A Monaco, c'est le rail ou ta coque
© Canal + - DJ Moncet

A Monaco, c'est le rail ou ta coque

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Canal + - DJ Moncet

Le Comte de Moncet est tellement excité à l’idée d’assister à la Grande Parade de Monaco, qu’il a laissé parler ses flows et ses punchlines moyenâgeuses : « À Monaco, c’est le rail ou ta coque / Sors ton écu, et laisse ton estoc. »

DJ Moncet est le pendant contemporain du Comte de Moncet. Il n’oublie cependant pas de faire quelques couplets à la mode de son aîné…


DJ MONCET

A Monaco, c'est le rail ou ta coque.
Seuls les meilleurs font péter le Champagne,
Senna, Schumi, Clovis ou Charlemagne.
Sors ton écu, et laisse ton estoc.

Virage à droite, déjà Sainte-Dévote.
C'est là, brother, que le départ se gagne.
Accélère, mec, il reste encore la côte.
O.K., ça monte, mais c'est pas une montagne !

Ces fières courbes effraient les meilleurs des pilotes.
Devant toi le prologue apparaît tout à coup
Branle-bas de combat ! C'est là Sainte-Dévote !
Le moment est crucial pour les vingt et deux loups.

A Mirabeau, l'arnaque est dans l'virage
L’an passé, mec, Nico niqua Lewis
Il a fait genre "Déso, ma F1 glisse".
J’y crois trop, gros, comme je crois aux mirages.

Sous le pont Mirabeau... Ne coule point la Seine.
Ont coulé les espoirs d’un Lewis tout en peine
De voir ses ambitions disparaître en lambeaux,
Arrachées indûment par le vicieux Nico.

Le Portier, mec, le gars porte bien son blaze.
Il t’ouvre la porte du Tunnel et du port.
Appuie fort gros, vas-y mets-moi les gaz.
Là ou jamais, fous le huitième rapport.

Le tunnel assombrit les plus noires pensées.
C’est le lieu du démon, où les craintes cachées
Reparaissent soudain à l’esprit enfiévré,
Apeuré tout à coup, mais par tous admiré.

A Monaco, c'est le rail ou ta coque.
Seuls les meilleurs font péter le Champagne,
Senna, Schumi, Clovis ou Charlemagne.
Sors ton écu, et laisse ton estoc.

À la piscine, reste bien en combi,
Sauf si ton char est bien sûr amphibie.
Si tu te rates, il faut pas que tu rages ;
Si tu te plantes, il faudra que tu nages.

Les travées sont remplies d’un public monomane,
Qui voit les chevaliers passer à la Piscine,
Qui les voit négocier la piégeuse chicane,
Et filer invaincus parmi la Condamine.

A la Rascasse, tu dois frôler les rails.
Les autres les sniffent, toi, frère, tu les caresses.
Noghes Anto, c’est pas pour la bleusaille,
Une petite faute, tu fais la une d’la presse.

A Monaco, c'est le rail ou ta coque.
Seuls les meilleurs font péter le Champagne,
Senna, Schumi, Clovis ou Charlemagne.
Sors ton écu, et laisse ton estoc.

Le grave chevalier que le Grand Prix harasse
Doit encor – quelle hybris ! – conquérir la Rascasse,
Et enfin éviter, à Anthony Noghes,
D’être par trop raillé par la piste traîtresse.

Monaco, frère, c’est la course des rois.
Jim Clark ou Hill, cace-dédi à Senna,
Clooney, Brad Pitt, Albert sur le balcon,
Charlène Wittstock et même Charlize Theron.

Monaco fait partie de la triple couronne.
Les terres d’Austrasie, Neustrie et Burgondie
Se révèlent à côté des trésors monotones -
Gagner à Monaco, régner au Paradis !
    divider graphic

    Les autres magazines

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon