Massa-Alonso : L'orgueil du lion proche de la retraite

Deux jours après le passage du drapeau à damiers et la décision de la direction de course de ne pas pénaliser Fernando Alonso pour son dépassement rugueux sur Felipe Massa, le Brésilien ne lâche pas l'affaire. Soutenu par son équipe, Massa pousse plus loin ses déclarations à l'encontre de l'Espagnol. Motors Inside se penche d'un peu plus près sur le contentieux entre les ex-coéquipiers Ferrari.  Icon For Chat#6  3
Logo Mi Redaction
Rédigé par
L'heure n'est plus aux accolades pour les anciens coéquipiers
© Ferrari / L'heure n'est plus aux accolades pour les anciens coéquipiers
Difficile de ne pas reconnaitre qu'à l'évidence, Alonso arrivait de très loin pour entamer son dépassement. Cela faisait déjà un long moment que Massa restait coincé derrière la Toro Rosso de Sainz, on peut donc se poser la question : Massa pouvait-il doubler le jeune Espagnol ? Après la course, le Brésilien l'affirmait en tout cas :«  Pour être honnête je m'engageais juste dans le virage et il (Alonso) a plongé et a tapé mon pneu, ce qui a causé une crevaison. Toutes les opportunités que j'avais de finir 5ème, ce à quoi je m'attendais, toutes les chances de dépasser Sainz, oui je suis extrêmement déçu de ce qu'il s'est passé […] les responsabilités sont bien sûr du côté d'Alonso. »

Si l'envie ne manquait visiblement pas, le Brésilien semble avoir perdu ce côté incisif pour dépasser. Sainz en tendres était de plus en plus en difficulté avec ses pneus, Massa bloqué, Alonso revenait à coups de poignée de dixièmes. Après quelques tours d'observation, l'Espagnol remarquait les trajectoires différentes et la possibilité de passer dans la partie sinueuse du secteur 3. Le moment venu, Alonso plongea à l'intérieur mais avec trop de vitesse.

Massa a raison, Alonso n'a pas pu contrôler totalement sa voiture au moment de le dépasser, le forçant à s'écarter puis à sortir. Mais à la radio, Alonso a lui aussi raison car il le dit : « Felipe a fermé la porte, j'étais déjà à côté de lui. » Sur la vidéo depuis la Williams, Massa a vu Alonso mais a braqué quand même après un très léger écart, c'est lui qui est venu contre la McLaren et c'est peut-être cet élément qui a joué en faveur de l'Espagnol pour être gracié par la direction de course.

Analysons plus en profondeur. Après plusieurs tours bloqué derrière Sainz, Massa ne semblait pas pouvoir le doubler sauf peut-être dans les deux derniers tours quand Sainz aurait été à l'agonie. On peut voir ici que le Brésilien a perdu son mordant et malgré sa volonté d'afficher les meilleurs résultats avant de raccrocher son volant à la fin de la saison, les dépassements audacieux ne sont plus dans sa manche.

Dans l'autre monoplace, la mentalité du pilote est toute autre. A quelques mois les deux pilotes ont le même âge, mais l'Espagnol garde cette niaque et ce côté percutant en course que Massa semble avoir perdu. Alonso le dit lui-même après la course, après avoir évoqué le dépassement sur la Toro Rosso : « Avec Felipe c'était différent car la Williams est très rapide en ligne droite. Nous devions donc le dépasser dans les virages à faible vitesse, avec une attaque agressive, alors qu'avec la Toro Rosso ouvrir le DRS suffisait pour passer Carlos. » L'Espagnol reconnait donc la rugosité de sa manœuvre mais s'en défend et c'est tout à son honneur.

Que serait Fernando sans son âme de guerrier, ou plutôt de samouraï depuis son passage chez McLaren-Honda ? Le fougueux pilote garde cette envie de victoire et cette volonté affichée, utopique peut-être, de conquérir une troisième couronne mondiale plus de 10 ans après sa seconde obtenue en 2006. Si sa manœuvre a fait tiqué le camp Williams, il faut se rappeler qu'au moment où l'on reprochait à Max Verstappen ses manœuvres rugueuses, Alonso c'était rangé du côté du Néerlandais. Il ne faut donc pas s'attendre à beaucoup de tendresse en piste de la part de l'Espagnol.

A trois Grands Prix de la fin de sa carrière, Felipe Massa n'a plus beaucoup de cartes pour se défendre. Les aléas des saisons en F1 l'ont vu vice-champion malheureux en 2008 pour un point et miraculé de son accident en Hongrie en 2009 lorsqu'un ressort de la Brawn de Rubens Barrichello le frappait en plein tête. Gardé par Ferrari jusqu'en 2013, le Brésilien avait fatalement perdu en performances et la comparaison avec Alonso alors promu chez Ferrari depuis 2010 n'arrangea pas les choses. Avec le temps, le Brésilien ne se bat plus que pour des places dans le top 10 au championnat. Les performances de la Williams cette saison ne l'aident pas, mais là ne sont pas les seules causes. Valtteri Bottas compte 32 points de plus au championnat, preuve que la monoplace de Grove tient encore quelques promesses.

Massa est aujourd'hui bouté hors du top 10 au championnat, par justement, Alonso qui montre toute l'envie de performance que ne semble plus avoir le Brésilien, pourtant mieux équipé en terme de monoplace quand on voit les résultats de son coéquipier. On peut donc comprendre ce sursaut d'orgueil de Felipe Massa qui voit inévitablement la fin se rapprocher.
Partager
 Icon For Chat#6  3 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 26 Oct. 2016, 20:27

    Comment Massa n'a-t-il pas pu dépasser Sainz avec le DRS si cela était si facile selon Alonso et si, à l'entendre, la manoeuvre ne l'était pas vis-à-vis de la Williams ?


    Icon For Contact#1
    Profx, 26 Oct. 2016, 23:51

    ptre que le chassis william est trop bad pour permettre a massa de se rapprocher assez et que celui de la mclaren le permettait a alonso ... sinon meme si jen ai jamais ete fan d alonso, gg pour cette fin de gp tres exitante grace a lui


    Icon For Contact#1
    arnulf, 27 Oct. 2016, 12:45

    perso j ai toujours trouvé Massa passif il ne se bat jamais pour dépasser j ai déjà l'impression qu'il ne se bat plus depuis longtemps, sauf quelque rare coup d?éclat.


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top