Max Verstappen se rassure sur le rythme de Red Bull

Max Verstappen se rassure sur le rythme de Red Bull

Loin des Mercedes et Ferrari lors des qualifications, Max Verstappen a été en mesure de finir près de Kimi Raikkonen, en 5ème position. Le week-end noir de Daniel Ricciardo s'est poursuivi avec une panne dans le tour de mise en grille, avant d'abandonner dès le 28ème tour.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Getty Images / Red Bull Content Pool - Max Verstappen et Christian Horner sont un peu moins inquiets sur le potentiel de la RB13
© Getty Images / Red Bull Content Pool - Max Verstappen et Christian Horner sont un peu moins inquiets sur le potentiel de la RB13
Daniel Ricciardo, abandon

Les milliers de fans australiens n'avaient d'yeux que pour lui. La déception n'en fut donc plus que grande : Daniel Ricciardo a vécu un week-end catastrophique. Déjà repoussé loin sur la grille par son accident hier en Q3, puis le changement de sa boite de vitesses, le héros national n'a même pas pu s'aligner sur la grille à cause d'un problème de capteurs sur sa boite de vitesses.

Ses mécaniciens ont fait tout leur possible pour réparer en temps et en heures mais l'Australien ne put finalement s'élancer que deux tours après le reste du plateau. L'objectif était alors simplement d'emmagasiner le plus de données possibles, comme l'explique Christian Horner : « Une course vraiment frustrante pour Daniel avec un problème qui a l'air lié à un capteur de boite de vitesses qui a arrêté la voiture en sixième lors du tour de mise en grille. Ce fut un effort incroyable des mécaniciens de le faire partir en course, personne n'a arrêté de travailler sur la voiture. Il fallait ensuite espérer des voitures de sécurité pour le remettre dans le tour. Nous avons tout de même décider de le faire rouler et en tirer des enseignements. »

Mais ce fut de courte durée puisqu'au 28ème tour, sa mécanique a de nouveau des caprices et a arrêté la voiture à la sortie du troisième virage. Il n'a alors pas eu d'autres choix que d'abandonner, pour sa plus grande tristesse : « Les deux fois, la voiture s'est tout simplement arrêtée. Je ne pouvais rien faire d'autre. Mais ce n'est que la première course. Espérons que nous pourrons aller de l'avant. Je suis clairement déçu mais c'est comme ça. »

Max Verstappen, 5ème

Les espoirs de Red Bull reposaient donc dès le départ sur Max Verstappen. Le jeune pilote avait connu une qualification isolée, loin derrière le quatuor de tête mais sans menace de derrière. Lors de la course, il ne fut pas non plus menacé par la concurrence derrière lui puisqu'il n'eut aucun mal à distancer Romain Grosjean et Felipe Massa.

S'il fut dans un premier temps distancé par la Ferrari de Kimi Raikkonen, il tenta une stratégie plus offensive lors du changement de pneumatiques, passant les super tendres au lieu des tendres. Cela lui permit de réaliser une série de tours rapides pour remonter sur le Finlandais. Il s'empara même provisoirement du meilleur tour en course, avant de s'incliner face à son rival du jour.

Au final, cette première course de la saison l'a plutôt rassuré puisqu'il craignait d'être trop éloigné des deux équipes de tête pour espérer grand-chose cette saison : « Je pouvais le suivre assez facilement, ce qui était une belle surprise. Je n'avais pas de pression derrière moi. C'était positif de voir que nous n'étions pas si loin de Mercedes et de Ferrari sur une distance complète de course. C'était une inquiétude ce matin mais je suis rassuré maintenant de finir à portée de main. »

S'il se veut positif, Max Verstappen termine tout de même à 28 secondes de la tête alors que Sebastian Vettel a contrôlé une fois qu'il s'était installé en tête. Il y a donc du travail à Milton Keynes et à Viry-Chatillon pour revenir aux avant-postes.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon