Hongrie - Course : Sebastian Vettel l'emporte devant Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo

Hongrie - Course : Sebastian Vettel l'emporte devant Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo

Une nouvelle fois, le circuit de Budapest a réservé une course pleine de surprises. Ainsi c'est Sebastian Vettel, qui égale ainsi Ayrton Senna, a devancé les deux Red Bull de Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo. Les Mercedes ont eu des mésaventures : Lewis Hamilton termine 6ème et Nico Rosberg 8ème.  Icon For Chat#6  29

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Sebastian Vettel a signé son deuxième succès de l'année chez Ferrari
© Ferrari - Sebastian Vettel a signé son deuxième succès de l'année chez Ferrari
Quinze minutes avant le début de la course, la Formule 1 avait tenu à rendre hommage au regretté Jules Bianchi. L'ensemble des pilotes du plateau se sont donc rassemblés autour de la famille Bianchi en haut de la grille pour une minute de silence très émouvante.

A l'issue du tour de formation, Felipe Massa ne s'est pas installé dans ses marques sur la grille. Par conséquent, un nouveau tour de formation a été effectué et la durée de la course a donc été ramenée de 69 à 70 tours.

Lors de la conférence de presse de vendredi, Toto Wolff n'avait pas voulu évoquer le possible record de 10 courses consécutives avec les deux voitures de la même équipe sur le podium : « Tout d'abord, nous ne l'avons pas encore fait et c'est toujours dangereux... Nous avons eu souvent cette discussion avant et vous finissez dans une situation où ça s'arrête à neuf et pas de record. »

Les propos du directeur de Mercedes se révèlent donc prémonitoires puisqu'aucune des deux monoplaces de Brackley ne sont montées sur le podium. Tout s'est compliqué dès le départ, avec un nouvel envol difficile. Si à Silverstone, les deux Williams étaient passées en tête, cette fois-ci, ce sont les deux Ferrari qui ont su surprendre les deux Mercedes. Mais les ennuis ne se sont pas arrêtés là puisque Lewis Hamilton est parti à la faute dans la foulée lorsqu'il a voulu redépasser son coéquipier. Son excursion hors piste fut sans conséquence pour sa monoplace mais il ne pouvait repartir en piste qu'en 10ème position. Il était alors condamné à une course offensive pour remonter et limiter l'écart avec son principal rival au championnat.

Pendant ce temps, les deux Ferrari n'avaient aucun problème pour s'envoler puisque Nico Rosberg ne semblait pas en mesure de suivre le rythme imprimé par les monoplaces rouges. La première salve de changements de gommes n'apportait pas de changements majeurs et les Ferrari étaient toujours solidement en tête. Lors du second relais, Lewis Hamilton a poursuivi sa remontée grâce à ses pneumatiques tendres alors que la majeure partie du plateau était en mediums. Ce lui a permis d'effectuer de nombreux dépassements et de fondre sur son coéquipier : alors qu'il comptait 16 secondes de retard, une petite dizaine de tours plus tard, l'écart n'était plus que de cinq secondes.

Mais devant, la marche en avant des Ferrari commençait à connaitre des ratés. En effet, Kimi Raikkonen s'est plein ouvertement à la radio qu'il manquait de puissance, ce qui fit rapidement grandir l'écart avec Sebastian Vettel. La situation était telle que Fernando Alonso, pourtant à un tour, était en mesure de doubler son ancien coéquipier.

C'est alors qu'a eu lieu le second événement marquant de la course : l'aileron avant de la Sahara Force India de Nico Hülkenberg s'est littéralement désintégré en bout de ligne droite, sans contact apparent. Il est alors passé sous la monoplace du pilote allemand, qu n'était alors plus en mesure de tourner ou de freiner. L'impact avec le mur de pneumatiques était alors inévitable. Heureusement, il en est sorti indemne mais la voiture de sécurité virtuelle était mise en place, avant que la véritable voiture de sécurité ne fasse son entrée afin de dégager tous les débris. Par précaution, Sahara Force India a également décidé d'arrêter Sergio Perez, qui avait déjà connu un accrochage avec la Lotus de Pastor Maldonado plus tôt dans la course.

Au moment de relance de la course, on avait donc les deux Ferrari devant les deux Mercedes. La grande question était alors de savoir qui allait le mieux tirer son épingle du jeu, surtout que l'on indiquait aux deux pilotes à l'étoile que la victoire était encore possible.

Si Nico Rosberg n'a eu aucun mal à se défaire dès le premier virage d'un Kimi Raikkonen clairement handicapé, Lewis Hamilton n'a pas été l'auteur des manoeuvres dont il a le secret. En effet, il a été sous la menace directe de Daniel Ricciardo, dont la Red Bull a retrouvé du poil de la bête. Lorsque l'Australien a tenté un dépassement par l'extérieur en bout de ligne droite, le Britannique ne lui a clairement pas laissé assez de place et l'impact sur les flancs de la Red Bull était non négligeable. Par conséquent, le leader du championnat a été sanctionné d'un passage par les stands, ce qui compliquait encore plus une course déjà bien mouvementée.

Mais derrière les deux hommes, Daniil Kvyat et Valtteri Bottas étaient à l’affût pour tirer les marrons du feu. Mais quatre monoplaces aussi proches les unes des autres sur un circuit aussi étroit que le Hungaroring ne peut que générer des problèmes. Ainsi l'aileron avant de la Red Bull du Russe a provoqué une crevaison sur la Williams du Finlandais, qui perdait alors toute chance de marquer des points.

La bataille pour la gagne faisait également rage devant puisque Sebastian Vettel ne parvenait pas à recréer l'écart de début de course. Néanmoins, l'Allemand fut bien aidé dans sa défense par son ancien coéquipier, Daniel Ricciardo. Malgré sa monture blessée, celui-ci parvenait à être dans les échappements de Nico Rosberg, qui était donc occupé à défendre sa place. Les trois voitures se suivaient donc avec moins de deux secondes entre le premier et le troisième.

Dans les tous derniers tours, l'Australien a cru voir une nouvelle opportunité de briller sur un circuit où il l'avait emporté l'an dernier. Il tenta alors un dépassement depuis très loin dans le premier virage. Mais il fut contraint de bloquer ses freins et partit donc au large. Cependant, Nico Rosberg fut heurté à l'arrière gauche par l'aileron avant de la Red Bull. La sanction fut immédiate et identique à celle de Valtteri Bottas : la crevaison. Il fut donc contraint d'effectuer un tour complet sur trois jusqu'à son stand. Au lieu de revenir au niveau de Lewis Hamilton au classement du championnat, il se retrouvait donc derrière ce dernier lorsqu'il est ressorti de ses stands.

Dans ses conditions, Max Verstappen était en mesure de terminer quatrième, soit le meilleur classement de sa jeune carrière. Il devançait Fernando Alonso, qui n'avait pas été à pareille fête depuis le début de la saison. L'embellie était notable pour McLaren puisque Jenson Button était également en mesure de ramener les points de la 8ème place, derrière Romain Grosjean. Quant à Marcus Ericsson, il ramenait un point précieux à Sauber.

Lors de son tour de décélération, le vainqueur du jour ne manquait pas d'adresser quelques mots en français en mémoire de Jules Bianchi pour rappeler que le jeune Français aurait tôt ou tard été un pilote de la Scuderia si le destin n'en avait voulu autrement : « Jules, cette victoire est pour toi. » De même, l'ingénieur de Daniil Kvyat soulignait que c'était le genre de course que le Niçois aurait certainement aimé. On ne peut le démentir...

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelScuderia Ferrari
69
2
KvyatInfiniti Red Bull Racing+15.7
69
3
RicciardoInfiniti Red Bull Racing+25.0
69
4
VerstappenScuderia Toro Rosso+44.2
69
5
AlonsoMcLaren Honda+49.0
69
6
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team+52.0
69
7
GrosjeanLotus F1 Team+58.5
69
8
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+58.8
69
9
ButtonMcLaren Honda+67.0
69
10
EricssonSauber F1 Team+69.1
69
11
NasrSauber F1 Team+73.4
69
12
MassaWilliams Martini Racing+74.2
69
13
BottasWilliams Martini Racing+80.2
69
14
MaldonadoLotus F1 Team+85.1
69
15
MerhiManor Marussia F1+2 tours
67
16
StevensManor Marussia F1+2 tours
67
Partager cet article
 Icon For Chat#6  29 commentaires

    Icon For Contact#1
    LH#44, 26 Jul. 2015, 17:08

    Mercedes doit trouver une solution qui fonctionne pour les départs, depuis Silverstone ils tatonnent dans le vide. Malgré ça, beau festival de dépassement d'Hamilton et aussi un show de grosses conneries de la part de la direction de course, une double peine (changement d'aileron et drive through) pour Hamilton pour son accrochage digne d'un fait de course au restart. Et rien du tout pour Ricciardo qui à à ruiné la course à Rosberg... cà deviens ridicule ces pénalités données à coups de pierre papier ciseaux... Maldonado qui à encore fait parler de lui par son talent à être dans les ennuis


    Icon For Contact#1
    Tom, 26 Jul. 2015, 17:13

    On en parle pas de toute les conneries de Hamilton évidement qui a fait un GP franchement mauvais des le peletons


    Icon For Contact#1
    LH#44, 26 Jul. 2015, 17:21

    ça arrive même aux meilleurs d'avoir un jour sans, il à quand même réussi à prendre des points malgré tout


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 26 Jul. 2015, 17:25

    +1 Tom Autant je suis convaincu que Lewis Hamilton est le pilote le plus rapide du circus à l'heure actuelle, autant aujourd'hui il a raté tout ce qu'il était humainement possible de rater LOL Sa plus mauvaise course depuis TRES longtemps ! Qu'il n'aurait d'ailleurs pas terminé il y a quelques années avec des bacs à sable moins permissifs (mais il n'est pas le seul) Ce ne sera sans doute qu'un épisode malheureux, mais il est clair que le bilan comptable plus que flatteur de ce dimanche hongrois tient du miracle pour Hamilton. Rosberg a manqué une occasion en or de relancer le championnat, et paradoxalement, ce très mauvais GP de LH pourrait bien être celui où se sera bâti son 3e titre ! Ironie du sport !


    Icon For Contact#1
    baez, 26 Jul. 2015, 17:54

    Qu'a à dire mister Marko le borgne ? comme par hasard, là, il ne pipe pas mot quand le moteur Renault fonctionne bien.. Et ceci est le debut de la reconquête de renault car la version PU pour la Belgique fera regretter les commentaires acerbes du borgne envers Renault


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 26 Jul. 2015, 18:06

    Signe du destin et du ciel de la part de Jules.... Cette course a eu tous les ingrédients pour honorer la mémoire de Jules....... Étonnamment : 1er Vettel avec Ferrari, l'équipe qui a soutenu la carrière de Jules.... :o 2 ième Kyvat, traiter injustement au début de la course avec le consigne d'équipe pour laisser passer Ricciardo.... Justice faite tout de suite, Kyvat gagne son premier podium devant Riccardo.... XD 3 ème Riccardo, l'un des meilleurs potes de Jules qui s'en sort très bien malgré 3 incidents en course dont celui avec Nico Rosberg était vraiment à la limite d'une pénalité.... Quand on pense que Nico Rosberg a fait presque pareil à Lewis à SPA l'an dernier sans être puni par les commissaires, alors, l'immunité de Ricciardo ne devrait pas choquer, N'est ce pas Toto Wolff ?? Qui semble avoir un avis contraire...... :p 4 ième Verstappen qui surprend et attire les regards de top teams pour l'avenir, en particulier "La Ferrari"... :! 5ième Alonso, qui fait un demi miracle à ce jour particulier, celui qui considérait Jules comme son petit frère.... :( Enfin, une 7 ième place de RG avec une Lotus nulle part, vraiment un miracle pour RG et Lotus.... Et il était encore un ami et plus proche de Jules..... ^^ Je me suis régalé et comme @ Denis 62, je pense que Mercedes et Lewis reviendront très déterminer.... Sûrement, Nico vient de rater une occasion en diamant de secouer Lewis au classement..... A mon avis, Mercedes va revoir très vite ses calculs de base avant de laisser ses pilotes se battre aux prochains grands prix..... Vettel n'est qu'à 21 points de Rosberg, donc, un petit faux pas de Rosberg, il peut jouer les troubles faites pour le titre de vice champion, ou alors, du champion du monde si les deux Mercedes se battent sans contrôle comme des coqs.... Vettel n'est qu'à 42 points de Lewis, soit moins de 2 grand prix, donc, c'est jouable mais bien entendu, avec beaucoup de chance, vu la forme des Mercedes et surtout de Lewis qui est généralement plus rapide en qualif. et en course que Rosberg...... ça promet des choses à SPA et MONZA, avant le retour en Asie..... XD


    Icon For Contact#1
    Wal, 26 Jul. 2015, 18:10

    Rosenberg aujourd'hui était encore plus a la rue qu'hamilton... Son choix de pneus pour le dernier relai montre toute son incompétence. Jamais il n'aurait du être a la portée de ricciardo en fin de course s'il avait été en médium. La malchance a fait le reste mais son' départ était aussi mauvais que celui d'Hamilton et son rythme en course avec la meilleure auto du plateau lors des 2 premiers relais montre le niveau..


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 26 Jul. 2015, 18:30

    @ Wal, Tu as tout à fait raison, car le problème de Nico, c'est de calquer Lewis à tors et à raison, commençant par le copiage systématique des datas et là, il imite Lewis au choix de pneus, chose inutile et insensé, vu qu'il pouvait bien chausser les médiums pour ne pas être trop inquiété par Lewis, ni Ricciardo qui l'a heurté, et enfin, avoir un champ libre pour bien attaquer Vettel et peut-être remporté la course, mais au lieu de ça, il se met dans les pétrins inutilement..... ça prouve un manque naturel d'instinct d'un racer mais plutôt un calculateur à tout prix.... :p


    Icon For Contact#1
    Denis 62, 26 Jul. 2015, 19:02

    Calculateur peut-être, victime d'un complexe d'infériorité, sûrement ! S'il avait été vraiment calculateur, il aurait laissé passer Ricciardo, manifestement plus rapide en pneus tendres, tout en évitant soigneusement l'accrochage, et aurait empoché de très gros points sur Hamilton avec une troisième place contre une 7e. Si Nico "copie" les choix de Lewis Hamilton, c'est peut être aussi parce qu'il se croit incapable d'en faire de meilleurs par lui-même, or ton analyse est juste, les choix d'Hamilton n'étaient pas si malins que ça et Vettel aurait eu du mal à résister à un Rosberg chaussé de pneus plus tendres en dernier relais, malgré une Ferrari au top de sa forme. Je pense que Rosberg est dans un cercle vicieux où il roule de moins en moins bien par inhibition, Hamilton a remporté la bataille psychologique. C'est pourquoi Rosberg peut vraiment regretter d'avoir laissé filer une telle occasion de revenir dans la course et de (peut-être) faire douter son rival. Si Hamilton n'est pas convaincu ce soir qu'il a la baraka, je me demande ce qu'il lui faut ! :p


    Icon For Contact#1
    Kiné, 26 Jul. 2015, 19:34

    La baraka, c'est sur qu'il l'a eu aujourd'hui, ca n'a pas toujours été le cas. Rosberg a été à la ramasse complètement, se faire distancer par les ferrari quand on sait le niveau de la merco. Si mercedes avait désigné un pilote leader, il aurait pas bloqué LH qui lui serait parti cherché les ferrari malgré son départ raté... mais bon avec des si on refait le monde. En tout cas la casse a été limitée pour Lewis par chance, aujourd'hui c'était vraiment pas lui qui devait gagner


    Icon For Contact#1
    Tat, 26 Jul. 2015, 20:00

    Déstabilisé par son départ raté il a été brouillon, impatient, et a foncé tête baissée dans la porte que Nico a refermée, évidemment. Plus mauvaise course depuis très longtemps et pas cher payé. Faudra se ressaisir, à la rentrée.


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 26 Jul. 2015, 20:38

    @ Kiné, L'erreur de Lewis au départ, c'est de se contenter un peu de trop à essayer de reprendre sa position sur Vettel, au lieu de se contenter d'abord à bloquer Rosberg derrière lui, qui a su profiter de cette man?uvre tout comme Kimi.... Si Lewis était troisième au départ, il aurait peut-être gagné, parce qu'il avait le rythme et de loin plus vite en course que Rosberg qui se fait larguer à +/- 20 sec de Vettel et à 13 sec de Kimi après le premier relais.... Mais bon ! Il y a des jours noirs pareils où rien ne va et ce n'est pas réaliste de parler avec des "SI".... De toute façon, Mercedes ne joue pas aux consignes de l'équipe comme Ferrari, surtout que, jusque là, ils avaient de l'espace.... Qui sait avec la victoire de Vettel qui revient à 21 points de Nico, soit moins d'un grand prix, et à 42 points de Lewis, soit moins de deux grand prix ! ?.... Donc, bravo à Vettel et Ferrari qui ont mérité leur victoire et pour Lewis, sa 6 ième place devant Nico, c'est bien venu psychologiquement pour la bataille pour le titre, même si Lewis reste très dur envers lui-même allant à s'excuser auprès de son team avant même le drapeau à damier..... :) @ Denis 62, Je suis d'accord avec toi sauf sur un point. Rosberg, le calculateur ne s'y attendait à cet accrochage avec Ricciardo, d'ailleurs, il était lui-même surpris en écoutant ses déclarations..... En plus , il a misé du fait que dépasser à Hongrie, c'est extrêmement difficile et le temps de faire du "yo-yo" avec Ricciardo en attendant qu'il use un peu ses pneus et perde un peu en vitesse..... Il n' y avait que 5 tours à résister et peut-être, il se rappelait lui-même de la difficulté qu'il a eu à dépasser Lewis l'an dernier au dernier tour malgré ses pneus neufs médiums, qui sait ?? XD Dès qu'un pilote de f1 sent que son poursuivant est plus rapide que lui, il ne lui facilite pas tout de suite le dépassement mais résiste dans la mesure du possible.... Donc, malgré les calculs de Nico, il s'est pris lui-même en une fraction de seconde..... :o


    Icon For Contact#1
    KIné, 26 Jul. 2015, 22:07

    Alinnhomaya, c'est vrai que Lewis est dur avec lui même et quand son orgueil est blessé il est comme un lion touché, il marche à l'instinct, or en F1 quand tout s'emmele comme ça il faut prendre un peu de recul. En même temps c'est ce coté racer pur, limite animal qu'on aime chez lui


    Icon For Contact#1
    Schpileu, 27 Jul. 2015, 17:08

    Un bien jolie podium en couleurs, Très belle course j'ai adoré vraiment, si chaque gp été si riche en rebondissement, et en qualité de pilotage et prise de risque waw, ça arrive à point nommé juste avant la trève histoire de laisser un joli souvenir et c'est réussi franchement, et quel hommage à Jules Bianchi énorme bravo


    Icon For Contact#1
    SABARY, 28 Jul. 2015, 15:27

    Sur Schuamcher-Raïkk£onen


    Icon For Contact#1
    SABARy, 28 Jul. 2015, 17:47

    J'ai cessé de correspondre à cause de la mauvaise foi d'un internaute se nommant Raïkkönen Dans le dernier AutoPlus, comme moi, AutoPlus a écrit que les 3 plus grands pilotes de l'histoire mondiale de la F1 ont été Senna, Michael Schumacher, Prost. Ayrton Senna a été le plus rapide ( palmarès 5O pilotes le s plus rapides de la F1 dsans F1 Magazine, 1er : Ayrton Senna, 2e : Michael Schumacher, 8e : Fernando Alonso, 13e : Kimi Raïkkönen ),, le meilleur dépasseur. Senna et Michael Schumacher ont été les plus à l'aise sous la pluie. Prost et Michael Schumacher ont été les meilleurs tacticiens, le s meilleurs metteurs au point. Michael Schumacher a été le plus endurant, le plus catalyseur. Senna, Michael Scumacher, Prost n'avaient aucun point faible. Alonso, Hamilton n'ont en qu'un seul ( Alonso : n'aime pas la pression, Hamilton : trop fougueux ). Raïkkönen a 2 points faibles, mauvais metteur au point, paresseux. En effet, Michael Schumacher a été champion du monde de F1 2OO3 avec une auto inférieure ( pneus Bridgestone, 4e châssis du plateau ( après le châssis des Renault, Williams, McLaren ), 3e moteur du plateau ) que celle de Ra¨¨ikkönen ( meilleurs pneus de F1 en 2OO3 : Michelin, Raïkkönen : pneus Michelin, meilleur châssis ( McLaren ) du plateau, 2e moteur du moteur ( après le moteur BMW des Williams qui avait 1OO ch réels de plus que les, chacune, McLaren-Mercedes, Renault, Ferrari ) ). Après 15 ans de F1, en 2OO6, Michael Schumacher est resté le N°1 de Ferrari, et Schumacher a apporté le 1er titre pilote Ferrari depuis 1979, en 2OOO, après 21 ans d'abstinence. Après seulement 13 ans, Raïkkönen a été surclassé par son coéquipier ( surclassé par Alonso en 2O14, surclassé par Vettel en 2O15 )


    Icon For Contact#1
    SABARY, 28 Jul. 2015, 17:56

    J'attends la réponse de l'internaute se faisant appeler Raïkkönen. A quand sa réponse?


    Icon For Contact#1
    SABARY, 28 Jul. 2015, 20:30

    Pour complément de précédemment, dans F1 magazine, pour la vitesse, dans le palmarès des 5O pilotes le s rapides de la F1 depuis 195O, ont été classés Senna : 1er, Michael Schumacher : 2e, Alonso : 8e, Raïkkönen : 13e, les 4 meilleurs pilotes actuels sont Alonso ( celui qui a surclassé Raïkkönen en 2014 chez Ferrari ), Hamilton, Vettel ( celui qui surclasse Raïkkönen cette année chez Ferrari ), Hulkenberg.


    Icon For Contact#1
    Profx, 29 Jul. 2015, 4:48

    sabary , ce qui surclasse ce pauvre roiko c est la malchance ... je ne pense pas qu on puisse lui imputer les soucis de sa monoplace ce week end


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 7:24

    Il n'y a pas que la malchance. Il y a quand même 0 victoire contre 2 pour Vettel, 84 points en moins que Vettel. J'ai lu dans AutoPlus cette année que le directeur sportif de Ferrari avait menacé Raïkkönen de le virer si il n'était pas plus motivé


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 7:38

    Pour complément, n'en déplaise à Profx, ce n'est pas de la malchance, Raïkkönen, cette année a O victoire contre 2 pour Vettel, 84 points d e moinsur l'instant, de Vettel, a eu en 2014, 106 points de moins qu'Alonso, a été menacé d'être viré par son chef l'année prochaine de Ferrari , a été viré une 1re fois de Ferrari


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 7:44

    De plus, Vettel a su profité, lors de ces 2 victoires de cette année, des circonstances favorables à Ferrar, en effet, la forte chaleur, et non Raïkkönen, et le prochain grand prix et un grand prix qu'affectionne les 2 pilotes Ferrari


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 8:37

    Pour terminer avec les 3 plus grands pilotes F1 de l'histoire, faire un parallèle avec McLaren en 1988 et en 2015, McLaren, en 1988, a gagné 15 GP sur 16 parce que McLaren avait tous les atouts, les 2 meilleurs pilotes ( Senna, Prost ), le meilleur moteur, le moteur Honda, le meilleur châssis. En 2015, McLaren n'a que le pilote ( Alonso )


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 11:36

    Arrêtons avec Raïkkönen. Raïkkönen n'a jamais été un pilote exceptionnel. Les 4 meilleurs actuels sont Alonso ( débutant avant Raïkkönen en F1 ), Hamilton, Vettel, Hülkenberg que trop oublient parce qu'il n'a pas une bonne auto. Mais Hülkenberg, cette année, a remporté les 24 H du Mans, entre autres, pour le s pilotes ayant couru en F1, ces derniers temps, Weber et les 4 pilotes de l'histoire sont, par ordre chronologique, Tazio Nuvolari, Alain Prost, Ayrton Senna, Michael Schumacher. J'ai écrit un livre, que je cherche à faire publier, sur les 4 plus grands hommes d'Etat allemands ( chacun a ses idées politiques, là n'est pas le sujet ), donc, sur Frédéric II, Guillaume 1er, Bismarck, Kohl, e t, donc, je parle de Michael Schumacher longuement, sur l'homme, le pilote, puisqu'il fait partie de l'héritage Kohl, et cela pourrait intéresser des internautes d'ici. Au sujet de Raïkkönen, les faits, 0 victoire en 2015 contre 2 pour Vettel, 84 points de moins, en ce moment, que Vettel, 106 points de moins qu'Alonsio en 2014. Maintenant, Alonso ( palmarès F1 Magazine les 5O pilotes les plus rapides de la F1 : 1er : Senna, 2e : Michael Schumacher, 8e : Alonso, 13e : Raïkkönen ) est plus rapide que Raïkkönen, est travailleur, metteur au pmont, 2 points faibles de Raïkkönen. Vettel est plus rapide que Raïkkönen, travailleur, metteur au point. Sur Lotus, Grosjean s'est montré à son avantage face à Raïkkönen et, pourtant, Grosjean a été le porteur d'eau d'Alonso chez Renault


