Le Grand Prix de Malaisie ne sera plus au calendrier après 2018

Le Grand Prix de Malaisie ne sera plus au calendrier après 2018

Selon le ministre du tourisme et de la culture malaisien, Nazri Abdul Aziz, le circuit de Sepang n’accueillera plus la F1 après 2018, soit à la fin du contrat en cours.  Icon For Chat#6  8

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Le rideau tombera sur Sepang en 2018
© McLaren - Le rideau tombera sur Sepang en 2018
La prolongation du contrat qui lie le circuit malaisien de Sepang et la Formule 1 avait été remise en cause après une réunion entre les actionnaires et le ministère Malaisien des finances. La baisse de la fréquentation du circuit, le prix du plateau de plus en plus élevé et des audiences en berne ont donné le coup de grâce au futur de Sepang au calendrier après 2018.

Le ministre du tourisme et de la culture Malaisienne, Nazri Abdul Aziz, annonce aujourd’hui que l’étape malaisienne n’aura plus lieu après 2018 compte tenu des coûts trop élevés et de l'attractivité limitée de la course selon lui : « L’actuel accord est de 2016 à 2018 donc une fois que ce sera terminé, il n'y aura plus de Grand Prix. La fréquentation pour la F1 est en baisse et il y a moins d'intérêt pour cela maintenant. » précise-t-il.

Le ministre chiffre même les dépenses engendrées : « Nous dépensons 64 millions d’Euros par an, le coût d’accueil de la F1 a été multiplié par dix par rapport à la première fois qu’elle est venue. »

Dans les faits la manche asiatique se tiendra donc encore en 2017 et 2018 pour la dernière fois, le contrat ne sera pas prolongé au-delà.

Rappelons qu’il y a quelques semaines le ministre de la Jeunesse et des sports, Khairy Jamaluddin, avait déjà déclaré que la F1 était trop chère en vue de son attrait par rapport à la course de Moto GP. En effet, la manche de la catégorie reine des deux roues est bien plus fréquentée et coûte bien moins cher à organiser.

Le circuit de Sepang est apparu la première fois au calendrier en 1999 et fût le théâtre de courses mouvementées surtout grâce aux conditions extrêmes que réserve le circuit.

Il y a quelques jours Bernie Ecclestone avait déjà émis des doutes sur le futur des Grands Prix de Singapour et d’Allemagne. Avec la situation financière compliquée des Grands Prix d'Italie et d'Angleterre, le calendrier pourrait évoluer rapidement dans les années à venir.
Partager cet article
 Icon For Chat#6  8 commentaires

    Icon For Contact#1
    Nicolas, 21 Nov. 2016, 20:45

    L'info que tout le monde attend, c'est pourquoi le coût a été multiplié par dix ? Bizarrement, à chaque fois que quelqu'un parle de réduction des coûts en F1, ceux-ci augmentent subitement. Dans le même temps, les entrées sur les circuits diminuent, le nombre de téléspectateurs diminue, mais les bénéfices de la F1 augmentent. Alors, à qui profite le crime ? On ne peut que saluer la sage décision des autorités Malaises de se retirer avant d'être en difficulté et d'expliquer bien net que l'offre et la demande ne correspondent plus. Liberty Media a de quoi s'inquiéter, la vente de la F1 a eu lieu juste avant que ça commence à se craqueler, la rupture de la bulle financière de la F1 devient de plus en plus plausible.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 22 Nov. 2016, 5:49

    Nicolas@, j'ai le sentiment que la diminution des coûts se cantonne à l'exploitation des voitures, au sens large du terme. A se demander si elle ne sert pas à autoriser les "autorités" à s'adjuger un argent qu'elle n'a plus à reverser aux équipes. Plus sérieusement, il est éventuellement possible qu'Ecclestone et consorts s'appuient sur une intendance et une logistique en hausse constante (frais de transport, par exemple) pour justifier la facture... jusqu'à ce que les "clients" renoncent en majorité. Rappelez-vous la formule de Coluche : "tant qu'ils trouvent des cons pour payer..."


    Icon For Contact#1
    AP01, 22 Nov. 2016, 6:50

    @Nicolas, "Alors, à qui profite le crime ?" Cela mettrait sur la piste du (ou des) coupable(s). Mais ceux-ci sont bien connus pourtant : ils se nomment Ecclestone et CVC (ainsi que les autres actionnaires). Mais, même quand les preuves sont accablantes, certains veulent toujours accuser quelqu'un d'autre... Je pense que vous partagez mon avis ? Sinon, attention, aux dernières nouvelles, la vente à Liberty Media n'est toujours pas actée. Une surprise n'est donc toujours pas à exclure... @Aifaim, Je crois que les cours du café ont augmenté de 10% ces derniers mois. Cela explique sans doute les difficultés de la FOM et la multiplication des droits d'organisation pour les organisateurs de GP... D'ailleurs il se dit que Bernie s'inquièterait avec l'hiver qui approche. Il ne sait pas s'il ne devra pas aller se fournir aux Restos du Coeur car les 3.2 milliards de £ qu'il a sur ses comptes (et autres) ne le mettent pas à l'abri de la précarité ! Il se dit qu'il ambitionne donc de multiplier encore par 10 les droits pour les promoteurs ainsi que de ne plus vendre les droits TV en-dessous de 100M€par an. Faut pas déconner quand même ? La F1, c'est l'élite du sport auto et, surtout, un moyen de s'en sortir pas trop mal quand on est petit, méchant, et cynique...


    Icon For Contact#1
    casper, 22 Nov. 2016, 10:39

    je serai presque d'accord avec vous à un détail près : le grigou aurait pu à de multiples reprises vendre sa participation personnelle et ne l'a jamais fait. Autrement dit une course qui s'efface avec un gouvernement rationnel ne signifie pas du tout la fin : il y aura bien d'autres mégalo riches à vouloir s'offrir un grand prix, les paillettes et les étoiles qui brillent. par contre il faut évidemment s'attendre à voir les courses organisées de plus en plus dans des pays au pouvoir assez mégalo avec des ressources en matières premières élevées au tourisme naissant....


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 22 Nov. 2016, 11:55

    casper@, je suis persuadé que cela n'aura qu'un temps. Ecclestone a du mal à trouver de nouveaux sites aptes à répondre aux critères de la F1. Bien sûr, il y aura de quoi bâtir une saison pendant encore au moins une dizaine d'années mais les spectateurs, les équipes, les media auront-ils la même envie ? Il faut rendre à Bernie Ecclestone ce qui ne peut lui être enlevé : Sa passion pour la Formule 1. Il aura des difficultés à lâcher totalement les rênes.


    Icon For Contact#1
    AP01, 22 Nov. 2016, 13:18

    Je doute que la F1 soit toujours une passion pour Bernie... Sa vrai passion, c'est plus certainement la montagne d'or qu'elle lui rapporte depuis des décennies et un égo démesuré qui cadre parfaitement avec le milieu de la F1. Sans elle il sait sans doute que ses jours seront comptés. La seule qualité remarquable que je lui connais est son intelligence et d'avoir toute sa tête à son âge ! C'est assez fabuleux d'avoir des gens de 86 ans qui semblent en avoir 50 intellectuellement (voir moins) et à peine plus physiquement.


    Icon For Contact#1
    Nicolas, 22 Nov. 2016, 19:11

    L'Oncle Bernie a oublié un des principes fondamentaux du commerce qui est qu'il ne faut pas détruire la ressource. Or, la vision à court terme à sens unique se fait au détriment des partenaires qui finissent par devoir se désengager. Pour ces derniers, la vie continue avec les autres disciplines, ce qui signifie que le problème ne vient pas d'eux, mais de la F1. Il est évident que tant que ça rapporte, il n'y a aucune raison de vendre ses parts. Mais si la F1 est en cours de vente à Liberty Media, c'est que les vendeurs ont leurs raisons et celles-ci semble être qu'ils ont fini de piller et estiment devoir s'en débarrasser pendant qu'il est encore temps. Le coup de force est de faire une telle plus-value sur un système auto-destructeur. LM n'aura pas autant de marge de man?uvre et devra remanier la gouvernance pour que ça ne leur claque pas entre les pattes. Ce qui est alarmant, c'est qu'à chaque retrait, les raisons invoqués sont les mêmes: trop cher, pas assez de retour. Un commerçant qui entend ça et ne change rien n'a rien compris ou ne s'intéresse pas à la durabilité de son business. Et il ne faut pas attendre d'un homme dont la vie est bien entamée qu'il se soucie de ce qu'il adviendra dans 20 ans ou plus. Ça laisse la place à des dérives qui se sont malheureusement produites et se traduisent par des désengagements parfois durs. Tout cela est parfaitement contradictoire avec l'ambition de la F1 et c'est ce que les nouvelles destinations ne sauront accepter bien longtemps si ça retourne contre elles. Une défaillance, ça se comprend, mais quand le son de cloche est le même en plusieurs endroits en même temps, il faudrait s'en inquiéter.


    Icon For Contact#1
    arno, 23 Nov. 2016, 19:42

    La FOM a vraiment du mal a trouvé des circuits : Bakou Sotchi Austin Inde Corée du Sud Abu Dhabi Singapore Valence Turquie Shanghai Barhein Indianapolis comme nouveau tracé depuis 2000 et le calendrier compte 25% de date en plus.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon