Pierre Gasly : "Je crois clairement en ce projet" concernant l'association Toro Rosso Honda

Pierre Gasly : "Je crois clairement en ce projet" concernant l'association Toro Rosso Honda

Dans une interview au site Français "minute-auto", Pierre Gasly évoque le futur partenariat Toro Rosso-Honda et son expérience des méthodes de travail nippones, tirées de sa saison en Super Formula au pays du soleil levant.  Icon For Chat#6  1

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Toro Rosso - Pierre Gasly pense que le projet Toro Rosso Honda peut réussir
© Toro Rosso - Pierre Gasly pense que le projet Toro Rosso Honda peut réussir
Le Français Pierre Gasly s'apprête à manquer le Grand Prix des États-Unis pour disputer la finale de la Super Formula au Japon, où il a de réelles chances de titre (il n'est qu'à 0,5 point du leader). Il a accordé un entretien au site Internet "minute-auto" dans lequel il revient sur son actualité, ainsi que sur le nouveau partenariat Toro Rosso-Honda.

Le pilote Junior Red Bull y parle de ses espoirs d'être titularisé chez Toro Rosso pour 2018. Il évoque aussi le futur partenariat moteur avec Honda qui se prépare chez Toro Rosso, ainsi que son expérience des méthodes japonaises, qu'il vit déjà en Super Formula avec Honda cette saison.

Pour commencer le Normand explique en quoi consistent les méthodes de travail japonaises : « De toute évidence, ce sera un réel plus pour moi d'avoir déjà travaillé avec Honda lorsqu'ils arriveront chez Toro Rosso. Leur culture est évidemment très différente, mais aussi leur communication et leurs méthodes de travail. Il m’a fallu un certain temps pour trouver comment bien travailler avec eux cette saison, mais maintenant je sais mieux comment communiquer. Ils ne sont pas habitués à être trop durs ni trop directs. Les Japonais communiquent toujours de façon constructive et il ne faut donc jamais les braquer. Ils ont tendance à dire oui à tout, même s'ils ne sont pas d'accord. Ainsi, pour être sûr d'être sur la même longueur d'onde, il faut parfois vérifier les choses dix fois plutôt qu'une seule. »

Le membre de la filière Red Bull décrit le modèle décision nippon : « Ils attachent une grande importance à la hiérarchie. Tant que le patron n’a pas donné son feu vert, rien ne peut bouger. Les prises de décisions ne sont donc clairement pas aussi rapides que chez nous. Après cette expérience, j'espère avoir l'opportunité d'évoluer avec eux l'année prochaine en F1. »

Il évoque ensuite son année dans le championnat nippon et ce sentiment d'un soutien grandissant : « J'ai vraiment passé une très bonne année avec eux au Japon. J'ai gagné des courses pour eux et notre relation s'est bien développée. Je sais qu'aujourd'hui j'ai beaucoup de soutien de leur part et cela me fait plaisir, car ce n'était pas forcément le cas en début de saison. »

La dernière partie de l'interview se consacre à l'association de l'écurie Italienne Toro Rosso et du motoriste Japonais Honda. Le pilote affublé du numéro 10 espère évidemment faire partie de l'aventure et se montre optimiste quant à la réussite de ce nouveau partenariat : « Oui, je crois clairement en ce projet. Ce sont des perfectionnistes qui veulent prouver qu'ils sont capables de réussir. C'est probablement une question d'honneur pour eux après la relation difficile qu’ils ont connu avec McLaren. Ils ont fait des progrès significatifs au cours des six derniers mois par rapport aux deux années précédentes. Bien sûr, rattraper l'écart par rapport aux autres motoristes ne se fait pas du jour au lendemain, alors nous verrons où en sont Toro Rosso et Honda au début de la saison 2018. Cela prendra du temps. »

Celui qui retrouvera sa place dans une des Toro Rosso pour les trois courses restantes cette saison estime que Honda fait tout pour donner satisfaction à l'équipe l'an prochain : « Ils investissent beaucoup d'argent. Je ne suis pas ingénieur et je ne connais pas non plus les secrets de Mercedes, mais Honda doit travailler dur pour trouver la formule magique. Ce que je peux faire, c'est maintenir la meilleure relation possible avec eux afin d'optimiser notre package et de rester constructif, tout en tirant le meilleur parti de ce que nous avons. »
Partager cet article
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 21 Oct. 2017, 17:14

    Gasly battu en Super Formula par un typhon qui a conduit les organisateurs à annuler les deux manches du week-end après la Q1. S'il avait pu le deviner, Gasly serait allé chercher le meilleur chrono de cette Q1 qui, de facto, détermine la pôle fictive et attribue néanmoins 1 point au championnat... Cela aurait suffi au pilote RedBull pour décrocher le titre.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon