Largement battu par Hamilton, Rosberg « ne comprend pas »

Largement battu par Hamilton, Rosberg « ne comprend pas »

Lewis Hamilton s’est octroyé la pole du Grand Prix de Hongrie sans aucune contestation possible, devançant Nico Rosberg de plus de cinq dixièmes sur un tracé pourtant court. L’Allemand cherche à comprendre les raisons d’un tel écart.  Icon For Chat#6  8

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mercedes - Hamilton a facilement distancé Rosberg ce samedi
© Mercedes - Hamilton a facilement distancé Rosberg ce samedi
En tête tout le week-end, Lewis Hamilton aura plus encore impressionné durant les qualifications : 585 millièmes plus rapide que son coéquipier sur un tour, le pilote anglais a confirmé qu’il était particulièrement à l’aise sur le tourniquet du Hungaroring. Il confirme ainsi son excellent état de forme : « J’adore la ville, j’adore la météo, j’adore le circuit. C’est vraiment une excellente piste – avec du grip dans ces conditions, vous pouvez réellement attaquer comme dans un karting. »

Lewis Hamilton sait bien sûr qu’un mauvais départ demain pourrait tout remettre en cause : « Le travail n’est pas encore bouclé le samedi, bien sûr. Mais c’est un excellent départ – en fait, je ne me souviens pas d’avoir été aussi fort tout un week-end. Mais tout peut arriver au premier virage et pendant la course. J’ai confiance en moi-même, en ma voiture et en Mercedes, donc voyons comment cela se passe ».

Nico Rosberg faisait bien plus la moue après les qualifications. Le vice-champion du monde semblait un petit peu perdu : « « J’ignore pourquoi il y a eu un tel écart. Les qualifications se sont assez bien déroulées au final, mais je n'ai juste pas trouvé le rythme. Ce week-end a été fait de hauts et de bas pour moi. Nous devrons juste y regarder ce soir, mais je ne suis clairement pas content de cette journée. » » Il espère néanmoins relever la tête en course : « Il y aura des possibilités, grâce à la stratégie entre autres. Nous verrons. »

Alors qu’il brillait dans l’exercice du tour rapide en 2014, Nico Rosberg a été battu neuf fois sur dix par Lewis Hamilton cette saison. Peut-on expliquer la contre-performance de l’Allemand par des mauvais réglages pendant les essais libres ? Paddy Lowe, le directeur technique de Mercedes, soulevait cette hypothèse : « Nous devons présenter nos excuses à Nico, parce que nous avons seulement découvert, la nuit dernière, qu’il y avait une erreur de configuration sur sa voiture de vendredi, ce qui ne lui a pas facilité la vie jusqu’à présent. » Nico Rosberg, en raison de mauvais réglages, a souffert de sous-virage, ce que confirmait après-coup Toto Wollf, le directeur d’écurie.
Partager cet article
 Icon For Chat#6  8 commentaires

    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 25 Jul. 2015, 20:27

    Impressionnant la manière dont Nico Rosberg trouve des arguments et excuses à chaque fois qu'il est battu en qualif. ou en course.... Un grand champion est celui qui reconnait aussi sans détour lorsqu'il est battu, comme Lewis le fait souvent dès qu'il perd contre lui sans tergiversation inutile.... Imaginez-vous que si c'était Lewis qui aurait gagné dans les mêmes conditions que lui à Monaco..... Rosberg se lamenterait très sûrement jusqu'à ce jour...... Entre nous, quelqu'un qui se fait battre neuf fois sur dix en qualif. trouve toujours une explication en sa faveur sans se poser lui-même des vraies questions et objectives sur ses vraies capacités et limites de battre un équipier qui semble supérieur globalement au vu de ce que nous vivons chaque samedi et dimanche des courses.... :o


    Icon For Contact#1
    ayenge, 26 Jul. 2015, 0:57

    S'il ne comprend toujours pas moi je peux lui expliquer ce qui semble être une évidence pour la majorité: Il a été battu en qualifications. C'est sans appel. A lui de se ressaisir pour la course et de tenter d'inverser la tendance. Parfois il faut juste savoir se regarder dans un miroir.


    Icon For Contact#1
    Tom, 26 Jul. 2015, 9:31

    Hamilton trouve très souvent des explications quand il se fait battre c'est juste qu'il le dit plus subtilement c'est tout


    Icon For Contact#1
    V6 Turbo, 26 Jul. 2015, 10:31

    Le delta entre Lewis et Nico depuis le début du week-end est assez troublant. L'explication officielle ne dit sûrement pas tout. Le fait est que les chiffres parlent d'eux-même et les 9 pôles sur 10 de Lewis ne sont pas le fait du hasard. J'y vois plusieurs explications: d'abord Lewis dispose d'une monoplace qui lui convient très bien. Il a su depuis plus de deux ans monter autour de lui un système humain et technique qui lui permet de maîtriser à merveille les paramètres de la performance. On ne voit pas cette dimension importante dans la perf car elle se déroule en coulisses. Dans d'autres catégories inférieures il avait déjà cette pugnacité bien supérieure à tous les autres, à travailler a faire une auto à "sa main". Vettel et Alonso ont toujours eu cette qualité aussi mais Lewis sous des airs d'ado auquels il ne faut surtout pas se fier est un fou de travail, y passant des soirées entières voire des nuits s'il le faut comme je l'ai vu en GP2 . Il veut toujours une monoplace très vive et équilibrée à la fois. Une qualité héritée du kart ou il excellait plus que n'importe qui dans les réglages. Pour ceux qui ne connaissent pas bien le kart de compétition, les réglages y sont à la fois très simples mais très sensibles. Par exemple, quelques millimètres sur la voie, un degré de pincement, une barre de rigidité volontairement à peine moins "serrée" et les différences se voient très vite à coups de dixièmes surtout à moteurs identiques. En Hongrie, toutes proportions gardées, cette qualité est primordiale car l'auto doit être très vive sur ce tourniquet un peu atypique pour la F1. Autre aspect dont on ne parle pas, mais qui me semble essentiel, c'est la température qui a une incidence réelle sur le comportement de l'auto. Sur les pneus évidemment (on voit bien l'écart considérable entre les deux composés sur un si petit tour) mais aussi sur les flux internes, les freins et un peu moins l'aéro (densité de l'air entre autres). J'ai toujours vu Lewis plutôt plus à même de s'adapter aux conditions extrêmes que ses coéquipiers. Et là on est dans des conditions peu habituelles pour de nombreux organes mécaniques sans compter le corps humain... L'autre delta est celui de la W06 par rapport aux Ferrari et Williams. Vendredi et samedi Mercedes a encore plus que jamais démontré que son PU n'était pas le seul avantage dont elle dispose. A bien la regarder évoluer, j'ai encore été impressionné par l'équilibre de cette monoplace. Ses trois moments d'inertie (longit, transversal et polaire) sont bien meilleurs que ses concurrents. Et en Hongrie on ça le voit mieux qu'ailleurs, l'aéro étant moins primordiale. D'ailleurs la force historique des RB en la matière, leur dynamisme, ressurgit là et ce n'est pas non plus un hasard. Je crois que chez RB on n'a pas fait que d 'attendre l'embellie supposée du PU Renault, on a revu quelques aspects internes sans pour autant en faire de la pub. A ce titre le PU et ses composants multiples, n'est pas seulement un moteur, c'est aussi une masse non négligeable qui influence beaucoup le comportement dans les sections d'enchainements de courbes serrées. Là encore Mercedes sur la W06 dispose d'un positionnement interne de ses auxiliaires qui est probablement plus optimisé que ses concurrents, clients compris. N'oublions pas non plus que tout le monde embarque moins d'essence au départ, un facteur très influent sur l'inertie générale. Les meilleurs auront à ce titre encore plus de choix de réglages. Dans cette configuration, Lewis avec son talent naturel, est très à l'aise. Cette saison il a choisi un ingé piste avec lequel il partage beaucoup mieux. La encore c'est un avantage certain. Il exprime avec une grande sérénité son art du pilotage dans une auto très compacte. Attention, n'enterrons pas Nico pas tombé de la dernière pluie et disposant comme c'est la règle chez Mercedes, de toutes les données techniques de son coéquipier, s'il est devant au premier virage, il sera difficile a passer. La course ce n'est jamais aussi simple que les essais et les qualifs, Lewis n'a pas gagné mais il a de sérieux atouts dans son jeu.


    Icon For Contact#1
    J-Loo, 26 Jul. 2015, 11:16

    @ Alinnhomaya Tu vois où que Rosberg se « lamente » à coup d'« arguments et excuses » ?? Il dit : « je n'ai pas trouvé le rythme [...] on va regarder ça ce soir. Je ne suis clairement pas satisfait de la manière dont ça s'est passé aujourd'hui. » Si vous ne voulez pas lire de réactions, ne posez pas de questions. Qu'est-ce que tu voudrais qu'il dise d'autre ?? Qu'il est content ?


    Icon For Contact#1
    Jojolafrite, 26 Jul. 2015, 12:39

    Yen a qui doivent pas savoir lire un article je ne vois d'excuse et explication de la part de rosberg menfin bref hamilton et meilleur


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 26 Jul. 2015, 16:54

    @ J-Loo , Très belle intervention ! Mais hélas ! Ce n'est pas à moi de vous rappeler toutes les interviews de Nico Rosberg depuis le début de la saison...... XD


    Icon For Contact#1
    baez, 26 Jul. 2015, 20:44

    @V6 Turbo Donnes nous ton avis sur ce PU renault d'aujourd'hui et surtout sur son évolution qui semble donner toute satisfaction au banc, qui sera en action en Belgique Et pour finir ton avis sur le futur renault/RB


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon