F1 - Bilan 2014 - Sahara Force India F1 : une saison en net progrès

En ce mois de décembre, la rédaction de MotorsInside vous propose de revenir sur la saison 2014 en commençant par le bilan des équipes engagées cette saison. Sixième volet : Sahara Force India.  Icon For Chat#6  2
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Sergio Perez aura permis à Sahara Force India de remonter sur le podium
© Sutton / Sergio Perez aura permis à Sahara Force India de remonter sur le podium
Pour la saison 2014, Sahara Force India a décidé de repartir d'une feuille blanche. Ainsi elle a décidé de changer intégralement son duo de pilotes : elle est parvenue à faire revenir Nico Hülkenberg, qui avait passé une saison chez Sauber, tandis qu'elle a saisi l'opportunité de récupérer un Sergio Perez laissé sur le bord de la route par McLaren. La formule fut un succès puisque l'écurie a doublé son nombre de points obtenus par rapport à 2013.

LES PILOTES


Nico Hülkenberg - 9ème du classement général (96 points)
Nico Hülkenberg avait connu une belle seconde partie de saison 2013 chez Sauber mais les difficultés financières de l'écurie lui laissaient craindre de se retrouver en fond de grille. Ses doutes ont été concrétisés par le bilan catastrophique de l'écurie suisse en 2014 alors qu'il est parvenu à réaliser de nouvelles belles performances au sein de son précédent employeur.

En effet, l'Allemand a réalisé sa plus belle saison depuis son arrivée en F1, en marquant 96 points au terme de l'exercice. Cela lui a donc permis de finir à sa meilleure place au championnat, au 9ème rang, après avoir terminé 10ème en 2013 et 11ème en 2012. Sa première moitié de saison a été d'une régularité impressionnante puisqu'au cours des sept premières courses de la saison, il a toujours terminé 5ème ou 6ème (à l'exception de sa 10ème place en Espagne). Avant son abandon en Hongrie, il avait même été le seul à marquer des points lors des 10 premières courses de la saison.

La seconde partie de la saison a été plus délicate, notamment à cause de sa monoplace. Sahara Force India a tenté des choses sur son développement technique, qui ne sont pas révélées fructueuses. Un retour en arrière sur ses développements pour les deux dernières courses de la saison lui ont permis de redresser la barre. Il a ainsi pu de nouveau signer une nouvelle belle 6ème position lors de la finale à Abu Dhabi, après avoir été abonné au 8ème et 9ème places.

Comme aucun baquet dans une écurie de pointe n'était disponible pour lui, il a préféré assuré en prolongeant son contrat chez Sahara Force India. Il espère que la stabilité du règlement technique lui permettra de se maintenir au moins au même rang en 2015. Dans l'espoir qu'une grande écurie lui donne enfin la chance de montrer tout son talent.

Sergio Perez - 10ème du championnat général (59 points)
Le jeune Mexicain avait le goût de la revanche avant de commencer sa saison chez Sahara Force India puisque McLaren a préféré prendre Kevin Magnussen à sa place, au bout de seulement une saison à Woking. Il avait donc à cœur de montrer que sa belle saison 2012 chez Sauber n'était pas un accident et qu'il pouvait réaliser de belles choses dans le bon environnement.

Si ses deux premières courses en Australie (10ème) et Malaisie (abandon) ont été compliquées, il a été en mesure de réaliser une nouvelle très belle course à Bahreïn, qui lui a permis de remonter sur son 4ème podium en F1. C'était son premier depuis sa seconde place lors du Grand Prix d'Italie 2012.

Cette course de Bahreïn restera pourtant comme le point haut d'une saison, qui se révélera somme toute assez terne. Il accumulera ainsi les places dans les points mais davantage entre la 7ème et la 10ème place. Au final, il aura marqué 59 points au cours de la saison, soit plus que chez McLaren (49 points) mais moins que chez Sauber (66 points). Mais c'est la comparaison avec son coéquipier qui est la plus cruelle puisque Nico Hülkenberg est parvenu à marquer 37 points de plus que lui, même si le Pérez a semblé parfois prendre l'avantage sur l'Allemand en seconde partie d'année.

L'important soutien de ses sponsors mexicains comme Telmex lui aura permis d'assurer sa position au sein de Sahara Force India pour la saison prochaine. Il faudra maintenant qu'il rehausse son niveau de jeu afin de permettre à l'écurie de se battre plus haut dans la hiérarchie.

L’EQUIPE


Sahara Force India-Mercedes - 6ème du championnat des constructeurs (155 points)
Si le classement final (6ème) de l'écurie au championnat Constructeurs est en ligne avec les saisons précédentes (l'écurie a toujours fini 6ème ou 7ème depuis 2010), le résultat final est beaucoup plus flatteur pour l'écurie. En effet, le nombre de points (155) est largement plus élevé qu'au cours des années passées puisque son précédent record remontait à 2012 avec 109 points.

Mais surtout l'équipe de Vijay Mallya s'est battue pendant une longue période pour le gain de la 5ème place avec McLaren. Le regain de forme de l'écurie de Woking en fin de saison lui aura permis de faire la différence mais Sahara Force India a clairement montré qu'elle avait été en mesure de rivaliser avec une écurie avec des moyens largement supérieurs aux siens.

En coulisses, Force India s'est aussi affirmée - par l'intermédiaires de ses dirigeants - comme une figure de proue de la lutte pour une remise à plat du système de revenus en F1 et de la question des coûts.

PERSPECTIVES


Sahara Force India va continuer à disposer du bloc Mercedes, nettement le meilleur du plateau. De plus, elle a signé un partenariat avec Toyota, qui va lui permettre d'utiliser une des meilleures souffleries du monde. La stabilité de ses pilotes et de son encadrement technique devrait lui permettre de construire les bonnes bases mises en place en 2014. Est-ce que ce sera suffisant pour rivaliser davantage pour les podiums ? L'avenir le dira mais l'ombre des difficultés financières semble ne jamais être loin d'une écurie pourtant en progression constante depuis ses débuts.

Retrouvez tous nos bilans, équipe par équipe, de la saison 2014 :
- Caterham : Plus d'étincelles en coulisses qu'en piste
- Sauber : Une saison vierge de résultats
- Marussia : De la joie aux larmes...
- Lotus : Une saison dans les bas-fonds
- Toro Rosso : Des progrès malgré les défis à relever
- McLaren : Année de transition après 20 ans avec Mercedes
- Ferrari : La fin d'une ère
- Williams : La saison du renouveau sportif
Partager
 Icon For Chat#6  2 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 10 Dec. 2014, 20:28

    Il faudrait que Force India en finisse avec ce sempiternel coup de mou en seconde partie de saison. Cette année, on invoque une erreur d'orientation dans le développement mais c'était à peu près la même chose les saisons précédentes. La fragilité financière doit bien quelque part freiner la progression d'une monoplace pourtant véloce et bien née. L'an prochain, il faudra être bon toute la saison pour finir dans les points, pour laisser à Lotus la dernière place des "Mercedes", distancer McLaren et ses pré-supposés problèmes de jeunesse, Toro Rosso et Sauber ...


    Icon For Contact#1
    lio, 10 Dec. 2014, 20:42

    Tout en accord avec Mr Picon et Mr Aifaim, c'est une écurie que appréciai déjà et cette saison elle a encore fait de belles choses, je la suivrai avec plaisir l'année prochaine


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top