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 12:16

    Je refais mon commentaire à cause da faute de phrase. Arrêtons avec Raïkkönen. Raïkkönen ( paresseux, mauvais metteur au point ) n'a jamais été un pilote exceptionnel. Les 4 meilleurs pilotes actuels sont Alonso ( débutant en F1 avant Raïkkönen ), Hamilton, Vettel, Hülkenberg que trop oublient parce qu'il n'a pas une bonne auto. Mais Hülkenberg, cette année, a remporté les 24 Heures du Mans, entre autres, pour les pilotes ayant couru en F1, devant Weber. Les 4 plus grands pilotes de l'histoire, par ordre chronologique, sont Tazio Nuvolari, Alain Prost, Ayrton Senna, Michael Schumacher. Au sujet de Raïkkönen, en 2015, 0 victoire contre 2 pour Vettel, en ce moment, 84 points de moins que Vettel, en 2015, 1O6 points de moins qu'Alonso. Maintenant, Alonso ( palmarès vitesse F1 Magazine des 5O pilotes les plus rapides de la F1 : 1er : Senna, 2e : Michael Schumacher, 8e : Alonso, 13e : Raïkkönen ) est plus rapide que Raïkkönen, gtravailleur, metteur au point, 2 points faibles de Raïkkönen. Vettel e st plus rapide que Raïkkönen, travailleur, metteur au point. Sur Lotus, Grosjean, pourtant ayant été porteur d'eau d'Alonso chez Renault, s'est montré à son avantage par rapport à Raïkkönen et Raïkkönen n'a pas su profité, chez Lotus, de l'avantage des Lotus, grâce à une spécificité technique, était la F1 qui avait les pneus supportant le mieux la chaleur


    Icon For Contact#1
    SABARY, 29 Jul. 2015, 19:03

    Dans mon dernier commentaire, sans le vouloir, pour Alonso, j'ai mis gtravailleur. Il faut lire travailleur


    Icon For Contact#1
    Karev, 4 Aug. 2015, 3:24

    Sabary : arrete de raconter n'importe quoi...et de radoté 15x la meme chose Kimi rien d'excellent ? 1 titre 20 victoires (14e de l'histoire) 78 podiums (6e de l'histoire) 42 meilleurs tours (2e de l'histoire) des victoires extraordinaires comme Suzuka 2005 ou il gagne en partant...17e ! Voir Monaco 2005 ou il fou +30s au 2e....Gagne 4x Spa... Puis trop "LOL" "Sur Lotus, Grosjean s'est montré à son avantage face à Raïkkönen et, pourtant, Grosjean a été le porteur d'eau d'Alonso chez Renault" En 36 courses, Kimi bat Romain 27 fois, gagne 2x contre 0, inscrit 111pt de plus en 2012 et 51 de plus en 2013...alors que Kimi a raté les 2 dernières courses...Grosjean a fait surtout illusion fin 2013, quand Kimi été en tension avec Lotus, et plus vraiment motivé, mais Kimi a humilié Romain, pas étonnant qu'il est coincer chez Lotus. Bien beau de sortir des chiffres au désavantage de Kimi, mais commence pas par déformer les chiffres à son avantage. Puis si Autoplus le dit...moi je constate juste que Kimi fait partie des pilotes a avoir fait le plus de podium de l'histoire sans jamais avoir d'auto qui éclate la différence mais toujours de la concurrence, à l'instar d'Alonso... Bref mister anti-Raikko de première qui essaye de nous faire croire que Schumi a gagner sur la 4e meilleur auto de 2003 :') Et l'humiliation de ton Schumi par Rosberg alors, c'est quoi l'excuse ??


    Icon For Contact#1
    Karev, 4 Aug. 2015, 3:27

    Puis Hulk' 4e meilleur pilote car il gagne le Mans ? Webber termine 2e alors qu'il a été détruit par Vettel, le niveau du Mans doit pas etre difficile... Hulk' a t'il ramener 1 podium pour Force India ? NON. Pérez pour Force India ? OUI.


    Icon For Contact#1
    Karev, 4 Aug. 2015, 3:30

    Et 13 coms pour dire que Kimi est trop méga nul, feignant, et pas rapide, c'est qui ce troll ? L'espace commentaire s'arrange pas ici, digne de F1i.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon