Le point sur les transferts 2017

La semaine dernière a été mouvementée sur le plan des transferts pour l'année prochaine. Le moment est donc bien choisi pour faire un premier point sur ce à quoi pourrait ressembler la grille de Formule 1 pour la saison 2017.  Icon For Chat#6  10
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Quels pilotes sur la grille en 2017 ?
© Manor / Quels pilotes sur la grille en 2017 ?
Le marché des transferts pour la saison 2017 n'a pas été le plus agité de l'histoire. La faute, probablement, aux trois écuries en forme du moment qui ont décidé de conserver leurs duos de pilotes pour l'année à venir.

On retrouvera donc chez Mercedes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg, qui après trois ans de lutte fratricide devront faire face ensemble aux nouvelles réglementations annoncées. Chez Red Bull, Daniel Ricciardo et Max Verstappen ont un contrat à long terme tout comme Sebastian Vettel chez Ferrari. La Scuderia a créé une demi-surprise en reconduisant également Kimi Raikkonen, qui n'a pourtant pas à rougir de la comparaison avec son quadruple champion du monde de coéquipier. Mais chez les rouges, les pilotes ne sont pas réellement la préoccupation principale...

Autre équipe à avoir rapidement confirmé sa composition 2017, McLaren, qui a profité de la semi-retraite de Jenson Button pour enfin titulariser l'espoir belge Stoffel Vandoorne aux côtés du toujours motivé Fernando Alonso.

Dans le milieu de tableau, la situation est plus floue. Renault a lancé les hostilités en annonçant la titularisation de Nico Hulkenberg la semaine dernière. Valtteri Bottas est attendu pour l'épauler, mais le Finlandais est en contrat avec Williams. L'écurie britannique, qui voit le départ à la retraite de Felipe Massa, comptait sur le pilote N.77 pour épauler le jeune Lance Stroll. En cas de départ de Bottas, Alex Lynn pourrait avoir sa chance mais on voit mal Claire Williams aligner deux débutants. Dans ce cas là, de nombreux pilotes en manque de contrat pourraient frapper à la porte de l'équipe comme Felipe Nasr, Kevin Magnussen ou Jolyon Palmer. Mais la tendance est à un statu quo concernant le Finlandais.

Nico Hulkenberg rejoignant Renault, il laisse un Sergio Pérez orphelin de coéquipier chez Force India. Mais un Pascal Wehrlein couvé par Mercedes pourrait bien remporter la timbale, à moins qu'Esteban Ocon n'arrive à impressionner les dirigeants de la firme à l'étoile pour prendre le baquet.

Mais le Français est également un choix possible pour Frédéric Vasseur et Renault, qui le portent en grande estime. Une année d'apprentissage supplémentaire chez Manor n'est pas non plus à exclure pour Ocon, où il pourrait épauler Rio Haryanto, de retour avec un budget, ou l'essayeur maison, Jordan King.

Carlos Sainz, un temps pressenti pour rejoindre Renault, restera finalement chez Toro Rosso qui n'a pas voulu le libérer. On voit mal comment Daniil Kvyat pourrait continuer l'aventure avec Red Bull l'an prochain et Pierre Gasly, s'il remporte le championnat GP2, est en pole position pour le remplacer. Mais Helmut Marko est connu pour ses coups de génie, ou de folie et il pourrait bien créer la surprise.

Un effet de surprise qui ne devrait pas concerner Romain Grosjean, qui semble bien parti pour continuer l'aventure avec Haas. L'écurie américaine compte beaucoup sur le Français et ce dernier n'a pas vraiment d'autres options actuellement. Son actuel équipier, Estebans Gutierrez, reste un choix logique pour Gene Haas qui ne ferme cependant pas la porte à l'arrivée d'un autre pilote comme Daniil Kvyat, par exemple, qui pourrait inculquer à la jeune équipe les bonnes pratiques autrichiennes des multiples champions du monde Red Bull.

Enfin, le flou demeure pour Sauber, qui a cependant réussi à assurer son avenir financier. Les investisseurs seraient des proches de Marcus Ericcson, ce qui pourrait assurer un volant au Suédois. Felipe Nasr, quant à lui, n'a pas vraiment convaincu cette année et pourrait se voir remplacer par le jeune espoir de Ferrari, Raffaelle Marciello.

Pour y voir plus clair, consultez le tableau récapitulatif des confirmations et des rumeurs pour 2017 :

Tableau des transferts 2017
Partager
 Icon For Chat#6  10 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 17 Oct. 2016, 14:12

    Marciello ne fait plus partie de la Ferrari Academy. Par ailleurs, sa saison en GP2 n'est pas très brillante, surtout vis-à-vis de Giovinazzi. Le problème est différent pour Antonio Fuoco. Il n'évolue qu'en GP3 mais est barré par son "collègue" de l'Academy, Leclerc.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 17 Oct. 2016, 14:18

    Un élément nouveau joue en faveur de l'arrivée de Pierre Gasly chez Toro Rosso : Ses trois jours d'essais sur la RedBull configurée pour les essais de pneus Pirelli 2017. On voudrait préparer son pilote qu'on ne s'y prendrait pas autrement;


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 17 Oct. 2016, 14:31

    Pour tous les postulants sans grand bagage de palmarès ou d'expérience, le budget apporté est vital. Gutierrez, Nasr, Palmer sont-ils suffisamment nantis en ce domaine ? Kvyatt et Magnussen ont au moins une seconde place en GP à faire valoir. Ericsson a bien tenté de trouver mieux que Sauber mais, apparemment, sans succès. Il reste que la comparaison entre cette dernière et Manor est intéressante : Sauber sauvée financièrement mais avec un moteur 2016 contre Manor, moins riche mais bardée d'une première expérience honorable et d'un P.U Mercedes 2017... A soupeser pour les amateurs.


    Icon For Contact#1
    Zeits, 17 Oct. 2016, 15:47

    Mercedes. Ferrari, Red Bull, McLaren. L'affaire semble entendue. Côté Renault j'aurai bien vu un tandem Hulk-Bottas, Ca aurait de la gueule et ça serait un pied de nez à la citation de Hulk au Japon "See you later". Mais raisonnablement Williams ne peut pas perdre ses 2 pilotes et repartir de 0 (même si ils l'ont déjà fait il y a peu de temps avec succès). Sinon le tandem Hulk - Sainz aurait aussi valu le coup! D'ailleurs Red Bull vient juste de plomber la carrière de Sainz avec cette décision. Car il n'y aura pas de basket de libre chez Red Bull. je ne crois pas à l'hypothétique départ De Ricciardo chez Ferrari en 2018. Surtout que Red Bull a encore Kvyat et Gasly sous la main et que Marko surveille de près Giovinazzi. Ocon chez Renault ... oui et non. Oui il est français Avec in potentiel (encore à prouvé), Mais c'est un pilote Mercedes, je veux bien que les 2 constructeurs s'entendent bien Mais Renault n'est pas le junior team de Mercedes. Il serait plus raisonnable de voir Ocon ou Werhlein chez Force India. Je ne crois pas du tout à un autre mexicain (Celis Jr) qui n'a rien montré. Chez Williams Bottas devrait rester et Stroll est tellement annoncé depuis longtemps que cela me paraît inévitable ^^ Mais si Bottas part chez le Losange. Je ne vois pas du tout Nasr, qui se fait manger par Ericsson cette année. Pourquoi pas Ocon ou Wherlein. Sinon Magnussen ne serait pas un mauvais choix. Sinon Giovinazzi Avec un peu d'audace. Chez Haas rien ne bougera je pense, Grosjean en leader et Gutierrez pour le continent américain et en plus il progresse et Ferrari et sponsor etc.... il restera. Chez Sauber, Ericsson restera et fera son travail de pilote de petite écurie avec porte-feuille et sans être ridicule. Nasr apporte un solide budget Donc pourquoi pas le garder. Sinon petite fantaisie Haryanto qui n'était pas ridicule face à Wherlein et qui devrait être doté. J'aurais bien vu le neo zélandais Mitch Evans Mais il a complètement abandonné le GP2 pour la formule E et l'endurance. Sinon un espoir du gp2 Mais cette année à part les pilote Prema.... ça sonne creux. Chez Manor, je vois bien Palmer rebondir la bas, avec son expérience honorable, Avec Haryanto, King je n'y crois pas. Giovinazzi pk pas. Bref cette année il n'y a pas énormément de prétendant je me rappelle qu'il y a peu on tournait avance une quarantaine de prétendants ^^


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 17 Oct. 2016, 17:59

    @Zeits, la relève n'est pas tarie mais les aspirants ont - enfin - compris que la F1 avait un recrutement extrêmement limité chaque année. Avec réalisme, certains - dont des ex-F1 - se sont tournés vers d'autres disciplines avec bonheur. Ils y gagnent (bien) leur vie, pilotent beaucoup et doivent vraiment batailler pour s'imposer. On peut aussi jouer au pronostic de qui partira parmi les plus capés. Button et Massa, c'est réglé. Alonso, c'est pour fin 2017 si la McLaren n'a pas progressé ou si Vandoorne lui taille des croupières. Rosberg (le dernier des >200 GP) a encore faim, apparemment, Hamilton et Vettel décideront en fonction de leur motivation. Tous les autres ont, au plus, une grosse centaine de Grands Prix au compteur, soit 5/6 saisons. C'est dire si la courbe du renouvellement n'est pas en voie d'accélération.


    Icon For Contact#1
    Sull, 18 Oct. 2016, 0:25

    @ Zeits : "Car il n'y aura pas de basket de libre chez Red Bull." Arrivera-t-il à trouver chaussure à son pied ? XD :! Pour Ocon chez Renault, je pense que le fait de prendre Hulkenberg va mettre un frein à la souplesse de Wolff qui a maintenant la possibilité de placer Wehrlein chez Force India et laisser Ocon continuer à prendre de l'expérience chez Manor. À l'époque Wolff avait précisé qu'il ne s'opposerait pas à une titularisation de Ocon chez Renault parce que, je pense, il n'avait rien d'autre à lui proposer et pas franchement besoin de lui pour les projets de Mercedes. Depuis la nomination de Hulkenberg, on ne l'a plus entendu s'exprimer à ce sujet ...


    Icon For Contact#1
    Sull, 18 Oct. 2016, 0:26

    (désolé pour le deuxième smiley, il y a une erreur dans le listing proposé sur ce site, je voulais mettre un clin d??il : ;) )


    Icon For Contact#1
    Nicolas, 18 Oct. 2016, 6:55

    "Car il n'y aura pas de basket de libre chez Red Bull." Ce sera moins facile pour les shoey :)


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 18 Oct. 2016, 7:39

    Bah ! de toute façon, ces gars-là sont tous des pointures... @Sull, Vous avez tout à fait raison lorsque vous laissez entendre que Wolff a un pilote surnuméraire. Une éventuelle titularisation chez Renault est tout bénéfice pour Toto Wolff : Le coût de l'apprentissage incombera à la firme française, elle sera de qualité puisque acquise dans une équipe d'usine et sous l'autorité d'un Frédéric Vasseur réputé pour l'accompagnement des jeunes pilotes en devenir. De plus, Ocon, de par sa double appartenance est quasiment impossible à subtiliser par une autre équipe. Il existe peut-être une autre raison, soigneusement cachée : Mercedes couve Wehrlein pour son talent mais aussi sa nationalité. Voir Ocon si rapidement se hisser à son niveau pourrait ternir l'aura de son partenaire. Il est donc alors urgent de les séparer pour annihiler toute base de comparaison, l'un chez Force India, l'autre chez Manor ou ... Renault s'il s'agit d'Ocon.


    Icon For Contact#1
    Zeits, 18 Oct. 2016, 14:15

    Dsl pour la basket le correcteur de mon iPhone n'est pas très sympa avec moi. ^^ Je trouve ça une bonne chose justement que les pilotes des formules de promotion pensent aussi à autres choses que la F1. Il n'y a aucune honte à briller ailleurs. C'était juste un constat que le nombre de prétendants cette année est très faible..... c'est une question de cycle.


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top