Zero pointé pour Haas en Australie

Zero pointé pour Haas en Australie

Soupe à la grimace chez Haas où les deux voitures ont été contraintes à l'abandon par une défaillance mécanique. Romain Grosjean était pourtant solidement installé en 7ème place.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Haas - Kevin Magnussen et Haas repartent les mains vides de Melbourne
© Haas - Kevin Magnussen et Haas repartent les mains vides de Melbourne
Les années se suivent et ne se ressemblent pas : l'an dernier, personne n'attendait Haas et l'équipe avait surpris le paddock avec une magnifique 6ème place finale. Cette année, l'équipe américaine était attendue au tournant mais repart les mains vides d'Australie à cause d'une fiabilité perfectible.

Romain Grosjean, abandon

Si Romain Grosjean a réalisé une très belle performance lors des qualifications, avec la meilleure place sur la grille de la jeune histoire de l'équipe, le Français n'a pas pu la transformer en de gros points. Il avait ainsi déjà perdu une place dès le départ, au profit de Felipe Massa : « Le départ n'était pas idéal. Nous devons donc améliorer ça. J'ai le sentiment que j'étais plus rapide que la Williams. Il y a donc un énorme potentiel pour la voiture. »

Mais si la performance n'est pas en cause, c'est du côté de la fiabilité que les choses pêchent puisqu'il fut contraint à l'abandon à la suite d'une fuite d'eau de son moteur : « J'ai soudain perdu beaucoup de puissance. Je l'ai dit aux gars et j'ai ensuite dû ralentir. C'est décevant mais là je suis encore à chaud. Nous sommes tous déçu de perdre une septième place. »
Il espère donc être en mesure de débloquer son compteur de points dès la prochaine course, à Shanghai.

Kevin Magnussen, abandon

La fiabilité a également fait défaut à l'autre pilote de l'équipe, Kevin Magnussen. Pour le Danois, c'est sa suspension qui n'a supporté l'effort imposé par les rues de l'Albert Park. Il a donc été contraint d'abandonner sa Haas en bord de piste.

Mais sa course avait déjà été fortement compromise dès le troisième virage lorsqu'il heurta la Sauber de Marcus Ericsson : « J'ai eu un contact au troisième virage. J'avais Ericsson à l'extérieur et j'ai sous-viré sur son côté, ce qui est malheureux. J'ai perdu mon aileron avant et j'ai un peu endommagé la voiture. Nous avons changé l'aileron avant. »

La course s'est alors transformée en longue séance d'essais car les chances de résultats probants étaient alors envolées : « Je suis ensuite reparti pour une longue séance d'essais afin de ressentir la voiture et en apprendre davantage, ce qui est une bonne chose. »
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon