Alonso : "Terminer la course va être difficile"

Alonso : "Terminer la course va être difficile"

Fernando Alonso n'a connu aucun problème lors de cette qualification mais sa voiture ne lui a pas permis de faire mieux que 13ème. Par contre, Stoffel Vandoorne a de nouveau connu des problèmes sur son moteur et a dû se contenter d'une 18ème place sur la grille.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Stoffel Vandoorne a dû repasser deux fois par les stands au cours de la séance
© McLaren - Stoffel Vandoorne a dû repasser deux fois par les stands au cours de la séance
McLaren a de nouveau connu un hiver compliqué, avec de nombreux problèmes techniques liés à l'implantation de son moteur Honda. L'équipe cherchait donc à savoir où elle se situait en termes de performance et si les travaux acharnés des dernières semaines allaient quelque peu porter leurs fruits.

Fernando Alonso, 13ème (1:25:425 en Q2)

Fernando Alonso s'est de nouveau illustrer en tirant le maximum d'un package qui parait clairement très loin des meilleurs du plateau. Dans ces conditions difficiles, sa satisfaction est d'avoir pu défendre ses chances sans le moindre problème technique, ce qui est déjà une première victoire : « Après les difficultés rencontrées cet hiver, nous sommes arrivés à Melbourne sans vraiment savoir où nous en étions. Nous avons pu plus ou moins faire toutes les séances sans problème, ce qui est mieux que ce à quoi nous nous attendions. »

Il a alors pu attaquer pour montrer que son talent ne s'est pas érodé avec les années de frustration qu'il vit : « J'avais suffisamment de trains de pneumatiques pour savourer mes tours en Q1 et Q2. Je suis content de l'équilibre de la voiture et d'avoir été en mesure de vraiment attaquer. C'est utile car, à l'heure actuelle, nous avons besoin d'extraire le maximum du package que nous avons. »

Mais le double champion du monde ne se fait guère d'illusions sur sa course de demain : « Nous allons partir 13ème demain, au milieu du peloton, ce qui n'est clairement pas notre objectif. Terminer la course va être difficile. Et même si nous terminons, pour finir à une place décente, nous allons avoir besoin de la météo et que d'autres voitures aient des problèmes. »

Stoffel Vandoorne, 18ème (1:28:858 en Q2)

Si Fernando Alonso a été épargné par sa machine, ce ne fut pas le cas de Stoffel Vandoorne. Le Belge a, en effet, vécu une séance très compliquée puisque lors de ses deux premiers relais, il a été rappelé précipitamment aux stands en raison de fortes baisses de puissance sur son moteur : « J'ai eu un problème de pression d'huile en Q1 et j'ai dû écourté mes deux premiers relais car le moteur avait très peu de puissance. C'est vraiment dommage car après les EL3, tout allait dans la bonne direction et j'étais confiance. »

Mais cette confiance ne peut tout faire surtout lorsqu'on s'élance enfin pour son premier tour chronométré à deux minutes du drapeau à damiers de sa seconde séance de qualifications en F1. Le champion GP2 2015 n'a donc pas été en mesure de faire mieux que 18ème : « C'est toujours difficile lorsque vous n'avez qu'une seule chance de faire un temps parce que vous ne pouvez pas prendre de risques et vous devez vous assurez qu'il compte. »

S'il était rentré dans les points lors de son unique course jusqu'à présent (à Bahrain, l'an dernier), cet objectif parait désormais bien lointain. Il aurait certainement au moins de satisfaction s'il pouvait arriver à la fin de la course alors que l'équipe n'a pas pu faire plus de 12 tours consécutifs cette saison.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon