Rosberg vs Hamilton : la paix des braves, avant le combat final !

La dernière conférence de presse d'avant-course de cette saison 2016 s'est déroulée ce Jeudi à Abu Dhabi. Retour sur les déclarations des deux protagonistes à la victoire finale.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Échanges de bons procédés ce Jeudi au moment de la traditionnelle conférence de presse à Abu Dhabi...
© Mercedes / Échanges de bons procédés ce Jeudi au moment de la traditionnelle conférence de presse à Abu Dhabi...
Une fois n'est pas coutume, la traditionnelle réunion du Jeudi s'est déroulée en deux parties. Une première partie a rassemblé les deux futurs retraités : Jenson Button et Felipe Massa. Avec eux, Max Verstappen et Felipe Nasr étaient au rendez-vous ainsi que Kimi Raikkonen. Mais c'est bel et bien la deuxième partie de cette conférence qui nous intéresse ici.

Exceptionnellement, Nico Rosberg et Lewis Hamilton étaient placé, seuls, au centre de la mêlée ;devant les journalistes présents dans la péninsule arabique. L'occasion d'immortaliser par quelques clichés ce moment où les deux pilotes Mercedes sont encore en course pour l'obtention du titre 2016 des pilotes.


Dés lors, il était intéressant d'écouter les paroles et d'observer le body-language des deux candidats à la victoire finale.

Nico Rosberg se veut avant tout relax... et offensif !

À tout seigneur, tout honneur, la parole fut d'abord donnée à Nico Rosberg, l'homme en position de force. Avec 367 points au compteur et surtout, ses 12 points d'écart sur Lewis Hamilton, le rêve est atteignable. Alors, le stress monte t-il chez l'ex-pilote Williams ? Pour lui, le passé est avant tout un atout.
«L'expérience de 2014 m'aide véritablement. Je me sens plus détendu avant cette finale que je ne l'avais été alors. »
Faut t-il le rappeler, Nico Rosberg avait déjà joué le titre de champion du monde face à son équipier. Mais à l'époque, il était le chasseur et non le chassé : il comptait alors 17 points de retard, dans une situation il faut le dire où les points furent doublés lors de la dernière course. En pole le samedi, il avait été peu à peu lâché par sa monoplace le dimanche, en proie à une perte de puissance progressive.

Alors, une telle situation pourrait t-elle cette fois arriver à Lewis Hamilton ?
Quoi qu'il en soit, l'Allemand veut avant tout penser à sa propre performance.
«Je suis avant tout concentré sur moi ce week-end. Je suis pleinement rivé sur le travail à faire. » Avec 9 victoires à la clé, le numéro 6 réalise en fait sa meilleure saison personnelle(5 victoires en 2014, 6 en 2015, avec deux courses en moins au menu il est vrai).
Malgré cela, il semble manquer un petit quelque chose pour légitimer pleinement le sacre de Nico Rosberg. Même si il montra notamment une belle résistance à Singapour, avec un arrêt en moins que Daniel Ricciardo, qui termina dans ses échappements.
«Singapour fut un vrai moment fort pour moi cette saison. C'est vraiment une course que je regarderai avec affection quand tout sera fini. »

Mais de toute évidence, si Nico Rosberg apparaît plus calculateur que spectaculaire en piste, il sera là pour faire le spectacle à Abu Dhabi. Après tout, la meilleure solution pour ne pas gamberger est bien de remporter la course du coucher du soleil.
« Je suis ici pour gagner, je sais que j'ai la voiture pour gagner, c'est donc mon objectif !
Le plus important dans cette situation est de réaliser la meilleure performance possible. Il faut que je reste simple et ne pas commencer à ce qu'il pourrait se passer si... »


Le relativisme de Lewis Hamilton

Il y a deux ans, presque jour pour jour, le pilote britannique décrochait son deuxième titre de champion du monde de Formule 1, le premier pour le compte de Mercedes. Cette année, le décor ne change pas mais le contexte varie radicalement : Lewis Hamilton n'a pas son destin entre ses mains pour décrocher le Graal.
Pour assister au quatrième titre personnel du pilote formé par Mclaren, il faudra espérer un renversement de situation. Le premier cas de figure – le plus évident- serait une victoire d'Hamilton combinée à un podium des deux pilotes Red Bull. Repoussé en quatrième position, Rosberg serait alors dépossédé de la tête, à son profit !
Mais au-delà des cas de figure voire des nombreuses avaries rencontrées par le numéro 44 cette saison : il faudra attaquer sur la piste des Émirats Arabes Unis.
« Si je suis devant, je veux être le plus loin possible. En général, il n'y a pas d'autre tactique qui me vient à l'esprit, peu importe la situation.
Mais mon unique but ce week-end est de gagner la course. »


Paradoxalement, la difficulté et l'adversité révèle aussi les grands champions. Pour Hamilton, cette année n'a pas été de tout repos : la casse moteur du Grand Prix de Malaisie est l'exemple fort de sa saison.
« 2016 n'a pas été une année superbe pour moi mais il y a eu quand même des choses positives ! Cela me montre aussi que tout peut arriver.  »

Avec 25 points perdus et plus encore (les 3 points supplémentaires qu'aurait perdu Rosberg en glissant de la troisième à la quatrième place), l'exemple de Sepang montre bien que les questions des journalistes seraient différentes à Abu Dhabi ce Jeudi, si les choses avaient tournées dans le bon sens.
Mais le numéro 44 a pris avant tout de la hauteur sur son sort :
« Il y a eu des moments dans cette saison où j'étais tellement loin que je pensais que c'était impossible. Je suis fier de la façon dont me je suis battu. J'ai beaucoup appris et j'ai aussi grandi cette année. »

« C'est important pour moi de me rappeler les courses négatives : cela aide à profiter des victoires. Il y en a eu quelques unes cette saison... »
En effet, même si Hamilton voit pour la première fois en Formule 1 son équipier s'emparer du titre, il lui restera quelques bons souvenirs. Le Britannique a atteint son cap fétiche des 44 victoires à Monaco fin Mai, avec une météo dantesque et pluvieuse...
« Mon moment fort pour moi a été Monaco. Gagner là-bas avec ces conditions... »
Ainsi, Hamilton le promet : si il ne renverse pas la vapeur à Abu Dhabi, il ne passera pas son hiver à ruminer les tracas de cette année 2016
« Quand arrivera la fin de cette saison, je regarderai vers l'avant. Je ne veux pas m’appesantir sur le passé. »

"L'entente cordiale"

Au-delà de l'enjeu qui a monopolisé les questions, les journalistes en ont aussi profité pour évoquer l'état de leur relation, alors que les deux pilotes concourent pour la troisième année consécutive tout en haut de la Formule 1.
Et (étonnamment?), malgré les crashs, malgré la rivalité pesante, les deux pilotes se sont échangés diverses amabilités !
En challenger, Lewis Hamilton a enterré la hache de guerre pour vanter Nico Rosberg et leur association !
«Nous avons eu une relation géniale quand nous étions adolescents. La vie est désormais différente mais nous avons plein de bons moments ensemble.
Nous avons eu des hauts et des bas depuis, mais nous avons su les gérer. Je suis fier de lui et ravi pour lui et sa famille. »




Même son de cloche pour Nico Rosberg, qui a pourtant passé deux années à subir la domination de l'Anglais. Alors qu'il n'est plus à quelques encablures de s'offrir une place au soleil, il a malgré tout préféré ne pas s'attirer les foudres d'une déclaration choc.
« Nous avons encore le même respect mutuel qu'au début de notre carrière. J'ai beaucoup de respect pour Lewis à l'intérieur et à l'extérieur de la voiture.  »

Ainsi, ces propos paraissent bien étonnants après le combat psychologique mené entre les deux hommes. Pas plus tard que cette année, Rosberg et Hamilton se sont accroché en piste, à Barcelone mais surtout à Spielberg, dans le dernier tour du Grand Prix d'Autriche. Mais l'encadrement de Mercedes n'aurait-il pas mis son grain de sel, en passant le message à ses deux pilotes de se battre, avant tout dans le respect des règles, sur et en dehors de la piste ? Il en va là de l'image de la firme de Brackley et plus généralement de la firme à l'Etoile.

Alors, le fils de Keke Rosberg parviendra t-il à devenir le 33e pilote sacré Champion du Monde ?
Ou Lewis Hamilton réalisera t-il l'impossible : reprendre la couronne au crépuscule de la saison 2016 ? Réponse ce Dimanche sous les coups de 15h30, heure française...
Partager

Conférence de presse

Plus d'actualités
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités F1

    Toutes les actualités F1
    Top