La Malaisie va disparaître du calendrier de la F1 dès 2018

La Malaisie va disparaître du calendrier de la F1 dès 2018

La Malaisie a officialisé qu'elle organiserait son dernier Grand Prix dès cette année, un an avant la fin de son contrat avec la F1.
 Icon For Chat#6  4

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Manor - Sepang va connaitre son dernier Grand Prix de F1 en 2017
© Manor - Sepang va connaitre son dernier Grand Prix de F1 en 2017
En octobre dernier, de nombreux officiels malaisiens avaient fait savoir qu'ils ne voyaient plus l'intérêt d'accueillir un Grand Prix de F1 alors que les ventes de billets étaient très faibles et que la redevance due à la FOM était toujours aussi élevée.

Cette situation s'est d'autant plus amplifiée avec l'arrivée du voisin Singapour au calendrier, qui s'est rapidement positionnée comme un incontournable avec sa course nocturne dans les rues de la Cité-Etat.

Sean Bratches, le nouveau directeur commercial de la F1, a ainsi officialisé qu'un accord avait été trouvé pour permettre à la Malaisie d'arrêter sa présence au calendrier un an avant la fin de son contrat, qui s'étendait jusqu'à la fin 2018 : « C'est toujours triste de dire au revoir à un membre de la famille de la Formule 1. Pendant deux décennies, les fans malaisiens de Formule 1 ont prouvé qu'ils étaient véritablement passionnés par le sport. »

Cependant, si les nouveaux propriétaires se sont montrés conciliants, c'est qu'ils savent qu'ils ont une forte demande pour être présent au calendrier. Ainsi la France va effectuer son retour la saison prochaine, tout comme l'Allemagne, qui retrouve sa place à Hockenheim : « Comme nous l'avons dit à Melbourne, nous avons de gros projets pour rapprocher notre base de fans mondiale plus proche que jamais du sport, en offrant une expérience digitale renforcée et en créant de nouveaux événements. Nous avons hâte de détailler davantage ces plans au cours de la saison. Nous aurons 21 courses au calendrier 2018 avec le retour des courses en France et en Allemagne. »

Par contre, il sera intéressant de voir l'évolution de la position de Petronas. En effet, la compagnie pétrolière nationale était non seulement le sponsor-titre de l'épreuve mais également celui de Mercedes. Maintenant que le pays se retire officiellement de la discipline, ses leaders politiques souhaiteront-ils également retirer l'important soutien qu'ils accordent à l'équipe championne du monde ?

La réponse à cette question fut immédiate et sans appel de la part de l'équipe :
Avec la participation de www.racingbusiness.fr
Partager cet article
 Icon For Chat#6  4 commentaires

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 7 Apr. 2017, 11:03

    22 Grands Prix en 2018, cela aurait fait trop ! Ce retrait fort à propos arrange finalement tout le monde...


    Icon For Contact#1
    AP01, 7 Apr. 2017, 11:29

    La sponsorisation de Mercedes par Petronas n'a rien à voir avec le sponsoring du GP de Malaisie ! Total était en F1 bien qu'il n'y ait plus de GP de France, par exemple. Faire un rapport entre un sponsoring d'équipe (qui plus est triple CDM) et le soutien à un GP national (quasi obligatoire de la part d'une des sociétés les plus riche du pays et en lien direct avec l'automobile) n'a strictement aucun sens.


    Icon For Contact#1
    Matthieu, 7 Apr. 2017, 21:31

    Sauf que la grande différence entre Petronas et Total est que la première est publique alors que la seconde est privée. Les décisions de Petronas sont donc dictées par le gouvernement, le dit gouvernement venant d'estimer qu'il n'était plus rentable d'investir dans ce sport...


    Icon For Contact#1
    AP01, 8 Apr. 2017, 6:50

    Elf était également une société publique à une époque, tout comme Petronas et alors ??? Ce que vous écrivez : "le dit gouvernement venant d'estimer qu'il n'était plus rentable d'investir dans ce sport...", est FAUX puisque Petronas reste sponsor de Mercedes bien que le le GP de Malaisie disparaisse du calendrier... Sponsoriser un GP via une société publique directement liée à l'automobile, cela va de soit. Mais le but d'un GP est essentiellement d'attirer l'attention sur le pays et de développer le tourisme. Le sponsoring d'une équipe est de faire connaitre une marque et de développer les ventes grâce à cette notoriété. Cela n'a donc rien à voir. Le gouvernement malais a décidé d'arrêter es frais pour leur GP, pas de liquider la société Petronas !


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon