Hongrie - Essais Libres 2 - Les Red Bull titillent les Mercedes

Hongrie - Essais Libres 2 - Les Red Bull titillent les Mercedes

Lewis Hamilton est à nouveau apparu le plus rapide lors de la deuxième séance d'essais libres, distançant Nico Rosberg de plus de sept dixièmes. La bonne surprise provient des Red Bull, qui se sont intercalées entre les deux Flèches d'Argent. Daniel Ricciardo a par ailleurs explosé un moteur, mais il ne sera pas pénalisé.  Icon For Chat#6  1

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Red Bull - Ricciardo, le sourire avant la panne
© Red Bull - Ricciardo, le sourire avant la panne
La chaleur au Hungaroring devient pénible pour les vingt pilotes : au commencement de la séance, il fait 31° dans l’air et 53° sur la piste. Les pneumatiques Pirelli vont être mis à rude épreuve ;l’endurance des pilotes également, alors que l’on attend des conditions similaires, voire plus chaudes encore, samedi et dimanche… à moins que les orages ne s’en mêlent. L’asphalte du circuit, resurfacé à de différents endroits, est parfois et pourrait piéger certains pilotes.

La séance se déroulera sans les Force India. Après un accident spectaculaire ce matin, un tonneau heureusement sans gravité pour lui, le pilote mexicain Sergio Perez a un après-midi de libre. Sa monoplace n’est pas encore réparée. Mais Force India a également décidé de retenir Nico Hulkenberg aux stands afin d’inspecter à fond sa voiture : on suspecte que la rupture de suspension qu’a connue Perez pourrait donc également arriver sur la deuxième monoplace de l’écurie… C’est un vendredi noir pour Force India.

Romain Grosjean est l’un des premiers à quitter les stands. Lotus, en délicatesse financière avec Pirelli, a semble-t-il réglé ses factures et le pilote français peut quitter les stands. Ce qui ne veut pas dire que l’ambiance est au mieux à Enstone : Canal + affirme que les salariés de l’équipe sont angoissés en ce jour de paye.

Mercedes est évidemment bien éloignée de telles considérations budgétaires. Les Flèches d’Argent attaquent d’entrée et Lewis Hamilton s’offre le meilleur temps. Les Red Bull de Ricciardo et Kvyat apparaissent une fois de plus dans le bon tempo, bien que le train arrière leur pose toujours problème. Ricciardo est à quatre dixièmes d’Hamilton. L’état de la piste n’est pas encore optimal et il y a environ cinq dixièmes de différence pour le moment entre ce matin et cet après-midi. Nico Rosberg, gêné par Pastor Maldonado, ne peut encore signer un temps référence.

On voit de nombreux pilotes effectuer plus de simulations de départ qu’à l’accoutumée dans les stands. La nouvelle réglementation, qui bannira la plupart des aides avant le départ dès la Belgique en septembre, est déjà dans tous les esprits. Les pilotes Mercedes, cueillis d’entrée par les Williams à Silverstone, sont les plus appliqués.

Après une demi-heure de séance, Kimi Raikkonen est le premier à chausser les pneus tendres. La conséquence est immédiate : le meilleur temps du week-end jusqu’à présent, un 1'25"134. Nico Rosberg à son tour s’affiche en haut de la feuille des temps avec un 1'24"668. Sa domination est néanmoins éphémère puisque Lewis Hamilton réalise un temps de 719 millièmes plus rapide. L’écart est pour le moment conséquent entre les deux rivaux. Nico Rosberg est même devancé par les deux Red Bull, qui semblent être des candidats potentiels pour les gros points ce week-end. Adrian Newey, présent dans le stand de l’écurie autrichienne, doit apprécier de voir ses monoplaces briller sur un circuit de châssis.

Il apparaît que les pneus tendres sont 1,5 à 2 secondes plus rapides que les pneus mediums en tour rapide, et de six à neuf dixièmes en longs relais. La différence, sur un circuit de surcroît plutôt court, est extrêmement significative. Les stratégies en course risquent d’être animées : faudra-t-il risquer de faire plus de tours en tendres au risque de perdre rapidement toute adhérence ? Sebastian Vettel est peut-être aussi surpris par la vélocité des pneus tendres : l’Allemand part en tête-en-queue dans le troisième secteur. Il reprend la piste immédiatement. Romain Grosjean, dont la Lotus n'évolue quasiment plus, commet plus tard une erreur similaire, également sans gravité.

Au rayon des déçus de cette séance figurera forcément Max Verstappen : le pilote néerlandais est coincé dans son garage. Un problème semble s’être manifesté au niveau de l’unité de puissance Renault. Le prodige de Toro Rosso doit donc regarder par écran interposé ses camarades entamer le travail des longs relais…

Les difficultés s’amoncellent décidément pour le motoriste de Viry-Châtillon : alors que son week-end se déroulait parfaitement bien jusqu’à présent, Daniel Ricciardo voit son Power Unit le lâcher en pleine ligne droite. L’épaisse fumée qui se dégage de l’arrière de sa monoplace ne fait aucun doute : le moteur est en cause. Fort heureusement, il s’agit d’une unité de puissance usée que n’utilisera pas Daniel Ricciado ce samedi. Il évitera donc la pénalité. Une autre bonne nouvelle pour Renault provient du stand Toro Rosso, où Max Verstappen a pu repartir.

Une fois la Red Bull dégagée, la séance peut reprendre. Il ne reste qu’un gros quart d’heure aux équipes pour tester l’usure des pneus, et notamment des pneus tendres. Sebastien Vettel repart pour la deuxième fois du week-end. Son coéquipier Kimi Raikkonen, qui joue son va-tout en Hongrie, est pour le moment plus rapide. Mais la Ferrari souffre face aux Red Bull et dans une moindre mesure face aux Toro Rosso, également véloces ce vendredi (Sainz est 6e). A noter également la bonne tenue des McLaren : Button est 11e et Alonso 8e.

La fin de cette deuxième séance a pu livrer quelques enseignements : les pneus tendres sont bien plus rapides et ne semblent pas s’user extrêmement vite. Les Red Bull, intercalées entre les Mercedes, apparaissent comme la potentielle deuxième force de ce week-end. Daniel Ricciardo avait notamment l’air ravi de son rythme sur les longs relais. Daniil Kyvat n’était même qu’à 3,5 dixièmes d’Hamilton.

Les Flèches d’Argent demeurent bien entendu les grandissimes favoris des qualifications. Lewis Hamilton, qui a relégué Nico Rosberg, seulement 4e, à plus de sept dixièmes, apparaît particulièrement en forme sur un circuit qu’il apprécie. L’Allemand va devoir cravacher samedi matin pour rattraper un retard d’ores et déjà significatif, mais la messe est encore loin d’être dite…


PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team1:23.949
36
2
KvyatInfiniti Red Bull Racing1:24.300+0.351
29
3
RicciardoInfiniti Red Bull Racing1:24.451 +0.502
16
4
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1:24.668+0.719
34
5
RaikkonenScuderia Ferrari1:25.134+1.185
30
6
Sainz Jr.Scuderia Toro Rosso1:25.599+1.650
37
7
VettelScuderia Ferrari1:25.660 +1.711
26
8
AlonsoMcLaren Honda1:25.752 +1.803
31
9
BottasWilliams Martini Racing1:25.881+1.932
35
10
MassaWilliams Martini Racing1:25.920+1.971
31
11
VerstappenScuderia Toro Rosso1:25.935+1.986
19
12
ButtonMcLaren Honda1:25.994+2.045
32
13
MaldonadoLotus F1 Team1:26.090+2.141
36
14
NasrSauber F1 Team1:26.379+2.430
36
15
GrosjeanLotus F1 Team1:26.442+2.493
39
16
EricssonSauber F1 Team1:26.831+2.882
29
17
MerhiManor Marussia F11:29.113 +5.164
29
18
StevensManor Marussia F11:29.115+5.166
28
19
PerezSahara Force India F1 Team
0
20
HulkenbergSahara Force India F1 Team
0
Partager cet article
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 24 Jul. 2015, 17:41

    Bonne nouvelle de voir les Red Bull titillaient les Mercedes, du moins au essai libre 2, à part le V6 hybride Renault de Ricciardo qui nous a fait une bonne démonstration de la pollution pendant quelques 200 ou 300 mètres.... Il parait que c'est un vieux v6 hybride , soit, mais bon! ça arrive qu'à Renault cette saison.... Dommage que les efforts Ferrari ne semblent plus progresser parce que depuis un moment, les Ferrari se font rattraper tour à tour par ses rivaux directs..... A Sylverstone, c' étaient les Williams et cette fois-ci, ce sont les Red Bulls.... Je ne m'emballe pas trop, vu ce ne sont que les essais libres et que demain, la qualif. ne trompe jamais.....


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon