Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Face aux critiques de Vettel, Pirelli se défend et s'étonne de la tactique de Ferrari

F1. Une nouvelle saga Pirelli est certainement née ce week-end à Spa-Francorchamps : à travers la parole de Paul Hembery, le manufacturier de la Formule 1 apporte une première tentative d'explication aux crevaisons spectaculaires et notamment celle de Sebastian Vettel dans l'avant-dernier tour du Grand Prix de Belgique cette après-midi.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Dans l'affaire des crevaisons de Spa, la parole est à la défense, Pirelli, représenté par Paul Hembery
© Pirelli / Dans l'affaire des crevaisons de Spa, la parole est à la défense, Pirelli, représenté par Paul Hembery

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, s'est montré très surpris de la stratégie décidée par les ingénieurs de la Scuderia Ferrari au sujet de Sebastian Vettel au cours du Grand Prix déroulé cette après-midi. Pour rappel, le pilote allemand ne s'est arrêté qu'une seule fois, au tour 14, pour chausser des gommes médiums. Poussé à la limite par Romain Grosjean dans les derniers tours pour la défense du podium, le pneu arrière droit de sa monoplace n'a pas supporté la pression en explosant juste après la montée de l'Eau Rouge, au début de la ligne droite de Kemmel, dans l'avant-dernière boucle.

Pourtant, cette stratégie osée a été validée par Maurizio Arrivabene, Team Principal de l'équipe, en personne, Contrairement à la crevaison de Nico Rosberg, causée par une coupure sur le pneu arrière droit de la Mercedes, Paul Hembery estime que le relais de Sebastian Vettel a donc dépassé l'espérance de vie maximum préconisée par Pirelli :
« Les pneus de Vettel étaient tout simplement en fin de vie. De ce fait, à partir de ce moment, et à chaque course dans cette situation, des problèmes peuvent apparaître sur la voiture. » Bien que Hembery a confirmé que Pirelli avait calculé une durée de vie de 40 Tours maximum pour ces pneus médiums; il insiste sur le caractère incertain de l'estimation, qu'il ne faut en aucun cas prendre cela pour acquis, à cause des circonstances de course changeantes.

« Nous pensions que les stratégies des équipes étaient basées sur deux voire trois arrêts, ce qui a d’ailleurs été choisi par la majorité des équipes » s'est t-il défendu face aux questions oppressantes des journalistes présents sur place.

S'agissant de Ferrari et de leur plan à un seul arrêt pour Vettel, il répond tout simplement : « Nous étions surpris d'une telle stratégie ». Même si cette option pouvait permettre à Vettel de rejoindre l'arrivée bien placé, sur le podium : Hembery rétorque : « C'est effectivement une option de facilité mais elle n'est pas la plus viable. »

« Mais si la course avait durée un tour de moins et qu'il avait terminé sur le podium, tout le monde aurait dit : c'est une stratégie de génie ! Donc la marge était très faible. »

Puis, concernant la colère de Vettel, <a href="/f1/actualite/20303-furieux-apres-sa-crevaison-sebastian-vettel-ne-mache-pas-ses-mots-contre-pirelli.html"target="_blank"title="">qui accuse Pirelli de se dédouaner de leurs responsabilités sur les crevaisons</a> : Hembery affirme qu'il « faut toujours comprendre quelle est la réaction d'un pilote qui sort de sa voiture, c'est à dire que les mots sont prononcés à chaud. 
Je ne vais pas dire quelque chose de négatif à propos. Avec le temps, nous pourrons avoir une discussion censée avec lui. »

Voilà en tout cas des paroles très fair-play de la part du haut responsable de Pirelli, qui joue la carte de l'apaisement alors que les critiques ne cessent de se développer. Mais quoi qu'il advienne, ces événements ne resteront pas vains et des clarifications seront apportées entre le manufcaturier et les équipes afin que de tels incidents ne se reproduisent plus à l'avenir. Il en va là de la sécurité des pilotes.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut