Suzuka, rendez-vous incontournable de la F1
© Lotus - Le circuit de Suzuka reste un des préférés des pilotes

Suzuka, rendez-vous incontournable de la F1

 Icon For Chat#6  9 commentaires
Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Lotus - Le circuit de Suzuka reste un des préférés des pilotes

Ce week-end, la Formule 1 fait étape au Japon sur le mythique circuit de Suzuka. Bien malgré elle, la piste nippone a souvent marqué durablement la discipline. Retour sur quelques événements les plus remarquables.

Le circuit de Suzuka n’accueille la Formule 1 que depuis l'année 1987, pourtant, la piste va rapidement devenir célèbre. En 1989, déjà, la saison atteint son paroxysme lors de la pénultième course, au Japon. Alain Prost et Ayrton Senna, tous deux chez McLaren, jouent le titre mondial des pilotes. Les deux hommes ne s’apprécient guère et leur lutte tout au long de l'année est un long calvaire.

Le Français mène la course au Japon mais son rival brésilien est plus rapide que lui à la deuxième place et tente un dépassement en fin de course à la chicane précédent la ligne droit des stands. Prost semble lui ouvrir la porte puis se rabat précipitamment sur son poursuivant. Les deux McLaren MP4/5 s'accrochent. Prost reste sur le carreau et sort rapidement de sa monoplace tandis que Senna invective les commissaires de piste pour l'aider à se relancer en piste. Il repart et gagne la course avant d'être disqualifié pour avoir été aidé à revenir en piste. Prost remporte de ce fait le titre mondial. La victoire du Grand Prix, anecdotique, revient à l'Italien Alessandro Nanini et Senna, très en colère, gardera cet épisode en mémoire pendant longtemps, se sentant floué par la FIA, dirigée alors par Jean-Marie Balestre, qu'il accuse de favoritisme envers Prost.

Sa rancœur durera toute une année, jusqu'au prochain Grand Prix du Japon en 1990. Sa rivalité avec Prost est toujours très grande et les deux pilotes se retrouvent une nouvelle fois à Suzuka pour jouer le titre. Le Brésilien est en pole position sur la grille devantle Français, passé à l'intersaison chez Ferrari. Si Prost abandonne, Senna est champion du monde. Au premier virage, Prost prend un meilleur envol et la McLaren de Senna semble ne pas se soucier de négocier la courbe et fonce délibérément sur la Ferrari. Les deux monoplaces s'accrochent dans un nuage de fumée et terminent leur course dans le bac à gravier. Prost, dépité, sort de sa voiture sans trop comprendre ce qu'il vient de lui arriver et Senna, impassible, se dirige à pied vers son stand en sachant qu'il vient de remporter son deuxième titre mondial. Le Brésilien s'est vengé à sa manière de sa désillusion de l'an passé.

Rendez-vous incontournable de la Formule 1, Suzuka l'est également pour les pilotes japonais. Peu nombreux et surtout peu victorieux dans la discipline, le Grand Prix du Japon a surtout été le théâtre des meilleurs résultats des nippons dans la discipline reine du sport automobile. En 1990, Aguri Suzuki au volant d'une Larousse motorisée par Lamborghini, va être le premier pilote japonais à monter sur un podium en Formule 1. Le natif de Tokyo s'offrira le meilleur résultat de sa carrière devant son public, après une course maitrisée de main de maitre. Il faudra attendre 14 ans pour revoir un Japonais sur un podium - Takuma Sato au Grand Prix des États-Unis 2004, et 22 ans pour applaudir un autre nippon sur le podium de son Grand Prix national, avec Kamui Kobayashi en 2012 au volant de sa Sauber.

Cette année, aucun pilote japonais n'est sur la grille de départ et le titre ne se jouera pas à Suzuka. Mais la course promet d'être spectaculaire, sur un des circuits les plus exigeants au niveau du pilotage. D'ailleurs, les pilotes la citent souvent parmi leurs pistes préférées.

 Icon For Chat#6  9 commentaires

    Icon For Contact#1
    Profx, 23 Sep. 2015, 14:39

    le voyou bresillien n etaitpas second mais premier sur la grille a la fin des essai n arrivant pas a faire changer de cote a la pole, il annoncera qu il ne freinera pas si un pilote l' a depassé prost part sur une piste propre le voyou sur une sale , prost passe devant et le voyou tiendra parole .... il ne freinera pas et se débarrassera de son concurrent en le virant purement et simplement ... faut eviter de reecrire l histoire , les faits sont la , et une recherche dans les parutions ecrites ou televisées d epoque permettront sans soucis de verifier mes dires ... le seul suspense de ce matin la etait de savoir si oui ou non le voyou mettrai ses menaces a exécutions


    Icon For Contact#1
    ayenge, 23 Sep. 2015, 15:20

    @Profx : Senna était effectivement 1er sur la grille mais 2ème au virage... je crois qu'il manque quelque chose dans la phrase pour le souligner ... ce qui porte à confusion ! Par contre Senna n'a pas annoncé AVANT la course ce qu'il comptait faire mais a révélé son état d'esprit plus tard lors de l'attribution de son 3ème titre ... Si Senna est qualifiable de 'voyou' (son geste reste inadmissible, je te l'accorde)...quel qualificatif alors peut-on trouver à Schumi ? ;-) Z'ont pas encore inventé le terme au dico ;-) Perso, si le geste de Senna reste condamnable, il avait aussi beaucoup d'arguments à faire valoir car l'acharnement de Balestre était plus qu'évident et la perte du titre en 1989 était un peu ... bizarre pour ne pas dire... téléguidée (Je pense qu'il n'y avait pas de place pour passer Prost en 1989 à Suzuka là où il a tenté la man?uvre et donc l'accrochage était inévitable sauf très bonne volonté de l'autre McLaren. Prost avait bel et bien annoncé lui qu'il ne ferait pas de cadeau avant cette course ;-) et il faut avouer que son coup de volant pour fermer la porte à Senna - sans aucun doute plus subtil que ceux de Schumi en 1994 & 1997 - ressemblait fortement à un geste de désespoir (et c'est un grand fan de Mr Prost qui écrit ceci) mais avoir disqualifié Senna après être reparti et avoir gagné celle-ci c'est quand même très très politique !!! Prost a remporté un titre en 1989 de façon, disons controversée et sur tapis vert et c'est sans aucun doute le moins beau de ses 4 titres et Senna a fait de même en 1990, le moins valeureux de ses 3 titres: Egalité ! Circulez, y'a plus rien à voir ! Quoiqu'il en soit je suis content que cette "épopée" se soit terminée de la plus belle façon entre ces deux monstres de la F1 ! Par une poignée de main ! On n'a pas connu une telle "intensité" en F1 avant et après...le mot est faible ! Et ils ont tellement bien écrit leur histoire qu'aujourd'hui que parler de l'un c'est faire référence à l'autre et vice-versa. Indissociables pour l'éternité ! Chapeau bas Messieurs !


    Icon For Contact#1
    GV27, 23 Sep. 2015, 15:30

    @ ayenge, bien d'accord sur votre conclusion, deux monstres, deux caractères, deux styles, une même rage de vaincre ! Indissociables dans le panthéon de la F1.


    Icon For Contact#1
    Axel@Motorsinside, 23 Sep. 2015, 15:49

    Effectivement la phrase peut porter à confusion, je vais la modifier ;)


    Icon For Contact#1
    chris_lo, 24 Sep. 2015, 11:13

    je me souviens plus de sa superbe victoire en 93. Je n'étais pas un grand fan de Senna, mais ce jour là à Suzuka force est d'admettre que sous la pluie il y avait lui et les autres


    Icon For Contact#1
    ayenge, 24 Sep. 2015, 14:05

    @chris_lo: En 93 c'était pas à Suzuka mais à Donington... sous la pluie effectivement


    Icon For Contact#1
    chris_lo, 24 Sep. 2015, 16:10

    si si à Suzuka en 93, mais effectivement il avait également gagné sous la flotte à Donington au GP d'Europe cette même année ;)


    Icon For Contact#1
    ayenge, 24 Sep. 2015, 20:29

    @chris_lo : c'est vrai qu'il y'a eu aussi Suzuka 1993 - l'avais oubliée celle-là ;-) Honnêtement je crois que sous la pluie il était difficilement prenable même s'il a eu aussi quelques casses dans ces conditions mais c'est justement là que se situait sa domination dans ces conditions... il prenait des risques que d'autres refusaient de prendre et quand ça passe... ça fait mal aux autres ;-)


    Icon For Contact#1
    Profx, 25 Sep. 2015, 3:07

    le plus important de mon xp en categorie autre que la f1> maximum attaque ! et malgré cela rester assez "doux" avec les commandes etre tres "fin" dans ses changement d attitude de la voiture c est LE qui me manque > tester une f1 sous la pluie ;) avec un moteur "docile" et des freins qui "repondent" mais ptre que v6turbo pourra me dire > depuis quand les f1 n ontplus de liason physique entre les pedales et le moteurs ?


divider graphic

Les autres magazines

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon