Ferrari et Vettel proches du bon coup à Melbourne

La Scuderia Ferrari aurait pu frapper fort pour la première course de la saison. Après un bon départ, Sebastian Vettel a mené le Grand Prix d'Australie pendant 32 tours. Mais une stratégie pneumatique moins inspirée l'a obligé de céder face aux Mercedes. Kimi Raikkonen est lui de nouveau accablé par les ennuis !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Sebastian Vettel et Ferrari lorgneront sur la victoire dés le prochain Grand Prix à Sakhir.
© Ferrari / Sebastian Vettel et Ferrari lorgneront sur la victoire dés le prochain Grand Prix à Sakhir.
Après des Qualifications qui nous avait laissé sur notre faim, nous avions hâte de connaitre le véritable niveau de compétitivité de la SF16-H, notamment face à la référence que constitue l'équipe Mercedes.

Ce Grand Prix d'Australie restera comme prometteur pour l'écurie italienne. Qualifiés respectivement troisième et quatrième, Vettel et Raikkonen ont profités des soucis d'embrayage des deux Mercedes pour jaillir en tête dans le premier virage. L'ex pilote Red-Bull a évidemment apprécié ce moment :

"J'ai effectivement réalisé un bon départ : j'étais heureux d'avoir pris un meilleur envol que les deux voitures devant moi.Cela m'a rappelé ce départ en Hongrie l'an passé ! C'était bon de voir que Kimi s'était aussi bien élancé: nous avons ainsi pu dicter le rythme de la course."

Une fois installés aux commandes, le plus dur restait à faire : résister aux assauts des Gris ! Ce que fit Sebastian Vettel une bonne partie de la course, notamment face à Rosberg à l'issue du premier arrêt au quatorzième tour de course.
Cependant, l'interruption provoquée par l'accrochage entre Alonso et Gutierrez a brisé le bel élan de la Scuderia Ferrari.

"Le drapeau ne nous a pas aidé, mais pour être honnête, la chose la plus importante est que Fernando et Esteban soient sains et saufs. C'était la bonne décision d'arrêter la course au vu des débris présents sur la piste."


Ce moment était décisif : la stratégie adoptée a ensuite fait défaut chez les ingénieurs. Alors que les deux Mercedes en profitaient pour monter les pneus médiums, Vettel et Raikkonen restaient en pneus super-tendres. Au final, ce choix s'est avéré perdant, Vettel devant repasser aux stands au 35e tour. Equipé de pneus tendres, l'Allemand est progressivement revenu sur Lewis Hamilton. Tout proche de dépasser le Champion du Monde en titre, il céda finalement sur une faute dans l'avant-dernier virage à deux tours de la fin.
Dans son style très imagé, il a confié à ce titre avoir "même pu faire la tondeuse à gazon à la fin en tenant de le rattraper !"

Le bilan de ce Dimanche pour Vettel est donc globalement positif, qui termine troisième comme l'an dernier.

"Naturellement, les attentes étaient hautes avec notre bonne saison 2015, il faut continuer à rattraper cet écart qui nous sépare encore des Mercedes. De façon générale, c'était une belle course. Mais bien sur, nous voulions être encore mieux placé aujourd'hui !"




Mais comme l'année passée justement, Kimi Raikkonen a rencontré un souci de fiabilité. Cette fois, c'est le bloc moteur qui a fait défaut : tout feu tout flammes, "Iceman" a du mettre pied à terre au vingt-troisième tour alors qu'il tenait la troisième place derrière Vettel et Rosberg. Le Finlandais a quand même tenu à retenir le positif de sa journée:

"Nous avons réalisé une bonne première partie de course aujourd'hui. Après les essais hivernaux, nous savions que nous pouvions faire de belles choses. La voiture a une bonne tenue de route, elle est rapide, j'ai un bon feeling avec elle.
La journée d'hier n'était pas représentative de notre valeur avec ces Qualifications particulières."


Vainqueur en 2013, Raikkonen n'a donc plus de réussite à l'Albert Park. "Malheureusement, j'ai perdu de la puissance moteur et j'ai dû abandonner. C'est vraiment une mauvaise nouvelle pour l'équipe entière. Nous avons besoin de terminer les courses."

De passage devant les journalistes, Maurizio Arrivabene a synthétisé les paroles de ses deux pilotes :

"Notre rythme avant l'interruption était bon, mais nous ne pouvons pas prendre celle-ci comme excuse." Au sujet de cette victoire qui leur tendait les bras, il a déclaré: "Cela montre bien qu'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué !"

Le boss de Ferrari garde donc les pieds sur terre pour la suite de la saison :

"La course d'aujourd'hui doit nous servir de leçon pour pousser encore plus fort, avec humilité et application, et ce dés la prochaine course à Bahrein".


Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top