Nico Hülkenberg surnage pour Renault en Australie

Nico Hülkenberg surnage pour Renault en Australie

Nico Hülkenberg est passé très proche de passer en Q3 pour sa première course avec Renault mais a dû se contenter de la 12ème place. Jolyon Palmer a, quant à lui, souffert et a terminé dernier de la séance.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Renault - Nico Hulkenberg, rayon de soleil pour Renault en Australie
© Renault - Nico Hulkenberg, rayon de soleil pour Renault en Australie
L'une des principales interrogations de ce début de saison est de savoir si Nico Hüllkenberg a bien fait de prendre le risque de quitter Sahara Force India au profit de Renault. La première séance de qualifications de l'année a permis de donner un premier élément de réponse.

Nico Hülkenberg, 12ème (1:24.975 en Q2)

L'Allemand a réalisé une qualification solide, avec une douzième place finale. Surtout il termine à seulement un centième de son ancien coéquipier, Sergio Perez. C'est donc le signe des progrès réalisés par Renault par rapport à l'année dernière puisque Renault n'avait pas été aussi bien classé depuis le Grand Prix de Belgique, comme le souligne Alan Permane, le directeur sportif du constructeur français : « C’était une première séance positive avec la R.S.17, même s'il est frustrant de manquer la Q3 vu notre rythme. Nico a accompli un excellent travail en démontrant que nous sommes là où nous voulions être : au cœur du peloton, très près de Williams, Toro Rosso et Haas. Nous nous attendons à de belles batailles demain. Il est évident que nous avons effectué un grand bond en avant durant l’hiver et il nous reste encore beaucoup à extraire de la voiture.  »

Son pilote était également satisfait d'être à la lutte et d'être à seulement un dixième de la dernière partie de la qualifications : « C’était une première séance de qualifications solide avec l’équipe. Nous n'étions qu'à un dixième de la Q3. C'était vraiment jouable, mais j'ai manqué de réussite en luttant un peu avec l’équilibre et l’adhérence sur mon tour le plus rapide en Q2. »

Avec sa place de départ, il ne peut avoir d'autres ambitions que de viser les points à l'issue de la course.

Jolyon Palmer, 20ème (1:28.244 en Q1), partira 19ème

A l'inverse, Jolyon Palmer a connu une qualification très difficile, en délicatesse avec l'équilibre général de sa monoplace. Il n'a donc jamais été en mesure d'évoluer en pleine confiance et cela s'est traduit au tableau de chronométrage, où il a terminé en dernière position : « Ce n'est pas vraiment ce qui était prévu aujourd'hui. Je n'avais aucune adhérence et j'ai lutté avec les freins. Nous avons besoin de savoir ce qui a mal fonctionné. Hier, la voiture semblait bien meilleure et j'étais plus rapide en pneus tendres avec une charge de carburant bien plus élevée. Jusqu'à présent, le week-end est assez éloigné du début de saison que j'ambitionnais, mais attendons de voir ce qui arrivera durant la course. »

Il pourra légèrement se consoler en se disant qu'il gagne une place sur la grille, grâce au changement de boite de vitesses de Lance Stroll.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon