Romain Grosjean n'a jamais trouvé les bons réglages à Sepang

F1. Au terme d'une course difficile, Romain Grosjean préfère rapidement oublier son week-end pour se tourner vers la prochaine étape au Japon. Son équipier Kevin Magnussen s'est surtout fait remarquer pour ses manœuvres limites en piste.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Une course à oublié pour Haas
© Haas / Une course à oublié pour Haas

« Je pense que nous n'avons pas choisi la bonne configuration technique ce week-end, et je m'inclus dans le processus décisionnel. » ces mots de Romain Grosjean résument parfaitement la teneur du week-end du pilote Haas qui n'a jamais réussi à trouver le bon équilibre depuis son spectaculaire accident du vendredi.

Motors Inside sans pub ?

Après un départ moyen et un accrochage dans le premier tour, le Français s'est retrouvé dernier et a du attendre son dernier relai pour avoir une monoplace plus facile à piloter : « Je n'ai pas eu un bon départ. Je pense que j'étais sur un partie humide de la piste. J'ai été poussé au quatrième virage. Une voiture venait de l'intérieur et tout à coup est allé vers l'extérieur, du coup j'ai du aller au loin pour l'éviter. Je me sis retrouvé dernier et qu'est-ce que tu peux faire quand tu est dernier après le premier tour ? La voiture était très difficile à conduire au début. Elle est revenue à la vie sur le dernier relai lorsque nous avons modifié l'équilibre de la voiture. » confiait Grosjean.

Plus en vue mais pour des raisons moins glorieuses, Kevin Magnussen a passé une partie de sa course dans le points avant de rétrograder petit à petit pour finalement échouer à la 12ème place, après avoir bataillé roue contre roue avec Fernando Alonso et Jolyon Palmer : « J'ai eu un bon départ et j'ai gagné des positions au premier tour. Je voulais juste assurer le coup. Nous n'avions pas le rythme pour bien faire les chose aujourd'hui. C'était une longue course. J'ai parlé à Jolyon (Palmer) après la course quand nous sommes sortis des voitures. Il est toujours difficile de savoir ce qui s'est réellement passé lorsque vous êtes dans la voiture, mais il m'a expliqué ce qui s'est passé au sujet de la perte de son train arrière. » a expliqué le Danois en prenant soin d'éluder sa passe d'arme musclée avec Alonso qui l'a traité « d'idiot » à la radio.


Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut