour au pays pour Alexander Rossi
Alexander Rossi, qui a bien failli courir pour Marussia en Belgique et à Austin, Interlagos ou Abu Dhabi si l'écurie s'y était alignée, n'aura pas couru le moindre Grand Prix de F1 pendant sa carrière européenne et le pilote américain a décidé de repartir Outre-Atlantique pour poursuivre sa carrière.

Le pilote de 23 ans a désormais décidé de courir aux USA et il espère être présent en IndyCar l'année prochaine comme il l'a confié au site Racer.com : « J'ai quitté les Etats-Unis lorsque j'avais 16 ans, je suis venu en Europe, et l'objectif était d'atteindre la Formule 1 et de devenir un pilote de Grand Prix. Cet objectif n'a jamais vacillé. En fait, c'était une prise de conscience étrange sur le Circuit des Amériques l'année dernière lorsque j'ai fait [les EL1] avec l'écurie Caterham F1 pour ce qui était ma première fois dans une monoplace aux Etats-Unis depuis mon départ à la fin de 2008. Désormais, je suis revenu aux Etats-Unis et je concentre mes efforts sur l'IndyCar pour l'année prochaine. »

Peu de pilotes américains ont réussi à percer en Formule 1 ces dernières années - le dernier pilote né aux USA ayant pris le départ d'un Grand Prix de F1 est Scott Speed, c'était à l'occasion du Grand Prix d'Europe 2007 disputé au Nürburgring pour Toro Rosso - et Alexander Rossi s'ajoute à cette liste même si tous ses espoirs ne s'envolent pas car il a souvent été cité comme une possibilité pour l'écurie Haas qui doit arriver en F1 en 2016.

Rossi a tout de même révélé qu'il avait été proche de courir pour Marussia à plusieurs reprises cette saison : « D'une certaine manière, nous avons réussi notre tâche d'arriver en Formule 1. Non, je n'ai pas pris le départ d'un Grand Prix, mais les gens sont au courant ou non du fait que j'ai été appelé pour courir pour Marussia cinq fois cette année et pour des raisons qui étaient hors de mon contrôle et des raisons financières qui étaient dans la presse, cela n'a pas fonctionné. »

Mais désormais, il va se concentrer sur l'IndyCar où il espère se montrer compétitif notamment sur les circuits en ville grâce à toute l'expérience acquise en Europe : « Toute l'expérience du GP2, le fait de pouvoir gagner, et tous les essais F1 vont m'aider tout de suite pour la course en ville ici [aux USA, NDLR], et lorsqu'il s'agira d'ovales, je n'ai pas de notions préconçues. Cela sera clairement une nouvelle frontière pour moi, mais les pilotes de course savent ce qu'ils ont besoin de faire quand quelque chose de nouveau apparaît devant eux. Cela prend juste du temps, et c'est quelque chose que j'ai hâte de faire. »


 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 5 Dec. 2014, 13:53

    Chilton a un bon sponsor qui devrait le suivre où qu'il aille. En LMP1, il n'y a pas beaucoup de places à pourvoir : Les trois équipes de pointe sont a priori au complet. Nissan, c'est l'inconnu mais il existe beaucoup de choix parmi les habitués de la marque en GT. Rebellion a ses pilotes et Lotus, c'est plus flou comme la compétitivité de la voiture. Bref, c'est jouable mais pas gagné.


    Icon For Contact#1
    Germain, 5 Dec. 2014, 14:16

    @Aifaim: Ce qu'il peu faire c'est comme Buemi, une saison en LM P2 puis ensuite chez un constructeur en LM P1, ou alors faire comme Fisico, Bruni et Kobayashi et aller en GT.


    Icon For Contact#1
    chris_lo, 5 Dec. 2014, 15:59

    Chilton : "mais je pense que pour le moment Marussia est ma meilleure option" donc il y a encore un espoir de reprise ?


    Icon For Contact#1
    aifaim, 5 Dec. 2014, 20:03

    Chris lo@, tout depend de la date de sa declaration


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon