Et Hamilton réalisa un rêve d'enfant...

Le vainqueur du Grand Prix du Brésil 2016 était clairement ému au micro des journalistes hier à Sao Paulo. Au-delà de la lutte toujours d'actualité face à Nico Rosberg, le toujours tenant du titre a pris de la hauteur sur ce contexte où chaque point compte...  Icon For Chat#6  7
Logo Mi mini
Rédigé par
Lewis Hamilton démonstratif après son tout premier succès à Interlagos
© Mercedes / Lewis Hamilton démonstratif après son tout premier succès à Interlagos
Lewis Hamilton aurait difficilement pu gagner un Grand Prix du Brésil plus exigeant en terme de conditions météorologiques ! Comme tous ses petits camarades, il n'aura guère été épargné par la pluie qui s'est abattue sans discontinuer sur le tracé d'Interlagos pendant les 71 tours. Fort heureusement pour lui sa pole acquise de justesse face à Rosberg s'est convertie en victoire. La première de sa carrière ici, pour sa dixième tentative déjà.

Ses premiers mots se sont tournés vers son idole, partagée avec tout le peuple brésilien, Ayrton Senna :«Cela a pris du temps mais l'attente en valait bien la peine, sans aucun doute, Je me rappelle avoir regardé Ayrton gagner ici en 1991. Je pensais alors : c'est ce que je veux faire un jour ! J'ai partagé son émotion, je peux maintenant comprendre ce qu'il a ressenti. C'était le 44e Grand Prix ici, donc c'est vraiment une victoire spéciale pour moi. Gagner devant cette foule... C'est un moment que je n'oublierai jamais, je ne parviens pas encore à réaliser que c'est arrivé. »

Le triple champion du monde a contrôlé tout du long cette course, entre-coupée de deux interruptions. Sans aucune erreur, il a rejoint l'arrivée en vainqueur, pour la 52e fois de sa carrière. Désormais, le voici seul deuxième dans le panthéon de la Formule 1, laissant de côté les 51 victoires d'Alain Prost. Il part seul à la chasse des 91 victoires de la référence absolue : Michael Schumacher. « C'est fou de grandir en regardant les Grands Prix dans son canapé en mangeant des sandwiches au bacon, pour arriver un jour à un plus grand nombre de victoires qu'Alain Prost ou Ayrton Senna, cela ne me paraît pas réel ! »

Plus posément, il est aussi revenu sur sa course en elle-même. Paradoxalement, il n'a guère semblé marqué par le scénario épique et haché de cette course : «C'est fou – toutes ces années ont été si difficiles pour moi ici. En fait, la victoire d'aujourd'hui fut l'une des plus faciles que j'ai remporté. Bien sur, avec ces conditions, j'aurais pu facilement faire une erreur. Mais j'étais généralement détendu aujourd'hui, j'ai gardé les choses sous contrôle. J'aime conduire sous la pluie ! Cela vient de mes années de course en Angleterre lorsque j'étais enfant.»

Marquée par deux drapeaux rouges, cette course fut placée un moment durant sous l'oeil de la critique. Même les pilotes n'ont pas semblé comprendre ces longues minutes d'attente. Le triple champion du monde n'était pas le dernier à réclamer que la meute fut lâchée : « Le premier drapeau rouge était compréhensible parce que des gens étaient sortis de la piste. Pour le deuxième, en revanche, la piste était prête pour les intermédiaires, la voiture de sécurité est restée dehors une éternité. C'était inutile de l'avoir en piste, nous aurions pu partir plus tôt. Mais la sécurité est primordiale, les commissaires l'ont certainement ressentis comme cela. »

Habile, le vainqueur de cette vingtième manche a su trouver les mots pour fédérer un peu plus l'équipe à sa cause : « Chaque week-end de course, nous essayons d'apporter un nouveau morceau d'histoire, nous avons prouvé que nous sommes la meilleure équipe de loin, dans chaque domaine. Notre hospitalité est la meilleure, notre nourriture est la meilleure, nos gars au garage sont les meilleurs, les gars à l'usine sont les meilleurs, nos voitures sont les meilleures... »

Maintenant, place à Abu Dhabi et au grand final de cette année 2016. Lewis Hamilton le sait, pour réaliser l'impossible et déposséder Rosberg de sa couronne, il faudra d'abord gagner, puis compter sur deux autres voitures supplémentaires intercalées (au moins) entre lui et l'Allemand. Dès lors, à la vue de la domination de Mercedes, il lui faudra également un soupçon de chance. Conclusion habile de l'ex-pilote Mclaren, qui se décharge d'ores et déjà de toute pression : « Tout ce que je peux faire est me concentrer et être costaud comme je l'ai été ces dernières courses. Si je fais ça, je sais dans mon cœur ce que j'aurai accompli cette année. »

De toute évidence, si Lewis Hamilton nous offre un récital à Abu Dhabi, il pourra quitter cette saison avec la sensation du devoir accompli. Rappelons que son abandon moteur de Sepang pèse très lourd dans la balance. En ajoutant cette victoire et une quatrième place pour Rosberg (au lieu de la troisième réellement décrochée), Hamilton compterait 380 points, Rosberg 364. Pourtant, c'est bel et bien Rosberg qui mène le vrai classement de ce championnat du monde, avec 12 points d'avance sur le Britannique. Mais les abandons sur casse mécanique font bel et bien partie du jeu impitoyable, qu'est celui de la Formule 1.

Dernières actus sur Bilan

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  7 commentaires

    Icon For Contact#1
    Inextremis, 14 Nov. 2016, 9:25

    Hamilton:+++sans les SC il aurait mis au moins 30sc à tout le monde. Verstappen: extra j'adore. Vettel: va finir par nous faire pitié le pauvre! Rosberg: petit bras pas très glorieux. Futur CDM au rabais. Ocon: future pointure. Perez: déjà une valeur sûre


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 14 Nov. 2016, 11:56

    @Inextremis Même si les soucis mécaniques font partie du sport automobile, mais c'est hallucinant de voir Nico réaliser 100 % de fiabilité et son voisin du garage que 70 % + une casse moteur pour la même voiture et technologie.... La différence de fiabilité est trop flagrante pour la même voiture et le même matériel, dit-on... Si Lewis ne gagne pas ce championnat, je souhaiterais de tout c?ur que cela soit sur un dernier souci mécanique pour résumer son misérable saison avec Mercedes.... Laisser Lewis se battre ces quatre dernières course avec une fiabilité sans faille curieusement, serait une vraie insulte, moquerie et manque du respect vis-à-vis du pilote et ses fans de la part de Mercedes... Pitoyable de voir le futur champion Nico conduire sans panache sous la pluie se faisant déposer par un jeune talent de 19 ans avec des c.o.u.i.l.l.es bien en place... Il a eu la chance de ne pas avoir en plus de Max, un Vettel ou Alonso à ses côtés sous la pluie.... Même si Vettel s'est fait déposer par Max au dessus du lot, mais Vettel reste quand même bon sous la pluie.... :p


    Icon For Contact#1
    GV27, 14 Nov. 2016, 12:59

    @Alinnhomaya, indéniable que Hamilton et Verstappen ont démontré tous leurs talents. Verstappen ayant doublé à tour de bras, dans votre logique tous les pilotes se faisant passer par un jeune de 19 ans sont des nazes?....Car Rosberg qui n'aime pas la pluie et est sous pression a malgré tout assuré sa place. Souhaité une casse mécanique pour voir son champion l'emporter, c'est pas fair play et dans ce cas devra-t-on dire qu'Hamilton gagnerait sans panache? Pour ma part je préfererai qu'il n'ait jamais de panne lui aussi et que la victoire finale soit sans polémiques. Pour la fiabilité, Vergne pourrait-t-il croire que Torro Rosso avait une préférence pour ses coéquipiers ? Pourtant a matériel identique, le nombre de problèmes ne l'était pas, est-ce pour autant qu'une polémique a existé? Objectivement ?


    Icon For Contact#1
    Peverell, 14 Nov. 2016, 13:36

    Que dire si ce n'est que Lewis prouve encore une fois qu'il est le meilleur pilote actuel sous la pluie/conditions changeantes. C'est dans des situations aussi périlleuses que l'on reconnait le talent à l'état brut. Verstappen et Lewis... deux pilotes hors normes. Le second ayant l'expérience en plus. Même s'il ne gagne pas le championnat, Hamilton aura réussi cette année un très bon bilan d'un point de vue statistique avec de beaux paliers franchis : nombre de victoires, poles, podiums, circuits au tableau de chasse... Titré ou pas, il rentrera encore un peu plus dans l'histoire de ce sport.


    Icon For Contact#1
    bozo, 14 Nov. 2016, 14:27

    Je suis abasourdi par le mépris affiché vis a vis de Rosberg. Je ne trouve pas qu'il soit un futur champion au rabais parce qu'il s'est contenté de la 2ème place sous une pluie diluvienne ou des gens comme Vettel appelaient à la fin de ce grand prix du Brésil dont on a compris qu'il a eu lieu jusqu'au bout à cause du fric des sponsors, des droits télé (dont ceux de canal +, le plus fan club d'Hamilton) il y a 25 on aurait arrêté la course bien avant mais c'était une autre époque où la sécurité (la vraie) celle qui épargne la vie des pilotes. Quant au fait d'être champion du monde avec moins de 10 points revoyez l'histoire de la formule 1 vous verrez qu'il s'agit d'un cas fréquent et que certains qui n'ont été champions qu'une fois avec un écart minime sont encore célèbres. Il n'y a aucune honte, ni disgrâce à être calculateur pour être champion du monde. C'est le contraire qui est stupide notamment vis à vis de l'écurie. Que de préjugés et de raisonnements simplistes.


    Icon For Contact#1
    Alinnhomaya, 14 Nov. 2016, 15:06

    @ GV27, Rosberg doit sa deuxième place à la stratégie ratée de Red Bull et non à sa manière de gérer la course, c'est tout... Je sais que les soucis mécaniques font partie de ce sport, mais bon ! 100 % de fiabilité pour l'un et presque 70 % + une casse moteur pour l'autre avec le même matériel et technologie, il y a de quoi à se poser la question, vu que curieusement depuis l'annonce de l'équité entre les deux pilotes après la casse de Lewis en Malaisie, tout fonctionne à merveille les deux côtés... Je ne parle pas du complot mais c'est interpellant quand même... Raison pour laquelle, je souhaiterais ironiquement que s'il s'avère que Lewis perd le championnat à Abu-Dhabi, alors que ça soit sur un soucis mécanique, vu qu'il en a eu beaucoup cette saison... Mercedes laisse Lewis se battre comme un lion tout en sachant qu'au final, Nico serait leur champion... Où était cette équité bien avant ??? ce n'est pas un problème de faire 2 ou 3ième avec une Mercedes..... Nico ne doit pas se faire de gros souci, surtout si Max n'est pas dans ses rétroviseurs.... XD XD


    Icon For Contact#1
    Volotea, 14 Nov. 2016, 16:54

    @bozo Libre à toi de penser que Rosberg est un grand champion. Sur l'ensemble de sa carrière ya pas photo avec Hamilton. Sur cette saison on voit bien qu'Hamilton est très souvent un ton au dessus. Hier c'était flagrant, avec la même auto, les même pneus, Hamilton lui colle un wagon. Le pire c'est qu'Hamilton avait l'air très décontracté et pas du tout stressé par ces conditions alors que Rosberg était tout le temps sur un fil. C'est vrai que Rosberg a déjà battu Hamilton mais le contraire est plus souvent vrai. On peut donc considérer Rosberg comme un champion à l'économie, ce qui n'est pas lui faire injure.


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut