Présenté en grande pompe, le Grand Prix de France en 2018 aura bien lieu !

Nous en savons désormais plus sur le projet du Grand Prix de France au Castellet ! Une conférence de presse a été donnée cet après-midi depuis le siège de l'Automobile Club de France. En voici les moments forts...  Icon For Chat#6  16
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Le Paul Ricard ne sera plus seulement une piste d'essais
© MotorsInside / Le Paul Ricard ne sera plus seulement une piste d'essais
L'attente était grande, à la hauteur de l’événement. Confirmé d'entrée par Mr Christian Estrosi la Formule 1 est bel et bien de retour en France, après 10 longues années de traversée du désert ! Prenant le premier la parole, le président de la région PACA a d'emblée planté le décor face aux journalistes présents, dont MotorsInside.com faisait partie : « Mesdames et Messieurs, je vous annonce définitivement le retour du Grand prix de France de Formule 1, dès l’été 2018, en Provence Alpes-Côte d'Azur, dans le Var, sur le circuit du Castellet ! Oui, après 10 ans d’absence, le Grand prix aura lieu sur le circuit Paul Ricard. C’est une victoire immense pour les hommes de volonté qui ont permis ce succès. »


Bernie a dit oui !

Au-delà de l'information, cette grande réunion publique a permis de révéler au grand jour un secret bien gardé. Après de multiples tentatives, le projet semble cette fois sur les bons rails. Rappelons ici que le Grand Prix de France a déjà failli revenir au Paul-Ricard, dès 2012. A l'époque, le changement de majorité présidentielle a été fatal aux ambitions du comité d'organisation. Faute de financement de la part du gouvernement socialiste, la course n'avait pu être inscrite au calendrier.

Lassé par toutes ces projets ratés, Bernie Ecclestone n'avait pourtant pas été tendre au sujet de la relation France/Formule 1. Le chef exécutif du Formula One Group déclarait à ce sujet en 2015 qu'il « n'y a pas de bon circuit en France ». Mais signe du destin, il affirmait déjà que « la France pourrait obtenir le soutien nécessaire pour organiser à nouveau une course » , en dehors de Magny-Cours, « un site qui n'intéresse personne ». Dés lors, le circuit varois montait en première ligne face à son grand rival de la Nièvre.

Cette fois, l'ex-maire de la ville de Nice l'assure, les négociations ont été un succès pour le circuit azuréen ! Mené par une équipe composée notamment d'Eric Boullier, cette nouvelle récompense un travail de longue haleine : «Cela fait un an que nous négocions. Cela ne fait que quelques jours que les choses sont acquises, que j’ai pu trouver un accord avec les promoteurs internationaux de la Formule 1. Le 16 novembre dernier, à Genève, je me rendais au siège de la FIA pour rencontrer Bernie Ecclestone. J’ai compris à l’issue de cette ultime phase de discussion, que nous avions gagné. C’était clair dans sa poignée de main, dans son regard. »

Deux semaines plus tard, le but était atteint : « Mercredi 30 novembre dernier, je recevais la lettre d’engagement de la FOM. Après avoir fait travailler nos juristes et mon équipe rapprochée toute la nuit, je les en remercie, nous avons pu finaliser la lettre d’engagement de la Région jeudi 1er décembre. »

Une opération bien ficelée sur le plan économique

Sur cette question épineuse, l'organisation paraît presque actée. Une certitude existe : le Grand Prix ne sera pas dépendant des subventions de l'Etat. Mr Estrosi a rappelé à ce titre que « le Conseil Départemental du Var sera l'actionnaire majoritaire de ce projet. Les collectivités territoriales et la Chambre de commerce et d’industrie du Var y apporteront aux alentours de 14 millions d’euros. Ce GIP (groupement d'intérêt public) disposera d’une garantie bancaire, assurant une sécurisation financière de l’ensemble du dispositif. » En appui, des grands groupes français comme Renault ou Total seront même dans l'aspiration du projet.

Le président de la région PACA attend en fait beaucoup de ce Grand Prix de France, notamment sur le plan local : « La région PACA compte sur son territoire, sur son circuit. Un circuit qui a fait bien des efforts et des investissements pour se mettre à niveau de la F1 sur la scène internationale. »

Il faut ici bien comprendre que ce projet vise avant tout une dynamique régionale, qui va drainer toute la région PACA sur le plan économique et social.
Face aux questions des journalistes, l'ex-pilote de moto l'a même assuré : « Le Grand Prix de France sera rentable économiquement. La tenue du Grand Prix représente un budget annuel d’environ 30 millions d’euros avec 16 millions d’euros de recettes directes et 14 millions de subventions publiques. Les retombées économiques totales sont évaluées
à 65 millions € par Grand Prix pour la région. »


Quelle capacité d'accueil ?

Interrogé sur l'affluence possible, les fans seront visiblement satisfaits : 65 000 à 75 000 spectateurs sont attendus pour ce Grand Prix de France. Et le comité d'organisation l'assure : les tarifs de la billetterie seront « ouverts au grand public ».

Du côté du calendrier, la rumeur a bien été confirmée : la course se déroulera à la fin de l'été, un moment-clé du tourisme, dans une région qui attire 12 millions de touristes par an. Et que les fans se rassurent : les infrastructures hôtelières et les voies de communication seront faire face à l'affluence massive. Rappelons d'ailleurs que le circuit du Castellet dispose d'une bonne expérience récente, avec l'organisation en 2015 et en 2016 du Bol d'Or Moto, qui a attiré une affluence similaire à celle attendue pour la Formule 1.
Pour Monsieur Hubert Falco, sénateur et maire de la ville de Toulon, il n'y a donc aucune inquiétude à avoir quant à l'efficacité du logement des spectateurs et acteurs de la course :
« Le Var est le premier département touristique de France. À Toulon, nous avons récemment accueilli 400 000 personnes dans le cadre de l'America's Cup World Series (la compétition préliminaire à l'America's Cup de voile, disputé en 2017). Je ne pense pas que nous rencontrerons des problèmes pour accueillir les spectateurs dans le cadre du Grand Prix de France ! »

Néanmoins, il restera à ce nouveau Grand Prix de France à se faire une place entre le Grand Prix de Belgique et celui d'Italie, disputés traditionnellement à cette époque. Mais dans le même temps, rappelons que d'autres rumeurs circulent sur un possible retrait de la Malaisie, à l'orée de la saison 2017.

Enfin, sur le plan technique, les puristes devraient être ravis : la version du circuit proposé se rapprocherait fortement de la version longue de 5,810 kilomètres utilisé entre 1971 et 1985. Même si la confirmation sera apportée dans les mois à venir, une chose est sûre : nous avons hâte de retrouver les pilotes de la catégorie reine attaquer à toute vitesse la courbe de Signes, emblème mythique du circuit du Castellet !

Extrait du Jeux F1 2013
Partager
 Icon For Chat#6  16 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 6 Dec. 2016, 8:00

    La "garantie bancaire" rapidement évoquée nécessitera une explication détaillée quant à ses cautions. On prend acte des améliorations des accès même si la démonstration n'est pas totalement convaincante : faire accéder plusieurs dizaines de milliers de motos et autant de voitures n'est pas vraiment la même chose. Tout a évolué depuis la dernière organisation ? tant mieux, alors. Ce qui semble acquis, c'est que l'Etat est hors jeu puisque le tour de table implique les autorités locales et des industriels. Mais il faudra tenir cinq ans. Au fait, combien se déplaceront parmi les "usagers" de Motors Inside ?


    Icon For Contact#1
    Supervroum, 6 Dec. 2016, 10:30

    @Aifaim, et à tous :) "Au fait, combien se déplaceront parmi les "usagers" de Motors Inside ?" Ce qui pourrait être vraiment sympa, c'est d'organiser un groupe "Motorinside", j'avoue que même malgré des divergences d'opinions ou d'expressions de chacun ici (c'est d'ailleurs pour moi le plus intéressant !) je serais vraiment ravis de partager un WE entre passionés Faire nos pronostiques, parler de la course, refaire la course, et pourquoi pas le monde !! ^^ j'avoue que c'est une idée qui pourrait à mes yeux en tout cas, être sympa, le tout en bon esprit bien sûr !! Qu'en pense les participants de ce forum ? :)


    Icon For Contact#1
    PtitTogo, 7 Dec. 2016, 7:02

    à priori je serais partant


    Icon For Contact#1
    Centredelafrance, 7 Dec. 2016, 19:03

    Dans cette région: il y aura 4 GP de F1: Monaco, Monza, Barcelone et Le Castelet. Nous, au centre de la France, on pue de la gueule. Pourtant Magnycours est déjà au top côté piste et accès. Il n'y a plus rien à financer. Comment la région PACA peut-elle financer notamment les accès?.........


    Icon For Contact#1
    arno, 7 Dec. 2016, 20:01

    @Centredelafrance Magny-Cours est la plus triste piste sur laquelle c'est courue le GP de France. Niveau accès à Magny-Cours il y a la N7 et basta il y a même pas une autoroute, et niveau hôtellerie la campagne nivernaise c'est la misère absolue. Pour aller au Castelet au moins il y a l'autoroute vous avez les capacités hôtelières de Marseille et Toulon, et il faut prendre son mal en patience aussi bien que pour se rendre à Magny-Cours. Magny-cours c'était juste le délire de Mitterrand pour faire plaisir à Bérégovoy.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 7 Dec. 2016, 20:24

    CentredelaFrance@, ne vous plaignez pas trop : Vous aurez moins de route à faire pour vous rendre au Castellet que les Bretons, les gens du Nord ou les Alsaciens... On ne peut pas dire qu'il n'y a pas eu de tentative de faire revenir la F1 dans votre (belle) région. Apparemment, cela a échoué. Il faudrait en analyser les raisons. De toute façon, il y a six ans pour peaufiner une alternative au circuit Paul-Ricard. Vos édiles auront à prendre leurs responsabilités en fonction des choix et des besoins locaux. Que la Région PACA ait les moyens d'investir 14 millions me laisse rêveur voire envieux sauf si je devais payer mes impôts là-bas ! Cela dit, disposer d'un circuit non loin de chez soi, avec des courses de qualité régulièrement organisées, c'est sympa. Il n'y a pas que la F1 dans la vie d'autant qu'elle et son public sont ingrats : Dès le lundi, tout le monde se tourne vers la course suivante.


    Icon For Contact#1
    Grand tout sec, 7 Dec. 2016, 23:02

    Supervroum C'est tentant comme proposition. Pourquoi pas Je suis ravi d'un retour du Grand prix de France qui n'aurait jamais dût se retirer. En plus un retour qui a été retardé de 5 longues années merci à Valerie Fourneyon pour avoir tout foutu en l'air dès son arrivée au ministère des sports. Cependant je trouve regrettable qu'on le fasse qu'au Castellet. J'aurai vraiment préféré une année Paul Ricard une année Magny-Cours. Il faudra sérieusement y penser dans les années à venir.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Dec. 2016, 5:50

    Grand Tout Sec@, l'alternance du site n'est pas viable et même l'Allemagne n'a pu faire perdurer cette biennale au point d'acculer le Nurburgring à la ruine. Et encore, Hockenheim malgré ses infrastructures ne souhaite pas recevoir la F1 tous les ans faute de soutien externe. On voit où cela a mené pour 2017. Il me semble d'ailleurs que nulle part dans le monde cette pratique est en cours. Les Etats-Unis pourraient à la rigueur se le permettre pour des raisons géographiques évidentes, mais c'est tout. Si le montage financier du futur Grand Prix de France est planifié sur cinq ans, c'est que les investissements ne s'amortissent pas à très court terme. Sinon, l'opération aurait pu être tentée sur un an, à titre d'essai, juste pour voir ce que cela peut donner au niveau des retombées financières sur la région. Le problème est récurrent pour toutes les manifestations susceptibles de drainer beaucoup de monde sur un laps de temps très court. Que fait ou fera-t-on des infrastructures mises en place le reste du temps ? Si d'autres évènements ont lieu dans le secteur, c'est jouable sinon, la rentabilité est plus aléatoire : Sur du long terme, on prévoit des installations pérennes, sur du moyen terme on peut investir dans des structures démontables, sur du court terme, il faut louer. Il est certainement plus aisé dans une région méditerranéenne touristique une grande partie de l'année, densément peuplée qui plus est, de planifier ce type d'opération Nevers/Magny-Cours n'a pas un potentiel aussi important et nécessite l'entente de trois régions du fait de sa position géographique (Centre, Bourgogne - FrancheComté et Rhône-Alpes).


    Icon For Contact#1
    Nicolas, 8 Dec. 2016, 6:44

    @arno Magny-Cours est peut-être un no-man's land, mais on ne peut pas dire qu'il n'y a pas eu d'efforts de faits pour la desserte de la région. en venant de la Capitale, l'A77 facilite grandement le trajet. Certes, pas jusqu'aux portes du circuit, mais c'est la route la plus tranquille que j'ai emprunté (en dehors des jours de course moto). Venant du sud, la N7 présente de nombreux tronçons en "voie rapide", avec jonctions sur la RCEA et l'A89. Des aménagement sont toujours en cours ou prévus, qui conduiront probablement à l'élargissement un jour. Peut-être pas l'idéal, mais on ne peut pas dire qu'il n'y a rien pour l'accès... Le problème de l'hôtellerie, c'est qu'au milieu de nulle part, il ne se passe rien. Pas d'autre mode de transport susceptible d'amener des passagers en transit, pas de centre d'activité. Aucun intérêt économique pour y implanter des hôtels de luxe. Les retombées économiques sont automatiquement très faibles et ne peuvent lutter contre le potentiel du Castellet. Erreur stratégique au départ... Je reste cependant circonspect quant au montage financier et aux retombées économiques. Tout cela est bien trop politique pour que j'y fasse confiance ! La réaction de Thierry Braillard montre bien l'ambiance politicienne de cette affaire. Beuaaark. A part ça, l'idée d'une rencontre sur place est intéressante, mais ne devrait pas se limiter au castellet, pour ceux qui ont la possibilité d'aller ailleurs aussi. En tout cas, un peut tôt pour planifier quoi que ce soit...


    Icon For Contact#1
    AP01, 8 Dec. 2016, 8:54

    "Que la Région PACA ait les moyens d'investir 14 millions me laisse rêveur voire envieux sauf si je devais payer mes impôts là-bas !" Là, je suis totalement d'accord avec @Aifaim. Je suis de la région limitrophe et que l'argent du contribuable soit mis dans l'organisation d'un GP, dont on sait qu'aucun n'est rentable ou presque, montre une nouvelle fois que les gens qui dirigent ce pays ne sont que des affairistes sans le moindre respect pour le peuple. Il n'y avait qu'à organiser un référendum local pour savoir si les gens voulaient payer, ou pas, pour un sport qui n'intéresse quand même pas une majorité de français... Il ne fallait pas attendre autre chose d'Estrosi et de sa bande... Sinon, pour une fois je vais faire dans la demie-mesure : Magny-Cours c'était... nul ! C'était un cadeau de Mitterrand, là c'est aussi un cadeau en remerciement d'un autre évènement savamment organisé...


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Dec. 2016, 9:08

    Je ne reproche pas à PACA d'investir pour ramener la F1 au Castellet s'ils en ont les moyens - et je n'ai pas l'intention d'éplucher les budgets concernés. Si j'habitais les lieux, il en irait autrement. Quand un évènement est bien géré, il n'y a pas de problème. Habitant les Pays de Loire, les 24 Heures du Mans me concernent. Les énormes investissements consentis au fil du temps ont porté leurs fruits. J'espère qu'il en sera de même pour la F1 au Castellet mais, sans en avoir tous les tenants et aboutissants, j'attendrai le bilan pour juger du bien-fondé de l'opération.


    Icon For Contact#1
    AP01, 8 Dec. 2016, 13:15

    Voilà ce qui risque d'arriver au GP de France : http://www.actuf1.com/article/161733 Et que ceux qui pensent qu'en cas de déficit, seul la région PACA paiera, ils sont bien naïfs ama.


    Icon For Contact#1
    casper, 8 Dec. 2016, 14:33

    @Aifaim, si l'investissement est effectivement celui annoncé c'est une paille dans le budget PACA, de fait dénoncer une gabegie ici ne peut pas se faire sans démonter l'ultra majorité du budget. Pour ma part je suis surpris des "faibles" montants en jeu, surpris aussi qu'il faille graisser la patte de 50 patate à bernie si on est pétrodollar et que de 15 si on est français. bref pour l'instant je suis dubitatif sur la réalité des chiffres avancés, s'ils peuvent avoir un bon effet en année 1, cela tiendra il la durée ?


    Icon For Contact#1
    Profx, 8 Dec. 2016, 17:31

    casper et si tu est monégasque tu paye la somme pharaonique de 0 dollars


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Dec. 2016, 19:43

    casper@, les chiffres que j'ai lus indiquent un investissement de 30 millions dont 21 pour le plateau proprement dit. Les organisateurs estiment les rentrées - principalement la billetterie - à 16 millions, d'où cet apport de fonds publics à hauteur de 14 millions. Je crois savoir que le budget de la région Paca dépasse les 2 milliards mais cela ne veut pas dire grand-chose si o, n'en étudie pas le détail. De toute façon, la Région n'est pas seule impliquée, Le département du Var et la ville de Toulon en ont pris chacun une part.


    Icon For Contact#1
    Aifaim, 8 Dec. 2016, 19:54

    A priori, si les prévisions en nombre de spectateurs (60 à 70 000) sont atteintes, ce seront 14 millions que l'on peut appeler "déficit de l'organisation". Le pari des promoteurs, ce sont les retombées commerciales locales qui sont - toujours selon les prévisions - évaluées à 65 millions.


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités F1

Toutes les actualités F1
Top