Les Sahara Force India sont toujours handicapées par leur accident

Les Sahara Force India sont toujours handicapées par leur accident

Le temps de roulage perdu lors de la seconde séance d'essais d'hier a fait défaut au moment d'aller chercher les derniers centièmes en qualifications. Ainsi Nico Hülkenberg a échoué à la porte de la Q3, en 11ème place, et Sergio Perez partira 13ème.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Sahara Force India - Sergio Perez n'a pas retrouvé le même équilibre de sa voiture
© Sahara Force India - Sergio Perez n'a pas retrouvé le même équilibre de sa voiture
Sergio Perez a connu hier matin un gros accident lorsque sa suspension arrière a cassé, ce qui l'a envoyé en tonneau. Par précaution, l'équipe avait choisi de ne pas faire rouler Nico Hülkenberg lors de la seconde séance afin d'étudier les raisons de l'accident du Mexicain. Cela a donc faire perdre beaucoup de temps de roulage à l'équipe et, à l'heure des qualifications, les réglages n'étaient donc optimisés.

C'est peut-être ce qui a fait la différence en Q2 pour permettre à Nico Hülkenberg de franchir la marche et passer en Q3, surtout qu'il a été handicapé par le drapeau rouge provoqué par Fernando Alonso : « Cela a été un week-end difficile pour l'équipe mais je dois saluer la façon dont ils ont géré la situation. La principale pénalité d'hier a été de perdre du temps en piste et, peut-être qu'avec davantage de réglages, nous aurions pu passer en Q3 aujourd'hui. L'autre facteur-clé en qualifications a été le drapeau rouge, ce qui m'a handicapé parce que j'étais en train de faire mon premier tour rapide. J'ai donc eu un seul tour rapide pour passer et il m'a manqué deux centièmes de seconde. »

Pour Sergio Perez, les sensations n'étaient pas du tout les mêmes que la veille puisque sa voiture ne dispose plus des améliorations apportées spécialement pour ce week-end : « J'étais très optimiste vendredi avant l'accident. Ce qui est arrivé nous a beaucoup handicapé. Nous avons perdu de nouvelles améliorations que nous avions apportées pour la course. Elles fonctionnaient très bien et faisaient une grosse différence. Lorsque nous sommes revenus en piste ce matin, je n'étais pas satisfait de l'équilibre aérodynamique de la voiture, qui était devenue assez imprévisible. »

Néanmoins, Otmar Szafnauer, le responsable des opérations de l'équipe, se voulait optimiste et voulait surtout souligner la rapidité d'exécution de ses mécaniciens : « Je pense que nous pouvons être satisfaits des 11ème et 13ème places, surtout après les événements de vendredi et le manque de kilomètres. Tout le monde dans l'équipe a fait un travail fantastique au cours des 24 dernières heures pour comprendre et résoudre les problèmes de suspension que nous avons connu hier. De même, il a fallu beaucoup d'efforts pour reconstruire la voiture de Sergio. Comme toujours, ils ont fait un très bon travail, sans enfreindre le couvre-feu. »

L'équipe mise sur son rythme de course pour remonter dans les points, afin de consolider la précieuse cinquième place au championnat Constructeurs.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon